Partagez
 

 (sinarmax) big shots.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sami Hedat
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 678
Pseudo : blossom.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 208
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

(sinarmax) big shots. Empty
MessageSujet: (sinarmax) big shots.   (sinarmax) big shots. EmptyMar 3 Avr - 14:54

Les préparatifs ont mis du temps à se faire et Sami est nerveux. Il a quasiment donné toute la responsabilité de son téléphone à Jaz et apparemment, il y a eu beaucoup de choses à coordonner avec les deux autres ces derniers jours. Il s'est contenté de mettre ses affaires en ordre, sans expliquer bien entendu au chef des Sharks la réelle raison pour laquelle tout d'un coup Sami trouvait le coeur de rembourser des dettes vieilles de plusieurs années, de voir ses amis une dernière fois et de faire des choix. Des centaines, des milliers de choix. Que prendre, que garder, que jeter, quoi oublier. Il n'a rien dit à Jaz, mais ça le rend triste, de laisser derrière lui tous ces livres qu'il n'a jamais pu lire. Il n'a rien dit à Jaz, mais ça lui siphonne le coeur, de laisser derrière lui Néphède et son fog et ses bâtiments moches et son ambiance anxieuse et nerveuse. Il n'a rien dit à Jaz mais rien ne l'attire à Sigan, entre ce qu'il a pu comprendre grâce à ses propres histoires, et celles de Scar.
Scar, qui en connaissait donc l'existence. L'apprendre de sa bouche a laissé un goût amer dans le fond de la gorge de Sami; il a eu l'impression d'avaler un citron et ça s'est lu sur son visage. C'est comme si on avait remplacé son meilleur ami par un étranger. Bien entendu, avant que leur relation ne devienne ce qu'elle est devenue, Sami n'a jamais parlé à Scar de Jaz, la fille dans ses rêves, de ses rêves; mais tout de même.
Et puis il y a Max aussi. Apprendre que Jaz et lui se connaissaient l'a rendu jaloux. D'une manière certainement irraisonnable: après tout, on fait difficilement plus impavide aux charmes féminins que Max. Et il n'a rien dit là encore, même quand on a parlé de passer dans cet autre monde, même quand il a vu l'expression de joie sur le visage de Jaz à la perspective de rentrer chez elle.

Sami a toujours voulu se barrer de Neodam, il l'a toujours dit à tout le monde qu'un jour ou l'autre, il partirait sans un regard derrière lui.

Il a menti tout ce temps. Mais il est trop tard pour revenir sur ces mots alors pour la dixième fois depuis qu'il est levé, il refait son sac en sachant pertinemment que c'est inutile. Il n'a pas dormi de la nuit, écoutant les longues et lentes respirations de Jaz à côté de lui. Ils s'en vont. Il lui a promis qu'ils s'en iraient. Hell, il lui a promis qu'ils trouveraient un moyen pour elle de retourner à Sigan. Peut-être avec lui.
Mais ça va tellement vite. Il aimerait faire de vrais adieux. Expliquer à Laszlo, s'excuser auprès de Naora une dernière fois, retourner dans les tréfonds de la Backcountry d'où il vient, caresser du bout des doigts les réminiscences brûlées de la ferme qui a un jour appartenu à sa famille. Mais Jaz est malade. Ses poumons sifflent et elle se force à sourire et quand il l'écoute, pendant la nuit, respirer dans son lourd et profond sommeil, il entend la douleur de ses poumons, leur difficulté à se soulever. Foutu fog.
Sami se sent égoïste de ressentir toutes ces choses et ça le rend malheureux et il refait son sac pour la onzième fois et il ne parle pas beaucoup et Jaz non plus et finalement, après quelques semaines de préparations, un nombre incroyable de chamailleries, disputes et débats avec Scar et Max, ils finissent par les rejoindre là où ils ont prévu de se rencontrer: dans une petite allée discrète, apparemment à proximité d'un portail.

Le concept semble tout à fait incongru. Sorti tout droit d'un film de science-fiction. Pourtant, Scar et Max sont tous les deux mortellement sérieux quand ils voient les deux autres s'approcher, même si les traits du visage de Max changent quand il voit le cargo inattendu que Sami porte dans ses bras. “ Il vient avec nous, ” indique-t-il très simplement, comme si emporter avec soi un chiot — qui tient plus du chien désormais, pesant son lourd poids dans les bras de l'un de ses maîtres qui fait mine de ne pas avoir du mal à le porter — dans une aventure intersidérale était tout à fait naturel. Comme pour ponctuer son argument imbattable par son manque cruel de bon sens, Tesfaye jappe doucement avant de se tortiller dans les bras de Sami jusqu'à coller son museau humide contre sa mâchoire, sa langue venant vite caresser son cou et sa barbe alors que le Shark fait de son mieux pour avoir l'air le plus sérieux possible (difficile avec une telle boule de poils dans les bras). Il a préféré ne pas en parler avant et plutôt confronter les deux autres Sharks un fois le moment venu: avec tous les petits secrets que Scar semble entretenir (Sami n'est pas du genre amer, et il découvre les affres de la jalousie ainsi, irait presque à se demander si Scar a parlé de Sigan à Max d'abord) il n'a pas le droit de lui en vouloir tandis que Max, Sami a toujours aimé le faire chier, c'est pas nouveau. Et comment résister à un chiot aussi cute que ça? Comme pour approuver ses pensées, le chien se débat un peu plus pour recouvrir de bave le visage de Sami qui fait de son mieux pour rester sérieux avec un air presque patibulaire. “ Ça pose pas de problème. ” La question tombe à plat.

☾ ☾ ☾

IT'S JUST ME AND YOU
THEY COULDN'T SEE WHAT I SEE IN YOU
'CAUSE I BELIEVE IN YOU
YOU'RE THE ONLY ONE I CHOOSE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

(sinarmax) big shots. Empty
MessageSujet: Re: (sinarmax) big shots.   (sinarmax) big shots. EmptyMer 4 Avr - 1:27

Sigan. Le mot résonne dans sa tête depuis février, maintenant. Comme une bombe à retardement, chaque tic tac qui claque dans son crâne, qui lui rappelle que l'endroit est de plus en plus proche, maintenant. Les zéros sur son bras portent un nom, maintenant ; Sigan. Le carnet de son père en confirme d'abord l'origine, avant que Yasmeen ne voit son bras, quelque part dans le mois, et commence à lui parler de cet endroit d'où elle vient et qu'elle lui montre son propre bras. Les chiffres, trop nombreux, qu'elles possèdent. Max n'a que des zéros. Elle n'en a aucun. La première question tombe, dans son esprit, une nouvelle bombe qui s'installe, tandis qu'elle lui parle de plus en plus de l'endroit, du fonctionnement du temps ; en a-t-il, du temps ? L'absence de chiffre le dévisage constamment, lorsque son bras est nu. Max assimile rapidement la chose à une mort rapide, s'il met les pieds sur Sigan. Il ne craint pas la chose ; il ne pense pas se rendre là bas, qu'importe si le carnet de son père aborde l'existence de plusieurs portails qui n'existent peut-être plus, les livres de son grand-père lui prouvant que, avant 2012, les portails n'étaient pas stables. Mais en vient un moment, où, quelque part vers la fin février, il parle de la chose à Naora. Car elle sait ; elle devine par le froncement de ses sourcils qu'il y a quelque chose qui le dérage depuis un moment, et elle met les poings contre ses hanches et elle le confronte en l'insultant, pour qu'il parle. Il le fait ; au travers d'insultes et de grognements, mais Max lui en parle, au final. Puis, Naora lui dit, aussi. Elle lui parle de Sigan, et d'un passage qu'elle-même connait. Une autre bombe, dans sa tête. Max ne voit pas le décompte ; peut-être sont-ils toutes à zéro, comme son foutu bras. Il ne la remercie pas pour l'information. Ce soir-là, il quitte même la cabane en claquant la porte, la laissant là sans rien dire, et parcourt les rues pour penser. S'il sait que Naora lui passe peut-être l'information pour Yasmeen qu'elle a rencontré il y a quelques semaines dans le magasin lorsque la pluie acide tombait, Max ne pense pas à transmettre l'information. Peut-être qu'une part de lui se souvient des larmes sur les joues de son amie, reliées à Sami et leur relation, et qu'il est plus rancunier qu'elle ne l'est, face à la chose. Qu'importe s'il apprécie Yasmeen. Personne ne fait pleurer Naora.
Et Sigan, cette lourde ombre et le manque de temps, à son bras, qui lui fait peur.
Sigan qui l'hante le jour et non les nuits, qui revient toujours à la charge.
Les jours qui suivent, c'est Scar, étrangement, qui lui en parle. Ils sont installés sur le canapé dans l'appartement de Paul, un jeudi soir, à regarder Mon coeur à prendre par un pingouin et Max efface virilement les quelques larmes dans ses yeux car Josie vient de réaliser que Brad lui ment depuis deux épisodes et qu'il fréquente également Sophie pour gagner la compétition sous prétexte que ' elle a plus de chair, elle résiste mieux au froid du pôle nord ', lorsque Scar se met à lui parler de son cluster. La chose ne le surprend pas ; Gali lui envoie trop de messages depuis quelques semaines pour que Max ne sache pas que Scar fait parti d'un cluster. Mais au bout de quelques paroles, de quelques bières, Scar parle également d'Altea, puis de Sigan. Le nom en lui-même le force à prendre une autre bière et à s'allumer une cigarette. Le môme parle trop, beaucoup trop, et lui parle de portails et d'un chemin indirect pour Sigan, et lui demande s'il veut le connaître, étant donné son bras - car évidemment, Scar a vu son bras - avant de lui demander s'il devrait en parler également à Sami et Yasmeen, car Yasmeen veut rentrer à la maison, forcément, mais peut-être qu'un chemin en passant par Altea est compliqué.
Altea n'a rien de compliqué. Altea est une merveilleuse cité. Le pire qui pourrait arriver, c'est qu'elle ait envie d'y rester. Mais Max est surtout encore rancunier. Et Sigan l'effraie encore. Alors, il dit non, avant de couper la conversation. Scar fronce des sourcils et essaie de ramener le sujet, car Sami est son meilleur ami, car Yasmeen veut réellement retourner chez elle, mais Max aboie plus fort, et Scar aussi, et la conversation prend fin, le chien fou ayant le dernier mot.
Altea est dangereuse ; des gens surveillent, sur Altea. Il a déjà mis Scar en garde, par rapport à Altea, lorsqu'il lui a parlé du passage, de nombreux mois plus tôt. Lorsqu'il lui a fait promettre de garder le portail pour soi et de ne pas en parler à Sami, justement. Scar accepte l'explication avec une certaine rancoeur, mais ne cesse de ramener le sujet chaque jeudi, et les autres fois qu'ils se voient, aussi - depuis quand ce sale môme est son ami ? depuis quand le laisse-t-il dormir dans la cabane ? - avant que Max, un peu plus tard dans le mois de Mars, lui avoue du passage direct Néphède/Sigan dont Nao lui a parlé. Scar demande à le voir ; il veut le tester lui-même, avant d'en parler à Sami et Yasmeen. Max serre des dents ; il n'a pas envie de partager l'information, il n'a pas envie de s'approcher de ce portail, de se rapprocher de Sigan, également.
Il la redoute comme la peste.
Il ne pense qu'au temps temps temps et aux zéros, sur son bras.
Scar teste le portail ; Max reste assis dans sa voiture pendant de longues heures, quatre précisément, avant que le portail ne s'active de nouveau et que Scar revienne. C'est Sigan, de l'autre côté. Deux jours passent avant qu'ils n'en parlent aux deux concernés, enfin. C'est Scar qui récolte les regards haineux de Sami et si Max peut se sentir responsable de la chose, il n'est pas désolé, et il ne sent pas concerné. Il n'a pas envie de voir Sigan. Il n'a pas envie de les mener à Sigan. Il n'a pas envie, non plus, de fuir ce monde qui tourne autour de lui depuis près de deux mois, maintenant ; le Shark accepte la fatalité et reste dans le plan, accepte de traverser le portail avec eux, assiste aux préparations et se prend la tête avec Scar plusieurs fois, à cause de la tension qui augmente sans fin, dans sa tête, dans son esprit, plus le jour se rapproche.
La veille, les bières qu'il s'enfile sont beaucoup trop nombreuses. Sasha les dévisage d'un oeil sage, un thé à la main, et ne fait pas de commentaires. Max ne le regarde pas ; il évite de le faire, certainement trop gêné, depuis ce qu'il s'est passé sur Altea. Surtout devant Scar. Lorsque l'émission termine - Brad a choisi Josie, mais Josie a choisi Peter et a brisé son coeur, tant mieux pour ce con, il méritait l'élimination - Max laisse Scar monter à la cabane et, avant de le suivre, pose un baiser rapide et maladroit au coin des lèvres de Sasha en lui marmonnant un truc ressemblant à ; bonne nuit, prends soin de toi ou peut-être un peu plus doux, même. Si Sasha lui demande les mots précis par SMS, Max ne lui répond pas. Il boit encore plus, pour ne pas penser à Sigan, pour ne pas penser au lendemain matin, avant de s'endormir dans son lit et de se réveiller avec une gueule de bois, le corps pressé contre l'épave de Scar qui empeste la marijuana et une main contre ses fesses. L'idiot marmonne un truc qui ressemble à bébé, dans son cou. Max lui envoie un coup dans les côtes, l'insulte fort et quitte les draps. Ils se préparent en silence, Max ayant déjà les nerfs, avant d'embarquer dans la voiture du chien fou et de se rendre dans cette satanée ruelle. Scar tente de faire la conversation, tandis qu'ils les attendent. Max enchaîne les cigarettes et ne dit rien. Il tape du pied, contre le bitume, la mâchoire serrée et le palpitant fou, dans son torse. Si son bras est couvert par les manches de son hoodie noir, il a l'impression d'y voir malgré tous les nombreux zéros de son timer.
Un bruit, au bout de l'allée. Max lève les yeux, laisse sa clope tomber au sol et l'écrase de sa botte, déjà prêt à aboyer. Ils ont plus de dix minutes de retard. Mais le regard tombe sur une bête poilue dans les bras de ce connard de Sami, et Max reste silencieux. Il toise l'animal avec surprise, un peu confus, surtout attendri. Max encule la plupart des gens, très fort ; les animaux, par contre, il les adore. Mais les nerfs sont encore là, trop présents, et forcément, son visage ne démontre certainement pas à quel point son coeur fond, devant le chiot.
- Il vient avec nous, que lui balance Sami, avant que la bête ne commence à lui un lavement complet. Max grimace légèrement ; il ne devrait pas mettre sa langue là. Personne ne sait où le visage Sami a traîné, dernièrement. Certainement entre les cuisses de Yasmeen. Ça pose pas de problème.
Le regard du Shark retombe sur celui de Sami. Il hausse d'un sourcil avant de tendre les doigts pour caresser la tête du chiot.
- Ça fait au moins un compagnon d'voyage que j'apprécie, maintenant, qu'il dit, un rictus au coin de la gueule, en le grattant précisément derrière l'oreille. C'est ton frère, Scar ? Vous avez la même gueule conne. 'fin il a l'air plus propre et intelligent que toi. La langue du clebs pend le long de sa gueule et Max aborde, brièvement, un tel sourire. t'as un nom, mon gars ? Ou ma fille ? Même la voix est douce, face à la créature. Max le caresse encore quelques secondes avant de tourner ses iris vers Yasmeen. Enfin deux compagnons d'voyage que j'apprécie. Ça va, Yasmeen ? Content que tu nous débarrasses enfin d'ce gars. Ça nous f'ra des vacances.
Il dévisage Sami sans gêne, les dents de Shark qui brillent, au travers de son sourire.
Derrière lui, il peut sentir le portail et Sigan qui les attend.
Pour le tuer ou l'enlacer, il ne sait pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Yasmeen Hedat-Vane
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1024
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 226
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

(sinarmax) big shots. Empty
MessageSujet: Re: (sinarmax) big shots.   (sinarmax) big shots. EmptyDim 27 Mai - 21:21

Jaz va rentrer chez elle. Elle va enfin rentrer chez elle après près de trois mois d’absence. Elle va retourner à Sigan, à sa vie, à sa famille et à ses fans si tant est que tout ce monde veut encore d’elle. À leurs yeux à tous elle a disparu depuis trois mois (à dix jours près), certains l’imaginent même morte, pas Lupe, pas Noora qu’elle a vues, concept impossible et inexact d’ailleurs puisqu’elles étaient respectivement dans les corps de Scar et Leonore. Elle leur a parlé ceci dit, à sa meilleure amie et à sa jumelle, même si elle a eu du mal à le croire et à le comprendre et elles au moins savent qu’elle est en vie. Et l’une d’elle au moins a envie de la voir revenir. Jaz n’a dit à aucune d’entre elles toutefois que l’idée la rend nerveuse, anxieuse comme elle ne devrait pas l’être alors qu’il ne s’agit que d’enfin rentrer chez elle, dans le monde qui la connaît et l’a vue grandir. Il ne s’agit que de quitter un monde horrible où elle n’a atterri que par le plus grand des hasards, qu’elle déteste et qui, surtout, l’a rendue malade. Elle a bien essayé de le cacher. Longtemps, des jours et des jours elle a retenu ses toux chaque fois qu’elle était en présence de Sami, elle a essayé d’oublier la douleur dans ses poumons, les difficultés à respirer. Elle a essayé comme elle a pu de réprimer les symptômes, et de sourire pour les faire oublier à Sami quand il s’en est finalement rendu compte. En vain. Et maintenant ils vont repartir à Sigan parce que Max connaît un chemin. Ça semble complètement dingue à Jaz toutes ces histoires de portail et de mondes même alors qu’elle en a fait les frais, qu’elle a vécu tout ça elle-même. Ça semble aussi dingue que le concept de cluster qui lui a permis de parler à Lupe et Noora. Elle n’a prévenu que la première de son retour ; de toute façon, Scar le lui aurait dit.

Scar vient avec eux, Max aussi, pour faire plus que leur montrer le chemin, Max aussi a un Timer sur le bras, ça l’a fait se sentir moins seule pendant ces dernières semaines à Néodam. Maintenant elle va revenir au monde pour elle “normal” celui où tout le monde vit à toute allure pour gagner du Temps. Et elle y retourne avec Sami. Heureusement. Elle aurait dit non sinon, malgré sa famille, malgré ses amis, malgré ses fans et son équipe qui a finalement laissé sa page instagram à l’abandon, après avoir toutefois fait sortir son dernier album sans attendre son retour ou son approbation — forcément. Elle aurait dit non malgré sa haine de Néphède et des Sharks et du fog et le sifflement de ses poumons et la crainte d’un jour ne plus être capable de chanter. Sami vient avec elle et c’est ce qui la rassure le plus alors même que c’est tout ce qu’il y a de plus familier pour elle qu’elle s’apprête à retrouver, mais c'est aussi tout ce monde qui l’a empêchée d’être heureuse pendant vingt ans. Sami vient avec elle et elle est contente de l’arracher au fog lui aussi, mais coupable de le prendre au monde qui l’a vu grandir. Elle le soupçonne d’y être plus attaché qu’il ne veut bien l’avouer, même si elle n’en dit rien, le laisse s’envelopper de fierté à ce sujet, se contentant de le réconforter de ses bras et de ses baisers en espérant que, s’il avait de réelles réticences à venir avec elle, il le lui dirait. Jaz est égoïste après tout (comme tous les Vane) ; elle n’ose pas lui offrir de portes de sortie, risquer qu’il l’a renvoie à Sigan seule et être séparée de lui pour toujours.

Le dernier jour, le jour du départ quand le sac de Sami a été fait et refait et que Tesfaye, leur petit chien, qu’ils emmènent évidemment avec eux, secoue la queue impatiemment ils sont étrangement silencieux. Jaz en a beaucoup sur le cœur, mais elle sait qu’elle ne peut imaginer ce que Sami ressent. Il va quitter sa ville et son monde pour elle, à cause d’elle. Sûrement a-t-il des doutes, peut-être déjà quelques regrets. Il finit quand même par rerfermer son sac et lui prendre la main pour qu’ensemble ils sortent de son appartement pour la dernière fois. Jaz a les poumons en feu et la gorge très serrée, elle hait cette ville, mais cette ville lui a beaucoup donné : Sami et Tesfaye, sa nouvelle famille et l’appartement, au moins, celui où ils se sont découverts et aimés physiquement pour la première fois, celui où ils ont véritablement vécu ensemble pendant près de trois mois va lui manquer. Ce doit être infiniment pire pour lui.

Ils arrivent à l’heure, mais après Max et Scar dans une petite allée qu’ils assurent être proche d’un portail vers un autre monde. “ Il vient avec nous, ” fait Sami en guise de bonjour, parlant vraisemblablement de Tesfaye qu’il tient dans ses bras et que Max lorgne un peu. Le chien qui les a enfin apprivoisé et est outrageusement affectueux avec ses deux maîtres jappe doucement comme pour approuver les propos de Sami, et se tortille adorablement dans ses bras pour lui lécher le cou en faisant sourire Jaz un peu trop tendrement. “ Ça pose pas de problème. ” Il ne leur laisse visiblement pas le choix et ça amuse un peu Jaz — qui de toute façon est tout à fait hostile à l’idée de laisser leur chiot derrière, quoiqu’elle aurait été personnellement plus partisane de le mentionner aux autres avant. Ce sont les amis de Sami ceci dit, c’est lui qui doit savoir comment les gérer.

Ça fait au moins un compagnon d'voyage que j'apprécie, maintenant, se déride ceci dit Max, apparemment pas rancunier, une main au contraire tendue vers Tesfaye pour le gratter derrière l'oreille. C'est ton frère, Scar ? Vous avez la même gueule conne. 'fin il a l'air plus propre et intelligent que toi. L’humour vache fait se détendre un peu Jaz, probablement parce qu’il ne lui est pas adressé à elle directement. t'as un nom, mon gars ? Ou ma fille ? Max semble déjà bien apprécier leur chien et ça la rendrait presque fière comme une maman. “  Il s’appelle Tesfaye ” Espoir en amharique, langue ancestrale de Sami, nom choisi par elle, ceci dit parce qu’ils ont été son espoir à lui en le sauvant de la rue et qu’il est leur espoir à eux, représentant un morceau conséquent de la vie parfaite qu’ils se sont imaginés. Ça va, Yasmeen ? Content que tu nous débarrasses enfin d'ce gars. Ça nous f'ra des vacances. Elle fronce un peu du nez, comme si elle prenait les insultes — même amicales — envers Sami pour elle-même avant d’esquisser un autre petit sourire — ses risettes se sont faites rares aujourd’hui. “ Ça va, ” malgré son cœur qui bat un peu trop vite à l’idée de ce qu’elle va trouver derrière le portail. Ils ont eu des semains pour préparer le retour, mais Jaz a quand même peur que quelque chose tourne mal. Et si Sami ne pouvait pas survivre à Sigan ? Sauf qu’elle a connu déjà une personne qui ne venait pas de son monde et qui avait un faux Timer sur son bras. Ça devrait aller. Mais et Tesfaye alors ? Il n’y pas d’animaux sur Sigan, aucun. Si ça se trouve l’air n’est pas bon pour eux ; elle ne supporterait pas de voir son chiot mourir. Et puis, surtout, que va-t-il se passer pour elle à Sigan ?

Elle doute qu’on l’accueille à bras ouverts.

Enfin à part Lupe. La seule personne qui sache pour le moment. Jaz aimerait bien aller voir John ceci dit, son agent, son manager, son grand frère, pour qu’il la conseille et les aide Sami et elle.

Elle a peur de ne pas en avoir le temps, peur que là où ils atterrissent à Sigan une caméra la trouve et, qu’en quelques minutes, tout New Brasilia soit au courant de son Retour. “ Ça va, ” répète-t-elle simplement, parce qu’elle se doute bien que Max n’a pas envie d’entendre tout ça. “ T’en es pas débarrassé tout d’suite ceci dit, t’as encore un bout de chemin à faire avec nous. ”  remarque-t-elle avec un petit sourire en coin. Elle comprend que Max ait envie de faire un tour à Sigan, le monde dont il vient en partie, comme en témoignent les chiffres pour le moment immobiles sur son bras. Elle se demande si ça lui fait peur à lui aussi. Jaz comprend un peu moins l’envie de Scar de venir avec eux, mais elle ne s’en plaint pas, elle aime bien Scar, c’est le meilleur ami de Sami après tout. Et puis, il la fait rire. Elle a demandé à Lupe de les héberger tous les deux, Scar et Max, à leur arrivée et elle a accepté bien entendu, toujours (trop) généreuse sa meilleure amie, elle n’a pas non plus masqué son impatience à l’idée de la retrouver saine et sauve et en vrai. Jaz a la gorge un peu nouée. “ Vous êtes prêts ? ” Elle est pressée : elle doit rentrer, retrouver sa carrière qu’elle n’aime pas trop, ses fans qui la fascinent tant (elle ne comprendra jamais leur adoration pour elle), sa famille qui a refait sa vie (et son émission de télé-réalité) sans elle, son monde tout simplement qui la croit morte. Elle n’est pas pressée : tout ça la rend anxieuse, elle aimerait se terrer dans un trou avec Sami, se faire oublier de tous, ne pas avoir peur de décevoir son armée de fans, ou risquer de découvrir qu’elle n’en a plus aucun, ne pas subir la colère (car elle sait que ça sera le sentiment premier) de son équipe et des Vane — elle a perdu tant d'opportunités, tant de contrats qui ont été offerts à ses rivales à la place. Ses doigts cherchent de nouveau ceux de Sami même s’il a encore Tesfaye dans les bras, elle a besoin du courage que lui seul sait lui donner.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(sinarmax) big shots. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
(sinarmax) big shots.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTIGRAVITY :: THERE WAS EVENING AND THERE WAS MORNING :: NÉPHÈDE :: NÉODAM-
Sauter vers: