Nouveau
   
Répondre
  
Partagez
 

 Ninian + In the Cold, Cold Night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Demian J. Harkness
Date d'inscription : 03/02/2018
Messages : 239
Pseudo : Captain Indécis.
Avatar : Aaron Taylor-Johnson
multi : Kate Anders, Tobias Gardner, Sten Veloso & Eleonore Duquesne
Réputation : 3
Voir le profil de l'utilisateur

Ninian + In the Cold, Cold Night Empty
In the Cold, Cold Night
Nina Rhodes & Demian J. Harkness

Ninian + In the Cold, Cold Night Tumblr_inline_p12zckVPKY1umsva3_250Demian ouvrit la porte de l’appartement qui leur servait de planque et s’y engouffra rapidement, grommelant un. « Temps de merde. » Il referma la porte d’un coup de talon et posa un moment son regard sur Nina qui était accoudée à la fenêtre et en train d’observer l’extérieur. Il posa le cabas rempli de courses qu’il avait à la main au sol et retira sa veste pour l’accrocher au porte manteau tout en reprenant, tournant le dos à sa collègue. « Des news ? » Il se retourna rapidement vers la jeune femme et soupira bruyamment quand elle hocha négativement la tête. Qu’est ce que Will avait encore eu comme idée à la con de les envoyer surveiller un informateur ? Il n’avait personne d’autre pour faire ce genre de boulot ? Parce qu’eux avaient des choses bien plus intéressantes à faire, c’était certain.
Il fallait bien qu’il s’occupe des Jabberwocky et Nina avait ses propres affaires à régler non ? Alors pourquoi eux ? Il se promis d’aller en toucher deux mots au Mad Hatter dès qu’ils seraient rentrés.

Il récupéra le cabas et alla le poser sur la table au centre de la pièce avant d’en sortir deux gobelets, l’un contenant du café, le sien, et l’autre pour Nina, dont il se rapprocha. Sans la regarder, préférant observer l’extérieur, à l’endroit où se trouvait leur cible, il lui tendit le gobelet. « Thé gingembre. Pur. C’est bien ça ? » Il offrit un petit sourire en coin à la jeune femme où moment où elle lui prit la boisson des mains. Oui, il s’en souvenait. C’était une des premières choses qu’il avait mémorisé du temps où ils faisaient croire qu’ils étaient ensemble. Parce qu’il s’était dit que ce serait bien pour les paparazzis et autres journalistes de montrer qu’il connaissait les goûts de sa "petite amie".
Ça lui semblait tellement loin à présent.

Il se recula de la fenêtre pour aller s’asseoir sur la table et sortit sa boite d’antidouleurs de sa poche pour en avaler un avec sa première gorgée de café. Avec le temps qu’il faisait, sa prothèse commençait à lui faire un mal de chien et il préférait prévenir tout de suite. Et tant pis pour ce que pourrait dire Nina.
De toute façon, ce n’était pas comme si elle lui avait beaucoup adressé la parole depuis qu’ils s’étaient retrouvés chez les Wonderlanders. Il avait presque l’impression qu’elle l’évitait. Il pouvait le comprendre, après tout il l’avait rejetée, comme tout le monde au moment de son accident. Mais ça faisait plus de trois ans à présent. Elle ne pouvait pas encore lui en vouloir pour ça pas vrai ?

Il but une nouvelle gorgée de café et s’alluma une clope, s’immobilisant au moment de tirer une latte dessus. Elle n’allait pas lui en vouloir de s’allumer une cigarette à l’intérieur. Si ?
Il haussa les épaules. De toute façon il était hors de question qu’il ressorte pour fumer. Donc si elle était contre, elle ferait avec.

« Je peux prendre la suite si jamais tu veux te reposer ou te dégourdir un peu les jambes. » Il tira une nouvelle latte sur sa cigarette. « Et j’ai pris de quoi faire des sandwichs au cas où t’aurais un petit creux. » Il espérait vraiment que cette planque ne durerait pas trop longtemps. D’une part parce que ça faisait seulement une nuit qu’ils étaient là et qu’il n’en pouvait déjà plus mais aussi parce qu’il avait bien mieux à faire. Sans parler d’une fait qu’il n’avait plus beaucoup d’antidouleurs sur lui et pas une seule goutte d’alcool. Non seulement ça le faisait chier mais en plus ça voulait dire qu’il pourrait très rapidement devenir insupportable et agressif envers Nina. Et ça, c’était la dernière chose qu’il voulait. Il s’en voulait toujours de l’avoir rejetée à l’époque et se retrouver désagréable comme il pouvait l’être quand il était en manque n’arrangerait pas du tout les choses.
Il n’y avait qu’à espérer que ce ne serait pas trop long…

Le brun observa rapidement l’appartement et ne put retenir un ricanement. « Tu te souviens de l’appart qu’ils nous avaient donné pour le gala de Moriarty ? » Evidemment qu’elle devait s’en souvenir, ça avait été leur première soirée officielle en tant que couple. La marque pour laquelle travaillait Nina et qui était son sponsors leur avait loué un appartement pour qu’ils puissent y passer la nuit. « Je crois que la salle de bain était plus grande que cet appartement. » Il lâcha un nouveau ricanement et tira une énième fois sur sa clope.

Ça lui manquait tout ça.

Pas le fait de devoir mentir et prétendre qu’il aimait tout ce que les gens qu’il pouvait rencontrer dans ces soirées faisaient. Mais passer du temps avec Nina, dans des appartements de luxe, ou des penthouse à juste regarder la télé en étant affalés sur le lit. A se marrer en pensant à ce que les gens pouvaient imaginer qu’ils faisaient.
C’était beaucoup plus simple à cette époque.

Et à présent il se retrouvait coincé dans un appartement pourri à devoir surveiller un type qui était "suspecté de balancer des infos aux Heathens" avec Nina qui lui adressait à peine la parole et l’évitait presque.
Ouais, sa période pro lui manquait méchamment.

☾ ☾ ☾


After All These Years
Revenir en haut Aller en bas
Nina Rhodes
Date d'inscription : 06/09/2017
Messages : 853
Pseudo : fivedaysofjuly
Avatar : lily collins
multi : yohan pearson (ft. jung hoseok) et ashley martinozzi (ft. ariana grande) et tamsyn huggins (ft. zoey deutch)
Réputation : 40
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

Ninian + In the Cold, Cold Night Empty
in the cold, cold night
Ninian + In the Cold, Cold Night Tumblr_njxuwbHhcv1s7bqyto5_r2_250Nina serre trop les dents. Elle s’en rend compte en même temps qu’elle se rend compte qu’elle a passé plus de temps à penser à la situation dans laquelle elle se retrouve plutôt qu’à observer leur cible, quand la porte se referme derrière Demian. Elle a envie de se foutre des claques. Depuis des années, il y a une barrière très claire et nette dans sa tête entre sa vie en tant que Nina et sa vie en tant que Ash. William et le gang sont une partie de sa vie, un refuge - Max et la cabane forment une autre partie d’elle - et son quotidien en tant qu’héritière des Rhodes constitue le reste. Elle utilise bien souvent sans problème une vie pour aider l’autre : elle choppe des informations auprès des amis de son père lors des galas pour les donner au gang, elle utilise l’expertise des Wonderlanders pour repérer des pièces de valeur quand elle va rendre visite aux amis de ses parents… Tout a toujours bien fonctionné, tout a toujours été bien huilé, et en cinq ans de double-vie, elle n’a jamais senti une seule seconde que tout pouvait se casser la gueule, ou que son secret était en danger.
Et puis Demian s’est pointé dans le salon des Wonderlanders.
« Des news ? » Nina pince les lèvres et baisse les yeux sur la fenêtre, un peu plus bas, qu’ils sont censés garder dans leur ligne de mire. « Rien. Il mange des céréales. » Ça fait plusieurs mois qu’Oliver est devenu informateur pour les Wonderlanders, et Nina n’avait aucune idée que William le soupçonnait de refiler des infos aux Heathens jusqu’à ce qu’on lui donne cette mission. Elle a trouvé ça un peu louche - pour être tout à fait honnête. D’habitude, William lui confie ses doutes très rapidement sur les gens, et on ne fait pas tout un pataquès quand il s’agit d’aller surveiller quelqu’un. Mais bon. Ce que le boss veut, le boss a. Nina lui fait confiance.
Elle essaie de faire comme si la présence de Demian était normale, comme si elle n’était pas perturbée par le fait qu’ils soient en mission ensemble. Mais ce n’est pas simple. Elle est partagée entre la curiosité - elle ne sait toujours pas pourquoi il est vraiment là, pourquoi William l’a embarqué dans les histoires du gang, elle a envie de comprendre - et la colère - elle n’a aucune envie de passer ses soirées avec lui et ça la gêne terriblement qu’ils soient forcés à cohabiter comme ça. Mais comme ils doivent bosser ensemble, elle ne peut pas l’ignorer quand il lui tend un gobelet en plastique. Et puis même, ce serait un comportement immature - ils sont grands, maintenant, elle doit se comporter comme une adulte. Les adultes sont capables de compartimenter : la missier et les sentiments personnels ne doivent pas se confondre. « Thé gingembre. Pur. C’est bien ça ? » Elle aimerait dire que ça ne lui fait rien, qu’il s’en soit souvenu. Mais malgré elle, elle ne peut qu’apprécier l’attention. Demian fait des efforts - elle le voit bien. Elle sait juste vraiment pas comment réagir à tout ça. « Oui. Merci. » Ce n’est pas très expressif, mais c’est tout ce qu’elle trouve à dire, toujours un peu touchée qu’il se rappelle.
Elle fait semblant de ne pas remarquer le cachet qu’il avale avec une facilité qui pue l’habitude. Elle fait semblant de rester stoïque face au fait qu’il s’allume une clope avec une familiarité déconcertante. Elle fait comme si, mais au fond, y’a plein de questions qui affluent dans son esprit. Ce Demian est à la fois si familier et si… différent. Elle sait pas trop ce qu’elle en pense.
« Je peux prendre la suite si jamais tu veux te reposer ou te dégourdir un peu les jambes. Et j’ai pris de quoi faire des sandwichs au cas où t’aurais un petit creux. » Il essaie. Elle aimerait lui en vouloir assez pour ne pas le remarquer, vraiment. Il a probablement senti la distance qu’elle a mis entre eux depuis qu’il est arrivé. « Ça va, je te dirai quand je suis fatiguée. » En vérité, elle préférerait vraiment se dégourdir les jambes. C’est quand elle saute de building en building qu’elle se sent le mieux, quand elle peut profiter du froid piquant de Néphède et déjouer le brouillard. Les missions d’observation ne sont pas ce qu’elle préfère… Mais elle doit obéir aux autres, alors autant qu’elle le fasse bien. « Et merci pour les sandwichs. » Le simple fait de prononcer le mot lui donne faim. Mais elle doit rester concentrée.
Elle entend Demian lâcher un petit rire, derrière elle. Elle se retourne pour le voir sourire, avec sa clope dans la main. « Tu te souviens de l’appart qu’ils nous avaient donné pour le gala de Moriarty ? » Il va vraiment puiser dans leurs souvenirs ? Nina tourne la tête vers l’extérieur. Elle n’a pas envie de penser à tout ça. Ce n’est pas le moment ni le lieu. « Je crois que la salle de bain était plus grande que cet appartement. » Malgré elle, elle laisse son regard balayer la pièce pour comparer. Tss. « Tu t’y es enfermé tellement longtemps, je commençais à me demander si t’y avais pas invité une prostituée. » lâche-t-elle, et elle se retrouve incapable de réprimer un petit sourire. « Alors qu’en fait, t’étais en train de t’endormir dans la baignoire-jacuzzi. » Elle lève les yeux au ciel.
Elle devrait pas rentrer dans ce jeu. Mais c’est beaucoup trop simple, pourtant. C’est tellement familier, entre eux, malgré les années… Nina est habituée à sa présence, qu’elle le veuille ou non. Et il la connaît plus qu’elle aimerait l’accepter. Elle finit par se lever - leur cible est encore en train de manger ses céréales devant sa fenêtre, de toute manière. Elle tend la main vers la cigarette de Demian. Elle aurait bien besoin d’une cigarette, elle aussi. De l’autre main, elle observe le contenu du cabas. « Mmh. Pas mon fromage préféré. » Elle prend place sur la chaise en face de lui. « Bon. Puisqu’on est là. » Elle laisse une petite pause passer, et l’observe, fixement. « Pourquoi t’es là ? » Elle ne parle pas de la mission, bien entendu. Mais de tout le reste. C’est un peu cash, mais Nina ne tourne autour du pot que quand il y a des journalistes. « Pourquoi maintenant ? » Elle a cru comprendre que Demian connaissait William plus qu’elle ne l’imaginait. S’ils doivent bosser ensemble, elle aimerait autant avoir toutes les clés en main.

☾ ☾ ☾


still waters run deep
Revenir en haut Aller en bas
Demian J. Harkness
Date d'inscription : 03/02/2018
Messages : 239
Pseudo : Captain Indécis.
Avatar : Aaron Taylor-Johnson
multi : Kate Anders, Tobias Gardner, Sten Veloso & Eleonore Duquesne
Réputation : 3
Voir le profil de l'utilisateur

Ninian + In the Cold, Cold Night Empty
In the Cold, Cold Night
Nina Rhodes & Demian J. Harkness

Ninian + In the Cold, Cold Night Tumblr_inline_p12zckVPKY1umsva3_250Demian porta son gobelet de café à ses lèvres et sourit faiblement en voyant Nina réagir finalement à sa réflexion. « Tu t’y es enfermé tellement longtemps, je commençais à me demander si t’y avais pas invité une prostituée. » Un petit rire lui échappa et il hocha faiblement la tête. « Alors qu’en fait, t’étais en train de t’endormir dans la baignoire-jacuzzi. » C’était la première qu’il avait vu une baignoire comme ça. Il n’avait pas pu s’empêcher de prendre un bain et avait fini par s’endormir comme une merde. « Pour ma défense, j’avais l’impression d’être littéralement sur un nuage. » Il lâcha un nouveau petit rire et but une autre gorgée de son café.

La jeune femme se releva pour se rapprocher de lui et tendit la main vers sa cigarette. Il la lui donna, lui lançant un regard intrigué. Parce qu’elle fumait maintenant ? Il ne semblait pas l’avoir déjà vu avec une cigarette.
« Mmh. Pas mon fromage préféré. » Le jeune homme haussa les épaules. « J’ai pris ce qu’ils avaient. » Il sortit une nouvelle clope de son paquet pour l’allumer et observa Nina s’asseoir sur la chaise face à lui. « Bon. Puisqu’on est là. » Il arqua un sourcil. Aïe. Il n’aimait pas le ton qu’elle prenait.
Pourquoi est ce qu’il avait un mauvais pressentiment ?
Enfin d’un autre côté, elle semblait enfin décidée à lui parler un peu. C’était déjà ça non ?

« Pourquoi t’es là ? » Comment ça ? De quoi est ce qu’elle voulait parler ? De sa présence là, ce soir ? Ou de sa présence chez les Wonderlanders ?
Ça devait être la deuxième option.
Elle devait savoir qu’il était coincé là parce que William le lui avait demandé.
« Pourquoi maintenant ? » Ses sourcils s’arquèrent un peu plus et il regarda un moment Nina avant de tirer sur sa cigarette. Bon… Ben c’était parti hein.

« J’imagine que tu veux parler de ce que je fais chez les Wonderlanders. » Il hocha faiblement la tête en soupirant. Ça allait être long… « Tu le sais, j’ai arrêté l’Exy à cause de… » Il tourna son regard vers sa prothèse pendant un instant puis reporta son attention sur Nina. « Bref. Tu le sais. » Il tira encore sur sa clope. « Après ça je me suis lancé dans des trucs un peu moins… Disons… Légaux. Genre combats clandestins et paris. J’essaie de ne pas montrer ça aux caméras, c’est que j’ai encore une certaine renommée. » C’était pour ça qu’elle n’était pas au courant de ce qu’il avait fait ces dernières années. Il avait vraiment voulu séparer son image publique et ses affaires plus illégales. Un peu comme ce qu’elle faisait elle-même d’après ce qu’il avait compris.
« Je me suis rapidement fait un petit nom dans ce domaine qui… » Il se passa une main dans les cheveux en souriant. « Visiblement est arrivé jusqu’aux oreilles de notre très cher Will. » Sa main quitta son crâne pour se reposer sur sa cuisse. « Je le connais depuis que je suis gamin. Tu le sais, j’ai grandit dans la rue jusqu’à mes dix-sept ans. Et ben c’est grâce à Will si j’ai survécu. Il m’a appris à m’en sortir, bien mieux que ce que je faisais. » Et encore… C’était un euphémisme. S’il n’avait pas été là il se serait probablement fait tabasser à mort par la bande que Will avait dispersé. Ou se serait fait planter quelques jours plus tard. « Je l’ai perdu de vu quand je suis parti rejoindre les Wolves et on s’est recroisé par hasard y a… » Il fronça les sourcils, fouillant sa mémoire. « Trois ans ? Enfin par hasard… Le connaissant, je suis sûr qu’il me surveillait depuis un petit bout de temps. Ensuite, il m’a proposé de le rejoindre et de bosser pour lui. » Il écarta les bras, un sourire faussement triomphant aux lèvres. « Et me voilà ! » Bon ok, ses explications étaient très résumées mais il ne voulait pas non plus passer la nuit à tout lui raconter. C’était mieux d’aller directement à l’essentiel.

« Y a autre chose que tu voulais savoir ? Je t’ai fait la version courte mais si jamais tu veux plus de détails, hésites pas. » Il prit une dernière bouffée sur sa cigarette et l’écrasa dans le verre vide qui servait de cendrier de fortune. « Et toi du coup tu… Tu bossais déjà avec Will quand on se connaissait ? » Cette question venait de lui traverser l’esprit. Il n’avait jamais rien remarqué du temps où ils étaient "ensemble" mais Nina était sans aucun doute la personne la plus discrète qu’il connaissait. Si elle bossait déjà pour les Wonderlanders à cette époque, il ne l’aurait sans doute jamais remarqué.

Il poussa un soupir, grimaçant légèrement quand l’attache de sa prothèse lui provoqua une nouvelle douleur. Saloperie. Avec le temps qu’il faisait en ce moment il douillait encore plus que d’habitude. Mais il était hors de question qu’il se fasse mettre une prothèse plus récente. Il refusait de ressentir la douleur de la pose et de la rééducation une nouvelle fois.
Demian prit une troisième clope en bouche et l’alluma. Tant pis pour ce que Nina pourrait lui dire.

Il baissa légèrement la tête puis reprit la parole. « Je… » Est ce que c’était le bon moment pour balancer ça ? Est ce qu’il y avait seulement un bon moment ? « Ecoute Nina, je suis désolé de t’avoir rejetée comme ça à l’époque. Je sais que c’est à cause de ça que tu m’en veux toujours. » Il détourna le regard, préférant observer l’extérieur. « J’ai pas d’excuses, je le sais. J’ai été odieux avec toi alors que tu voulais juste m’aider. J’aurais pas du couper les ponts aussi longtemps. » Il reposa son regard sur la jeune femme et haussa faiblement les épaules. « Je suis désolé. »

Ça faisait bien trop longtemps qu’il essayait de recoller les morceaux avec elle mais sans jamais s’être excusé pour le comportement qu’il avait eu avec elle. C’était peut être le bon moment.
Ou alors elle allait juste l’envoyer chier parce qu’il ne s’excusait que maintenant.
Il verrait bien.

☾ ☾ ☾


After All These Years
Revenir en haut Aller en bas
Nina Rhodes
Date d'inscription : 06/09/2017
Messages : 853
Pseudo : fivedaysofjuly
Avatar : lily collins
multi : yohan pearson (ft. jung hoseok) et ashley martinozzi (ft. ariana grande) et tamsyn huggins (ft. zoey deutch)
Réputation : 40
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

Ninian + In the Cold, Cold Night Empty
in the cold, cold night
Ninian + In the Cold, Cold Night Tumblr_njxuwbHhcv1s7bqyto5_r2_250Il semble presque surpris de la question, mais Nina ne se départ pas de son air confiant. Elle veut vraiment des réponses, et ce n’est pas parce qu’ils sont en mission qu’elle va faire l’impasse sur ce qui est important. « J’imagine que tu veux parler de ce que je fais chez les Wonderlanders. » Sans blague. « Tu le sais, j’ai arrêté l’Exy à cause de… » Il baisse les yeux sur sa prothèse, et Nina ne se gêne pas pour faire de même. Elle n’a pas franchement eu l’occasion de la voir, puisqu’il l’a envoyée se faire voir dés les premiers jours qui ont suivi l’accident. Elle serre un peu les dents. « Bref. Tu le sais. » Oui, elle sait. Elle sait très bien et ça lui pèse toujours sur la poitrine, de penser à cette époque. « Après ça je me suis lancé dans des trucs un peu moins… Disons… Légaux. Genre combats clandestins et paris. J’essaie de ne pas montrer ça aux caméras, c’est que j’ai encore une certaine renommée. » Elle écoute mais son visage reste impassible - elle n’est pas franchement réjouie par ce qu’elle entend. Chacun gère sa tristesse et sa colère à sa manière, c’est vrai. Mais tout abandonner - surtout elle - pour faire des trucs de merde comme ça ? Ça la dépasse. Vraiment, ça la dépasse.
Demian aurait pu la laisser l’aider. Il aurait pu prendre les mains tendues de ceux qui avaient sincèrement envie de rendre les choses plus facile. Mais non, il s’est fermé et il est allé faire des paris et combats clandestins. Elle ne devrait pas juger. Après tout, c’est l’une des raisons d’être des Wonderlanders, les paris. Mais elle juge quand même, très fort.
« Je me suis rapidement fait un petit nom dans ce domaine qui… » Et il en est fier, en plus ? Nina croise les bras sur sa poitrine. « Visiblement est arrivé jusqu’aux oreilles de notre très cher Will. » Bien sûr, que Will est allé le chercher, s’il est si doué. Le chapelier fou ne rate pas une occasion d’avoir un nouvel as dans son jeu. « Je le connais depuis que je suis gamin. Tu le sais, j’ai grandi dans la rue jusqu’à mes dix-sept ans. Et ben c’est grâce à Will si j’ai survécu. Il m’a appris à m’en sortir, bien mieux que ce que je faisais. » Nina baisse les yeux sur ses ongles manucurés - souvenir d’une soirée mondaine d’il y a deux jours. Will ne lui a jamais parlé de Demian. Mais elle ne devrait pas être surprise : elle ne sait certainement pas tout du boss. « Je l’ai perdu de vue quand je suis parti rejoindre les Wolves et on s’est recroisé par hasard y’a… Trois ans ? Enfin par hasard… Le connaissant, je suis sûr qu’il me surveillait depuis un petit bout de temps. Ensuite, il m’a proposé de le rejoindre et de bosser pour lui. » Il en est fier. « Et me voilà ! » Super, tout le monde est content, yaaaaay.
« Y a autre chose que tu voulais savoir ? Je t’ai fait la version courte mais si jamais tu veux plus de détails, hésites pas. » Elle fait la moue. Franchement, elle n’a pas particulièrement envie de connaître les détails, non. Elle n’a aucune envie d’entendre précisément tout ce qu’il a fait pendant qu’elle était seule face aux médias, seule face à sa famille, seule face au monde. Quand Demian l’a laissée tomber après l’accident, Nina ne s’est jamais sentie aussi seule. Avec lui, tout était devenu plus fun, plus supportable. D’un coup, elle a dû réapprendre à confronter ce monde impitoyable toute seule, sans son acolyte, son pilier au bras.
Parce que ouais, Demian était devenu un pilier. Mais elle le dira pas, bien sûr.
« Et toi du coup tu… Tu bossais déjà avec Will quand on se connaissait ? » Nina lâche un petit rire - qui manque de punch. Bien sûr que non, elle ne bossait pas déjà pour Will. Comment aurait-elle pu, de toute manière ? Ils passaient presque tout leur temps ensemble. Leur séparation lui aura au moins offert ça : la possibilité et le temps de mener une double-vie. Elle se tâte à répondre, toujours un peu en colère, mais avant qu’elle forme des mots, quels qu’ils soient, Demian reprend la parole, après s’être allumé une nouvelle clope. Elle envisage le paquet.
« Je… Écoute Nina, je suis désolé de t’avoir rejetée comme ça à l’époque. Je sais que c’est à cause de ça que tu m’en veux toujours. » En même temps, elle n’a pas franchement fait preuve de subtilité à ce sujet. « J’ai pas d’excuses, je le sais. J’ai été odieux avec toi alors que tu voulais juste m’aider. J’aurais pas dû couper les ponts aussi longtemps. » Il la regarde et hausse les épaules. « Je suis désolé. » Nina ne dit rien. Elle se contente de chopper une cigarette dans son paquet, sans la moindre honte, et de se l’allumer. Son regard se perd vers l’extérieur alors que la cigarette commence à se consumer. « ouais. » dit-elle après un temps. « C’est comme ça, j’imagine. » Ce serait bien plus sain de dire tout ce qu’elle a sur le coeur, mais elle n’a pas envie. Pas maintenant.
Au lieu de ça, elle prend sa tête de boudeuse, que Demian connaît bien pour l’avoir observée toutes ces années où ils prétendaient être ensemble. « T’as jamais pensé à revenir ? » Elle tire sur sa cigarette, expire lentement. « C’était quoi ton projet de vie ? Devenir un rat des fins fonds de Néphède ? » Elle y va peut-être un peu fort, mais elle a du mal à garder un filtre entre ce qu’elle pense et ce qu’il faudrait dire. « Un jour, j’aurais lu qu’on t’a retrouvé mort dans un canal et puis voilà ? C’est comme ça, que ça se serait fini ? » Elle finit enfin par le regarder. « C’est un peu facile de faire des excuses maintenant que t’es obligé de bosser avec moi, t’as pas vraiment le choix. Je suis pas sûre que tu les aurais faites si on n’était pas dans cette situation. » Elle hausse un peu les épaules, repose son regard sur l’extérieur, et soupire. « Oublie. J’aurais dû savoir à l’époque que ça comptait pas vraiment pour toi. Après tout, c’était qu’une bonne grosse mascarade. » Elle sait que c’est pas ce qu’il pense. Elle sait que ça a compté. Elle ne fait que le provoquer, pour exorciser sa colère.

☾ ☾ ☾


still waters run deep
Revenir en haut Aller en bas
Demian J. Harkness
Date d'inscription : 03/02/2018
Messages : 239
Pseudo : Captain Indécis.
Avatar : Aaron Taylor-Johnson
multi : Kate Anders, Tobias Gardner, Sten Veloso & Eleonore Duquesne
Réputation : 3
Voir le profil de l'utilisateur

Ninian + In the Cold, Cold Night Empty
In the Cold, Cold Night
Nina Rhodes & Demian J. Harkness

Ninian + In the Cold, Cold Night Tumblr_inline_p12zckVPKY1umsva3_250Il regarda Nina prendre une clope dans son paquet et l’allumer.
« ouais. »
Quoi c’était tout ce que ça lui inspirait ? Ouais ? Est ce qu’elle était en train de se foutre de lui là ?
« C’est comme ça, j’imagine. » Ok. Alors il comprenait qu’elle lui en veuille pour son silence radio de plusieurs années, là dessus il n’avait rien à redire, c’était lui qui avait merdé et il s’en voulait pour ça. Mais après ce qu’il venait de lui dire, tout ce qu’elle trouvait à répondre c’était ça ?

Nina fit ensuite sa tête de boudeuse, qu’il ne connaissait que trop bien, mais à ce moment là, il était incapable de dire si elle était franche ou si elle se moquait de lui. « T’as jamais pensé à revenir ? » Sa question le prit au dépourvu et il eut un bref mouvement de recul, ne sachant quoi répondre. « C’était quoi ton projet de vie ? Devenir un rat des fins fonds de Néphède ? » Demian détourna le regard, touché. Donc elle avait décidé d’y aller cash finalement. Il n’était pas sûr que c’était mieux. « Un jour, j’aurais lu qu’on t’a retrouvé mort dans un canal et puis voilà ? C’est comme ça, que ça se serait fini ? » Il releva les yeux dans sa direction quand elle se retourna vers lui. « C’est un peu facile de faire des excuses maintenant que t’es obligé de bosser avec moi, t’as pas vraiment le choix. Je suis pas sûre que tu les aurais faites si on n’était pas dans cette situation. » Elle avait raison. Bien sûr qu’elle avait raison. Il n’aurait probablement jamais fait ses excuses s’il ne l’avait pas retrouvée mais ça lui faisait tout de même mal d’entendre ça comme ça.
Il soupira et lâcha un. « Je voulais juste m’éloigner de ce milieu. » Dans un souffle. Il parlait du milieu du sport mais Nina devait l’avoir compris. Il avait tellement été traîné dans la boue après son accident, accusé de l’avoir provoqué et d’avoir gâché sa carrière et celle de Fawkes qui était dans la voiture au même moment qu’il avait simplement voulu couper les ponts avec tout ça. Ce qu’il n’avait pas réalisé à l’époque, c’était que Nina était liée à ce milieu et qu’il s’était coupé d’elle en le faisant.  

Il ouvrit la bouche pour reprendre mais elle détourna son regard pour observer l’extérieur et continua, le coupant dans son élan. « Oublie. J’aurais dû savoir à l’époque que ça comptait pas vraiment pour toi. Après tout, c’était qu’une bonne grosse mascarade. » Demian laissa échapper un soupir amusé purement ironique et secoua la tête, l’air déçu. Elle allait trop loin.

Il écrasa sa clope dans le cendrier un peu trop violemment et reprit. « Tu te fous de ma gueule ? » Il se pencha en avant tout en reprenant, le plus sérieusement du monde. « Tu peux m’en vouloir de ne pas avoir donné de nouvelles pendant des années et de ne m’excuser que maintenant. Ça je le comprends totalement, c’est entièrement de ma faute. Mais dire que ça ne comptait pas pour moi ? » Il secoua une nouvelle fois la tête, n’en revenant toujours pas. « Je t’interdis de dire ça. Ça a compté pour moi. Et tu le sais. » Il s’appuya sur ses mains pour se laisser retomber de la table et lâcha un bref grognement quand la douleur au niveau de l’attache de sa prothèse se réveilla pendant l’effort. Il l’ignora rapidement et se retourna pour faire face à Nina, se tenant maintenant debout face à elle. « Je me demande comment tu peux oser dire ça. Tu sais aussi bien que moi que si l’un de nous l’avait souhaité on aurait pu mettre fin à cette mascarade comme tu l’appelles à tout moment. » Il se passa une main dans les cheveux en expirant bruyamment. Il était vraiment en train de s’énerver. Et il détestait ça. Parce qu’il ne voulait pas en arriver là avec Nina.

« Mais donc, selon toi, j’ai continué à jouer le jeu pendant toutes ces années alors que j’aurais juste pu dire stop et choisir de m’afficher avec l’un des mannequins que mes sponsors me conseillaient. » Il écarta légèrement les bras tout en la questionnant du regard. « C’est ça ce que tu veux dire ? » Il rabaissa ses bras, son visage prenant un air de plus en plus déçu. « Parce que si c’est ça… » Il sortit son téléphone de sa poche et le désigna de sa main libre. « Je peux appeler Will, lui dire que je refuse de continuer et que je veux qu’il me donne un autre job. » Est ce qu’il jouait au sale con là ? Oui. Clairement. Mais c’était Nina qui l’avait lancé. Elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle. Il poussait son "raisonnement" à l’extrême simplement parce qu’il était énervé et qu’il voulait qu’elle reconnaisse qu’elle se plantait.  « On arrêtera de se voir et ce sera mieux pour tout le monde non ? Enfin surtout pour toi visiblement. » Il priait qu’elle ne lui réponde pas que c’était ce qu’elle souhaitait. Parce qu’il ne voulait pas la perdre alors qu’il venait seulement de recroiser sa route. Elle était l’une des personnes les plus importantes qu’il avait. Peut être même la plus importante vu ce qu’ils avaient partagé pendant des années.

☾ ☾ ☾


After All These Years
Revenir en haut Aller en bas
Nina Rhodes
Date d'inscription : 06/09/2017
Messages : 853
Pseudo : fivedaysofjuly
Avatar : lily collins
multi : yohan pearson (ft. jung hoseok) et ashley martinozzi (ft. ariana grande) et tamsyn huggins (ft. zoey deutch)
Réputation : 40
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

Ninian + In the Cold, Cold Night Empty
Est-ce qu’elle y va un peu fort ? Oui. Est-ce qu’elle va le regretter après coup ? Absolument. Nina sait très bien qu’elle devrait pas s’en prendre comme ça à lui, surtout maintenant qu’ils sont censés bosser ensemble au quotidien. Mais si ça ne sort pas maintenant, ça ne peut qu’empirer et rendre leur coopération encore plus difficile. Alors, oui, elle est dure et elle dit ce qu’elle pense sans filtre… Mais au moins il n’y a pas de faux-semblants. Elle ne compte pas faire comme si elle avait envie de lui pardonner, elle n’a pas encore assez craché ce qu’elle a sur le coeur pour commencer un processus d’acceptation. « Je voulais juste m’éloigner de ce milieu. » Elle acquiesce avec une moue. Ce n’est pas qu’elle comprend pas. Bien sûr qu’elle comprend : à sa place elle aurait probablement voulu la même chose.
Mais il aurait pu laisser un mot, un signe. N’importe quoi.

« Tu te fous de ma gueule ? » Elle ne le regarde toujours pas, boudeuse, les bras croisés sur sa poitrine. « Tu peux m’en vouloir de ne pas avoir donné de nouvelles pendant des années et de ne m’excuser que maintenant. Ça je le comprends totalement, c’est entièrement de ma faute. Mais dire que ça ne comptait pas pour moi ? » Elle baisse les yeux sur le plancher, impassible. « Je t’interdis de dire ça. Ça a compté pour moi. Et tu le sais. » Elle avait peut-être des raisons d’y croire, à l’époque, avant que tout s’écroule. Il y a eu des moments où… Nina chasse les souvenirs en secouant légèrement la tête. Plusieurs fois, elle a cru qu’ils pourraient devenir quelque chose d’autre. Mais ça ne sert plus à rien d’y penser, désormais. « Je me demande comment tu peux oser dire ça. Tu sais aussi bien que moi que si l’un de nous l’avait souhaité on aurait pu mettre fin à cette mascarade comme tu l’appelles à tout moment. » Elle lève enfin les yeux pour le fixer. C’est exactement ce qu’il a fait, mettre fin à cette mascarade. Et le temps qu’ils ont passé à la construire, la peaufiner, la développer ne change rien à ça.

Nina sent qu’il est en train de s’énerver, là, debout devant elle. Ce n’est pas bien, ce n’est pas sain, mais elle en est presque satisfaite. Elle voulait qu’il soit énervé, autant qu’elle-même est énervée. « Mais donc, selon toi, j’ai continué à jouer le jeu pendant toutes ces années alors que j’aurais juste pu dire stop et choisir de m’afficher avec l’un des mannequins que mes sponsors me conseillaient. C’est ça ce que tu veux dire ? » Elle soutient son regard, toujours aussi impassible que possible. « Parce que si c’est ça… Je peux appeler Will, lui dire que je refuse de continuer et que je veux qu’il me donne un autre job. » Il a sorti son téléphone, n’a pas encore composé le numéro ou cherché le contact, mais Nina a le sentiment qu’il serait vraiment prêt à le faire. « On arrêtera de se voir et ce sera mieux pour tout le monde non ? Enfin surtout pour toi visiblement. » Elle finit par lever les yeux au ciel et par soupirer entre ses dents, se relevant finalement pour lui faire face, même si elle ne fait clairement pas le poids, niveau gabarit. Elle le regarde d’en bas, ses yeux presque noirs, toujours empreints de colère. « Tu dis n’importe quoi. Je tiens pas à me mettre entre toi et ton nouveau boulot. Je tiens pas non plus à me mettre entre toi et Will, crois-moi. » Nina sait très bien que si elle avait demandé à Demian de renoncer au job, Will l’aurait soupçonnée - et être dans le collimateur du Mad Hatter, c’est… non, vraiment pas une bonne idée.

Elle se détourne de lui, fait quelques pas vers la fenêtre, mais change d’avis et finit par lui refaire face. « Est-ce que tu essaies au moins de comprendre ce que j’essaie de te dire ? » Le ton est un peu pressant, plus énervé qu’avant. Elle pointe un doigt accusateur sur la poitrine de l’ancien sportif. « Je suis censée penser que ça a compté pour toi, alors que t’as même pas daigné m’envoyer un message, laisser un mot, le moindre indice ? » Elle secoue la tête, la colère laissant place à un air véritablement blessé. « J’ai essayé d’aller te voir, un soir. Et tu sais ce qu’on m’a dit ? » Elle laisse retomber son bras. « On m’a dit que t’étais plus là. Rien de plus. J’ai cherché des infos, partout où j’aurais pu en trouver, et au-delà. Mais rien. Y’avait rien. » Elle se souvient des secondes, des minutes, des heures, des jours d’angoisse. « Y’a mille scénarios qui me sont venus. J’ai enquêté, parce que j’avais peur qu’on se soit débarrassé de toi. J’ai cru qu’on t’avait enlevé, que t’étais mort, tout m’est passé par la tête! Tout! » Elle siffle entre ses dents. « J’ai pensé à tout. Mais j’ai pas imaginé une seconde à l’époque que tu puisses partir sans me le dire. Parce que c’était tellement important à mes yeux, tout ça, que ça me paraissait IMPOSSIBLE. » Elle se rend compte qu’elle balancer noir sur blanc à quel point leur relation était importante pour elle, à l’époque. Ce n’était pas vraiment ce qu’elle avait envie de faire. Mais tant pis. « Alors tu veux que je pense, sincèrement, que ça comptait pour toi ? » Elle lève les yeux au ciel et lui lance un regard plein de rancune. « Si ça avait compté, tu m’aurais prévenue que tu préférais t’en aller. T’aurais fait les choses bien. Tu m’aurais pas laissée là à me demander pendant des années si t’étais mort. » Est-ce que ses yeux sont humides ? Non, ce sont les poussières du vieil appartement, pour sûr.

☾ ☾ ☾


still waters run deep
Revenir en haut Aller en bas
Demian J. Harkness
Date d'inscription : 03/02/2018
Messages : 239
Pseudo : Captain Indécis.
Avatar : Aaron Taylor-Johnson
multi : Kate Anders, Tobias Gardner, Sten Veloso & Eleonore Duquesne
Réputation : 3
Voir le profil de l'utilisateur

Ninian + In the Cold, Cold Night Empty
In the Cold, Cold Night
Nina Rhodes & Demian J. Harkness

Ninian + In the Cold, Cold Night Tumblr_inline_p12zckVPKY1umsva3_250Il tenait toujours son téléphone en main, prêt à chercher le numéro de William. Nina poussa un soupir et se leva à son tour pour lui faire face, plongeant un regard toujours aussi mauvais dans le sien. Il le soutint sans sourciller, attendant de voir ce qu’elle avait à dire.
« Tu dis n’importe quoi. Je tiens pas à me mettre entre toi et ton nouveau boulot. Je tiens pas non plus à me mettre entre toi et Will, crois-moi. » Demian profita qu’elle lui tournait le dos pour fermer un bref instant les yeux et adresser une prière silencieusement de remerciement à tout les dieux qui voudraient bien l’entendre. Il avait été prêt à passer cet appel et faire cette proposition à William mais n’en avait eu aucune envie. Il était vraiment soulagé que Nina ne veuille pas en arriver là. Il rouvrit les yeux, reposant son regard sur la jeune femme et rangea son téléphone dans sa poche.

La jeune femme fit quelques pas vers la fenêtre mais se ravisa pour finalement revenir lui faire face. « Est-ce que tu essaies au moins de comprendre ce que j’essaie de te dire ? » Il fronça les sourcils, n’aimant pas le ton qu’elle employait mais garda le silence. Elle était déjà bien assez énervée, ça n’avancerait à rien et ne ferait qu’empirer les choses s’il décidait de la couper.
Elle le pointa du doigt tout en reprenant. « Je suis censée penser que ça a compté pour toi, alors que t’as même pas daigné m’envoyer un message, laisser un mot, le moindre indice ? » Il déglutit avec difficulté. « J’ai essayé d’aller te voir, un soir. Et tu sais ce qu’on m’a dit ? » Cette fois, Demian ne put se retenir de détourner le regard, fixant le sol. Il savait très ce qu’on avait du lui dire. « On m’a dit que t’étais plus là. Rien de plus. J’ai cherché des infos, partout où j’aurais pu en trouver, et au-delà. Mais rien. Y’avait rien. » Il articula un faible. « Je voulais pas… » A peine audible mais ne termina pas sa phrase.

« Y’a mille scénarios qui me sont venus. J’ai enquêté, parce que j’avais peur qu’on se soit débarrassé de toi. J’ai cru qu’on t’avait enlevé, que t’étais mort, tout m’est passé par la tête! Tout! » Il n’y avait absolument rien qu’il pourrait dire pour essayer de se justifier. Il avait simplement agit comme le dernier des connards. « J’ai pensé à tout. Mais j’ai pas imaginé une seconde à l’époque que tu puisses partir sans me le dire. Parce que c’était tellement important à mes yeux, tout ça, que ça me paraissait IMPOSSIBLE. » Il releva les yeux vers Nina, son visage prenant un air moins énervé, bien plus coupable. Il s’en voulait tellement.

« Alors tu veux que je pense, sincèrement, que ça comptait pour toi ? » Il ne voyait même pas ce qu’il pouvait répondre. Il savait très bien que rien de ce qu’il avait fait ne pouvait montrer à quel point il tenait à elle. « Si ça avait compté, tu m’aurais prévenue que tu préférais t’en aller. T’aurais fait les choses bien. Tu m’aurais pas laissée là à me demander pendant des années si t’étais mort. » Il déglutit une nouvelle fois avec difficulté, sa culpabilité atteignant son paroxysme mais c’est quand il remarqua le regard de Nina, quand il réalisa que ses yeux étaient embués que son cœur se comprima douloureusement dans sa poitrine. Qu’est ce qu’il avait pu être con…

Il inspira douloureusement et baissa la tête, incapable de continuer à la regarder dans les yeux. « Je voulais pas que tu me vois comme ça. » Il remonta instinctivement sa ma droite jusqu’à l’épaule de sa prothèse pour la serrer. « J’avais été lâché par tout le monde. Je me sentais abandonné. Il fallait que je m’en aille pour m’en sortir. Et je savais que si je te revoyais ou que je te laissais un mot, je n’aurais pas le courage de le faire. J’avais peur de ta réaction. Alors je me suis dit que la meilleure chose à faire, c’était de m’enfuir sans me retourner. » Il releva finalement la tête pour regarder à nouveau Nina. « Je sais très bien que ça n’excuse en rien ce que j’ai fait. J’ai été égoïste. Je n’ai pensé qu’à moi sans me soucier une seule seconde de ce que toi tu pouvais ressentir. » Il haussa faiblement les épaules et libéra sa prothèse. « Je me doute bien que c’est trop tard mais je suis désolé. » Il baissa les yeux. « Je comprendrai si tu souhaitais qu’on ne se voit plus. C’est pas en balançant des excuses maintenant que ça changera quoi que ce soit pas vrai ? » Un sourire triste étira ses lèvres. « Je veux juste que tu saches que ça a vraiment compté pour moi, même si je ne ne l’ai pas toujours montré. » Il fit un pas pour se rapprocher de Nina et leva très doucement sa main droite pour la rapprocher du visage de la jeune femme, lui laissant le temps de le repousser si elle le souhaitait. Il la posa sur sa joue et passa délicatement son pouce sur une larme qui avait commencé à s’échapper. « Et que tu comptes toujours. »

☾ ☾ ☾


After All These Years
Revenir en haut Aller en bas
Nina Rhodes
Date d'inscription : 06/09/2017
Messages : 853
Pseudo : fivedaysofjuly
Avatar : lily collins
multi : yohan pearson (ft. jung hoseok) et ashley martinozzi (ft. ariana grande) et tamsyn huggins (ft. zoey deutch)
Réputation : 40
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

Ninian + In the Cold, Cold Night Empty
in the cold, cold night
Ninian + In the Cold, Cold Night Tumblr_njxuwbHhcv1s7bqyto5_r2_250Au fur et à mesure qu’elle parlait, Nina a remarqué que l'énervement s’est un peu calmé dans les traits de Demian. Quand elle finit d’exprimer toute sa colère et sa déception, elle a presque l’impression que quelque chose d’autre est né dans ses yeux, quelque chose de plus viscéral et de plus triste. Mais elle ne veut pas se faire de fausse idées, alors elle détourne le regard, priant pour que les larmes qui menacent de s’accrocher à ses cils ne décident pas de la trahir. Une part d’elle pense que Dem mérite de voir l’état dans lequel il l’a mise, mais elle se sent bête et faible, parce que tout ça ne devrait pas la toucher autant, après autant de temps. Elle n’a pas envie de lui montrer à quel point ça la marque encore aujourd’hui, cet abandon. C’est débile, cette fierté, mais elle a toujours été trop fière quand il s’agissait de lui. Déjà, à l’époque, elle n’a pas su lui dire ce qu’elle ressentait pour lui convenablement.

« Je voulais pas que tu me vois comme ça. » Nina relève la tête mais regarde à sa droite, fixe la fenêtre un peu plus loin, pour ne pas avoir à regarder Demian dans les yeux. De nouveau, elle croise les bras sur sa poitrine, comme si ça pouvait confiner les sentiments qui risquent de se montrer de manière trop évidente dans ses larmes et sur son visage. « J’avais été lâché par tout le monde. Je me sentais abandonné. Il fallait que je m’en aille pour m’en sortir. Et je savais que si je te revoyais ou que je te laissais un mot, je n’aurais pas le courage de le faire. J’avais peur de ta réaction. Alors je me suis dit que la meilleure chose à faire, c’était de m’enfuir sans me retourner. » Sa voix est beaucoup moins sur la défensive qu’avant, beaucoup moins empreinte de colère. Nina sait que ce qu’il dit est sincère, parce qu’elle le connaît toujours trop bien - malgré ces années de séparation. Elle entend bien ce qu’il lui dit, et bien sûr, il y a une part d’elle qui comprend, ou veut comprendre, au moins. Est-ce qu’elle aurait eu le courage de partir pour mieux se reconstruire, s’il était venu la voir, si elle avait été à sa place ? Certainement pas. Demian aurait été la raison qui l’aurait fait rester, probablement. Elle accepte finalement de le regarder de nouveau, au moment où il relève les yeux vers elle aussi. « Je sais très bien que ça n’excuse en rien ce que j’ai fait. J’ai été égoïste. Je n’ai pensé qu’à moi sans me soucier une seule seconde de ce que toi tu pouvais ressentir. » Elle tente de garder un visage toujours aussi impassible, mais c’est de plus en plus compliqué. « Je me doute bien que c’est trop tard mais je suis désolé. »

La vérité, c’est que Nina ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il s’excuse. Elle s’attendait à ce qu’il défende son point de vue de l’histoire, qu’il rejette la faute sur elle, peut-être, ou qu’il se mette en colère. Elle s’attendait à ce que la discussion se passe dans les cris et n’avance à rien. Peut-être parce qu’au fil des années, elle s’est construit une image si négative de lui dans son esprit - pour se protéger - qu’elle ne s’attendait qu’à ce qu’il puisse agir comme un con et la décevoir de nouveau.
Mais non, Demian est en train de s’excuser.
Comme il le dit si bien, ça n’excuse pas ce qu’il a fait. Nina ne peut pas cesser de lui en vouloir, en un claquement de doigts. Mais c’est déjà beaucoup, qu’il lui dise qu’il est désolé. Ça lui fait quelque chose, et ça change la direction de la conversation, que Nina le veuille ou non. Ces mots, elle a voulu les entendre depuis le jour où il a disparu dans la nature. Ils viennent beaucoup trop tard, mais ils auraient pu ne jamais venir. « Je comprendrai si tu souhaitais qu’on ne se voit plus. C’est pas en balançant des excuses maintenant que ça changera quoi que ce soit pas vrai ? » Demian sourit tristement, ignorant visiblement le poids de ses mots, déjà blasé et déconfit. « Je veux juste que tu saches que ça a vraiment compté pour moi, même si je ne ne l’ai pas toujours montré. » Nina a la gorge un peu serrée, et ne remarque même pas que ses cils l’ont trahie et ont laissé échapper une larme, qui coule maintenant librement sur sa joue, exposant complètement le fait qu’elle soit à fleur de peau.

Demian esquisse un geste dans sa direction, Nina ne recule pas. Peut-être qu’elle devrait. Peut-être qu’elle devrait lui montrer encore sa colère, lui faire payer encore quelques temps ce qu’il a fait. Il glisse une main sur sa joue, chasse la larme solitaire qui s’est frayé un chemin - Nina comprend qu’il a vu son émotion. Elle le regarde d’en bas. Ce contact est beaucoup trop intime, après tout ce temps, mais elle n’arrive pas à s’en défaire, parce que ça lui prouve que Demian est bien là, bien vivant, bien réel… Et est-ce que ce n’est pas ce qu’elle souhaitait depuis le début ? « Et que tu comptes toujours. » « Tu devrais pas dire ça… » dit-elle d’une voix douce, un peu fatiguée, presque. Il devrait pas dire ça, parce qu’ils devraient tous les deux laisser leur semblant d’histoire derrière eux, et se concentrer sur ce qui les attend maintenant : travailler ensemble dans la meilleure ambiance possible, sans que leurs sentiments personnels ne viennent interférer. Nina sait qu’il vaudrait mieux que cette conversation soit la dernière qu’ils aient à coeur ouvert, et que la vie continue telle qu’elle était avant. Ce serait plus simple. Ce serait plus simple, et pourtant, elle finit par céder et par passer ses bras autour du torse de Demian. « J’aurais vraiment pu t’aider, tu sais. » dit-elle, sa voix un peu étouffée dans le tissu. « Je t’aurais aidé à partir, j’aurais compris. J’aurais pas essayé de te retenir… » lui assure-t-elle. « Même si j’en aurais eu envie. » Elle colle son front contre sa poitrine et pince les lèvres. « Tu m’as manqué, même si t’es un gros nul. »

☾ ☾ ☾


still waters run deep
Revenir en haut Aller en bas
Demian J. Harkness
Date d'inscription : 03/02/2018
Messages : 239
Pseudo : Captain Indécis.
Avatar : Aaron Taylor-Johnson
multi : Kate Anders, Tobias Gardner, Sten Veloso & Eleonore Duquesne
Réputation : 3
Voir le profil de l'utilisateur

Ninian + In the Cold, Cold Night Empty
In the Cold, Cold Night
Nina Rhodes & Demian J. Harkness

Ninian + In the Cold, Cold Night Tumblr_inline_p12zckVPKY1umsva3_250« Tu devrais pas dire ça… » Il n’aurait peut être pas du non. Peut être qu’il était trop tard pour qu’il le dise, qu’il avait attendu trop longtemps ou qu’il s’était passé bien trop de temps sans qu’ils ne se voient pour qu’il puisse le lui dire.
Mais il l’avait fait quand même.
Parce que même s’il était peut être trop tard et que les choses ne seraient plus comme avant entre eux, il avait voulu montrer à Nina qu’elle aurait toujours une place particulière. Qu’elle compterait toujours et qu’il serait toujours là pour elle, peu importe ce qui pourrait leur arriver.

Sans qu’il s’y attende, Nina passa ses bras autour de son torse, le prenant au dépourvu. Il resta un instant immobile, ne sachant pas vraiment quoi faire. « J’aurais vraiment pu t’aider, tu sais. Je t’aurais aidé à partir, j’aurais compris. J’aurais pas essayé de te retenir… » Demian déglutit avec difficulté. « Même si j’en aurais eu envie. » Elle colla son front contre sa poitrine et il passa finalement lui aussi ses bras autour de la jeune femme, soufflant un simple. « Je sais. » D’une petite voix.

« Tu m’as manqué, même si t’es un gros nul. » Il ne put réprimer un sourire et embrassa Nina sur le sommet de son crâne. « Toi aussi tu m’as manqué. Même si t’es une teigne. » Il resta ainsi, les yeux fermés et ses lèvres toujours posées sur la tête de la jeune femme pendant quelques secondes avant de finalement reculer son visage et de fixer un point invisible face à lui, au niveau de la fenêtre où il avait trouvé Nina en arrivant.

« Tu veux que je prenne le relai ? Ça fait plus de deux heures que tu surveilles. Tu devrais te reposer un peu. » Il se doutait que Nina allait lui dire une nouvelle fois qu’elle allait bien mais ils étaient deux dans cette galère. Il valait mieux qu’ils instaurent un roulement s’ils ne voulaient pas péter un câble.
Il libéra son amie de son étreinte et la regarda avant de hocher faiblement la tête. Il fit quelques pas vers la fenêtre et observa un moment l’appartement qu’ils devaient surveiller.

Il fronça les sourcils et se retourna vers Nina tout en désignant leur cible du pouce, par dessus son épaule. « Pourquoi est ce que Will nous a demandé de surveiller ce type ? » Il haussa les épaules tout en la questionnant du regard. A quoi rimait cette mission ? Pourquoi est ce que Will la leur avait confié à eux ? « Je veux dire… Le gang est largement assez grand pour qu’il puisse envoyer quelqu’un d’autre non ? Alors pourquoi nous deux ? En plus, je ne sais pas pour toi, mais il ne m’a pas du tout expliqué pourquoi c’était nous qu’il avait choisi. Ça t’a pas semblé louche à toi aussi ? » Il se passa une main dans les cheveux en soupirant et commença à faire les cents pas. « Et sans vouloir manquer de respect aux autres, on vaut quand même mieux que ça non ? Parce que se retrouver en planque à surveiller un type, c’est plutôt un boulot de sous-fifre. »  Alors qu’il continuait à faire les cents pas dans l’appartement, il s’immobilisa brusquement, son regard s’illuminant dans le même temps et balança sa tête en arrière en ricanant. Et souffla un. « L’enfoiré. » D'une voix amusée.
C’était évident.

« Il l’a fait exprès. » On parlait de William, évidemment qu’il l’avait fait exprès. Comment est ce qu’il n’avait pas pu s’en rendre compte avant ? « Il aurait pu envoyer absolument n’importe qui, ou même simplement mettre son téléphone sur écoute. Mais non, il nous a envoyé nous. Pourquoi ? » Il haussa à nouveau les épaules. « Parce qu’il sait ce qu’il s’est passé entre nous et qu’il veut absolument qu’on crève l’abcès. » Il hocha la tête, comme pour se convaincre lui même. C’était du Will tout craché. Il pouvait être un vrai control freak par moment. « C’est ça… Où alors je suis en train de devenir complètement parano. » Il ponctua sa phrase par un soupir amusé.
Le pire c’était que l’idée qu’il puisse devenir parano n’est pas complètement absurde. Il se gavait tellement d’antidouleurs et de cachets en tous genres qu’il n’était pas impossible que des effets secondaires commencent à se déclencher.
Ça allait être à Nina de trancher.

☾ ☾ ☾


After All These Years
Revenir en haut Aller en bas
Nina Rhodes
Date d'inscription : 06/09/2017
Messages : 853
Pseudo : fivedaysofjuly
Avatar : lily collins
multi : yohan pearson (ft. jung hoseok) et ashley martinozzi (ft. ariana grande) et tamsyn huggins (ft. zoey deutch)
Réputation : 40
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

Ninian + In the Cold, Cold Night Empty
in the cold, cold night
Ninian + In the Cold, Cold Night Tumblr_njxuwbHhcv1s7bqyto5_r2_250Y’a une part de Nina qui se sent un peu bête : pendant des années, elle s’est appliquée à le détester, à mettre tout ce qui le concernait derrière elle, parce que ça valait mieux. Pendant des années, elle s’est dit que si elle le recroisait un jour, elle lui ferait payer son silence et son comportement lâche. Elle avait prévu, elle s’était promis qu’elle ne lui pardonnerait pas, et que s’ils venaient à se retrouver de nouveau sur le même chemin, elle prendrait immédiatement une direction contraire, pour mettre le plus de distance possible entre eux deux. Ça lui paraissait logique, évident. Il ne lui est que rarement arrivé de se dire que peut-être, elle serait capable de l’écouter et de lui pardonner. Nina était déterminée à ne pas lui refaire de place.
Et voilà que pourtant, après quelques jours à se regarder de loin et quelques minutes d’une discussion beaucoup plus ouverte que ce qu’elle avait prévu, voilà qu’elle est dans ses bras, à avouer sans la moindre hésitation qu’il lui a manqué.
Elle ne sait pas pourquoi ça s’est passé comme ça, alors qu’elle nourrissait sa haine depuis longtemps. Mais elle décide que ce n’est pas le moment d’y réfléchir, et qu’elle ne doit pas se blâmer pour ce qui vient de se passer. Nina se sent tellement mieux, d’un coup, comme si dire à haute voix ce qui l’avait bloquée toutes ces années avait permis à un poids sur sa poitrine de s’alléger un peu. Tant pis pour la haine, Nina est juste contente que Demian soit vivant, là, avec elle, maintenant. « Toi aussi tu m’as manqué. Même si t’es une teigne. » Elle lève les yeux au ciel, même s’il ne peut pas la voir. Il y a des choses qui ne changent pas.
« Tu veux que je prenne le relai ? Ça fait plus de deux heures que tu surveilles. Tu devrais te reposer un peu. » Naturellement, elle a envie de lui répondre qu’elle peut encore faire la surveillance, mais elle le laisse aller près de la fenêtre - elle a besoin de reprendre un peu ses esprits. Et elle a faim. Elle coince ses cheveux derrière ses oreilles et se lance dans la confection de sandwichs avec les produits ramenés par Demian.

« Pourquoi est ce que Will nous a demandé de surveiller ce type ? Je veux dire… Le gang est largement assez grand pour qu’il puisse envoyer quelqu’un d’autre non ? Alors pourquoi nous deux ? En plus, je ne sais pas pour toi, mais il ne m’a pas du tout expliqué pourquoi c’était nous qu’il avait choisi. Ça t’a pas semblé louche à toi aussi ? » Nina soupire, en continuant d’empiler tranches de fromage, jambon et tomates. Elle entend Demian qui s’agite derrière elle. Ça la fait marrer de l’entendre penser tout haut. Il faisait déjà ça, à l’époque, quand ils élaboraient des plans pour que les médias les trouvent pour faire des photos, histoire de satisfaire leur sponsor. « Et sans vouloir manquer de respect aux autres, on vaut quand même mieux que ça non ? Parce que se retrouver en planque à surveiller un type, c’est plutôt un boulot de sous-fifre... L’enfoiré. » Nina esquisse un sourire. « Il l’a fait exprès. Il aurait pu envoyer absolument n’importe qui, ou même simplement mettre son téléphone sur écoute. Mais non, il nous a envoyé nous. Pourquoi ? » Elle ne l’interrompt pas, continue ses sandwichs jusqu’à ce que le fil de ses pensées s’arrête. « Parce qu’il sait ce qu’il s’est passé entre nous et qu’il veut absolument qu’on crève l’abcès. C’est ça… Où alors je suis en train de devenir complètement parano. » Elle pose une dernière tranche de pain de mie, et se retourne finalement vers Demian avec un sourire, en lui tendant un sandwich. J’aimerais te dire que tu te trompes complètement… Nina hausse les épaules, et mord dans son propre sandwich. Mais connaissant l’énergumène… Elle y avait également pensé, avant même qu’ils commence la surveillance. Elle ne sait pas trop ce qui l’a poussée à accepter le job malgré tout. J’aimerais que ses plans ne fonctionnent pas, histoire de ne pas lui donner raison… Elle retourne près de la fenêtre et observe leur cible. Mais il faut le dire, il n’est pas le chef du gang pour rien. Je lui amènerai pas son nouveau costume de chez Valentino, pour le punir. décrète-t-elle.

Et du coup, Will t’a proposé de bosser pour lui… Qu’est-ce que tu vas faire, exactement ? Je suis pas sûre d’avoir bien suivi. Il ramène toujours les gens avec une idée en tête, il doit avoir des plans précis pour toi, j’imagine ? Elle plisse les yeux, regarde Demian. Est-ce que c’est top secret? Nina trouve bizarre de ne pas avoir entendu parler des plans de William concernant son ancien petit-ami - mais c’est peut-être justement parce qu’il est son ancien petit ami qu’il n’en a pas parlé avec elle. Est-ce que tu penses que ça incluera beaucoup de tête-à-têtes comme aujourd’hui ? Parce que je suis pas sûre de rester dans le gang, si j’dois voir ta face au quotidien… Elle le taquine, parce que maintenant qu’ils ont eu la discussion la plus compliquée, elle se sent plus à l’aise pour reprendre leurs anciennes habitudes.

☾ ☾ ☾


still waters run deep
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Ninian + In the Cold, Cold Night Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Ninian + In the Cold, Cold Night
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dylan Dog: Dead of Night
» Petite commande Seoul by Night
» One more night - w/Odd
» — late night thinking (w/phœnix)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ANTIGRAVITY :: THERE WAS EVENING AND THERE WAS MORNING :: NÉPHÈDE :: NÉODAM :: DOWNTOWN-
Nouveau
   
Répondre
Sauter vers: