année jouée : 4035 (les jours et mois suivent l'irl)

multivers futuriste, dimensions parallèles liens physiques et cosmiques avatars réels 200*320 diversité à favoriser 3 jrs pour poster la fiche, 7 jrs pour la remplir, délais autorisés parrainage et entraide 300 mots minimum en rp 2 rp par mois nos playlists.

Partagez | 
 

 (sin#5) out from under

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Jaz ne se souvient pas de la dernière fois qu’elle a tant pleuré et surtout que les larmes ont été si douloureuses, et la peine si terrible que même les bras de Sami et sa main qui caresse son dos ne savent pas les calmer même un peu. Et c’est pire quand il s’arrête, quelques instant après qu’elle ait posé la question qui lui torpille le cœur, comme s’il venait tout juste de la comprendre, se figeant tout à fait contre elle. Jaz ne sait pas ce que ça veut dire et devrait attendre qu’il réponde, mais déjà son esprit malade de doutes et d’insécurités en tire les pires conclusions, même alors qu’il resserre ses bras autour d’elle et qu’elle le sent enfouir son visage dans son cou. “ I know. ” Il a l’air sûr de lui. À peu près. Jaz ne sait pas. Elle a peur qu’il soit sûr de lui mais se trompe quand même, elle a peur qu’il fasse fausse route avec elle, peur parce qu’elle sait que ça serait plus juste qu’il ait mieux qu’elle comme soulmate. Il n’existe pas mieux que lui pour elle en revanche, il n’existe pas un être plus merveilleux dans tous les mondes et tout l’univers, il n’existe pas un sourire qui la remplisse plus de chaleur, il n’existe pas un corps qui comprenne aussi bien le sien, il n’y a pas d’amour qu’elle brûle de posséder toujours au moins autant qu’elle a besoin d’air. “ H-how, do-do you think I’m not? ” La bouche de Jaz s’ouvre brusquement alors qu’un bruit presque choqué s’échappe de sa gorge. Il se détache d’elle et ses pleurs redoublent d’intensité parce qu’il ose dire ça, parce qu’il croit qu’elle doute alors que Jaz elle n’a jamais aimé que lui. Jaz elle ne peut pas imaginer quoi que ce soit de plus intense que ce qu’ils vivent, Jaz elle n’a jamais douté que Sami était son âme-sœur et son sauveur et littéralement plus précieux que quoi que ce soit dans sa vie. Il est le seul à avoir jamais su la remplir à l’intérieur, elle qui s’est toujours sentie si vide et seule, incapable d’être comblée, incapable d’être heureuse. Elle secoue la tête, essaye de conjurer la force de lui répondre, mais il reprend avant :“ I- I gave my life up for you. ” Jaz s’étrangle audiblement sur son propre souffle et ses sanglots, les yeux soudainement grands ouverts.  “ I ghosted a gang for you. I gave- I-I-I gave my cars up for you. I left my friends and my life and every memory I had of my family behind for- for you. I left my world for you. You. ” Elle sait ça. Elle ne le sait que trop bien, tous ces sacrifices qu’il a fait pour elle et pour lesquels elle s’en veut, ne cessera jamais de s’en vouloir parce qu’elle sait qu’elle ne le mérite pas, ne les vaut pas, mais c’est bien pire d’y penser quand il peut exister le moindre doute quant au fait qu’ils sont soulmate. Il a fait tout ça pour elle. Le regrettera peut-être un jour affreusement. Les larmes de Jaz redoublent encore d’intensité, elle pourrait mourir sous le poids de la culpabilité qu’elle ressent.

Because I- I love you and I want to spend the rest of my life with you and I know, I know that we’re soulmates. But you don’t? ” Il ne comprend pas, il ne voit pas, il doute d’elle — normal, tellement normal. Jaz n’a jamais pris quelqu’un d’autre pour son soulmate elle, elle n’a jamais tant aimé quiconque que Sami. “ You don’t think I’m your soulmate? ” À travers ses larmes, elle ne peut pas voir celles qui s’accumulent aux coins des yeux de Sami, mais elle a l’impression de les sentir, dans le poids sur ses épaules qui s’alourdit encore, les frissons qui lui secouent l’échine plus vivement. “ Or you’re not- you’re not sure. ” Ce n’est même plus une question : il doit vraiment le penser. Il doit en être convaincu. Jaz ne comprend pas, elle n’est pas en état de comprendre, elle ne peut que paniquer encore plus, la douleur en elle ne peut que devenir plus vivace, la faire se recroqueviller un peu sur elle comme pour essayer de la tasser. Elle ne comprend pas qu’il puisse penser ça une seule seconde, elle ne comprend pas qu’il puisse le croire. Ou alors, ou alors il projette ça sur elle, parce que lui-même n’est pas sûr ? Parce qu’il ne peut pas être sûr. Parce qu’il a déjà cru qu’une autre était sa soulmate et peut-être qu’il aime Jaz un peu plus ou peut-être que parce qu’ils se sont vus en rêves pendant des années il s’imagine que ça ne peut qu’être sa soulmate. “ But I love you. ” Elle s’étrangle de nouveau, sanglote plus audiblement, cherche son souffle, alors même qu’elle préfèrerait peut-être se laisser emporter par la douleur, échapper à cette conversation qui lui brise un peu plus le cœur à chaque instant. Elle ne sait pas ce qu’il entend par cette déclaration, elle ignore quel est son but. Ose-t-il insinuer qu’elle ne l’aime pas, elle ? Ses mains tremblantes s’écrasent sur ses joues pour, inutilement, effacer des larmes trop vite remplacées par d’autres. Elle hoquète en guise de respiration. Elle aussi elle l’aime, elle l’aime tellement que la simple infime possibilité qu’ils ne soient pas soulmate lui donne envie de mourir. Vraiment mourir. Parce qu’il a sacrifié tant de choses pour elle, parce que sa vie lui manque, parce qu’il n’en avait peut-être même pas envie, mais s’est juste senti obligé de le faire. Elle ferait tout pour lui Jaz, elle lui donnerait tout son Temps, toute sa vie. Elle mourrait, tuerait pour lui. Et s’il n’est pas son âme-sœur, elle préfèrerait ne pas en avoir. “ I l-lo-v-ve y-you t-toooo ” Qu’il en doute ou ne la croie pas ajoute presque de la colère à la tempête d’émotions qu’elle ressent. “ S-so much, ” tellement qu’elle voudrait s’arracher la peau et les yeux aussi — pour arrêter de pleurer — tellement qu’elle ne s’est jamais sentie plus mal et inadéquate de sa vie. Parce qu’elle a toujours voulu contenter tout le monde, mais surtout sa mère, mais que Sami, rien ne compte plus que lui à ses yeux. Et rien ne la fait se sentir plus mal que l’impression de ne pas être assez bien pour lui, impression aujourd’hui vérifiée. “ S-so s-so s-s-sooo m-mu-c-ch, ” Elle secoue la tête se donnerait presque des claques en continuant d’essayer d’endiguer ses pleurs. “ H-how I-I… ” Elle s’arrête pour difficilement trouver assez d’air pour parler. “ I-Im s-sure I-I n-never l-loved a-anyone e-else, I-I’m s-sure I n-never w-will, ” ça lui semble tout simplement impossible. Jaz a rompu des relations pour lui, parce qu’elle l’aimait déjà tant lui quand elle croyait qu’il n’était qu’un rêve. Elle se croyait malade, amoureuse d’une chimère et pourtant, elle a tourné le dos à une mannequin magnifique et bien vivante et un joli jeune homme bien en chair pour cette chimère, incapable des les aimer, de les désirer comme ils le méritaient. Elle ne s’attend pas, ne s’est jamais attendue, à ce qu’il en fasse autant, mais comment peut-il croire lui qu’elle-même doute, qu’elle-même ne l’aime pas assez quand il sait ça ? Elle ne savait pas qu’il existait tant d’amour dans le monde jusqu’à rencontrer Sami, découvrir que son cœur avait la profondeur de milles univers et trouvait à s’agrandir de jour en jour pour accueillir plus d’amour et de tendresse et de passion pour lui. “ I-I n-never th-thought a-anyone e-else w-was m-m-my s-sou-s-soul-m-m-aaaate ” elle est incapable de finir sa phrase sans éclater en sanglots plus douloureux encore que les précédents. Jaz n’a jamais douté qu’ils étaient soulmates jusqu’à l’instant précis où il a admis qu’il avait un jour considéré Naora comme telle. “ I-I d-don’t w-want-t y-you t-to re-regr-gret h-having d-done a-all th-that f-fo-r m-meee, ” se force-t-elle à ajouter, même si, au fond, elle pense que ça doit déjà être le cas, pour ça qu’il lui a rappelé tous ses sacrifices avec quelque chose qui sonnait comme de l’accusation dans sa voix. Même s’ils sont soulmates il devrait le regretter. Parce que Jaz est une mauvaise soulmate, la pire qui soit et Sami aurait mérité infiniment mieux.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Mais je t’aime. Sami ne comprend pas. Il lui donnerait tout et lui a tout donné. Son temps et son amour et son corps et son attention et son adoration et sa tendresse et sa patience: autant de choses avec lesquelles il n’est pas réputé pour être généreux. Mais ça ne suffit pas. Ça ne suffit jamais. Il sait que ce n’est pas de sa faute, mais ça le heurte tout de même. Il sait que ça ne devrait pas. Mais c’est plus fort que lui cette fois. Il la regarde et elle se soustrait à son regard en plaquant ses mains sur son visage; Sami se détourne en même temps, en reniflant, plaquant son nez qui coule un peu contre le dos de sa main en essayant de ravaler les sanglots qui menacent d’exploser dans sa poitrine. Il lui tourne de nouveau le dos, prostré cette fois, le visage plaqué contre une main qui s’agite en tremblant pour effacer les traces de douleur et de désespoir sur son visage. “ I l-lo-v-ve y-you t-toooo. ” Oui, il le sait. Il se demande pourquoi c‘est si difficile pour elle de savoir qu’il l’aime. Ça le rend malheureux parce qu’il a l’impression de le faire mal, de ne pas savoir aimer correctement ou plus précisément, de ne pas savoir l’aimer elle correctement. Il sait qu’elle l’aime, mais pas assez pour ne pas douter de lui, pour ne pas douter d’eux, comme si elle cherchait constamment une bonne raison pour les détruire. “ S-so much. ” Le corps de Sami est agité d’un spasme, d’un unique sanglot; silencieux, pourtant, le bruit coincé dans sa gorge alors qu’il pose son autre main sur son visage. Il se force à compter de dix à un en inspirant profondément. “ S-so s-so s-s-sooo m-mu-c-ch. Me too. ” Sa voix est toute cassée, toute petite et rauque, étouffée dans les paumes de ses mains, elle ne l’a sûrement pas entendu. Il s’éclaircit la gorge pour se répéter, pour lui assurer que lui — il ne peut jamais faire que ça, le lui répéter sans arrêt, mais elle ne semble jamais le croire — mais elle reprend trop vite: “ H-how I-I…I-Im s-sure I-I n-never l-loved a-anyone e-else, I-I’m s-sure I n-never w-will. ” Ça le rend triste, ça, aussi. Qu’elle pense qu’il ait tant aimé avant elle. Qu’elle pense que ça veut dire qu’il l’aime moins que elle, elle l’aime.

Ça le rend triste et ça le met en colère aussi, parce qu’il l’aime tout autant, parce qu’il l’aime plus que la vie elle-même. Jaz a rompu des relations pour lui alors que lui a multiplié les siennes pour elle, pour oublier la fille dans ses rêves qui le rendait fou mais qui n’était pas réelle. “ I-I n-never th-thought a-anyone e-else w-was m-m-my s-sou-s-soul-m-m-aaaate. ” Il ne sait pas si elle cherche à être accusatrice, mais il le prend comme tel. Elle aurait pu le frapper que ça lui aurait moins fait mal. Elle se remet à pleurer, beaucoup et fort, et il ne sait pas quoi faire, s’en mordrait la main pour faire passer le poids qui repose douloureusement sur sa poitrine. “ I-I d-don’t w-want-t y-you t-to re-regr-gret h-having d-done a-all th-that f-fo-r m-meee. ” Mais il le lui a déjà dit. Qu’il ne regrettait rien. Qu’il ne regretterait jamais rien. Son visage se fronce et il tremble et il frémit et il se force à ne pas s’énerver, à ne pas tout envoyer valser, aller s’enfermer dans la salle de bains pour être seul comme il en a envie. Il a envie de se couler un bain (il n’a jamais eu de baignoire avant, et aime particulièrement cette activité) et laisser sa tête sous l’eau pendant des heures. Il a envie que le monde autour de lui soit flou et lointain. “ I can’t- I can’t- I-- ” Il se force à respirer, sa respiration est tremblante, son souffle douloureux tout comme le reste de son corps. “ I can’t change the past, Jaz. ” C’en est presque un gémissement, une plainte. Il ne peut pas changer le passé malheureusement, il le lui a déjà dit. Elle lui a dit qu’elle aurait voulu être vierge pour lui, ne jamais avoir rien connu; pas lui. Parce qu’il est si maladroit et nul, ça aurait été pire sans expérience. Au moins il a vécu sa vie pleinement et maintenant il n’a besoin de rien d’autre que d’elle pour être heureux. Il ne comprend pas comment elle ne voit pas ça. ” I know you’re my soulmate. I-I know. ” Il frémit encore, se force encore à respirer, à se calmer. “ You saying that hurts me.

Il ne lui a jamais dit ça, avant. Il ne lui a jamais dit que ça l’avait heurté, quand ils étaient à la Maison et qu’elle était triste, quasiment à cause de la même chose, et le blâmait pour sa vie passée. Il ne lui a jamais que ses insécurités se répercutaient sur lui, ce qu’elle disait sous le coup de la douleur restait avec lui, lourd sur son coeur. Mais il ne peut pas lui dire sinon elle se sent pire encore; cette fois il ne peut pas s’en empêcher, parce qu’il a l’impression qu’on le déchire en deux. Il aimerait qu’elle le prenne dans ses bras mais elle ne le fait pas alors il se lève du lit. “ You’re my- you’re my soulmate and I lo-love you and I’m happy I’m here, with you. ” C’est très simple, et dit avec plus de confiance qu’il n’en a jamais montré envers quoique ce soit. “ There is no room for doubt in my heart, only love. ” Il renifle un peu mais il lui tourne toujours le dos, incapable de supporter son regard, incapable de la regarder non plus. “ I can’t- I can’t change the-- ” Il pince des lèvres, ne finit pas sa phrase: il en est incapable, sa voix a commencé à être aïgue, ses yeux à se remplir de larmes. Il aimerait. Il aimerait tellement parfois. Oublier Néphède. Oublier la douceur des mains de sa mère. Brûler le tatouage à même sa peau. Oublier tout ce qu’il a laissé derrière lui — ses voitures et son appartement et ses objets. Les livres qu’il n’a jamais pu lire. La veste grise qu’il n’a pas pu prendre avec lui. La table que lui et Scar ont fabriqué eux-mêmes pour l’atelier. Toutes les babioles qu’il a collecté. Le fond de café antique qu’il a oublié à la dernière minute. Il aimerait tellement. Il aimerait être né sur Sigan, n’avoir jamais connu personne, pouvoir effacer de ses souvenirs les larmes de Jaz sur ses joues causées par lui. Mais il ne peut pas. Il s’est levé et il ne sait pas où aller alors à la place, difficilement, il reprend le chemin de la salle de bains — hors de question d’être confronté à Lupe ou Mike dans le reste de l’appartement —, même si il vient d’en sortir, ses cheveux en sont encore humides.


☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

I can’t- I can’t- I-- ” Le cœur de Jaz se tord un peu plus de l’entendre, de sentir à quel point il a du mal à parler, elle sait qu’elle est responsable, elle doit être déraisonnable, mais comment ne pas l’être quand on aime autant ? Elle ignore ce qu’il essaye de dire, ignore si elle veut le savoir. Peut-être va-t-il lui avouer qu’il ne peut pas savoir, ne peut pas être sûr, c’est la vérité après tout. Ils n’ont pas de belle soulmark sur la peau pour le prouver, ils n’ont que leur rêve et leur amour qui lui ont toujours paru tout à fait suffisant, malgré sa nature si insecure. “ I can’t change the past, Jaz. ” Elle frissonne, sanglote un peu plus en entendant la douleur dans sa voix. Il lui a déjà dit ça. Il ne peut pas changer son passé, effacer les amantes qu’il a eu, et elle a accepté ça Jaz bien entendu, elle a ravalé sa jalousie dévorante, parce qu’elle savait qu’il a raison, elle s’est laissée convaincre que ça n’était pas grave, que ça ne changeait rien du tout pour eux, parce que ces filles n’avaient pas comptées, aucune, jamais. Sauf que c’était faux. Il y en a une qui a compté au point qu’il l’a croie sa soulmate. Sami n’a pas nié l’avoir aimée, elle. Alors qu’il avait dit à Jaz qu’il ne les avait pas aimée, les autres. Il lui avait dit n’avoir jamais aimé qu’elle. Sami n’est pas un menteur, il a dû ne vouloir que la protéger, mais Jaz ne comprend pas. But I only have one soulmate, lui avait-il aussi dit ce jour là. Et c’est sûrement vrai, là n’est pas le problème. Peut-être qu’il n’aime plus Naora. Mais il l’a aimée suffisamment un jour pour croire qu’elle était sa seule et unique soulmate.  ” I know you’re my soulmate. I-I know. ” Mais comment ? Comment peut-il en être certain ? Comment peut-il en être sûr quand Jaz le rend malheureux comme ça ? Et puis…en était-il certain avec Naora aussi ?  “ You saying that hurts me. ” Ça a le mérite d’arrêter Jaz dans ses sanglots l’espace d’un instant, alors qu’elle relève des yeux vers lui qui ne la regarde pas, et qu’elle-même ne peut pas vraiment voir, les yeux beaucoup trop embués. Elle le blesse. Elle lui fait du mal. Elle s’en doutait, mais l’entendre est pire encore. Elle est la pire soulmate qui soit, et si elle n’était pas tant égoïste, aussi follement amoureuse elle espèrerait presque que effectivement Sami se trompe et qu’elle ne soit pas la bonne, que quelqu’un de mieux l’attende quelque part dans ce monde ou un autre. L’air se fait rare autour de Jaz brusquement, ou bien ce sont ses poumons qui refusent de faire leur travail, elle ne sait pas et ça n’importe pas vraiment, tout ce qu’elle sait c’est qu’elle n’arrive pas à respirer et que ce n’est pas qu’à cause des larmes cette fois,  ses ongles se crispent sur les draps. Les yeux et la bouche grands ouverts quand il se lève soudainement du lit, chose qu’elle sent plus qu’elle ne voit.

You’re my- you’re my soulmate and I lo-love you and I’m happy I’m here, with you. ” Il n’est pas heureux en cet instant précis pourtant. Il ne peut pas l’être avec elle, parce que si Jaz est douée pour quelque chose c’est bien pour tout gâcher. Surtout ce à quoi elle tient. Elle le rend malheureux, elle le rend triste, elle lui fait mal et tout l’amour du monde, tout ce qu’elle ressent pour lui n’est pas suffisant. Ne peut pas l’être. Elle n’a jamais été suffisante pour quoi ou qui que ce soit Jaz. “ There is no room for doubt in my heart, only love. ” Elle se fige complètement en l’entendant renifler. “ I can’t- I can’t change the-- ” Il pleure, il pleure. Elle l’entend à sa voix, faible, trop aiguë pour que ce soit normal, elle en est sûre, elle en est certaine elle ; elle a l’impression que son cœur va exploser dans sa poitrine et tout détruire à l’intérieur, il bat si vite et si fort qu’elle l’entend dans ses oreilles qui bourdonnent. Elle a toujours du mal à respirer, mais elle arrive à se concentrer sur ça, sur le fait qu’elle a fait pleurer Sami, encore. Sur le fait qu’il semble vouloir s’en aller, son esprit perdu, malade, réalisant à peine que c’est seulement de la porte de la salle de bain qu’il s’approche. Elle a l’impression que s’il part elle aura tout gâché pour de bon — si ça n’est pas déjà le cas. “ I-I’m the w-worst...I’m m-m-aking you c-cry.” Lui aussi, mais c’est différent : Jaz pleure tout le temps, on le lui dit souvent, elle pleure trop, pour tout et pour rien, il n’y a pas d’exploit à la faire venir aux larmes. Alors que lui...elle ne l’a jamais vu pleurer qu’à cause d’elle justement. Juste une fois, parce qu’elle était malade. Et puis aujourd’hui. Elle pense pouvoir affirmer que c’est un fait incroyablement rare. Et la chose qui lui fait le plus honte au monde. Elle se rallonge sur le matelas, ou plutôt, incapable de se tenir assise comme si l’effort était trop difficile, elle se laisse mollement tomber dessus attrapant l’oreiller pour le serrer contre elle alors qu’elle se recroqueville complètement sur elle-même. “ I’m the worst soulmate” et puis la pire enfant aussi. La pire tout. Elle ne sait rien faire correctement, elle ne sait pas être normale, appréciable. Elle ne sait pas être aimée, non plus, peut-être parce qu’elle ne l’a jamais été par ceux qui auraient dû. Elle enfouit son visage dans l’oreiller un instant pour y étouffer ses larmes et ses sanglots, s’y étouffer peut-être, aussi. “ I-I’m s-scared b-be-c-cause i-it w-would only b-be l-logic-cal an-and f-fair i-if y-you w-were d-destined f-dor s-s-someone b-b-better-” Quelqu’un qui ne saurait que le rendre heureux, que le fait sourire, en permanence. Quelqu’un pour qui il n’aurait pas à faire tant de sacrifice qu’il regrette aujourd’hui. “ But I wouldn’t trade you as a soulmate for the worlds,” Elle renifle difficilement.  “ Y-you’re m-my w-world..I’m s-so-- I’m s-so s-selfish an-and s-sc-scared t-to l-lose y-you one d-day t-to the p-p-person you t-t-truly d-deserve. ” Elle presse son visage contre l’oreiller, aimerait y hurler toute sa frustration et sa douleur, mais à la place elle s’écarte un peu pour s’adresser encore à Sami.  “ My n-nef-fisi k-knows y-your n-nefisiMon âme connaît ton âme. C’est ce qu’il lui avait dit en essayant de lui faire comprendre qu’ils étaient soulmate, cette fois-là dans leur rêve quand elle avait dit qu’elle l’aimait. Jaz s’en souvient, de ne pas avoir compris d’abord, puis d’avoir été si heureuse d’être enfin comprise. Son âme connaît la sienne, elle en est sûre. A-t-il dit la même chose à Naora ? Étrange qu’il l’ait crue sa soulmate, mais n’ait pas eu l’air de connaître le mot jusqu’à ce que Jaz le traduise pour lui. Pourquoi a-t-il cru que Naora l’était ? Comment ? Elle aimerait qu’il lui dise. Elle aimerait qu’il lui dise si son corps était aussi parfait pour le sien, s’il pensait que leurs âmes se connaissaient, elle aimerait qu’il lui dise s’il se sentait bien avec elle, s’il se sentait compris, aimé, s’il se voyait faire sa vie avec elle, s’il l’a aimée comme il l’aime elle. Elle aimerait qu’il lui dise tout ce qui est différent cette fois, tout ce qui fait qu’il est sûre de ne pas faire erreur. Elle aimerait qu’il la rassure. Elle aimerait que ce soit même possible.  “ M-my n-nefisi i-is d-devo-t-ted t-to y-our n-nefisi. ” Elle aimerait que ça suffise. “ I-I'm s-so s-sorryyy ” sa phrase s'achève en long gémissement qu'elle étouffe contre l'oreiller, parce qu'elle sait que toutes les excuses du monde ne suffiront jamais.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Sami s'en veut de la laisser — il sait, logiquement, que c'est une mauvaise idée et qu'il ne devrait pas la laisser avec ses pensées — mais il a le coeur lourd et il a besoin de solitude. Il a envie de pleurer et il n'a plus envie de pleurer devant elle parce que ça ne résout rien, ça ne la fait que pleurer plus et ça la rend triste et elle dit toujours que c'est de sa faute et parfois c'est un peu de sa faute mais si c'est le cas Sami n'a pas envie qu'elle le sache. Il est près de la porte et il s'y appuie et il se force à se calmer. Ses poumons sifflent un peu et il déteste ça. “ I-I’m the w-worst...I’m m-m-aking you c-cry. ” Lui aussi il la fait pleurer, et ça veut rien dire qu'elle pleure tout le temps. Il est son âme-soeur il ne devrait jamais la faire pleurer. “ I’m the worst soulmate. ” À ça en revanche, Sami se détourne pour lui jeter un regard. “ Jaz, don't say that. ” Sa voix est ferme, et pas forcément très sympathique en cet instant précis. Il ne lui a jamais parlé ainsi mais de toutes façons, elle ne semble pas l'avoir entendu, son visage enfoncé dans son oreille, pleurant à chaudes larmes. “ I-I’m s-scared b-be-c-cause i-it w-would only b-be l-logic-cal an-and f-fair i-if y-you w-were d-destined f-dor s-s-someone b-b-better- ” C'est si frustrant, de toujours revenir à ce point où il doit lui rappeler qu'il l'aime, qu'elle est parfaite, qu'elle est idéale pour lui. Frustrant et répétitif et agaçant. Mais Sami sait qu'il doit être patient.

Patient, il ne l'a pas été souvent. Mais à cette simple pensée, quelque chose en lui se défait, se détend; sa main crispée sur la porte de la salle de bains s'aplatit contre le battant, puis retombe contre son corps. Il soupire profondément. Inspire, expire de nouveau. Il l'aime. Et elle est son âme-soeur. Il a envie de pleurer et de s'isoler et de s'accabler mais il l'aime, et elle l'aime aussi, alors il ne peut pas la laisser leur faire ça, la laisser douter, la laisser les faire douter. “ But I wouldn’t trade you as a soulmate for the worlds. Y-you’re m-my w-world..I’m s-so-- I’m s-so s-selfish an-and s-sc-scared t-to l-lose y-you one d-day t-to the p-p-person you t-t-truly d-deserve. ” Ça lui fait physiquement mal de s'entendre dire ça. Même si elle lui dit qu'il est son tout, Sami a l'impression de ne pas être assez. Il n'est pas assez parce qu'il n'arrive pas à la rassurer, à la faire se sentir mieux, en sécurité avec lui. Il a du mal à imaginer que ce n'est que dans sa tête: son environnement doit aussi l'influencer. Et il ne parvient pas à lui en offrir un de stable et constant. “ My n-nef-fisi k-knows y-your n-nefisi. ” Mon âme connaît ton âme. Sami se met à pleurer cette fois, mais il ne le sent même pas sur ses joues. “ M-my n-nefisi i-is d-devo-t-ted t-to y-our n-nefisi.

Il doit se rappeler de ça. Qu'il l'aime et qu'elle l'aime et qu'ils sont faits pour être ensemble. Il n'a pas besoin de s'isoler, elle le connaît mieux que quiconque, il n'a pas à avoir peur d'être vulnérable ou fragile ou en larmes devant elle. “ I-I'm s-so s-sorryyy. ” Sami évolue comme dans un rêve, revient sur le lit et sans lui demander son avis, la recouvre de son corps et l'entoure de ses bras. L'étreinte est encore plus féroce que la précédente, il la tient contre lui comme si il essayait de reconstituer les morceaux. “ I love you. ” C'est stupide mais c'est tout ce qu'il peut lui offrir en cet instant précis. “ I'm in love with you. I was not in love with her. We had nice moments and we have bad moments. With you I only have the best moments of my life. You-you make me feel warm and nice and- and you make me feel very beautiful. ” Il pleure et renifle un peu mais il tient bon. “ My nefisi belongs to your nefisi forever. I think you're the greatest good I'll ever get. I know you're my soulmate. I just know it. ” Il tremble un peu et il pleure et il a mal au coeur et aux yeux mais toujours il la tient, sans bouger ni rien dire, jusqu'à ses tremblements se calment puis, plus lentement, ceux de Jaz. Il garde sa bouche dans ses cheveux et ses bras autour d'elle et son corps sur le sien ceci dit, ne bouge pas d'un poil. “ I will never let you doubt me again, azizam, ” murmure-t-il doucement. “ I'm sorry if I ever gave you reason to. I love you. I love you forever. I found you across world and I am never, never letting you go or letting you letting me go. I will remind you every day that I love you. And that we are nefisi gwad'enya.

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Jaz comprend à peine ce qui lui arrive quand un poids s’étale sur son corps et que des bras s’enroulent autour d’elle. Elle a le visage enfouit dans l’oreiller et y renifle douloureusement, Sami allait partir, mais il est revenu. Il est revenu, comme pour la consoler alors que c’est elle qui devrait, c’est elle qui a commis l’irréparable en le faisant pleurer, mais qui n’a pas les mots pour arranger les choses. Elle ne les a jamais. Sami la tient férocement, comme s’il essayait de la reconstruire avec cette étreinte, comme si il ne lui en voulait pas tant que ça. “ I love you. ” Elle enfonce un peu plus son visage dans l’oreiller pour étouffer ses sanglots. “ I'm in love with you. I was not in love with her. We had nice moments and we have bad moments. With you I only have the best moments of my life. You-you make me feel warm and nice and- and you make me feel very beautiful. ” Il pleure et renifle et Jaz sait que c’est faux. Elle sait qu’il ment. Parce que ça ça n’est pas un bon moment, c’en est un mauvais pour tous les deux. Parce qu’il ne peut pas sincèrement lui dire qu’il a n’a que les meilleurs moments de sa vie avec elle quand elle le rend triste, inquiet, le fait pleurer, ne sait pas lui convenir, le mériter. Ça n’est pas vrai tout ça et Jaz gémit contre l’oreiller. Ça la touche que Sami essaye de la rassurer de la sorte — elle n’en revient pas de sa chance — et ça la brise qu’il doive mentir pour le faire. Elle est nulle comme soulmate, il devrait juste l’admettre. Elle aimerait pourtant elle aimerait tant le faire se sentir bien, à l’aise partout quand il est avec elle, heureux et chaud à l’intérieur, elle aimerait qu’il se sente très beau comme il le dit parce que c’est comme ça qu’elle le voit. Elle aimerait aussi qu’il n’ait jamais aimé Naora. Qu’il n’en ait jamais été amoureux. Sur ça, elle pense, espère, ne croit pas qu’il mente. Le reste, elle aimerait pouvoir y croire. “ My nefisi belongs to your nefisi forever. I think you're the greatest good I'll ever get. I know you're my soulmate. I just know it. ” Il tremble un peu tout contre elle, sur elle, et Jaz aussi, même si elle fait un effort pour réprimer ses sanglots et l’écouter jusqu’au bout. Elle aimerait que son âme lui appartienne toujours parce que c’est le cas de la sienne. Parce qu’il est la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée. Elle se force à respirer en dépit de la pression sur sa poitrine. Le poids de Sami sur elle la rassure, lui fait du bien, il l’écrase, mais elle aime bien, elle aime être enveloppée par lui, elle aime ses mots, elle l’aime lui. Il a l’air sincère, il a l’air sûr, mais invariablement elle se demande s’il était sûr avec elle aussi.

Elle met du temps à se calmer un peu, à sangloter moins, à parvenir à respirer correctement, malgré ses joues toujours inondées, l’oreiller trempé, son cœur brisé. “ I will never let you doubt me again, azizam, ” fait-il doucement et les traits de Jaz se tordent, comme si une nouvelle crise de larmes allait la frapper alors que la première ne s’est même pas totalement achevée. “ I'm sorry if I ever gave you reason to.” Elle gémit fort mais ne l’interrompt pas, serre juste très fort les poings jusqu’à ce que ses ongles ne s’enfoncent trop dans sa paume, lui fassent très mal, mais aussi un peu de bien. Jaz sait que c’est elle la fautive, que c’est elle le problème. C’est toujours elle le problème, mais c’est encore plus vrai avec Sami ; c’est toujours elle qui pleure et doute et a peur de tout et de rien mais surtout de le perdre. Ce n’est pas de Sami qu’elle doute Jaz, mais d’elle-même. Elle doute tellement de pouvoir être aimée, elle doute tellement d’être suffisante pour quoi que ce soit, elle doute toujours, tout le temps. C’est mieux avec Sami en réalité, elle l’aime tellement et il est si parfait, elle doute moins qu’avec n’importe qui d’autre dans sa vie. Elle était certaine qu’ils étaient soulmates jusqu’à aujourd’hui. Mais ça ne veut pas dire que c’est de sa faute à lui, elle ne peut pas le blâmer d’en avoir aimé une autre. Elle le sait. “ I love you. I love you forever. I found you across world and I am never, never letting you go or letting you letting me go. I will remind you every day that I love you. And that we are nefisi gwad'enya.” Jaz ne répond pas tout de suite, enfonce un peu plus son nez dans l’oreiller comme pour le laisser absorber toute l’humidité de son visage, avant de le retirer doucement, d’inspirer profondément, de sentir son courage s’effriter, mais de forcer tout de même. “ I’m sorry. ” sa voix tremble et c’est si peu de choses, mais c’est tout ce qu’elle arrive à dire avant que son visage ne disparaisse entre ses mains. “ I’m so sorry. ” Pour tout mais surtout parce que lui-même trouve à s’excuser quand Jaz sait que rien de tout ça n’est de sa faute. “ You- you- c-can’t-t c-change t-the p-past ” elle reprend ses mots qu’elle sait aussi vrais que douloureux pour elle. “ B-be-best m-mo-ments sh-shouldn’t b-be sp-spent l-like th-this. ” Elle avec son visage ruisselant, sa gorge sèche, sa poitrine tremblante, seulement rassurée par le souffle de Sami dans ses cheveux. “ I’m s-so s-sorry. ” Jaz ne sait même pas quoi lui dire. Elle aimerait lui expliquer sa vision des choses, mais c’est qu’il ne peut pas comprendre, parce que ce n’est pas compréhensible, parce que c’est tordu et malsain — comme elle. Elle aimerait pouvoir effacer la crise, elle aimerait… “ You-you w-when I’m w-with y-you I-I f-feel sooo g-good, and-and l-loved and h-happy I-I n-never kn-knew ha-hapiness un-until I-I m-met y-you ” Elle ne sait pas quoi lui dire, alors elle opte pour la vérité. “ I-I kn-know you-you’re m-my sou-soulmate, b-because, ” elle inspire profondément, agacée par ses propres sanglots qui cassent la moindre de ses phrases, rendent tous ses mots saccadés. “ I-I f-feel like I- like I only s-started living when I met you. Like w-when I saw y-you it-it felt like I was breathing f-for the f-first time. I-I wasn’t lonely a-anymore. When I f-first had you-you inside of me, I f-felt complete. I feel complete everytime I take you in. When I’m in your arms I feel safe. ” Elle a rougit de certains aveux, mais elle s’en fiche complètement. Tout est vrai. Elle pourrait aussi lui dire qu’elle n’a jamais aimé avant lui, mais elle pense qu’il n’aimerait pas ça, qu’il prendrait ça pour une accusation — peut-être que ça en serait une. “ That-that’s how I know you’re my soulmate. ” Parce qu’elle ne pourrait pas ressentir ça avec quiconque d’autre et peu importe les clusters qu’elle ne comprend pas, Sami est son soulmate, elle le sait, elle le sait. Elle n’a pas le droit de le rendre triste à en doute. “ I’m so sorry, so sorry.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Sami adore le poids de Jaz sur son corps quand il dort. Ses poumons ne sont pas très forts pourtant. Ils sifflent, et tout le monde dit qu’il est un peu malade — tout le temps. Et c’est vrai que même si elle n’est pas très lourde, Jaz appuie sur sa cage thoracique et parfois ce n’est pas très agréable. Mais il adore ça. Il adore ça, il adore sentir son souffle aller et venir contre son cou, il adore sentir ses angles un peu osseux, un peu nerveux, s’enfoncer dans les coins les plus doux et moelleux de son propre corps. Il adore la sentir s’agiter un peu parfois dans son sommeil, grogner en s’allongeant sur son autre épaule, s’étirer un peu en arc-boutant son dos avant de se laisser retomber sur lui. Elle tient toujours à moitié en équilibre sur une part de son corps, il trouve ça adorable, comme si elle non plus ne pouvait se passer de sa présence. Il pourrait rester des heures à la regarder dormir, ses mains caressant doucement son dos. Et puis lui-même ferme les yeux et généralement, ils se réveillent dans une autre position: lui dans ses bras à elle, le visage protégé dans son cou comme il aime bien; ou alors elle l’entourant tout entier et le faisant se sentir bien, juste bien. Il espère qu’elle ressent la même chose quand il la recouvre, l’écrase, l’appuie de tout son poids contre le matelas. Elle doit sentir son coeur qui bat à toute allure dans son corps à travers le petit t-shirt qu’elle porte. Il a si mal. Il aimerait prendre le mal-être de Jaz avec ses deux mains et le déchirer et le détruire. Mais il ne peut pas, c’est impossible, alors il ne peut que l’étreinte en étouffant sa propre tristesse. “ I’m sorry. ” Elle se redresse un peu brusquement, il espère qu’elle va se tourner pour le prendre dans ses bras — il en a affreusement besoin, frissonnant et anxieux, il a l’impression qu’il y a une boule électrique dans son ventre — mais non, elle ne fait qu’enfouir son visage dans ses mains plutôt que dans l’oreiller. Les bras de Sami encerclent sa taille avec plus de force. Il tremble. “ I’m so sorry. — It-it’s okay, Jaz. ” Mais il y a presque l’ombre d’un doute dans sa voix, un heurt qu’il ne parvient pas à effacer. Il donne toujours tout, tout, tout et ce n’est jamais assez. Il n’est jamais assez. Il ne parvient jamais à la rendre pleinement heureuse. A-t-il jamais rendu quelqu’un heureux? Scar rigolait avec lui à l’époque en lui disant qu’il était incapable d’aimer une fille: il aimait trop les voitures, et le sexe pur et simple pour ça. C’est vrai qu’il a l’impression de n’être jamais tombé amoureux, Sami. De se n’être jamais laissé le choix.

Et maintenant il est amoureux et il est nul, en tant qu’amoureux. Il fait pleurer son âme-soeur qui pense qu’elle n’est pas son âme-soeur (la pensée impossible qu’elle ne le soit pas est exactement cela, impossible. Sami ne peut physiquement pas y croire; son corps et son esprit rejettent cette possibilité violemment). “ You- you- c-can’t-t c-change t-the p-past. ” Il ne sait pas ce qu’elle veut qu’il lui dise. Il est désolé d’avoir eu une vie avant elle. Mais il ne pouvait en être autrement, surtout dans un monde où il pensait ne jamais trouver son âme-soeur. Et même: ce n’est même pas dans son propre monde qu’il a trouvé son âme-soeur. “ B-be-best m-mo-ments sh-shouldn’t b-be sp-spent l-like th-this. ” Pourtant il était sincère. Avec chaque mot. Même ces moments-là, tristes et douloureux et qui lui donnent l’impression d’être torturé, scindé en deux — il ne les échangerait pas une seule seconde pour une nuit avec Naora. Parce que même la douleur qu’il partage avec Jaz veut dire qu’il partage quelque chose avec elle. Qu’il est dans sa vie et qu’elle existe et qu’elle est réelle et qu’ils s’aiment. “ I’m s-so s-sorry. Baby, it’s ok… ” Il ne sait pas si c’est le cas, mais il sait qu’il veut qu’elle cesse de pleurer. “ You-you w-when I’m w-with y-you I-I f-feel sooo g-good, and-and l-loved and h-happy I-I n-never kn-knew ha-hapiness un-until I-I m-met y-you. I-I kn-know you-you’re m-my sou-soulmate, b-because. ” Elle inspire et Sami aussi. Il s’en veut tellement, qu’elle soit si triste et torturée. Il presse son visage contre sa nuque, retient ses tremblements, sanglots à vide. “ I-I f-feel like I- like I only s-started living when I met you. Like w-when I saw y-you it-it felt like I was breathing f-for the f-first time. I-I wasn’t lonely a-anymore. When I f-first had you-you inside of me, I f-felt complete. I feel complete everytime I take you in. When I’m in your arms I feel safe. ” Sami ne dit rien. Il ferme les yeux et il se force à respirer calmement par le nez. “ That-that’s how I know you’re my soulmate. ” Il a l’impression qu’elle ne veut pas entendre qu’il sait. Qu’il n’en a jamais douté et n’en doutera jamais. Oui, il a pensé, pendant un temps, que Naora l’était. Mais il avait tort. Ça arrive. C’est triste et il comprend, bien entendu, pourquoi elle réagit ainsi. Mais cette fois, Sami est sûr de lui. Avec Naora, ce n’était qu’une pensée en passant. “ I’m so sorry, so sorry.

Il soupire lentement — en tremblant toujours — avant de presser ses lèvres contre son épaule, à travers son t-shirt. Il l’embrasse longtemps à cet endroit, sans rien dire, s’assurant de ne rien laisser échapper de la douleur qu’il ressent à l’idée qu’elle puisse douter de lui et de ses sentiments pour elle. “ I love you, ” répond-t-il d’une petite voix à toutes les choses magnifiques qu’elle vient de lui dire. “ My life is not worth anything if I’m not sharing it with you. I do not wish to spend a day without you… without your smile. ” Il pose sa tête à plat contre ses omoplates, écoute son coeur battre dans sa poitrine et puis se redresse, se détache un peu. Sans lui laisser le choix, il la fait se retourner contre lui pour qu’elle lui fasse place et, sans douceur pour une fois, attrape ses poignets et écarte ses mains osseuses de son visage. Il la force et puis il l’embrasse près du nez, sur sa pommette là où elle aime bien. Elle se débat, veut soustraire son visage au regard de Sami, elle doit penser qu’elle est moche avec ses yeux gonflés et son nez qui coule un peu et ses joues mouillées. Mais Sami la trouve belle, comme toujours, et il recouvre son visage de petits baisers, passant sur l’autre arête de son nez, sa joue, sa mâchoire, son menton, sa pommette, la peau délicate juste à côté de son oreille, sa tempe, son front, ses sourcils, ses yeux, sa pommette encore, sa bouche, rapidement. Il continue inlassablement et elle arrête de se débattre et lentement, les larmes se sèchent. Et puis lentement les bras de Jaz entourent son cou et si elle tremble toujours, c’est moins violent qu’avant. “ My beautiful soulmate, ” dit-il avec douceur, retournant embrasser sa peau aussitôt qu’il a fini de souffler ces trois mots à son visage. “ You’re my lifeline and my happiness and my soulmate and my everything. It’s the future I want to focus on, Jaz, my future with you… our little house with the dog and the flowers and the stars. I understand… I- it-it hurts me but I understand and I know… I know it’s hard for you but-but… I love you. I love you and you’re my soulmate and nothing, and no one, will ever change that, ” rajoute-t-il dans un long souffle, sur lequel il s’étouffe en hésitant et balbutiant quand des noeuds se resserrent dans sa gorge.

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Sami ne répond pas. Peut-être parce qu'il n'y a rien dire, parce que, comme toujours Yasmeen a tout gâché. La seule chose qui lui permet de ne pas se briser plus qu'elle ne l'est déjà c'est le fait qu'il ne l'ait pas pour autant lâchée, le fait que ses lèvres aient trouvé son épaule, s'y pressent un long moment. “ I love you, ” Elle sait ça. Jaz se promet qu'elle sait ça et que ce n'est pas de ça qu'elle doute. Il l'aime. Il l'aime il le lui a dit des centaines de fois déjà et elle aussi. Mais il a aimé une autre, aussi. Il l'aime et elle l'a déjà tant entendu et elle ne s'en lasse jamais, elle adore l'entendre, frissonne toujours un peu de l'entendre, ça réchauffe toujours son cœur. Mais ce matin, ce n'est pas suffisant pour elle de l'entendre et de le croire. “ My life is not worth anything if I’m not sharing it with you. I do not wish to spend a day without you… without your smile. ” Ses larmes redoublent de poids aux coins de ses yeux. C'est beau ce qu'il lui dit, c'est très beau. C'est très triste, aussi, qu'il ressente ça pour elle qui ne mérite pas ça. Elle qui ne mérite rien. Ça serait d'autant plus triste, si elle s'avérait ne pas être son âme-sœur, finalement. Elle le sent poser sa tête à plat contre son dos, entre ses ses omoplates alors qu'elle continue de trembloter et de sangloter, inconsolable. Elle essaye d'arrêter pourtant, elle essaye vraiment, de juste ravaler ses larmes et sa douleur. Elle essaye de faire taire ses doutes. Elle essaye si dur, mais ça ne marche pas. Elle ressent toujours trop fort, surtout quand c'est avec lui. Finalement il se redresse, et elle craint un instant qu'il n'abandonne (il devrait), au lieu de quoi il la fait se retourner vers lui et, de force, tente d'écarter ses mains de son visage. Elle résiste, mais il est plus fort qu'elle, parvient à venir embrasser le coin près de son nez où elle a toujours aimé. Ça ne suffit pas à la faire rendre les armes cependant, elle se débat, veut se soustraire à ses baisers parce qu'elle ne les mérite pas. Elle veut se soustraire à sa vue surtout. Elle se sent si laide. Extérieurement avec ses larmes et ses joues rouges et ses yeux gonflés et son nez qui coule. Intérieurement aussi, elle est tellement laide Jaz. Tellement unlovable et stupide et incapable de tout, mais surtout d'accepter les miracles que la vie lui offre quand même.

Pourtant, Sami l'embrasse, encore et encore et encore, partout sur son visage mouillé. Il l'embrasse jusqu'à ce qu'elle abandonne, cesse de se débattre, le laisse gagner. Il l'embrasse tellement. Il doit tant l'aimer. Et elle l'aime plus que la vie, elle aussi. Lentement, timidement, haineusement elle passe les bras autour de son cou. Elle s'accroche à lui parce qu'elle est tellement égoïste que même sans le mériter elle ne veut jamais le laisser partir. “ My beautiful soulmate, ” lui souffle-t-il au visage avant de revenir l’embrasser encore. Elle sait que ça c’est faux. Elle n’est belle ni de l’extérieur ni de l’intérieur et surtout dans un moment pareil, quand elle pleure et qu’elle le rend si triste lui aussi. Il lui a dit qu’elle l’avait blessé et elle ne pourra jamais se le pardonner. “ You’re my lifeline and my happiness and my soulmate and my everything. It’s the future I want to focus on, Jaz, my future with you… our little house with the dog and the flowers and the stars. I understand… I- it-it hurts me but I understand and I know… I know it’s hard for you but-but… I love you. I love you and you’re my soulmate and nothing, and no one, will ever change that, ” Jaz a de nouveau envie d’exploser en sanglots. There it is again; elle lui a fait du mal, elle l’a blessé, le blesse encore. Parce qu’elle a tellement peur, tellement tellement peur de le perdre, parce que ça lui fait tellement mal de savoir qu’il a suffisamment aimé une autre pour la croire sa soulmate. Peut-être que ça n’est pas ça bien sûr, mais c’est ce qu’elle a compris, ce qu’il n’a pas nié non plus. Et toutes les choses fabuleuses qu’il lui dit, dans lesquelles il a enrobé l’aveu terrible (it hurts me), elles sont merveilleuses, mais elle la rendent triste aussi, parce qu’elle ne peut tout simplement pas s’empêcher de se demander s’il a dit la même chose à Naora.

Il lui dit de si belles choses sur ce qu’il ressent pour elle, mais Jaz, en cet instant précis, elle a surtout besoin d’entendre en quoi c’est différent d’avec Naora. Il lui a dit qu’il n’avait pas été amoureux d’elle et elle a besoin de ça, Jaz. Elle a besoin de savoir s’il se sentait aussi bien dans ses bras à elle que dans les siens. Si être en elle était comme être avec Jaz. S’il lui a dit des choses aussi incroyables. S’ils ont fait des plans ensemble. Et peut-être que toutes les réponses ne lui plairont pas — et c’est pour ça qu’elle n’ose même pas poser la question — mais c’est ça qu’elle a besoin d’entendre Jaz. Lui, il est tellement spécial pour elle, elle n’a jamais eu le loisir de douter qu’il était son soulmate depuis qu’ils se le sont dit. Elle a besoin de savoir si et comment elle l’est pour lui. Et elle devrait le lui dire certainement, il ne peut pas juste deviner ce dont elle a besoin, mais elle n’ose pas. Elle a trop peur des réponses, mais surtout, elle a trop peur de lui faire du mal encore. Elle a trop peur qu’il pense qu’elle doute encore. Pire, qu’il croie que c’est de lui qu’elle doute. Ce n’est pas le cas. Et Jaz ne demande rien de mieux que d’être rassurée, d’oublier, de s’endormir dans ses bras et de laisser passer cette journée nulle. Mais elle a trop peur qu’il lui en veuille de demander, de ne pas juste le croire quand il dit qu’il est sûr. C’est juste… Elle aurait tellement besoin de savoir au moins s’il était sûr avec Naora aussi. Même ça, Sami ne le lui a pas dit. “ I never want to hurt you… ” sanglote-t-elle en enfonçant son visage dans son cou, inspirant de son odeur rassurante et parfaite, tout en ayant l’impression de ne pas en avoir le droit. Elle a véritablement l’impression d’être la pire soulmate qui soit, mais elle ne le dit pas cette fois, il a été si véhément quand elle l’a avoué la première fois, elle ne veut pas qu’il s’énerve encore. Alors, comme sa douleur, elle le garde pour elle. “ I am so sorry… ” Elle ne sait plus quoi dire, elle veut juste qu’il sache comme elle l’aime, comme il a changé sa vie entière, comme il l’a rendue meilleure, sa vie, comme elle-même. “ It-it’s all my fault…Tout. C’est évident, même s’il le niera peut-être. Tous les problèmes qu’ils ont jamais eu ensemble sont de sa faute à elle. Elle est un problème. Mais c’est d’autant plus vrai aujourd’hui. C’est de sa faute si elle est si insecure, si incapable de se laisser aimer quand c’est pourtant ce qu’elle désire le plus au monde. “ I’m-I’m s-so s-sorry… ” De l’avoir blessé, mais d’être qui elle est aussi. Tellement désolée de ne pas être à sa hauteur. Pas assez bien pour lui et qu’il l’aime pourtant autant. Elle est tellement désolée mais elle ne mérite pas d’être pardonnée.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

I never want to hurt you… ” Lui non plus, et pourtant elle pleure. Elle pleure souvent, Jaz, mais ça brise le coeur de Sami à chaque fois. Il se sent si inutile et insuffisant quand il peut lui dire tous les doux mots du monde et qu'elle reste inconsolable. Il l'aime tellement et elle le sait, pourquoi est-ce que ça ne suffit pas? Il sait qu'il est égoïste de penser ainsi, qu'elle n'a aucun contrôle sur ce qu'elle ressent. Mais ça le mine tout de même un peu. Elle pleure contre son cou et Sami ne sait pas quoi faire, détendant ses muscles un à un pour ne pas lui faire mal quand il se laisse lentement peser un peu plus sur elle. “ I am so sorry… ” Il commence lentement à secouer sa tête. C'est évident qu'elle souffre plus que lui en cet instant précis. “ It-it’s all my fault… No, baby no, ” commence-t-il essayant de se détacher pour la regarder mais Jaz resserre ses bras autour de son cou. “ I’m-I’m s-so s-sorry… It's okay, baby, I love you, I forgive you, it's okay, it's not your fault and I love you, I love you so much... ” Il se sent en train de paniquer — un poids sur sa poitrine avec lequel il devrait plus familier plus tard — et il se force à respirer, arrêtant de se débattre pour lui échapper et préférant se perdre dans son étreinte, resserrer ses bras autour d'elle avec force. “ I'm sorry I should have told you I'm sorry I told you, ” dit-il dans le désordre, confus et paniqué. “ I never ever mean to harm you and I don't doubt that you are my soulmate because you make me- you make me, you make me full, you make me whole. And our dreamworld, do you remember our dreamworld?

Sami se souvient qu'il était surpris d'apprendre que les gens rêvaient différemment. Qu'il n'y avait pas de mondes à construire dans leurs rêves, qu'il n'avait pas de Jaz non plus. Il se souvient qu'il ne comprenait pas parce que ses rêves l'amenaient dans un monde différent. Où il a trouvé Jaz. Son rêve. Son miracle. Il ne pensait pas qu'elle était réelle — comment aurait-elle pu l'être — et quand il a compris que c'était le cas... ça n'a fait aucun doute pour lui que ça ne voulait dire qu'une chose. Ses parents avaient un tatouage impossible à retirer sur le corps; il a connu des gens avec des anomalies, des problèmes, des choses mystiques les entourant eux et leurs soulmates. Alors il a tout de suite su, et n'a jamais douté, que Jaz était son âme-soeur. “ Remember how I used to build you castles and impossible statues? Remember when we flew and you used to tell me stories? Remember when you drew me stars and put lines between them and draw images? ” Il inspire profondément, ému encore par ces souvenirs qui l'ont tant bercé, tant rendu heureux. “ Remember when I built an army of ballerinas with sand so they could dance for you? Remember when we used to sit at the piano and sing, sing, sing for hours? ” Elle ne répond pas mais il ne l'attend pas pour continuer: “ Remember how much I love you? I love you so much it's like I've never known pain before. Every time I see you I forget about it all, about my Dad's who's dead and my Mom who died, I forget about my broken finger and my broken everything and I forget about the blood and the violence and the rest. Every time I don't see you I remember how beautiful you are, how amazing you are, how generous and kind, all of which I love. I love you Jaz.

Il soupire un peu, cale mieux son visage contre l'oreiller en la gardant contre lui. Elle a un peu arrêté de sangloter, mais elle pleure encore légèrement dans son cou et Sami ne bouge pas. “ I-I love you. And you're my soulmate. Nothing in my life is sure except those two things. ” Parce qu'elle est sa vie et son monde et peu importe où il va et ce qu'il fait, il sait que ces deux choses seront toujours vraies.

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

“  It's okay, baby, I love you, I forgive you, it's okay, it's not your fault and I love you, I love you so much... ” Sami ment, Jaz le sait. Il ment pour essayer de la calmer, la faire aller mieux, lui donner l'impression qu'elle n'a pas tout gâché, tout ruiné. Il ment pour lui faire plaisir. Parce que Jaz a tout gâché, parce que tout est de sa faute, parce qu'elle est nulle et inadéquate même pour la personne que l'univers a créé pour elle. Jaz fait pire que de ne servir à rien comme elle le pense depuis déjà si longtemps, elle brise ce à quoi elle tient, ceux qu'elle aime. “ I'm sorry I should have told you I'm sorry I told you, ” elle fronce les sourcils, mais ne trouve nul part ni la force ni le courage de lui demander de clarifier. Il n'y a rien à expliquer, il n'a rien à expliquer, c'est elle le problème encore et toujours. Il n'a pas à s'excuser de le lui avoir dit ou de ne pas le lui avoir dit plus tôt. Il n'a rien fait de mal. “ I never ever mean to harm you and I don't doubt that you are my soulmate because you make me- you make me, you make me full, you make me whole. ” Ses larmes lui brûlent les yeux. Elle voudrait qu'il continue et elle voudrait qu'il arrête. Elle voudrait qu'il fasse l'impossible et trouve les mots parfaits pour la rassurer, consoler l'inconsolable. Elle voudrait qu'il lui montre, lui explique, lui prouve, que c'était différent avec Naora, que c'est sûr avec elle, qu'il est sûr avec elle. “ And our dreamworld, do you remember our dreamworld? ” Jaz, renifle et sanglote pour toute réponse. Bien sûr qu'elle se souvient. Comment pourrait-elle oublier sa seule et unique source de courage, de force, d'espoir pendant des années ? Elle voulait tant s'y perdre pour toujours dans ses rêves. Dans ses pires moments elle voulait ne jamais se réveiller, rêver avec Sami pour toujours. Son esprit malade lui faisait peur et en même temps elle était si prête à y succomber parce que la seule esquisse de bonheur qu'elle parvenait à trouver était là-bas, sous les étoiles avec Sami. Et puis le rêve est devenu vrai et c'est comme si la vie avait pris de nouvelles couleurs, s'était transformée, embellie. Sa vie est devenue plus respirable, tranquille malgré l'accumulation d'ennuis, heureuse en tous cas, sans aucun doute. Elle ne peut pas douter que Sami est son soulmate, pas dans ces conditions. Mais ce n'est pas le manque d'assurance de Jaz qui est mis en cause. Elle, elle est sûre. Et lui, il dit qu'il est sûr. Et elle, tout ce qui lui fait peur, c'est de savoir que son cœur a appartenu à une autre avant elle, pourrait appartenir à une autre après elle. Ce qui lui fait peur c'est que rien ne peut expliquer le dreamwold si ce n'est qu'ils sont faits l'un pour l'autre, excepté ces liens cosmiques qu'elle ne comprend pas. Ces clusters et jumeaux. Le dreamworld était une preuve si parfaite, mais elle est si facile à remettre en cause dans un moment pareil.

Remember how I used to build you castles and impossible statues? Remember when we flew and you used to tell me stories? Remember when you drew me stars and put lines between them and draw images? Remember when I built an army of ballerinas with sand so they could dance for you? Remember when we used to sit at the piano and sing, sing, sing for hours? ” Ça fait presque redoubler les larmes de Jaz, de penser à ça, à la musique, au fait que grâce à lui elle n'y a pas totalement perdu goût, parce que chanter assise au piano avec lui était un vrai plaisir comme la scène aurait dû l'être et le rester pour elle. Elle se souvient de ça, autant qu'elle se souvient des moments éveillés où chaque fois qu'elle entamait une note, la voix de Sami s'y mêlait, harmonie parfaite. Ils ont fait tant de choses dans le dreamworld, accompli tant de merveilles, mais rien n'est plus cher à son cœur que la voix de Sami entrelacée à la sienne. “ Remember how much I love you? I love you so much it's like I've never known pain before. Every time I see you I forget about it all, about my Dad's who's dead and my Mom who died, I forget about my broken finger and my broken everything and I forget about the blood and the violence and the rest. Every time I don't see you I remember how beautiful you are, how amazing you are, how generous and kind, all of which I love. I love you Jaz. ” Elle renifle un peu plus, restant tout contre lui, incapable de prononcer le moindre mot, ni de faire sens du chaos dans sa poitrine. Elle sanglote moins, même si ré-entendre les tragédies qu'a vécu Sami lui brise le cœur, et que ça la tue de ne pas être plus forte et résiliente pour lui. Plus assurée, moins agaçante et hypersensible. Il mérite tellement mieux que la pleurnicharde qu'elle est. “ I-I love you. And you're my soulmate. Nothing in my life is sure except those two things. ” Elle frotte son nez contre son cou dans lequel son visage est enfoui, reste silencieuse un moment, comme pour assimiler tout ce qu'il lui a dit. Toujours il se refuse à la comparer à Naora — probablement une bonne idée toutefois, Jaz aurait si peur d'échouer dans la moindre catégorie. Toujours il lui dit des choses merveilleuses qui la rendent malade de penser qu'il puisse ressentir tout ça pour elle et qu'en retour tout ce qu'elle fait c'est le blesser, lui faire du mal. “ I-I love you.” parvient-elle à articuler, doucement, la voix brisée par les sanglots passés. Plus Jaz aime et plus elle a peur de perdre, il est donc normal que cette crainte devienne viscérale avec Sami. Elle renifle de nouveau, et sans arracher son visage de sa chaude et tendre cachette, elle cherche la main gauche de Sami, à tâton pour l'apporter à ses lèvres. “ You're the reason I love music still. ” La raison pour laquelle, chanter lui fait encore plaisir, la raison pour laquelle elle aime s'installer au piano, la raison pour laquelle elle aime écrire, a de l'inspiration pour écrire. Il est sa muse depuis des années déjà. “ I'm sorry I'm ungrateful and insecure and messy. ” Elle sent les sanglots revenir, mais elle les ravale, ses joues mouillées encore continuellement abreuvées par ses yeux lui suffisent. “ I'm sorry I freaked out. I'm sorry I'm terrified to lose you. I trust you, more than anyone or anything in the universe. I never want to be without you- ” Et c'est difficile pour elle de parvenir à être totalement persuadée qu'elle ne sera pas abandonnée, jamais, même par la personne qui l'aime le plus au monde. Pas quand elle a si facilement était abandonnée, puis jugée, critiquée, par la personne qui, dès sa naissance aurait dû l'aimer et la protéger pour toujours. “ You- you say it was different with her? We had the dreamworld, and your voice in my head whenever I sang in the real world, and the rush in my veins the first time we touched, and the warmth the first time we kissed, and the feeling of rightfulness when you first were inside of me. I know you're my soulmate. ” Elle se force à adopter un ton ferme, certain. C'est plus facile dans ce sens-là; elle sait qu'elle n'aimera jamais comme elle l'aime lui. C'est impossible. “ An-and you're sure with me b-but you w-werent- you weren't s-sure with her? ” ce qui se voulait affirmation devient question à la dernière seconde, changement d'intonation décisif. Si elle ne peut pas poser toutes les questions dont elle aurait besoin (tout autant qu'elle craint) d'entendre les réponses et si elle ne les posera alors jamais, elle peut au moins se permettre celle-ci, en espérant que la réponse de Sami suffira à calmer son cœur déjà un peu réparé malgré tout, par ses mots, ses bras, son odeur et sa patience.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
(sin#5) out from under
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STATE OF DISORDER :: THERE WAS EVENING AND THERE WAS MORNING :: SIGAN :: NEW BRASILIA :: HABITATIONS-
Sauter vers: