année jouée : 4035 (les jours et mois suivent l'irl)

multivers futuriste, dimensions parallèles liens physiques et cosmiques avatars réels 200*320 diversité à favoriser 3 jrs pour poster la fiche, 7 jrs pour la remplir, délais autorisés parrainage et entraide 300 mots minimum en rp 2 rp par mois nos playlists.

CASMA

Pas de nouveaux messages
LYCÉE ET ENSEIGNEMENT SUP PRO Assemblage torturé de métal gris éternellement inachevé, terrain de sport esthétique mais étroit, choix de cours limités à l'essentiel, Casma College fait honteusement face à l'impressionnant campus de New Brasilia. Les rixes sont fréquentes : les étudiants à fleur de peau n'attendent que l'occasion de faire sentir leurs nerfs aux richards du trottoir d'en face, lassés du mépris qu'ils subissent eux-mêmes à longueur de temps. Si les quelques amphi sont modernes, ils restent aussi ternes que le bâtiment qui les abrite et confèrent une sensation d'enfermement à faire blêmir un claustrophobe. Les salles de classes basiques sont passables quoique dépourvues d'ordinateurs portables : les étudiants doivent s'en fournir eux-mêmes (mission qui s'avère impossible pour bon nombre d'entre eux) mais peuvent, sous présentation d'un formulaire suivi d'une sélection, se faire prêter un pc par l'établissement, s'ils n'ont pas non plus chez eux d'écran familial sur lequel étudier. Nulle surprise au quolibet "ordinosaures" dont les affublent les jeunes casmais : ils semblent vraiment être d'un autre âge. Le terme college ne désigne pas ici un niveau équivalent à l'université, mais des études supérieures courtes : la priorité est d'entrer le plus tôt possible dans la vie active. A condition de décrocher une bourse, on peut espérer bénéficier de l'enseignement plus développé de New Brasilia. Mais ces cas, très rares, n'aboutissent presque jamais sans pistons.
Messages postés
0
Sujets ouverts
0
Pas de nouveaux messages
DRUGSTORE C’est le petit commerce incontournable du coin, celui dont tout le monde connaît un peu proprio et employés. Le drugstore vend de tout : outre les inévitables tabacs, journaux, sucreries, snacks, conserves et quelques surgelés, on trouve des articles cadeaux : livres, jouets, parfums, produits beauté, alcool, etc — à bas prix, car ces articles sont des invendus de New Brasilia. Il y a un coin pharmacie au fond à droite et, à l’autre extrémité, un comptoir de rafraîchissements et de restauration légère. Le café qu’on peut y boire le matin a un goût de jus de chaussette, mais passe assez bien si on l’avale d’une traite — et il a le mérite d’être assez fort pour réveiller un mort. L’établissement est ouvert tous les jours et ne ferme qu’entre deux et six heures du matin. Beaucoup de jeunes s’y succèdent lorsqu’ils cherchent un job temporaire à effectuer en dehors des heures de cours. Le salaire est assez minable, mais les conditions de travail sont tout de même correctes. Aux heures les plus actives la cloche de la porte d'entrée tinte sans discontinuer, tandis qu'à d'autres moment de la journée la boutique est quasi désertique. Pratique pour réviser discrètement derrière la caisse.
Messages postés
0
Sujets ouverts
0
Pas de nouveaux messages
BLANCHISSERIE The laundromat that never sleeps. En théorie, le rôle d'une blanchisserie publique est plus que simple : l'usage est peu dispendieux et bon nombre de casmais préfèrent s'y rendre régulièrement à défaut de pouvoir investir dans leurs propres machines. Il est fréquent qu'ils y envoient leurs mineurs ou les jeunes encore à leur charge, ceux-ci étant moins inquiétés par le défilement des heures. Dans les faits, c'est un véritable lieu de vie. Généralement, les clients viennent de nuit, après le travail, et s'accordent enfin quelques minutes pour réellement se poser. A cette heure où leur seule obligation est le repos, ils optent pour se caler contre une machine et piquer du nez au rythme de ses bourdonnements réguliers, ou profitent de cette pause méritée pour bavarder. Inconnus ou amis, ragots, confidences, rencontres, le dry cleaner voit passer de tout. Et bien sûr, il connait ses moments cocasses : comme ces énergumènes obligés d'ajouter à leur tournée les fringues qu'ils portent sur eux et d'en attendre la fin en sous-vêtements. Et il y a aussi les petits drames : le soutif rouge de la jeune femme d'à côté qui se perd dans votre linge blanc et vous en fait un joli pack rosé, ou les chaussettes qui rentrent par paire mais ressortent esseulées. Attention, d'ailleurs : chaussette oubliée n'est jamais retrouvée. Et pour cause, il paraît que quelqu'un les récupère systématiquement, sous prétexte de savoir ce que ça fait, d'être seule et abandonnée.
Messages postés
0
Sujets ouverts
0
Pas de nouveaux messages
MARCHÉ NOCTURNE Le marché de nuit de Casma est une institution. Il ne se déploie pas à une heure précise, mais au coucher du soleil tous les samedi. Situé à la sortie de la ville, il attire un nombre considérable de visiteurs issus des quatre coins de Sigan — et même quelques brasiliens, bien que tous ne soient pas mordus du concept. Son ambiance est unique, et ses tentes colorées et éclairées ajoutent un cachet certain. Y est proposé un vaste choix de produits provenant de tout le continent ; le stock est préparé avec acharnement par les vendeurs tout au long de la semaine et il leur est impératif d'en écouler un maximum le soir même — les restes — sont revendus de jour mais ont moins de succès les touristes étant partis et les casmais n'ayant pas le moyen de s'offrir du superflu. Linge, aliments, épices, objets en vrac, maroquinerie... on trouve absolument de tout et il est tout à fait possible de faire de bonnes affaires, à condition d'être prêt à fouiller pour les dénicher. Le marché nocturne forme un labyrinthe où il est toutefois aisé de se perdre, la clameur est incessante et les vendeurs font chacun leur maximum pour appâter les clients, quitte à se montrer parfois trop insistants. C'est qu'ils savent y faire et se montrer convaincants : certains d'entre eux feraient acheter un ticket pour une grande roue à quelqu'un ayant le vertige. Mais ils sont majoritairement chaleureux et ce lieu propice aux rencontres est une expérience à tenter au moins une fois. Par ailleurs, des restaurateurs casmais mais aussi du reste de Sigan peuvent monter des installations temporaires et profiter de ces longues nuits mensuelles pour faire connaître leurs spécialités.
Messages postés
0
Sujets ouverts
0
Pas de nouveaux messages
FASTFOOD RÉTRO Agréable touche rétro et colorée tranchant le gris morne de la ville, McDowall donne ce qu'ils veulent aux casmais : de la bouffe, vite et bien. Pas de viandes pré-assaisonnées, le resto a ses propres recettes ancestrales et le vaste choix de burgers est fameux, tant pour les carnivores que pour les végétariens. On passe commande au bar avant de s'installer pour être servi, à moins de préférer s'adresser directement aux écrans installés à chaque table. Les cuisines dégagent une odeur de friture qui colle à la peau mais que compensent largement les petits paniers de frites chaudes et croustillantes à se mettre sous la dent, les employés discutent avec les clients pour qu'ils se sentent comme chez eux et ils veillent à se souvenir des réguliers. Les tables accueillent du monde de jour comme de nuit et l'ambiance réellement chaleureuse s'étend aussi aux androïdes. Il est possible de choisir une musique d'avant chaos sur le jukebox (ce ne sont pas des originales, mais des reproductions enregistrées aux tout débuts de Sigan et conservées depuis) ; le paiement s'élève à une minute trente par chanson. L'étage est plus intime mais est inaccessible après minuit.
Messages postés
10
Sujets ouverts
1
Pas de nouveaux messages
STRIP CLUB Aussi sordide qu'il est miteux, l'overdose club exhibe des corps dénudés, aussi bien masculins que féminins, dans une ambiance cyberpunk sombre. Seuls les visages demeurent masqués tout au long des heures de travail pour garder l'anonymat des stripteaseurs. Les lumières vives découpent les courbes des silhouettes avec suffisamment de précision pour que les passants sachent à quoi s'en tenir, et si certains s'empressent de changer de trottoir, les clients et spectateurs ne manquent jamais. A l'intérieur, le show se déroule non seulement sur la scène placée non loin des vitres teintées, mais aussi au bar et près des tables, dans les cylindres de verre à l'intérieur desquels les danseurs peuvent inviter un client de leur choix. Par ailleurs, les backstages et les loges sont accessibles à ceux qui souhaitent s'isoler en compagne employé et y mettre le prix. Les conditions de travail ne sont pas idéales, car le seul souci du club est d'engranger autant d'heures que possible ; le bien-être des employés est malheureusement secondaire et la pression à laquelle ils sont soumis est conséquente. Le sort des serveurs et serveuses est à peine meilleur, leurs tenues presque inexistantes encourageant leur lot de mains baladeuses. Le vendredi soir et à certaines occasion (enterrement de vie de- et autres), un à deux clients peuvent rejoindre les danseurs sur scène ; le club garde 50% des stellars qu'envoie le public pour ces prestations.
Messages postés
0
Sujets ouverts
0
Pas de nouveaux messages
RUELLES Face aux lumières de Brasilia, les ruelles les plus malfamées de Casma semblent encore plus inquiétantes. Crades et déprimantes, dangereuses, antre des gangs ; le danger est réel et il est délicat d'y circuler seul. Toutes sortes de trafics y trouvent leur nid et en cas d'agression, les habitants des taudis environnants sont prompts à faire la sourde oreille.
Messages postés
0
Sujets ouverts
0
Pas de nouveaux messages
APPARTEMENTS Les appart de Casma sont à l'image de leur ville : exigus et ténébreux. Il est possible d'en trouver quelques bons : de taille convenable, avec des chambres séparées et des dimensions satisfaisantes; mais la demande est forte et ce simili "luxe" s'avère difficile à décrocher. L'ambiance est généralement la même partout : pièces surchargées de meubles dépareillés et de matériel en vrac, tant dans les pièces de vie que dans les chambres. Les studios sont majoritaires, au grand damn des familles qui se retrouvent trop souvent entassées dans un espace restreint.
Messages postés
0
Sujets ouverts
0
 Sujets ; from chaos stars are born
Pas de nouveaux messages Day One
[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3]
458
vues
20
rep.
le 01.12.18 6:30
Xahel Xane Voir le dernier message
Pas de nouveaux messages Jacó Sol Veloso
80
vues
6
rep.
le 09.12.18 20:14
Jacó Sol Veloso Voir le dernier message
Pas de nouveaux messages Ajay Baemiev
161
vues
2
rep.
le 12.11.18 20:48
Ajay Baemiev Voir le dernier message
 Revenir en haut 
Utilisateurs parcourant actuellement ce forum: Aucun
Modérateurs:Aucun
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: