Partagez | 
 

 she's strong but she's exhausted (mal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Date d'inscription : 13/03/2018
Messages : 111
Stellar ($) : 8
Pseudo : fern
Avatar : emily browning
multi : max & gali & bebe
Réputation : 7
Voir le profil de l'utilisateur

fern/mel bjr j'ai le ventre en caca car je suis une fille et que la vie est terrible une fois par mois, j'aime l'abus des doubles comptes et le chocolat.

mallory waelshfc : emily browning ; ©️️️ venus in furs & ABΔИDON ; UFO's ; unique
56%CAPTIVANTE
89%ANXIEUSE
30%FORTE
65%MUETTE
70%OBSTINÉE
40%INTEARS
25%PAISIBLE
50%BROKEN
   
Nom complet le prénom est mélodieux, porté par l'accent un peu lourd de son paternel. mallory est chantée doucement par la mère, implorée par une soeur qui quémande de l'attention, un peu de mouvement et surtout, tut par un frère qui est maintenant néant. waelsh, quant à lui, est porteur de trop d'histoires, waelsh qui les lie tous, dans la douleur et dans la famille, dans les désastres qui traversent son coeur et qu'elle tait.  Surnoms un rire d'enfant alors qu'elle courait dans les couloirs froids de la station ; la voix de la mère qui marmonne un lory ! furieux pour qu'elle cesse de s'agiter. lory, doux et associé aux souvenirs qu'elle préfère oublier. elle serre des dents, maintenant, lorsqu'elle l'entend prononcé. elle entend sa voix à lui. c'est mal, maintenant, qu'ils disent le plus souvent, de toute manière, les gens. mal, car elle est mal, elle est maudite, peut-être. malheureuse, surtout. et puis, lorsqu'ils murmurent et qu'ils croient naïvement qu'elle n'entend pas, ils osent déformer le waelsh terriblement et la disent mal witch ; la folle, la sorcière, la malheureuse mal witch. Naissance 22 juin 1988 sur le lobster. mal est cancer. le cancer est mal.  Héritage culturel la grand-mère waelsh a toujours parlé de manière étrange de la terre et de sa verdure, qu'importe si elle n'y a jamais mis les pieds. croyances passant au travers des arbres et des animaux, des esprits et des liens entre toute chose qui constitue le monde, elle a désiré passer ses croyances à mallory qui, de son jeune âge, était surtout éblouie par ses histoires. la femme a perdu la grande partie de son autonomie lorsque gavin était encore trop jeune, alors que tasya venait d'être adoptée et lorsqu'elle est morte, mallory a hérité de ses livres, sans pour autant les ouvrir. lorsque gavin est mort, elle a étrangement trouvé une boite contenant les choses de sa grand-mère en sa possession. depuis, la sorcière garde les livres parlant de la terre, de ses plantes et de ses animaux, ainsi que quelques pierres, bricoles en tout genre, et un jeu de tarot. de ses parents, elle garde un accent écossais un peu lourd mais chantant, et des histoires de folklore qu'elle adore tant qu'elle détestait, autrefois. Statut la triste sorcière vit en compagnie d'un homme et d'une femme, paul et sinned, et partage tout avec eux. même son coeur, sans le savoir. sans le vouloir. ils s'aiment à leur manière sans les mots et les gestes, avec quelques écarts, les yeux encore fermés, les palpitants ni fermés, ni ouverts.  Orientation homme ou femme, le coeur porte des battements. (bisexuelle)  Finances $$$$$$. elle vit principalement de ce que la terre lui offre, marchande aisément pour le reste.

Univers la belle et impitoyable terre. Occupation(s)peu avant le crash, mallory venait d'obtenir son diplôme comme thérapeute. la jeune femme a fait son possible, suite à l'événement, pour aider le plus de gens possible au point de s'épuiser pendant deux longues années. elle cesse toutes activités lorsque 2015 approche pour de raisons personnelles. depuis, mal se perd dans la forêt, les doigts curieux, le regard captivé par les plantes de toute sorte. elle s'est forgée une connaissance particulière pour la faune et flore de la terre brisée, créant remèdes - que certains disent sortilèges-, plantes hallucinogènes ainsi qu'alcool, qu'elle marchande à l'occasion pour ceux qui viennent demander. Ceux qui désirent supporter son silence un peu plus longtemps s'approchent à l'occasion pour quelques marques qu'elle tatoue, grave, sur leurs peaux au travers d'une étrange ambiance spirituelle.Particularités de lourdes cernes sous ses yeux, un tremblent dans ses doigts plus il y a de gens, un élan dans ses yeux lorsque les voix s'élèvent un peu trop fort. un silence presque total entre ses lèvres, la plupart du temps. des rougeurs permanentes contre ses mains qu'elle cache tout le temps. un millier de remords pour un mort.Lien(s) cosmique(s) ni âme soeur, ni jumeau, ni cluster et c'est tant mieux. elle a déjà perdu une part d'elle-même, ne peut envisager en perdre d'avantage. Keywords #witch #forest #anxiety #agoraphobia #plants #oldsoul #diy #sad #trees #soft #broken #mute #moon #oldworld #cabininthewood #crystal #tarot   


we are all astronauts ((PERFECTION)) Depuis sa plus tendre enfance, Mallory a toujours cherché la perfection. Être la parfaite fille pour ses parents, puis la parfaite grande soeur pour Gavin, puis Tasya. Être la parfaite élève à l'école, la parfaite amie, la parfaite petite amie, la parfaite fiancée, aussi. Mallory a toujours fait la chose avec un dévouement complet, s'oubliant d'une certaine manière, valorisant les autres, désirant incarnée la perfection à leur yeux et leur offrir ce qu'il y a de mieux. Elle s'est perdue dans de longues études qui, au final, n'était peut-être pas son rêve mais une fierté pour son père. Elle s'est fiancée à un garçon parfait aux yeux de sa mère, allant avec la fille parfaite qu'elle était, même si elle ne voyait que le vide dans ses yeux, unique à celui qu'elle voyait dans le miroir. Mallory s'est accrochée douloureusement à cette idée de la perfection, si fort que ses mains sont maintenant rouges sang, plus jamais blanches, si fort qu'elle s'est détruire un petit peu à la fois, lentement et surement, jusqu'au point de non retour. Lorsque les yeux se sont ouverts, il était déjà trop tard. Son esprit était déjà un peu brisé et son frère s'était suicidé. ((TOUCH)) Si elle ne parle pas énormément, Mal compense l'absence de ses mots par les gestes. Son visage est gravé par les expressions qui y prennent place et son corps est traversé par les gestes qu'elle offre. Une main contre une épaule, une accolade, une caresse. Elle montre au travers de gestes ce qu'elle n'arrive pas à expliquer, à développé. Elle n'est pas, pour autant, démonstrative. ((GHOST)) Elle les appelle affectueusement, dans sa tête du moins, ses fantômes. Car ils ne viennent pas d'ici. Car ils viennent d'un autre monde. C'est peut-être pour cette raison qu'elle les aime. Les fantômes ne sont pas vivants ; ils ne peuvent donc pas mourir. La pensée est puérile et sans logique, mais elle la fait sourire. Ils la font sourire. Sinned et Paul. Aussi brisés qu'elle, peut-être. Aussi particuliers qu'elle, totalement. Ils ne s'assemblent pas à la perfection. Ils ne sont même pas des pièces appartenant au même puzzle. Mais ils fonctionnent, à leur manière. Au travers des silences lourds de tension, au travers des hurlements occasionnels et des larmes trop régulières, mais aussi des rires lourds et étouffants, des tendresses éphémères et promesses d'une nouvelle ère. Ils ne sont pas une part d'elle. Ils sont des êtres entiers, totalement différents et si particuliers, et elle les observe sans un mot le plus souvent, fascinée par tout ce que les crée. Elle ne les comprend pas totalement, ne les comprendra jamais totalement, mais c'est une chose qu'elle a comprise, en les observant ; elle ne veut pas les comprendre. Elle veut être fasciné, tout le temps, jusqu'à la fin des temps. ((QUIET)) La sorcière a trop parlé pendant des années ; trop parlé sans réellement savoir ce qu'elle disait, sans réellement avoir la certitude de ses mots. Mallory a parlé pour rassurer les autres à l'aide de phrases toutes faites et apprises par coeur. Et elle s'est bernée elle-même. Mais depuis que ses yeux sont ouverts, Mal se tait. Mal ne parle pas souvent, ne parle plus longtemps. De toute manière, les mots restent souvent pris dans sa gorge lorsqu'ils traversent des phrases trop longues. Les syllabes s'enfargent sur sa langue et elle baisse les yeux, en colère, incapable de pouvoir parler assurément. Mal préfère se taire, maintenant. Elle dit des maigres mots, mais des mots qu'elle pense. Elle réfléchit tout longuement, trop longuement, et lorsqu'elle parle, elle ne ment pas. Lorsqu'elle parle, ce n'est pas par plaisir, c'est par nécessaire, d'une voix basse et calme qui demande à ce que l'on tende attentivement l'oreille, pour l'entendre. ((REDHANDS)) Elle s'est brûlée les mains il y a presque quatre ans maintenant en y renversant de l'eau bouillante. Si les doigts sont presque sans traces, les paumes et les revers de ses mains sont particulièrement rouges et sensibles, et Mallory porte des gants sans doigts quotidiennement pour cacher la chose. Elle ne les enlève que rarement, très consciencieuse de l'apparence de ses mains, dormant bien souvent avec eux. Par le fait même, elle possède une petite collection de gants, certains lui servant plus en hiver et d'autres en été. ((WITCH)) Elle est un peu étrange, maintenant, Mallory. Elle est un peu fascinante, également. Elle s'est perdue entre les arbres une nuit et depuis, elle n'est pas totalement revenue. Il y a des moments où son regard se perd dans le vide, comme si elle écoutait quelque chose, au loin, venant des arbres, des feuilles et des branches, aussi. Comme si elle entendait ce que la forêt dit et qu'elle détenait tous les secrets du monde. Il y a quelque chose, aussi dans, ses yeux. Une lueur, lorsqu'elle vous regarde ; comme si elle savait. Comme si elle savait tout ce que vous cachiez, qu'elle lisait votre âme. On la dévisage avec fascination, intéressés par les herbes et les plantes qu'elle possède, les remèdes, avec ses saletés hallucinogènes et ses alcools indigènes. Mais le pire, c'est les os. Les os d'animaux un peu partout dans les pièces, et les cartes qui racontent le futur de la vie. Les plantes séchées qui pendent sur des ficelles accrochées, les cristaux perdus à la fenêtre, reflétant la lumière du soleil. Des peaux d'animaux qui attendent d'être transformés en vêtement. Les os taillés sur lesquels elle fixe des aiguilles pour tatouer les gens, lorsqu'ils osent venir la voir, pour cela. ((HIM)) Il s'appelait Gavin. La voilà, la tragédie de cette histoire ; il s'appelait Gavin. Il n'est plus là depuis un peu plus de trois ans, maintenant. Gavin est parti de lui-même, il n'allait pas bien. Personne n'a vu, derrière ses sourires et ses rires, derrière ses regards forts et ses airs puissants. Gavin est mort à 24 ans ; il aurait 27 ans, aujourd'hui. Mais il est parti avant le temps. Il était pilote ; un très bon pilote. Un peu jeune encore, mais assez confiant pour avoir un poste à l'occasion dans la salle de commande du lobster, avant le crash. Comme cette journée-là. Cette journée-là, Gavin devait être là-bas, sauf qu'il a échangé son poste avec un autre pour être avec son ami Patch. Et il a vu ; il a vu au loin, dans un plus petit vaisseau dans l'espace, la partie du lobster tomber tragiquement. S'il a ressenti des remords, il n'a rien dit. Rien montré. Pendant plus de deux années. Jusqu'au moment où il s'est tué. Personne n'a vu la chose venir. Mallory n'a rien vu venir ; c'est quelque chose qui l'a brisé, elle qui passait ses journées à aider ceux qui, justement, avaient un peu ce genre d'idées. Mais lui, elle ne l'a pas sauvé. Elle n'a même pas vu qu'il avait besoin d'être sauvé. ((ANXIETY)) La voix tremble. Les mots tombent. Les voix montent ; les gens parlent fort, trop fort, les gens sont trop nombreux, trop présents, trop vivants, trop compliqués. Mallory ne supporte plus les gens ; plus ils sont nombreux et plus ses doigts tremblent. Elle ne supporte plus les conversations trop longues, trop importantes. Les larmes se glissent dans ses yeux et un noeud se crée, dans sa gorge. Elle fuit les foules, les camps, perdue dans les bois depuis un moment, maintenant. Ils sont peu nombreux, ceux qui parviennent à l'approcher régulièrement. Elle les dévisage d'un air froid, les garde à distance, armée d'une expression hautaine alors qu'en vérité, elle tremble des pieds à la tête, la panique dans les veines. C'est dans la distance qu'elle dévisage les autres, perdue entre les arbres, perdue dans son propre monde. Mallory garde un pied hors de la réalité et surtout, hors de la société, car elle ne sait plus dealer avec ce qui l'a autrefois constitué. Le coeur rate éternellement des battements et elle se détourne à chaque fois vivement lorsque l'on ose, une seconde, l'envahir sans lui lancer le temps de se familiariser à la chose. Bête sauvage et apeurée, elle tremble et fuit pour ne pas être chasser, pour ne pas pleurer, pour ne pas briser. Dévisage longuement les bêtes qui osent s'approcher, le regard froid qu'elle détourne toujours trop rapidement, incapable d'affronter quoique ce soit ressemblant à la société depuis qu'elle est craquelée. ((LULLABY)) Si mal ne parle pas, elle chante souvent tout bas. Elle danse avec le vent, avec le murmures des arbres, des pas que les autres ne connaissent pas. Elle chante pour les gens lorsqu'elle croit qu'ils n'entendent pas. Elle parle au animaux tout doucement. Elle fixe les gens mais ne les voit pas réellement. On dit que lorsqu'elle a trouvé son frère, elle a hurlé si fort qu'elle s'est brisée les tympans. On la juge sourde mais ce n'est pas le cas.



SILENT MODE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 13/03/2018
Messages : 111
Stellar ($) : 8
Pseudo : fern
Avatar : emily browning
multi : max & gali & bebe
Réputation : 7
Voir le profil de l'utilisateur

sad birds still singevery atom of me missed him
she loved mysteries so much that she became one sad
witch

décembre 1994


ace of cups
a new love could be on the horizon
you may fell that you're making a whole new start

mallory, six ans, une cuillère la main, nourrit gavin, trois ans, les joues pleines. papa arrive à la maison, un bébé dans les bras. mallory le dévisage attentivement, un peu trop peut-être, mais ne se questionne pas. lorsque le bébé pleure pour manger, elle quitte la cuillère de gavin pour aller le nourrir. le bébé doit rester quelques jours. il reste finalement pour l'éternité. c'est tasya rei qui fait son arrivé.

novembre 2012

mother of cups
rivals the high priestess with her natural psychics abilities.
she's a gentle, tranquil woman whose insights bring healing to those around her.

une partie du lobster est tombée, mais les waelsh ne tombent pas.
ou alors, s'ils sont tombés, ils recollent les morceaux doucement, un à la fois. en chemin, ils prennent le temps de s'arrêter pour récolter ce qui appartient aux autres également, pour les aider. le père attrape les mains des enfants dont les parents ne sont plus et, le coeur trop grand peut-être, essaie de créer quelque chose pour s'occuper d'eux. maman prend les outils qu'elle possède et si elle ne répare pas les gens, elle répare les choses, et c'est déjà gros. l’aînée suit le chemin du père, essaie d'aider les âmes meurtries et les coeurs blessés. gavin reste lui-même, suit patch et fait ce qu'il fait le mieux ; garder le sourire. et la petite tasya continue de grandir, d'agir et de divertir.
les waelsh ne tombent pas. mais s'ils le font, ils construisent quelque chose de beaucoup plus grand.

15 mai 2014


- comment tu te sens
il lève les yeux vers elle, la fixe un moment, avant de lui offrir un sourire bien grand. un rire quitte ses lèvres et gavin porte son attention à l'herbe qu'il tient entre ses mains.
- ça va, lory. me fais pas ta thérapie, j'vais bien. tout va bien.
elle fronce des sourcils, la petite, une moue sur les lèvres. essaie de voir au travers lui. le cadet joue avec son herbe, encore, brûle quelques feuilles, le fait tournoyer entre ses doigts. mallory jette un regard à l'heure.
- vraiment ? elle est pressée, mais elle veut savoir. elle ne lui a pas parlé depuis des journées.
- pourquoi ça irait pas ? on est en vie. toi, maman, papa, tasya et moi. on est en vie. patch aussi. les autres aussi. tout va bien, lory.
- t'es silencieux, gavin.
il n'est jamais silencieux. gavin rit trop fort, parle trop fort, vit trop fort. il prend toute l'air et pourtant, on n'étouffe pas. on se nourrit de sa lumière. elle est un peu plus terne aujourd'hui, cette belle lumière. mal s'inquiète.
- ah ? son regard retourne sur elle. il cesse la flamme de son briquet et lui sourit. simple. beau. jeune. quelque chose de minime dans l'oeil
- t'as bu ?
et soudain, il rit. un rire qui creuse des fossettes et qui cache ses yeux. un rire qui lui coupe le souffle et qui est tellement lui. mal fronce des sourcils un peu plus fort, lève le bras et frappe le sien. gavin le ramène contre son corps, cherche à se protéger, mais rit encore.
- idiot. ne bois pas trop.


15 novembre 2014


five of cups
indicates a time of sorrow
a relationship may fall apart or an old friend could slip away

les jours sont long, le corps a mal.
mallory ferme les yeux dans ses draps. elle sent sur le bord de ses yeux un début de larmes. un instant et elle les chasse comme elle chasse les rêves et la nuit et le répit. dehors, les gens ont besoin de lui parler. alors mal garde les lèvres scellées sur ce qui pourrait être un mal qui est là à la bouffer, douce ironie, pour aller s'en occuper.
elle ne peut pas les laisser tomber.
lorsqu'elle croise gavin dans la journée, elle lui adresse un simple signe de la main, trop occupée, en continuant d'avancer.

14 mars 2015

death
something in your life needs to end
this will happen voluntarily or involunarily

gavin a les yeux fermés, l'air endormi, lorsqu'ils parviennent à le trouver.
gavin n'a jamais eu un air aussi paisible, endormi.
elle tombe sur ses genoux, ses mains. il ne dort pas. il ne se réveillera pas.
peu importe ce qui avait commencé, peu importe ce qui est arrivé, c'est terminé. et mallory, pauvre petite mallory, si forte mais petite mallory, n'a rien vu.
il s'est enlevé la vie, emportant beaucoup de la sienne, aussi.

soudainement, deux mallory
celle d'avant et celle d'après
celle qui croyait voir, et celle qui ne voit plus rien

01 juin 2015

eight of cups
sends an urgent message to pack your bags and move on
nothing good remains for you here

tasya lui gronde de rester, pleine de fiertés. elle n'a pas encore pleuré.
les parents sont trop occupés à sauver ce qui reste de l'humanité pour ne pas céder ou peut-être se racheter.
mallory regarde sa soeur et ne la voit pas.
elle se détourne et s'en va.

septembre 2015

nine of swords
reveals the deepest shadow of the self
it indicates insomnia, nightmares, and worries of the midnight hour

il est mort hier.
il est mort il y a des mois.
il meurt toutes les nuits, comme elle, un peu plus à chaque fois.

la fausse sorcière se perd dans la noirceur des bois ; elle sait qu'elle ne devrait pas. peut-être cherche-t-elle la mort, quelque part. peut-être cherche-t-elle le fantôme d'un frère auquel elle n'a pas pu dire aurevoir. mallory ne connait pas encore les arbres qui l'entourent ; elle a cette impression qu'ils la connaissent mieux que l'inverse, et surtout, qu'ils la connaissent mieux qu'elle ne se connaisse elle-même. elle ne sait plus réellement qui elle est. mallory prend les noms que les gens lui offrent et les porte sans se poser de questions. elle en marre, des questions.
elle voudrait juste les bonnes réponses.
autour d'elle, la forêt est tout sauf silence.
tout sauf réponse

février 2016


seven of wands
you'll not find any strenght or support from others, only yourself

gavin a laissé un vide qu'elle comble avec encore plus de vide. mal essaie de comprendre ce que la chose signifie, peut-être. qu'est-ce que le vide ?
de son côté, tasya a pris le vide qu'il a laissé dans son groupe, sa place, et fait quelque chose qu'elle ne comprend pas. elle apparaît parfois, car le camp solitaire de mal n'est pas si loin que ça de la grotte étrange qu'ils possèdent. elles se dévisagent sans un mot. de toute manière, mal ne parle plus vraiment depuis quelques mois. avec tasya, les mots sont encore moins nombreux.
peut-être attend-t-elle quelque chose venant d'elle. mais mallory ne bouge pas.
mallory se détourne à chaque fois.
elle n'a pas besoin des autres
que d'elle-même.

début 2017

lovers
is a welcome sight in any reading, as it suggests
a beautiful and strong relationship on the horizon

il y a quelque chose dans les bois
quelque chose qui ne devrait pas être là
un loup ? une vilaine bête ? un monstre peut-être.
mallory reste posée à la fenêtre, la nervosité des oiseaux dans les veines, l'attention d'un cerf dans l'oeil.
elle attend deux heures avant de quitter la demeure pour se perdre dans les bois, pour marcher lentement sans réellement regarder autour de soi.
lorsqu'elle revient à l'église, quelqu'un y est déjà
quelqu'un, quelque chose, elle ne sait pas
mais mal la dévisage et elles se dévisagent et mal, pour une fois, voit. elle observe quelqu'un d'autre que les arbres les animaux les choses que l'on ne voit pas et surtout, soi
la bête sauvage reste dans l'église ; quelle ironie, pour sin.

mai 2017


hanged man
he's the master of the non-attachment

ils vont et ils viennent, ceux qui l'appellent witch, mal
malheureuse sorcière
ils vont et ils viennent car elle n'a rien à perdre et tout à donner, et qu'elle a ses utilisés, avec ses étrangetés
ils la jugent et demandent son aide
mal les observe sans les voir, leur répond sans parler
et les dévisage la quitter sans s'ennuyer

16 janvier 2018

six of pentacles
can also signify generosity coming from someone else
if this is the case, accept the help with grace and put the ressource to good use.

le froid lui bouffe les os et mallory reste dehors, regard vague, posée sur les maigres escaliers en roche de l'église oubliée. les oiseaux se sont tus depuis quelques minutes. au loin, elle entend des bruits de pas.
la sorcière ne bouge pas et attend son visiteur. peut-être s'agit-il de sinned, partie depuis quelques jours. peut-être s'agit-il de quelqu'un d'autre. elle ne sait pas, n'a pas peur, et attend. le vent froid lui malmène presque la peau ; ses cheveux sont un peu humides, presque gelés.
entre ses lèvres, un léger nuage de fumée ; patch apparaît au travers des arbres, un fardeau sur le dos.
mal ne cille pas. elle le laisse s'approcher et ne dit pas mot. elle le laisse déposer le fardeau sur le sol et elle prend de longues secondes avant d'observer ce que c'est.
un homme. un naufragé.
une étrange générosité qu'elle se contente d'accepter.
le fardeau se réveille deux heures plus tard ; il s'appelle paul, il a une gueule de bois et surtout, il parle aussi fort qu'elle se tait.

mars 2018


world
when this card appears, comtemplate for a moment the idea of 'being' whole.

il lui arrive parfois de les
observer
dévisager
toiser
regarder
aimer
un fin sourire sur les lèvres, un vide un peu plein dans les yeux.
mal ne bouge pas et les observe. elle ferme les yeux, des plantes entre les doigts, et écoute attentivement la voix forte de paul qui hurle quelque chose d'un peu amusant, et celle de sinned, tranchante, qui le traite de dément.
dans son esprit, ce qui est vide de gavin - et de cahen maintenant aussi -  se remplit d'eux, infini.


judgement
no more blaming yourself or others
no more excuses
now is the time for forgiveness and personal freedom

pas totalement, mais suffisamment.




SILENT MODE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 30/09/2017
Messages : 1345
Stellar ($) : 56
Pseudo : fivedaysofjuly
Avatar : jung hoseok (bts)
multi : nina rhodes (ft lily collins) et ashley martinozzi (ft. ariana grande)
Réputation : 48
Bloc-note : rps en cours :
aedhan + ameera + eliott +jesse + kassian + kihyun + max + nashoba + nephtys + oskar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

MA SOEUR fire fire fire fire fire fire
bon pas le bon compte - il arrive bientôt promis (cute) MAIS OMG QU'ELLE EST BELLE JE MEURS iiih trop hâte de lire ta fiche et que la famille soit réunie dans sa douleur et ses complexités tbe iiih BON COURAGE JE TE LOVE coeur



if this is love, why does it break me down ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 27/02/2018
Messages : 156
Stellar ($) : 14
Pseudo : bermudes.
Avatar : hani.
multi : nephtys (n. scott) -- jesse (m. petsch) -- nikita (d. henney) -- joshua (dohwan) -- aoibheann (seulgi)
Réputation : 3
Voir le profil de l'utilisateur

MON AMIE coeur
et avec le bon compte en plus -NAH- facepalm

(re) et bonne chance pour la suite de ta fiche cute cute


c'est l'hisoire de toto
en colonie de vacances. Le moniteur de colo demande à Toto : "– Dis-moi Toto , tu as pris une douche, ce matin ?" "– Non, répond Toto. Pourquoi ? Il en manque une ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 13/02/2018
Messages : 184
Stellar ($) : 14
Pseudo : spf. (oups, i dit it i got no chills lmao) wonderland - kass. #boulet
Avatar : selena fucking perfect gomez.
multi :


Réputation : 8
Bloc-note :


past -- dashboard -- moodboard
phone -- ig -- yt --

Voir le profil de l'utilisateur

dbehbfhjzbj qu'elle est belle em dnbjz
bon retour à la maison, amuse toi bien avec ta douce qt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/09/2017
Messages : 1988
Stellar ($) : 56
Pseudo : sonata.
Avatar : kim taehyung (v - bts)
multi : jeremiah (fiche) - william (fiche) - rose (fiche)
Réputation : 39
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://antigravity.forumactif.com/t353-eliott-la-vie-est-belle

OH YES QUELQU'UN DE PLUS SUR LA TERRE OUIIIIIIIIII iiih
rebienvenuuuue coeur
hâte de voir ce que tu vas faire de ce perso cute


there's a gun in my head and it wont go.
   ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 27/02/2018
Messages : 137
Stellar ($) : 8
Pseudo : celest/e.
Avatar : jelena noura - gigi - hadid, déesse parmi les déesses, reine des douze royaumes et entité suprême non dotée de défauts.
Réputation : 16
Bloc-note :
(...) avoir toujours gardé la candeur pour symbole, croire à tout sentiment noble et pur, et souffrir. mendier un espoir comme un pauvre une obole, le recevoir parfois, et longtemps s'en nourrir.
Puis, lorsqu'on y croyait, dans ce monde frivole, ne pas trouver un cœur qui se laisse attendrir. sans fixer le bonheur voir le temps qui s'envole ; voir la vie épuisée, et n'oser pas mourir. (...)
car mourir sans goûter une joie ineffable, sans que la vérité réalise la fable de mes rêves d'amour, de mes vœux superflus. Non, je ne le puis pas. non, mon cœur s'y refuse. pourtant ne croyez pas, hélas, que je m'abuse :
je désire toujours... mais je n'espère plus.
Voir le profil de l'utilisateur http://antigravity.forumactif.com/t1203-thrill-tamina

    rebienvenue cute cute cute


and I get what I want my name is my credit card.
i n s o m n i a
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 30/01/2018
Messages : 272
Stellar ($) : 49
Pseudo : neige
Avatar : Jason Momoa
multi :
sig:
 

jaw:
 

Réputation : 14
Bloc-note :
Voir le profil de l'utilisateur http://antigravity.forumactif.com/t1568-neige-chat-meow-meow#279

ELLE EST LÀ shookth

@mallory waelsh a écrit:
bjr j'ai le ventre en caca car je suis une fille et que la vie est terrible une fois par mois,
tea rip

re-bienvenue, j'ai hâte de lire tout ça… et encore une fois, super choix d'avatar kr kr




I'M NOT STRONG ENOUGH TO STAY AWAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 13/03/2018
Messages : 111
Stellar ($) : 8
Pseudo : fern
Avatar : emily browning
multi : max & gali & bebe
Réputation : 7
Voir le profil de l'utilisateur

yohan sadrftgyterawrtyueywtaw c'est pas grave je te pardonne yeux j'aime tellement cette famille si fort, déjà. mon coeur est pas prêt pour tout ça tbe

cahen mignooon I love you mal elle pleure cahen, fort, et elle s'ennuie. merci I love you

mélia elle est tellement parfaite, je pouvais pas résister. merci 💋

elliot OUI ET FAUDRA UN LIEN D'ACC ?? on en a aucun c'est HONTEUX mdr merci yeux

tamina merci beauté 💋

ifan merci de ta compassion mdr sobs



SILENT MODE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 12/03/2018
Messages : 15
Stellar ($) : 9
Pseudo : poupoune.
Avatar : shiloh fernandez.
Réputation : 4
Voir le profil de l'utilisateur

rougit



BABY I GOT A PLAN:
RUN AWAY AS FAST AS YOU CAN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
she's strong but she's exhausted (mal)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» petite question sur les cartouches MBORO strong
» Fan de One Piece.
» exhausted (ana)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STATE OF DISORDER :: make mankind in our image :: The sky turns into a trial, genesis :: FICHES VALIDÉES-
Sauter vers: