année jouée : 4035 (les jours et mois suivent l'irl)

multivers futuriste, dimensions parallèles liens physiques et cosmiques avatars réels 200*320 diversité à favoriser 3 jrs pour poster la fiche, 7 jrs pour la remplir, délais autorisés parrainage et entraide 300 mots minimum en rp 2 rp par mois nos playlists.
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 i'm not giving up i'm just giving in (sin #6) (explicit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

warning; toujours du smut.

How could it not be with you on top of me, azizam, ” marmonne Sami contre les lèvres, qui l’entend à peine vu où se trouve sa main tout contre la chaleur brûlante et humide qu’elle émet pour lui, juste pour lui. Elle fait mine de redresser un peu pour s’asseoir sur lui et tester un peu sa théorie, mais il la fait gémir un peu plus quand il attrape sa lèvre inférieure entre ses dents, l’incitant à rester allongée sur lui. “ I’ve missed you like this too, baby, ” fait-il tout doucement, alors que ses ses doigts eux se font plus pressants contre elle en dépit de son sous-vêtement. Elle hume son approbation, elle aussi il lui a manqué de toutes les façons, mais de celle-ci aussi. Il n’est rien de comparable à la sensation de Sami contre elle, mais surtout, en elle. “ But I forgot how fucking hot and sexy you were. ” Elle soupire contre ses lèvres, tellement touchée par les compliments, tellement contente de lui plaire, même si elle pense qu’il doit exagérer. Ses mains quittent son entrejambe au grand regret de Jaz qui frissonne quand même des caresses qu’il offre au reste de son corps. Elle est si impatiente. Il revient vite à son centre toutefois, vient la toucher sous la dentelle qu’il ne fait qu’écarter, la faisant gémir lourdement quand il la touche enfin, insère un doigt en elle. Même le baiser qu’il lui offre ne suffit à étouffer le bruit de son plaisir. Ça ne dure pas très longtemps toutefois, il ne semble pas décidé cette fois-ci à la faire venir comme ça, mais juste à la préparer pense-t-elle. Et elle est plus que prête justement quand il retire sa main en lui arrachant un petit grognement frustré et lui retire son sous-vêtement. Elle n’attend pas pour s’asseoir sur lui, lentement, profitant de chaque sensation, de chaque degré de sa présence en elle jusqu’à l’accueillir complètement, ses ongles s’enfonçant malgré elle dans la peau de son torse.

Ils se sont tellement manqués l’un à l’autre et ça se ressent dans les gémissements de Jaz, dans les encouragements et compliments si parfaits de Sami, dans leur impatience à tous les deux. Ils n’atteignent pas l’extase ensemble cette fois, Sami explosant avant elle, mais ne la laissant pas attendre une seconde avant de la faire rouler sur le lit en se retirant pour la chatouiller de ses doigts, la faire se tordre sous lui, la faire venir dans un orgasme qui la laisse tremblante et gémissante. “ Fuck me like that again, azizam, ” marmonne-t-il contre la peau de sa joue, alors que Jaz a encore les yeux fermés et un air de pure félicité sur le visage. Sami ne la déçoit jamais, il ne peut pas la décevoir. Il est si parfait. Ils sont soulmates. “ And I just might never let you leave this bed. ” Elle sourit, rouvrant les yeux pour lui adresser un regard empli de tendresse, pressant son corps chaud contre le sien, passant une main dans sa nuque pour la caresser avec douceur. “ Just let me catch my breath yene fikir,” murmure-t-elle en retour, soufflant légèrement contre son visage, avec un petit sourire. “ And then I’ll fuck you like that again, and again…I’d quite like for you to never let me leave this bed.” rit-elle avant de venir l’embrasser puis lui rouler dessus. Elle n’a pas vraiment l’intention de faire exactement la même chose toutefois, à en croire la main qui vient le chercher, jouer avec lui quand leurs baisers deviennent plus avides. Quand il a prouvé pour une seconde fois qu’il ne semble pas avoir trop de problème de erection unfunction, elle entame une lente descente de baisers brûlant jusqu’à venir le faire gémir du bout de la langue puis l’accueillir entre ses lèvres. Elle pense qu’il aime ça autant que leur première étreinte vu comme il grogne et gémit et répète son nom. Son nom. Parce qu’il est à elle et elle est à lui et ils ont été si tristes, mais ils s’aiment tant aussi et ils sont enfin ensemble. Jaz n’exagère pas beaucoup en disant qu’elle pourrait bien rester pour toujours dans ce lit avec lui. Ce qui est certain, en tous cas, c’est qu’elle veut rester toute la vie avec Sami. Peu importe le reste, rien ne compte quand il vient, pour elle, juste pour elle.

Sami se plaint un peu toutefois parce que c’était elle qui devait recevoir des rewards ce soir, vu son succès aux Grammy’s et Jaz rigole un peu, le laisse faire, quand il prend le dessus, rigole moins quand il vient délicieusement la torturer de sa langue si habile. Elle teste la théorie qu’ils avaient faite par textos interposés en s’accrochant désespérément à ses nouvelles boucles, le dos cambrés, les hanches suivant le moindre de ses mouvements pour qu’il continue de l’embrasser au plus profond d’elle même. “ Hm that has to be my favorite prize of the night, ” muse-t-elle quand il revient à ses lèvres après l’avoir faite vibrer et presque crier pour lui. Elle ne ment même pas, même si elle a été extrêmement touchée de gagner deux prix si importants, rien ne la rend plus heureuse que ce genre de moments avec Sami. Tout moment avec Sami, en fait. “ I love you, ” lui rappelle-t-elle alors qu’ils roulent sur les draps, encore et encore. La nuit n’est pas encore finie, loin de là. Jaz était si fatiguée pendant tout le mois passé sans lui, crevée, overworked à cause de sa mère. Mais elle oublie tout ça dans les bras de son âme-sœur, elle n’a aucune envie de dormir quand ils pourraient profiter l’un de l’autre après qu’il lui ait tant manqué. “ I’ve missed you like this so much… ” Elle interrompt leurs baisers passionnés pour lui embrasser le bout du nez. “ I’ve missed us.” Eux. Leur couple, leur vie, leur amour. Tout ce qu’ils ont jamais fait ensemble, tous leurs rêves et projets. Tout a été gâché par le fait que sa mère soit venue la chercher de force chez John, l’arracher à Sami. Tout a été bouleversé, mais tout est mieux aussi, Jaz pense. Parce que maintenant elle est libre. Les gens savent qu’elle est revenue, elle n’a plus à se cacher, ni à retourner à la maison. Elle est libre de n’appartenir qu’à Sami.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Il se souvient qu'il était un peu nerveux la première fois qu'ils ont couché ensemble et pour être honnête, il l'est un peu là aussi (quoique moins que la première fois) mais tout est toujours si simple avec Jaz. Juste: simple. Naturel et beau et facile, elle sourit beaucoup et lui aussi et il aime beaucoup la familiarité qu'ils ont trouvé dans les draps, le fait qu'elle n'ait pas honte de vocaliser son plaisir et de lui dire ce qu'elle aime et ce qu'elle aime moins. Il a appris à la connaître avec le temps, les longues nuits passées ensemble. Elle caresse doucement sa nuque, souriant toujours avec tendresse à Sami qui a l'impression de sentir son coeur exploser dans sa poitrine. Il est un peu à bout de souffle — masque sa respiration sifflante comme il peut — et l'observe comme si elle était la huitième merveille du monde. Pour lui, elle en est la première. “ Just let me catch my breath yene fikir. And then I’ll fuck you like that again, and again…I’d quite like for you to never let me leave this bed. That sounds good ghalbami. ” Il rit avec elle en l'entendant, souriant contre ses lèvres et se laissant joyeusement faire quand elle le repousse pour revenir sur lui, ses bras s'enroulant autour d'elle alors qu'ils s'embrassent et se caressent presque paresseusement au début, prenant leur temps pour se retrouver, s'effleurer. Elle ne met pas longtemps à venir trouver son érection qui effectivement n'a aucun mal à se faire entendre. Leurs baisers deviennent plus passionnés et avides, Sami gémit contre les lèvres de Jaz quand elle accentue ses caresses, et il retient un peu sa respiration quand ses lèvres entame une longue descente de baisers trop rapides sur son cou et son torse. Elle vénère son corps comme si il avait quoique ce soit de particulier, et prend tout à fait son temps pour glisser sa langue le long de son désir palpitant, finissant par le prendre dans sa bouche sous le regard fiévreux de Sami. Il n'a que son prénom aux lèvres, des gémissements et suppliques s'y succédant sans mal alors qu'une main vient se glisser dans ses cheveux, se mélanger à ses boucles, guidant un peu ses mouvements par automatisme, sans forcer toutefois; il veut juste profiter, profiter d'elle et de son eagerness et du plaisir qu'elle lui procure. Elle semble bien fière d'elle quand elle passe une dernière fois sa langue sur lui, un sourire en coin sur les lèvres qui fait rougir Sami, mais ne l'empêche pas de l'attirer à lui pour l'embrasser passionnément. Il attrape un mouchoir dans la table de nuit pour elle et embrasse son cou en attendant qu'elle l'utilisant, grognant contre la peau délicate de sa gorge qu'il l'aime et qu'elle le rend fou et qu'il est déçu parce qu'il doit la récompenser pour ses Grammys mais qu'elle ne lui en laisse pas l'occasion. Il aime bien le petit rire qui l'agite, s'entrechoque entre ses côtes, rappelle à Sami l'existence du piercing au bout de son sein qu'il vient aussitôt embrasser, la forçant de nouveau à s'allonger sur le lit.

Il prend tout son temps quand il vient embrasser son entrejambe, appréciant les mains qu'elle glisse dans ses cheveux pour s'y accrocher, les gémissements étouffés par ses lèvres, son prénom qui vient parfois effleurer sa bouche. Il caresse doucement son ventre et ses seins de ses mains, quand il ne vient pas titiller du bout des doigts près de sa bouche; et puis il décide qu'elle mérite quelque chose de plus intense et utilise les secrets qu'il a appris au cours de ces derniers semaines pour lui donner le plaisir le plus intense qu'il peut. Elle gémit et se tortille contre lui et le serre contre elle et s'étrangler sur son nom, son dos s'arc-boutant comme pour mieux s'offrir à lui. Il sourit d'un air victorieux et fier de lui en se redressant, la nuque un peu sore mais trop satisfait de son petit effet pour s'en plaindre. Il revient l'embrasser, les lèvres encore teintées d'elle, mais Jaz ne semble pas en l'état de se plaindre. “ Hm that has to be my favorite prize of the night. ” Il lève les yeux au ciel en l'entendant, elle a gagné deux des prix les plus importants cette nuit alors que lui, elle l'a pour toute la vie. Il est tellement fier d'elle. “ I love you. ” Il rit, ravi de l'entendre, la laissant le repousser pour reprendre le dessus; mais cette fois il lui rend la vie un peu plus dure en l'embrassant et la faisant rouler à son tour. “ Me too, baby. ” Ils s'embrassent beaucoup et froissent les draps et s'enlacent et se caressent et se regardent. Il l'aime tellement. “ I’ve missed you like this so much… ” Lui aussi et il y a beaucoup pensé, à son grand embarras. Mais il le lui a dit, il n'a rien à lui cacher de toutes façons. “ I’ve missed us. I've missed everything about you, ” dit-il aussitôt, sincèrement. “ Your lips, your smile, your eyes, the way your nose wrinkles when you smile too much, your voice, your music, your fingers, your rings, how you slowly touch my cheek sometimes before you kiss me, how you scratch my neck, your way of wearing my clothes, how you moan for me, beg for me, come for me, your messy buns when you're up too late, how you sigh when you first get coffee in the morning, how you shiver when I speak farsi for you, how you care about me, how much you care about me, how you never stop to care about me. ” Il a toujours eu l'impression que tout le monde s'en foutait de lui. Sami sourit, heureux de pouvoir dire tout ça, de pouvoir dire qu'il n'aura plus jamais besoin d'en être privé. “ I've missed your love, it makes me feel so strong and good and fulfilled and happy. I feel like a superhero when you tell me you love me. Your love is the best thing that's ever happened to me. ” Il l'attire à lui pour l'embrasser, tout content du rouge sur les joues de Jaz, de son air vaguement timide mais satisfait aussi il croit: elle le regarde comme si il venait d'un autre monde et c'est le cas, alors il n'en fait pas grand cas.

Ils ne parlent pas beaucoup le reste de la soirée, à part pour se faire plaisir et s'assurer que l'autre s'amuse, mais la fatigue finit par la rattraper et Sami aussi, alors qu'ils se préparent à aller dormir, Sami grognant un peu quand il se relève pour aller ouvrir la porte à Tesfaye qui se précipite dans la chambre tandis que Jaz va aux toilettes. Il a pris l'habitude de dormir avec le chien (Jaz refusait jusque là) par solitude et tristesse et il a du mal à le convaincre de rester au pied du lit ou dans le panier abandonné dans un coin de la pièce. “ I don't know where he got that idea he could sleep here, ” ment-il à Jaz avec un air bougon et il peut voir à son sourire qu'elle sait qu'il ne lui dit pas la vérité, mais il sait aussi qu'elle ne lui en veut pas. Ils finissent par se retrouver dans les bras l'un de l'autre, Tesfaye se calmant un peu une fois qu'il a reçu quelques caresses, et Sami pose ses lèvres contre le front de l'amour de sa vie, sa petite amie, son âme-soeur, la femme la plus parfaite qu'il ait jamais rencontrée. “ I'm never letting you go, Jaz. Never.

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

I've missed everything about you, ” lui répond tout de suite Sami et pour la énième fois Jaz se surprend à véritablement comprendre qu’ils sont sur la même longueur d’onde. Ils sont soulmates c’est normal, elle imagine, mais ça reste incroyable et merveilleux de ressentir apparemment exactement la même chose, même quand ce sont, comme-là, des choses tristes ; ils se sont manqués, ça leur a fait si mal à tous les deux, mais Jaz espère que ça veut dire qu’ils sont aussi soulagés l’un que l’autre et, surtout, heureux désormais de se prendre dans les bras. “ Your lips, your smile, your eyes, the way your nose wrinkles when you smile too much, your voice, your music, your fingers, your rings, how you slowly touch my cheek sometimes before you kiss me, how you scratch my neck, your way of wearing my clothes, how you moan for me, beg for me, come for me, your messy buns when you're up too late, how you sigh when you first get coffee in the morning, how you shiver when I speak farsi for you, how you care about me, how much you care about me, how you never stop to care about me. ” Jaz a ouvert très grand les yeux, complètement prise de court par cette avalanche d’informations…de compliments en fait, parce qu’il n’y a pas pour elle de meilleur compliment que de savoir qu’elle rend Sami heureux, de savoir qu’elle lui plait, qu’elle le fait se sentir bien, et surtout qu’il sache à quel point elle tient à lui et l’aime. Quelques larmes se glissent dans ses yeux même si elles ne coulent pas, les font juste briller alors qu’un petite sourire éclatant et timide à la fois tord ses lèvres. Elle voudrait lui répondre, tout en sachant qu’elle serait bien en mal de faire la liste de tout ce qui lui a manqué à son sujet, qu’elle oublierait trop de choses, parce qu’il y a tellement de choses. Elle voudrait essayer quand même, mais il ne lui en laisse pas le temps : “ I've missed your love, it makes me feel so strong and good and fulfilled and happy. I feel like a superhero when you tell me you love me. Your love is the best thing that's ever happened to me. ” Cette fois une petite larme s’écoule au coin de son œil et elle se sent rougit un peu et elle pense que son incrédulité doit se voir dans ses yeux. Rien, rien ne lui fait plus plaisir que d’entendre ça, d’essayer de croire ça, que son amour est une bonne chose, que ça le rend heureux, que ça le fait se sentir bien, vraiment bien. Elle n’arrive absolument pas à croire sa chance. Jaz n’a pas le temps de réagit plus qu’il l’attire à lui pour l’embrasser. Le baiser s’approfondit et la discussion est laissée de côté, pour mieux laisser leurs corps s’exprimer.

Jaz pourrait y passer la nuit, à faire plaisir à Sami et prendre du plaisir avec lui, mais elle est épuisée et ça finit par se ressentir, alors après une énième étreinte qui les laisse essoufflés et extasiés ils se préparent pour dormir. Quand Jaz sort de la salle de bain, elle découvre que Tesfaye a retrouvé accès à la chambre, et apparement au lit. Elle fronce un peu les sourcils ; il n’a jamais pris l’habitude de dormir avec eux, pas quand elle était là en tous cas mais Sami semble avoir bien du mal à le convaincre de rester par terre. “ I don't know where he got that idea he could sleep here, ” prétend Sami, mais Jaz sourit légèrement en devinant que c’est un petit mensonge qu’il lui sert. Elle trouve ça mignon — rien qu’à imaginer Sami et Tesfaye tous serrés l’un contre l’autre sur le matelas, — mais elle trouve ça triste aussi. C’est une habitude qu’il a pris quand elle n’était pas là, peut-être parce qu’elle n’était pas là, parce que le lit lui semblait trop vide et froid. Elle n’ose pas demander si c’est le cas, l’aide à caresser Tesfaye pour le faire céder, et s’étalant finalement sur le lit, alors que Sami et elle se prennent dans les bras. Sami pose ses lèvres contre son front et il y a un sourire tendre dans le bâillement que Jaz étouffe contre son cou. Elle va passer sa meilleure nuit depuis un mois, elle n’en a pas le moindre doute, elle était seule avec ses larmes, maintenant l'odeur et la chaleur de son soulmate vont la bercer mieux que tout au monde. “ I'm never letting you go, Jaz. Never. ” Elle sourit un peu plus, quoiqu’un peu tristement et dépose un baiser dans son cou. “ Me neither. ” La question ne s’est jamais posée. “ I'm never letting anybody take me away from you. ” Elle n’y pouvait rien, n’a pas eu le choix, mais elle s’en veut quand même. La prochaine fois, elle l’a dit, plutôt mourir que de permettre que quiconque l’emmène loin de lui. Elle relève un peu la tête, délogeant les lèvres de Sami de son front pour pouvoir le regarder, déposer doucement une main sur sa joue. Elle est très contente qu’il lui ait dit aimer ça, parce qu’elle ne croit pas qu’elle pourrait jamais s’arrêter, se retenir de le toucher comme ça. Pour elle le geste est plein de tendresse, de délicatesse, d’amour et de dévotion, elle espère qu’il ressent tout ça, comprend tout ça. “ Your love is the best thing that’s ever happened to me to, yene tamrat. My miracle. Il l’est. Il le sera toujours. Son sauveur, son sa chance. Elle sourit un peu en venant lui embrasser le bout du nez, et puis, fronce les sourcils, comme si elle venait de se souvenir de quelque chose. “ Say Sami, you’ve never…you’ve never told me when your birthday was. ” Lui, il sait quand est le sien, c’est même la nuit suivant ses célébrations commune avec Noora qu’elle a transféré sans le vouloir à Néphède, qu’ils se sont trouvés. Jaz lui en avait parlé avant ceci dit, de son anniversaire, avant qu’elle ne se mette à le haïr de toute ses forces, le jour de son abandon. Mais maintenant, ça rime avec aussi avec le jour de ses retrouvailles avec l’amour de sa vie, alors elle pense que dorénavant elle aimera son anniversaire, pourvu qu’ils le fêtent ensemble. Lui, en revanche, il ne lui a jamais parlé du sien, ne l’a jamais mentionné. Il y avait beaucoup de choses que son rêve ne lui disait pas, alors elle n’y avait pas particulièrement prêté attention, mais il est réel désormais et avec elle pour toujours donc elle compte bien prendre note de la date de naissance de son miracle, jour véritablement béni à ses yeux.

Jaz est très surprise d’entendre Sami lui dire qu’il ne sait pas. Qu’il n’en a pas. Qu’il jamais fêté son anniversaire. Jamais. Elle est très surprise et pense d’abord qu’il plaisante, parce que ça lui semble véritablement impossible. Impossible, que personne n’ait jamais voulu le couvrir de cadeau et d’amour, célébrer son premier jour sur terre. Jaz le célèbre tous les jours ce jour, elle est reconnaissante à chaque instant de l’existence Sami. Elle est très surprise, très triste aussi de comprendre que ce n’est pas une plaisanterie, mais la vérité. Il n’a pas d’anniversaire, il ne sait pas quel jour il est né, il connaît juste son âge. Elle a l’impression d’avoir fait une bourde en lui posant la question, en lui rappelant malgré elle cet état de fait alors elle essaye de compenser en couvrant son visage de baisers jusqu’à le faire rire, avant de revenir frotter son nez dans son cou. “ I love you my Sami, you’re the most important person to me. ” s’endort-elle toutefois bien vite, ravie de pouvoir le serrer dans ses bras tout son saoul et qu’il le lui rende bien.

Jaz se réveille la première, ce qui est assez rare, mais bienvenu aujourd’hui toutefois. Elle sourit de manière impossible, rien qu'à se retrouver dans les bras de Sami. C’est physiquement difficile de se retenir de lui embrasser le visage — il est si adorable quand il dort — au risque de le réveiller. À la place, elle jette un œil au réveil sur la table de nuit à côté d’elle et son sourire devient un peu plus malicieux. Il est tôt, elle n'a du se réveiller que par habitude du rythme infernal imposé par Darya. Mais ce n’est pas plus mal, songe-t-elle. Elle s’extirpe doucement du lit en faisant bien attention à ne pas déranger Sami, ni réveiller Tesfaye qui dort blotti au pied du lit et enfilant un petit short sous le sweat emprunté à Sami avec lequel elle a dormi elle quitte la chambre. L’appartement est silencieux, et elle arrive sans encombre à la cuisine.

Elle a fait une erreur, c’est évident, mais Jaz n’a aucune idée de laquelle. “ What’s that smell? ” Jaz ne sait pas cuisiner. L’odeur lui fait froncer le nez — plus encore que quand elle a du préparer chaque ingrédient — et elle rougit de honte quand Mike rentre dans la cuisine. Sa tentative de gouffre est maladroite. Elle a eu peur qu’inconsciemment elle sous-dose le sucre, alors elle en a peut-être un peu trop mis et elle n’est pas sûre d’avoir bien mélangé, il y avait des grumeaux même après qu’elle ait commencé à verser le mélange dans la machine. Et là, elle pense qu’elle a du l’y laisser trop longtemps. Mike est déjà à son niveau, observe un instant le mess qu’elle a laissé un peu partout dans la cuisine, il lui adresse un regard curieux, mais ne dit rien. “ Let me help? ” Elle a envie de dire non parce que c’est sa préparation, ses gaufres, son petit-déjeuner au lit qu’elle va apporter à Sami. Sauf qu’à ce train il n’y aura pas de petit déjeuner du tout, donc elle hoche lentement la tête et le laisse prendre la relève en se reportant plutôt sur le café, chose qu’elle maîtrise. Elle n’a pas encore fait chauffé l’eau cependant qu’il y a un petit aboiement et un bruit de dérapage sur le parquet alors que Tesfaye arrive en courant vers sa maîtresse…suivi d’un Sami a l’air un peu mal réveillé. Malgré elle, Jaz fait la moue. “ It was supposed to be a surprise… ” geint-elle doucement, déçue. Mais Sami a l’air très content de découvrir des gaufres (en cours de sauvetage) et le tablier tout sale et tâché de Jaz. Elle l’embrasse sans tout à fait se départir de sa moue. “ Go back to bed I’ll be right in…please? ” C’est un peu nul si c’est pas une surprise mais quand même. Elle le repousse un peu, en déposant des petits baisers sur son épaule et envoie Tesfaye le rejoindre, retournant pour sa part finir le café. Elle a raté les gaufres, mais elle a réussi l’omelette sur le feu d’à côté — que Mike éteint à temps — ou du moins elle a l’air réussie. Elle prépare rapidement un petit plateau avec une tasse de café servi comme il l’aime et un jus et l’omelette sur laquelle elle dessine au ketchup un cœur et écrit au centre de ce dernier HAPPY BIRTHDAY. “ He didn’t tell me it was his birthday… ” murmure Mike l’air un peu déçu. “ It’s not…I mean, it is, I mean I’ve decided we’re celebrating today. ” Elle est un petit peu fière d’elle et ça se voit à son petit sourire, s’entend dans sa voix. Mike ne doit rien y comprendre, mais elle ne lui explique pas, enchaîne plutôt : “ By the way…could you do me a small favor? ” Elle donne une petite liste de course à Mike et file dans la chambre avec le plateau complété par deux gaufres dans un état acceptable. “ CLOSE YOUR EYES. ” prévient-elle avant d’entrer tout doucement et de déposer le plateau sur le lit à côté de Sami. Elle contourne le lit pour pouvoir s’agenouiller près de lui. “ You can open them baby. ” Elle sourit timidement. Elle n’a pas pu trouvé de bougie et elle avait peur de sortir chercher un gâteau — elle a peur de s’éloigner trop longtemps, peur de retourner au monde qui l’a brisée, qui sait peut-être déjà qu’elle est là et l’attend devant l’immeuble. “ Melkam Lidet Sami! ” annonce-t-elle avec un accent maladroit quand il ouvre les paupières. Elle espère qu’internet ne s’est pas trompé et que c’est bien ainsi que l’on dit joyeux anniversaire. “ You are my soulmate, my love, my miracle, my carpet-maker, my superhero, my dream, my hope, my life. The day you were born is the happiest day of my life. I will never cease to celebrate your birth everyday that I get given in this universe with you, I love you. But if you will allow me, I would like to decree this day your birthday.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Ils ont eu des mauvais moments, mais Sami n'a pas menti quand il lui a dit qu'il ne passait que les meilleurs moments de sa vie avec elle. Même quand ils sont tristes et qu'il la rend malheureuse et insecure, Sami sait qu'ils finissent toujours par se retrouver, se réconcilier et finir dans les bras l'un de l'autre. Il a cette foi inébranlable en leur amour et le fait qu'ils vont passer le reste de leur vie ensemble: tous les obstacles ne sont que temporaires, même si il mentirait à dire que ce dernier mois a été quoi que ce soit d'autre qu'horrible. Mais elle est là maintenant, dans ses bras, souriant un peu contre la peau chaude de son cou. “ Me neither. I'm never letting anybody take me away from you. ” Sami ronronnerait presque de l’entendre dire ça, la serrant contre lui en roulant un peu sur le lit, un large sourire sur les lèvres toujours pressées à son front. Jaz finit par relever la tête en se détachant pour le regarder ceci dit, posant doucement sa main sur sa joue, Sami lui rendant son regard tendre et plein de dévotion et d’amour. “ Your love is the best thing that’s ever happened to me to, yene tamrat. ” Il aime tellement l’entendre parler amharique, surtout des mots qu’il ne lui a pas explicité lui-même, mais il fronce un peu le nez quand Jaz l’embrasse doucement, par habitude. il aimerait lui dire que lui aussi mais il n’a pas le temps. “ Say Sami, you’ve never…you’ve never told me when your birthday was. ” Ses traits se froncent cette fois, un peu, il a la même tête que quand on lui fait remarquer qu’il ne sait pas lire ou écrire ou dicter. “ I don’t really know uh... we used to have a different- a different calendar with only nine months, that’s five crops, and uh... I mean... yeah, I’ve never really had a party or something. I change my age with Scar in October. ” Il hausse une épaule comme si il s’en fichait, comme si l’expression surprise puis triste puis vraiment triste sur le visage de Jaz ne le heurtait pas. Quand il était petit ils ne le fêtaient pas vraiment, et il ne l’a jamais fait de lui-même après la mort de sa mère, gâchis d’argent et de temps à ses yeux. Il a bien compris que c’était important pour Jaz ceci dit, il a bien vu toute l’étendue de sa fête pour son dernier anniversaire. Il a honte, du coup, de ne pas savoir ni célébrer le sien.

Jaz doit le sentir parce qu’elle recouvre son visage de baisers pour en effacer la moue boudeuse, et ça finit par marcher, Sami riant en faisant mine de la repousser. “ I can’t breaaaaathe, ” mais évidemment il aime beaucoup ça. Ils reprennent leur position dans les bras l’un de l’autre, contentés, même si Sami n’arrête pas de penser à tous ces anniversaires qu’il a manqué. Au dernier qu’ils ont fait ensemble sa mère lui avait simplement acheté une gaufre d’un petit magasin de Neodam - c’était la première fois qu’il en mangeait et il avait trouvé ça trop bon. “ I love you my Sami, you’re the most important person to me. ” Il sourit en enfonçant son nez dans ses cheveux. “ Me too azizam, I love you so much. ” Elle s’endort après ça mais Sami a un peu plus de mal, pensant à plein de choses à la fois, même si le poids de Jaz sur lui et son souffle contre son cou puis son épaule l’aident lentement à le bercer.

Sami se réveille un peu désorienté sous les coups de langue de Tesfaye partout sur son visage. Il y est habitué, ça arrive tous les matins, mais il sait qu’il s’est endormi avec Jaz dans ses bras alors il a peur pendant un bref instant qu’on la lui ait arrachée ou pire, qu’il l’est imaginée... les vêtements sur le sol semblent contredire cette théorie, surtout quand il voit la jolie dentelle noire dans un coin. “ Hmm... Tesfaye, stooop. ” Il y a l’odeur de Jaz dans les draps aussi et quelques cheveux à elle et Sami reste là quelques minutes, à regarder le plafond en caressant Tesfaye pensivement, un sourire sur les lèvres. Elle est de retour.

À l’odeur de Jaz se mêle autre chose qui le tire du lit; de la nourriture, semble-t-il qui émane de la cuisine. Il est encore trop tôt pour que Mike se mette aux fourneaux, Sami est encore plus surpris de voir Jaz avec son tablier tâché en train de se mordiller la lèvre. Mais heureux, tellement heureux. Elle a l’air déçue. “ It was supposed to be a surprise… ” Il sourit en s’approchant pour l’embrasser, encore plus quand il voit les gaufres. “ I love you, ” lui dit-il simplement en lui embrassant la joue après la bouche, regardant d’un air gourmand ce qu’elle a préparé, avant de rire quand elle le pousse un peu vers la chambre. “ Go back to bed I’ll be right in…please? Alright, alright, boss... ” Il déloge le bras passé autour de sa taille en se laissant faire, se détournant après un dernier regard plein d’envie en direction des gaufres un peu brûlées mais qui ont l’air caramélisées comme il l’aime. Il fait un signe de main à Mike qui lui sourit avant de retourner sur le lit, accueillant Tesfaye à bras ouverts quand il le rejoint, le câlinant et se rendormant un peu en attendant Jaz.

CLOSE YOUR EYES. ” Il rouvre un œil puis le referme en l’entendant, souriant un peu en posant même une main sur ses deux yeux alors que Tesfaye le quitte pour aller rejoindre sa maîtresse, puis entend t’il au son de ses pas, le salon. L’odeur de nourriture envahit la chambre et Sami sent Jaz poser quelque chose sur le lit, certainement les gaufres (il n’a pas remarqué l’omelette à côté de sa nourriture préférée). “ You can open them baby. ” Il retire sa main et s’exécute avec un sourire, son premier coup d’œil se faisant dans sa direction. Ses yeux se baissent sur le plateau, le café noir et le jus d’orange et les gaufres et l’omelette. Il aime bien l’idée du petit déjeuner au lit jusqu’à la fin de ses jours. Il y a des mots sur l’omelette qu’il ne sait pas lire, ce qui lui fait froncer les sourcils. “ Melkam Lidet Sami! Oh. “ Ses yeux volent de nouveau à elle, un peu perdus. Il se met aussi à rougir légèrement. “ You are my soulmate, my love, my miracle, my carpet-maker, my superhero, my dream, my hope, my life. The day you were born is the happiest day of my life. I will never cease to celebrate your birth everyday that I get given in this universe with you, I love you. But if you will allow me, I would like to decree this day your birthday. ” Il ne sait pas ce que décréter veut dire, mais il comprend l’intention et rougit un peu plus, embarrassé mais satisfait aussi. “ O-ok. ” Il tend les lèvres et est soulagé quand elle vient aussitôt l’embrasser, Sami nouant ses bras autour d’elle pour ne pas qu’elle s’en aille. “ I love you too baby. Did you make that yourself? It looks deliciouuuuus. ” Il imagine que Mike a dû l’aider mais il est trop content parce que Jaz ne cuisine pas, jamais, et qu’elle l’ait fait pour lui est un grand honneur. Il l’embrasse un peu plus jusqu’à ce que son estomac parle pour lui et gargouille un peu; il riait devant le petit rire de Jaz. “ Is that what it says? ” demande-t-il quand ils s’asseyent pour manger, pointant du doigt l’omelette. “ Melkam Li- no! It’s not that sound... ”Un pli se creuse entre ses sourcils. “ Ap... ap-why? ” Il rougit en voyant Jaz sourire un peu de ses efforts et cache sa honte dans sa tasse de café, se détendant seulement quand elle l’embrasse en lui lisant ce que ça veut dire. “ Aw... ” Le rosissement est de plaisir cette fois. “ This is so thoughtful baby... doing all that for me. ” Ça s’entend à son ton qu’il ne se considère pas comme grand chose, malgré toutes les choses merveilleuses que Jaz lui a dites. Il essaie une gaufre, elle est très sucrée et un peu brûlée, mais parfaite. “ Hmmm! Delicious, azizam, just like youuu. ” Il aime la voir rosir elle aussi, se penchant pour l’embrasser passionnément, suffisamment pour qu’ils en oublient presque tous les deux la nourriture, ils s’arrêtent que quand le plateau menace de se renverser. Sami rit en prenant la main de Jaz m’apportant à son torse. Il laisse ses doigts retracer les deux marques violettes dans son cou qu’elle a laissées avec sa bouche la veille, et les légers points rouges sur son torse où elle a griffé la peau, souriant en voyant son regard, et puis finalement pose sa paume à l’emplacement de son cœur. “ Ghalbami. ” Il serre un peu plus sa main sur son torse nu. “ I’ve missed you. I love you. We are never going to be apart again. ” C’est une promesse qu’il lui fait. Il l’embrasse rapidement après ce moment un peu solennel et sourit contre ses lèvres, l’air ravi quand il dit: “ I’m twenty-four now!

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Jaz est un peu anxieuse. Sami ne lui a rien demandé, et il n’a pas dit que ça l’avait gêné à aucun moment de sa vie de ne pas avoir fêté son anniversaire, de ne pas même en connaître la date. Peut-être qu’il trouve ça stupide les anniversaires, peut-être qu’il ne pense pas que ça mérite d’être fêté — elle sait que certaines croyances de l’Ancien Monde (la Terre) encourageaient ce genre d’indifférence. Il lui a souhaité le sien, chaque année depuis qu’ils se connaissent mais surtout le dernier sans savoir que le vœu de Jaz prononcé en soufflant ses bougies allait se réaliser quelques heures plus tard, qu’ils allaient enfin se trouver. Il lui a souhaité le sien à chaque fois mais peut-être seulement parce qu’il voyait que ça comptait pour elle — sa mère a toujours été plus clémente, les jours d’anniversaires, presque douce parfois, elle s’est toujours raccroché à ça comme un rappel que Darya l’aimait vraiment. C’est différent depuis qu’elle sait la vérité sur sa naissance, bien entendu. Ça reste important, mais de manière tellement moins agréable. Peut-être que ça serait mieux qu’elle ne les fête plus, ses anniversaires, peut-être que Sami et sa mère avaient raison, dans le fond. Sami rougit — ce qu’elle a toujours trouvé adorable sur lui, — mais Jaz ne sait pas trop comment le prendre, il n’a pas beaucoup réagit à sa tentative de vœux en amharique, peut-être qu’elle l’a mal prononcé et qu’il n’y a rien compris. “ O-ok. ” Elle est un petit peu déçue de la simplicité de sa réponse, même si elle sait que c’est idiot, qu’elle n’avait pas le droit de s’attendre à une réaction particulièrement positive de sa part puisque, encore une fois, il n’a rien demandé. Peut-être qu’il trouve aussi qu’elle exagère, que ce n’est pas sa place de décider de quand il fêtera son anniversaire. Peut-être qu’il n’aime pas les surprises, ou peut-être qu’il trouve ça un peu nul ce petit-déjeuner au lit en guise de cadeau. Ce n’est pas tout ce qu’elle a prévu pour lui bien entendu, juste le début, mais c’est vrai qu’elle ne pourra pas aujourd’hui faire tout ce qu’elle aurait aimé faire en temps normal, si elle avait accès à tout ce à quoi elle a eu accès en grandissant à Sigan. Elle aurait bien aimé pouvoir lui faire un gâteau elle-même aussi, mais elle ne sait pas faire ça et vu comme ses gaufres sont déjà un échec à ses yeux, sûrement vaut-il mieux qu’elle n’essaye même pas. Sami tend les lèvres vers elle et elle est satisfaite de cette opportunité de masquer sa déception, venant aussitôt l’embrasser comme il le quémande. Il passe ses bras autour d’elle et la serre contre lui donc elle se rassure un peu en se disant qu’au moins il ne lui en veut pas non plus. “ I love you too baby. Did you make that yourself? It looks deliciouuuuus. ” Jaz fait un peu la moue, ce n’est véritablement pas grand chose, encore heureux qu’elle est pu le faire seule. Elle espère au moins que c’est digeste, n’ose même pas prier pour que ce soit bon, même si l’intervention de Mike a sûrement limité les dégâts. Sami l’embrasse encore jusqu’à ce qu’ils entendent tous les deux son estomac gargouiller étouffant un rire contre les lèvres de l’autre. Il ne doit pas beaucoup aimer son anniversaire, mais au moins semble-t-il toujours l’aimer elle.

Is that what it says? ” elle s’installe à côté de lui pour qu’il puisse attaquer tranquillement son repas, et suit son geste vers l’omelette. “ Melkam Li- no! It’s not that sound… ” Un petit pli se creuse entre les sourcils de Sami, genre de petits détails qu’elle adore remarquer à son sujet. Lupe lui a apparemment donné des cours de lecture pendant son absence (Jaz a ressenti à cet égard un mélange étrange de reconnaissance et de jalousie) mais bien évidemment ça prend du temps et elle ne s’attendait pas à ce qu’il puisse soudain tout déchiffrer et comprendre. Elle se sent un peu stupide d’avoir écrit quoi que ce soit sur l’omelette à vrai dire, elle ne veut pas qu’il se sente mal ou gêné. Elle sait que son analphabétisme l’a rendu honteux, qu’il n’a pas osé le lui dire pendant un long moment, elle ne veut plus jamais qu’il se sente comme ça devant elle, loin d’elle donc l’idée de le souligner. “ Ap... ap-why? ” Ce n’est absolument pas de la moquerie qui nourrit la risette de Jaz alors qu’elle l’observe avec des yeux quasi-émerveillés. C’est de la tendresse, de la dévotion, de l’amour et de l’attendrissement pour ces efforts qu’elle verra payer un jour, elle n’en doute pas un seul instant. Quand elle le voit rougir toutefois elle se penche tout de suite pour lui offrir un baiser et lui expliquer à mi-voix les mots qu’elle a écrit au ketchup. Le cœur dessiné au moins le comprend-il sans mal. “ Aw... ” Il rosit encore, mais l’effet est plus doux, il semble content cette fois. “ This is so thoughtful baby... doing all that for me. ” Jaz fronce un peu les sourcils parce qu’il y’a quelque chose dans sa manière de parler qui semble vouloir dire qu’il ne croit pas mériter ça. C’est si peu pourtant. Jaz est très déçue de son inhabilité à lui offrir plus en cet instant précis. Mais surtout, quand bien même elle lui offrirait le même genre de fête à laquelle elle a eu droit pour ses vingt ans elle pense que ça ne serait pas assez pour lui montrer à quel point il est cher à ses yeux. Il est plus précieux que tout pour elle, il vaut jusqu’à la dernière seconde qu’elle gagnera jamais et plus encore. “ You’re worth every second my love, ” lui souffle-t-elle simplement alors qu’il prend son courage à deux mains pour essayer une gaufre sous son regard un peu anxieux. Ce n’est pas grand chose à tous points de vue, mais c’est vrai que pour elle cuisiner, toucher la nourriture, est un effort conséquent, un progrès énorme aussi, pour lequel elle le crédite presque entièrement. “ Hmmm! Delicious, azizam, just like youuu. ” Elle pense qu’il ne cherche qu’à lui faire plaisir, mais elle ne peut s’empêcher de rosir un petit peu sous la flatterie et lui aussi semble considérer que ça lui va bien au teint puisqu’il vient aussitôt l’embrasser passionnément. Elle y répond avec la même force et la même envie, jusqu’à ce que le plateau ne menace de se renverser sur leurs draps et les force à s’arrêter, non qu’ils ne s’éloignent beaucoup l’un de l’autre sur le matelas. Sami rit et c’est le plus beau son au monde, Jaz est tellement reconnaissante d’avoir pu s’échapper et le retrouver, ré-entendre sa voix, revoir son sourire, se réchauffer dans ses bras. Il attrape sa main et la mène à lui, à sa peau nue, guidant ses doigts sur les marques qu’elle a laissé dans son cou la veille, celles sur son torse aussi, le rappel de l’intensité de leurs retrouvailles la faisant rosir encore, son regard s’assombrissant un peu également à retracer sa peau chaude, son corps qu’elle aime tant. Il s’arrête après avoir déposé sa paume sur son cœur. “ Ghalbami. ” Jaz ne peut retenir son sourire tendre, ses grands yeux surpris et touchés à la fois. C’est un de ses petnames favoris pour Sami parce que c’est un des plus vrais, il est tellement de choses à la fois et aucun mot ne peut satisfaire à le définir exactement, mais il est aussi et surtout son cœur. Il ne fait pas que l’avoir, Jaz ne le lui a pas simplement donné, il est son cœur tout entier, il est tout ce qu’il y a de bon et lumineux et pas vide en elle. Il est son espoir, son amour, sa vie, sa force. Il est son cœur et ça la bouleverse presque de l’entendre le lui rendre avec tant de sincérité dans la voix, alors qu’il presse encore sa main sur sa poitrine qu’elle peut presque sentir s’agiter un peu sous sa peau. Ils sont âmes-sœurs et ce qu’elle ressent est partagé, autant qu’elle l’aime apparemment il le lui rend. Il n’y a pas de sentiment meilleur au monde. Aux mondes.

I’ve missed you. I love you. We are never going to be apart again. ” Il y a quelque chose de quasi-solennel à ses mots et à la façon qu’il a de les prononcer. C’est une promesse elle pense. Ça la rend un peu triste qu’ils aient besoin de se promettre des choses pareilles, que ça ne soit pas évident qu’ils ne seront jamais séparés, qu’ils aient besoin d’y mettre un “again” aussi, parce qu’ils l’ont été. Ça la rend triste surtout parce que c’est de sa faute à elle, parce que ce genre de promesses lui appartient, parce qu’elle la lui a faite la veille avec la peur terrible qu’il ne la croie pas. Ne lui fasse pas confiance. Mais elle n’a pas trop peur en cet instant précis, Jaz, elle hoche simplement la tête, comme pour accepter son serment et répond avec joie à son baiser un peu trop rapide à son goût. Rien n’est plus magnifique que le ravissement qui tire ses traits pourtant quand il se détache à peine : “ I’m twenty-four now! ” Jaz rit et presse machinalement un peu plus sa main contre lui, contre son cœur. Le sien bat pour lui. “ Yes you are, ” il n’est pas trop dérangé à l’idée de fêter son anniversaire alors. La dernière fois qu’il a changé d’âge c’était en octobre et ils sont en juin, donc c‘est peut-être un peu tôt, mais peu lui importe apparemment. Elle vit pour ce sourire qui tord les lèvres de Sami, ferait tout pour qu’il ne disparaisse jamais. “ Congratulations ghalbami, happy birthday, ” sa voix est chaude, douce, une de ses mains est venue trouver sa nuque en même temps pour l’empêcher de trop s’éloigner, pour garder son visage près du sien, ses lèvres contre les siennes. “ happy birthday, happy birthday ”, répète-t-elle encore une dizaine de fois en l’assaillant de baisers, manquant de nouveau de renverser le plateau. Ce n’est même pas pour ça qu’elle s’arrête et s’écarte un peu, mais pour le regarder avec un air un peu pensif. S’il n’a jamais fêté son anniversaire, alors peut-être qu’il ne connaît pas la chanson…(c’est stupide en réalité il a bien dû l’entendre aux anniversaires des autres, de Scar pour ne citer que lui) pas celle que l’on chante à Sigan en tous cas. Elle lui sourit un peu plus, des plis de bonheurs au coin de ses yeux, et puis sans prévenir se met à lui chanter leur version du chant d’anniversaire, en anglais d’abord puis en farsi, regrettant de ne pas connaître assez d’amharique pour la traduire, se promettant d’apprendre pour l’année prochaine. Elle rougit dès qu’elle a fini, soudain self-conscious, même si elle sait qu’il n’y a pas à l’être, elle n’a jamais plus aimé chanter de toute sa vie que devant lui, ou plus exactement avec lui. “ I’m so grateful for your existence Sami, so grateful that I met you, so grateful that you were destined to be mine, ” c’est ça le véritable miracle. “ I’m the luckiest person ever to be your soulmate, to witness your smile and your happiness. You were the most amazing dream because you are the most wonderful person ever created… ” C’est beaucoup, mais pour elle c’est la vérité, il n’est personne qu’elle admire autant que lui pour sa beauté intérieure et extérieure, pour sa gentillesse, sa générosité, son courage, son talent, son innocence parfois, son côté lubrique, aussi. “ You are so perfect for me my love I am forever grateful for you. ” Elle n’a été élevée dans aucune autre croyance que la célébrité à tout prix, Sigan n’entretient que très peu de lieux de cultes, souvent perdus dans des coins retranchés où les gens rejettent un peu la technologie et sont perçus par les habitants de New Brasilia comme des fous. Mais l’existence et l’amour de Sami rendent difficile de ne pas croire en un Créateur tout-puissant et parfait ; il faut au moins ça pour l’avoir si généreusement fait tomber lui sur elle. Elle rougit un peu plus de son effusion (elle pourrait continuer des heures) et vient vite l’embrasser comme pour s’étouffer contre ses lèvres et s’empêcher de trop parler. Elle sait ceci dit qu’elle ne lui ferait pas peur même en continuant. Étrange sensation que cela. “ You deserve everything and more, I’m sorry I can’t- I-I’m a little scared of the outside today ” elle n’a pas touché à son téléphone, pas envie d’ouvrir ni internet ni la télévision, elle a peur de ce qu’elle a fait la veille, peur des conséquences et aucune envie d’y penser. Elle préfère largement se concentrer sur Sami, son anniversaire, leur bonheur. “ But I’ll try to make it so special for you ” ça ne sera pas assez, c’est couru d’avance, mais elle fera de son mieux malgré tout. De toute façon, dès qu’elle pourra elle lui achètera tous les cadeaux qu’il veut, elle en épuiserait sans hésiter son trust fund bien conséquent s’il le faut. “ Eat before it gets cold baby, ” l’invite-t-elle après un dernier baiser volé, il ne manquerait plus que ça pour rendre ses gaufres encore plus nulles. “ Unless you don’t like them? You want me to order them from that place you like? ” Elle a raté des choses en un mois, il a fait beaucoup de choses, même si elle pense que c’était surtout parce que Lupe, Mike et Nicky ont essayé de le garder occupé. Peut-être qu’il a une nouvelle pâtisserie préférée qu’elle ne connaît pas. Mike a déjà dû sortir pour aller lui acheter ce qu’elle a demandé (un gâteau avec une voiture en sucre glace dessus, des bonbons, des boissons, des bougies, une banderole, et une machine à karaoké), elle peut directement l’appeler pour qu’il passe prendre les gaufres là où lui même doit savoir que Sami les préfère. Elle n’est plus à un service près avec Mike, il faudra qu’elle demande à Lupe ce qu’elle peut faire pour un jour le remercier de tout ce qu’il a fait pour elle et Sami — elle ignore déjà comment elle va faire pour sa meilleure amie elle-même.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Jaz est adorable quand elle rit, Sami trouve que c'est le plus beau son du monde. Il aime entendre son rire mais surtout, il aime quand elle partage ce qui la fait rire avec lui, même si ça veut dire lui tendre son téléphone pour lui montrer une photo mignonne ou rigolote. Le mieux, quand même, c'est d'être la raison pour laquelle elle rit, elle sourit, est heureuse. Il pourrait consacrer sa vie à ça. Il va consacrer sa vie à ça. Elle a trop pleuré, Jaz, et elle a trop été seule; mais maintenant, elle l'a lui et il ne veut plus jamais qu'elle pleure avant de s'endormir ou se sente triste et comme si elle ne pouvait parler à personne. “ Yes you are. ” Leur différence d'âge ne semble pas la déranger, c'était pire avant quand elle était qu'une gamine et que lui était déjà un homme. Mais ils se sont trouvés au bon moment, au final. Sami n'a pas besoin de fête ou de grosse réception comme elle pour ses vingt ans, ça le dérangerait beaucoup à vrai dire, il ne croit pas mériter l'attention de personne pour quelque chose d'aussi ridicule que son anniversaire, alors il aime beaucoup juste consacrer cette journée à Jaz, leur amour et leur nouvelle vie ensemble. “ Congratulations ghalbami, happy birthday. ” Il sourit contre ses lèvres en la remerciant, laissant ses mains glisser sur ses jambes et sur sa taille. “ Happy birthday, happy birthday. ” Il glousse de manière incontrôlable alors qu'elle le recouvre de baisers, normalement c'est lui qui fait ça pour lui remonter le moral, et il rit un peu plus franchement quand les lèvres de Jaz effleurent son cou chatouilleux. Il sent encore les emplacements de sa gorge où elle a déposé sa marque, il aime beaucoup ça. Il y en a aussi d'autres sur son torse. Il imagine que beaucoup de gens n'aiment pas que leur compagnon soit territorial et aussi possessif, mais Sami il aime bien, surtout quand Jaz a les yeux noirs en voyant ses propres marques sur lui. Elle arrête de l'embrasser quand le plateau menace de tomber de nouveau et Sami rigole toujours, il faisait mine de l'éloigner mais maintenant ses mains retombent sur sa taille et il la regarde avec un grand sourire alors qu'elle le jauge d'un air pensif. Elle se met à chanter et il la regarde d'un air confus, puis embarrassé quand il reconnaît la chanson. On ne l'a jamais chantée à lui. Dear Sami, dit-elle doucement, et il trouve ça adorable, et parfait, et ça le rend très heureux; même quand il ne comprend pas les paroles mais devine le farsi quand elle prononce son prénom annoté d'un djân affectueux.

Il se sent un peu bizarre, Sami, il ne sait pas trop pourquoi. Il aime tellement la voix de Jaz, mais il y a quelque chose aussi, qui lui remue l'estomac. “ I’m so grateful for your existence Sami, so grateful that I met you, so grateful that you were destined to be mine. ” Le sourire disparaît du visage de Sami, il a l'air sérieux tout d'un coup, les sourcils un peu froncés. “ I’m the luckiest person ever to be your soulmate, to witness your smile and your happiness. You were the most amazing dream because you are the most wonderful person ever created… ” Ses lèvres se pincent malgré lui, très légèrement, réduisent sa bouche à une fine ligne. “ You are so perfect for me my love I am forever grateful for you. ” Elle l'embrasse et il répond à son baiser en refoulant ses larmes. C'est stupide de pleurer en entendant de si belle chose, mais c'est des larmes heureuses. Vraiment heureuses, mais un peu mélancoliques aussi, parce qu'il aimerait tellement que sa mère (avec qui il a passé la totalité de ses anniversaires) soit là pour le voir heureux, pour qu'elle rencontre Jaz. Il aimerait aussi qu'elle sache à quel point il l'aime et cesse d'en douter, il aimerait qu'elle sache qu'il pense la même chose d'elle sauf qu'il n'est pas très bon avec les mots, Sami. Et enfin, il est ému de l'entendre dire. Il n'a pas l'impression d'être parfait pour quiconque ou d'être aussi génial qu'elle le dit mais elle le pense, quand elle le dit. Il sait qu'elle le pense. Il plaint tous les gens qui n'ont pas de soulmates ou ne l'ont pas trouvé ou qui ne l'aime pas. “ You deserve everything and more, I’m sorry I can’t- I-I’m a little scared of the outside today. ” Sami secoue la tête, il n'a aucune envie de sortir lui non plus. “ But I’ll try to make it so special for you. ” C'est déjà spécial, qu'ils soient réunis et ensemble, passent la journée au lit juste tous les deux. Peut-être que Jaz a envie de voir Lupe ceci dit, elle est sa meilleure amie après tout. Sami préférerait qu'ils restent sous les draps, même à parler et s'embrasser et regarder un film, toute la journée. Mais il n'oserait pas faire cette demande, même le jour de son anniversaire. “ Eat before it gets cold baby. ” Il hoche la tête en reniflant un peu, faisant mine de rien, embrassant rapidement ses lèvres en retour quand elle penche la tête. “ Unless you don’t like them? You want me to order them from that place you like? ” Il secoue la tête. “ No they're very good, azizam, I love them. ” Il pose sa main sur sa joue pour l'attirer à lui et l'embrasser une dernière fois. “ Sorry I'm very emotional... I'm very happy we are together again and I feel like I don't deserve all this but... ” Il sourit un peu, doucement, son pouce caressant sa joue. “ I'll take it, ” fait-il d'un air innocent.

Il dévore les gaufres avec grand appétit, et insiste pour partager l'omelette avec Jaz. Le café est délicieux (elle sait bien le préparer comme il aime, très chaud et un peu brûlé), le jus de fruits aussi (la seule manière de faire manger des fruits à Sami), et il finit par grogner de satisfaction en se laissant retomber sur les oreiller en se tapotant le ventre. Il a perdu un peu de poids (elle aussi, il a remarqué) depuis la dernière fois qu'ils se sont vus mais Jaz ne fait aucun commentaire même quand elle s'assied sur lui pour l'embrasser voluptueusement, Sami ne pensant pas à se plaindre en lui rendant avidement les caresses de ses lèvres. Ils font plus s'enlacer que s'embrasser et Sami aime bien aussi, il aime bien avoir toute son attention pour lui, même si ils sont interrompus par Mike qui frappe à la porte avant d'entrer la tête dans la pièce; il a pris l'habitude, mais a un air confus un instant en les voyant tous les deux et la sort rapidement de l'ouverture. “ It's fineeee, Mike, ” rigole Sami en laissant Jaz rouler sur le côté, après un dernier baiser. “ What's wrong? Nothing... Sami... Jaz told me it was your birthday? ” Il n'a pas l'air très sûr de lui et Sami rougit, adressant un regard en coin à Jaz qui a l'air contente d'elle. “ Yes... yes it is. I got you something! ” Mike a l'air très excité en entrant dans la chambre, après une hésitation, puis s'approchant avec un sac. “ Nicky and I, ” se corrige-t-il. Il adresse un clin d'oeil à Jaz que Sami ne voit pas, les yeux rivés sur le cadeau que lui tend Mike emballé dans un papier plutôt joli. Il a l'air timide et l'androïd rigole en lui disant de l'ouvrir, ce que Sami fait précautionneusement alors que lui et Jaz échangent quelques mots à mi-voix. “ Oh. ” Il a l'air surpris en défaisant la boîte en carton en dessous du papier. “ I left mine in Neodam... ” Il appuie sur les touches — silencieuses — du vocoder avec de grands yeux. “ We got you a vintage one since Nicky said it was your favorite. ” Mike n'est pas très fort en musique mais Nicky s'y connait bien et lui et Sami ont passé beaucoup de temps ensemble, à parler de leurs chansons préférés. Nicky l'a même traîné aux studios d'OVO plusieurs fois pour le distraire et Sami a enregistré quelques demos qui lui plaisaient. Sami relève un regard mouillé vers Jaz et Mike rigole un peu en la voyant se jeter dans les bras de son âme-soeur comme pour se cacher dans sa clavicule, rouge jusqu'au bout des oreilles. “ Alright, I think that's my cue. ” L'androïde est bien fort pour savoir quand Sami est un peu overwhelmed et ne le juge jamais, secouant la main quand Sami se met à le remercier frénétiquement: “ thank you so much this is so nice you really shouldn't have- Don't worry about it, Sami. Don't worry. ” Il adresse un dernier clin d'oeil à Jaz avant de quitter la pièce; Sami n'a pas quitté les bras de son âme-soeur. Il aime bien les cadeaux, Sami, surtout ceux comme ça. Il renifle un peu et attrape son téléphone pour montrer à Jaz une liste qu'il a écrite de toutes les choses que Lupe, Mike et Nicky lui ont offert. Il a marqué l'abonnement à Netflick, les vêtements qu'ils se sont procurés pour lui, la console de jeux et les jeux, les tickets de cinéma, la nourriture avec le montant des courses, les gaufres (un chiffre plutôt impressionnant). “ We owe them so much. ” Il renifle un peu plus. Il regarde Jaz d'un air un peu paniqué en rajoutant à la liste le cadeau de Mike. Il sait ce qu'est un cadeau, il sait aussi que Mike ne s'attend à rien de sa part, mais il sait aussi que ça le rendrait malade de ne jamais lui en rendre un. “ê We're always indebted in people because of me. ” Il a une moue triste sur les lèvres. Il se penche pour embrasser Jaz, ceci dit. “ He's going to tell everyone now... what am I going to do?

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

No they're very good, azizam, I love them. ” Jaz a toujours un petit peu l’impression qu’il ne dit ça que pour ne pas la vexer, mais elle l’accepte quand même timidement, incapable de toute façon de résister à sa main sur sa joue qui l’attire pour un petit baiser. “ Sorry I'm very emotional... I'm very happy we are together again and I feel like I don't deserve all this but... ” Elle fronce les sourcils, elle a bien vu qu’il était tout bizarre devant ses déclarations et elle avait peur que ça ne lui ait pas plu, elle préfère encore qu’il ait été ému et de ça il n’a pas besoin de s’excuser devant elle, jamais. Même les larmes de tristesses qu’elle ne supporte pas de voir dans ses yeux, elle préfère encore qu’il les lui montre, qu’il se sente à l’aise de tout faire devant elle, y compris ça. Qu’il la laisse essayer au moins de le réconforter. Mais il n’a pas trop l’air d’avoir besoin de l’être en cet instant précis, les émotions qui l’agitent semblant surtout positives. Elle n’aime pas en revanche, qu’il ait l’air de se dénigrer en disant qu’il ne mérite pas tout ça, surtout quand tout ça c’est à peine un dixième de ce que Jaz aimerait pouvoir lui offrir. De ce qu’elle pourra lui offrir une fois qu’ils auront accepté de mettre le nez dehors. Les caresses du pouce de Sami sur sa joue la détendent un peu, mais n’effacent pas le pli entre ses sourcils. “ I'll take it, ” elle hoche doucement la tête, attendrie par l’innocence avec laquelle il s’exprime. Levant une main pour la laisser épouser sa joue à son tour. “ You deserve this and so much more, ” murmure-t-elle simplement avant de l’embrasser rapidement et de le laisser manger.

Elle s’amuse beaucoup de son appétit, il finit toutes les gaufres donc elle imagine qu’elles ne doivent pas être si terribles que ça et puis il veut partager l’omelette avec elle ce qu’elle finit par accepter après qu’il insiste un peu. Un simple café lui convient d’ordinaire pour le petit déjeuner — trois cafés sur un estomac vide ayant même longtemps été son régime de choix —, mais elle a commencé à manger un peu avec lui le matin, à Néodam déjà, juste des petits morceaux de son repas à lui. Elle a l’impression d’avoir gâché tous ses progrès avec son retour à la maison et elle a honte et en avalant un peu de l’omelette elle espère prouver que le recul n’a pas été trop important. Il grogne de satisfaction quand il n’y a plus rien que de la vaisselle sur le plateau et Jaz rit un peu de le voir se tapoter le ventre comme dans un dessin animé. Il est vraiment adorable. Elle rit un petit peu moins en venant s’asseoir sur lui après avoir déplacé le plateau ailleurs pour l’embrasser avec avidité, ravie par la réponse de ses lèvres et de ses mains sur elle. Elle adore l’avoir dans ses bras, aimerait qu’ils n’aient jamais besoin d’être séparés, qu’ils puissent tout faire comme ça, enlacés l’un sur l’autre. Mike vient toutefois les interrompre en frappant à la porte, passant la tête dans la pièce avant même d’avoir de réponse et fuyant presque en les voyant tous les deux. “ It's fineeee, Mike, ” rit Sami et Jaz aussi sourit un peu en lui offrant un dernier baiser avant de rouler sur le côté. Elle pense que ça devait être habituel pour Mike de venir ici voir Sami et d’entrer voir si tout allait bien sans trop attendre. Elle pense aussi que Sami aime bien Mike. “ What's wrong?Nothing... Sami... Jaz told me it was your birthday? ” Jaz rosit et sourit à la fois, elle n’a pas très bien (pas du tout) expliqué à Mike son histoire d’anniversaire décrété et se sent à la fois stupide et contente d’elle-même. “ Yes... yes it is. ” Elle est surtout contente ceci dit, quand Sami approuve. “ I got you something! ” Mike est très excité et rentre enfin dans la chambre, un sac dans les mains. Jaz imagine que ça ne doit pas être les courses qu’elle a demandé, le sac devrait être beaucoup plus gros. “ Nicky and I, ” se corrige d’ailleurs Mike. Il adresse un clin d'oeil à Jaz qui comprend que ses courses ont bien été trouvées et rangées dans un endroit sûr. Ce qu’il tend à Sami c’est autre chose, un vrai cadeau venant de lui et Nicky apparemment. Sami a l’air tout timide en le récupérant défaisant le paquet cadeau avec beaucoup de précaution — Jaz se demande s’il a beaucoup eu l’occasion d’en ouvrir. “ Oh. I left mine in Neodam... ” Jaz ne regardait jusque-là que Sami, fascinée par les nuances de timidité, de surprise, de joie sur son visage et elle baisse enfin les yeux vers le cadeau. “ We got you a vintage one since Nicky said it was your favorite. ” C’est vrai que c’est un beau cadeau, un très beau cadeau. Jaz est très contente qu’on offre des appareils de musique à Sami parce qu’il est incroyablement doué et qu’elle adore le voir faire de la musique. Peut-être qu’il voudra bien en faire avec elle. Il n’y a personne au monde avec qui elle aime plus chanter et partager timidement ses compositions et paroles que lui. Sami relève les yeux vers elle et Jaz y découvre avec horreur d’abord des larmes obstruant ses belles prunelles noires. Il se jette dans ses bras sans prévenir et cache son visage dans sa clavicule, et Jaz comprend bien vite que ce sont des larmes de joies, qu’il est ému là encore, touché du geste de Nicky et Mike — et c’est vrai que ce n’est pas rien, c’est vrai que c’est très réfléchi et personnel comme cadeau. Jaz en serait presque jalouse.  “ Alright, I think that's my cue. ” Jaz hoche la tête en direction de l’androïde, resserrant un peu les bras qu’elle avait automatiquement entourés autour de son âme-sœur. Sami ne le laisse pas partir sans le remercier avec profusion : “ thank you so much this is so nice you really shouldn't have-Don't worry about it, Sami. Don't worry. ” Mike adresse un autre clin d'oeil à Jaz (celui-ci elle ne le comprend pas) et quitte la pièce. Sami est toujours dans ses bras et Jaz le serre un peu plus fort contre elle, le laisse aller à son émotion, caressant un peu ses cheveux quand il renifle. Il s’écarte un peu pour attraper son téléphone montrant à Jaz ce qui ressemble à une liste. Un abonnement à Netflick, des vêtements, une console de jeux et plusieurs jeux, des tickets de cinéma, de la nourriture, beaucoup de gaufres “ We owe them so much. ” Tout ce que Lupe, Mike, Nicky lui ont “offert” pendant qu’il était là sans elle. Sami renifle un peu plus et regarde Jaz l’air un peu paniqué alors qu’il ajoute par dictée vocale le vocoder à la liste. Jaz fronce un peu les sourcils, le reste elle compte bien leur rendre, les rembourser et plus encore, mais ça c’est un cadeau. Il n’a pas besoin de l’ajouter à leur dette. “ We're always indebted in people because of me. ” Jaz fronce un peu plus les sourcils, répond à son baiser, mais semble un peu ailleurs. “ He's going to tell everyone now... what am I going to do? ” Elle le regarde un instant, clignant des yeux comme si elle ne comprenait pas ce qu’il voulait dire. C’est un peu le cas. “ It’s ok baby, ” lui souffle-t-elle simplement. De toute façon, Mike n’a pas beaucoup de gens à qui le dire. Peu de gens ici connaissent Sami, pour le moment. Peu de gens savent comme il est incroyable. Il mérite pourtant d’avoir des gens qui l’admirent qui l’aiment et le chérissent et qui lui offrent des cadeaux qui le font pleurer un peu, même si ça doit rendre Jaz jalouse.

I would have told Lupe and Nicky anyways you know because I’m so so happy for you and your special day, ” c’est la pure vérité, elle compte pratiquement organiser une petite fête dans le salon de Lupe avec la machine à karaoké et les snacks et les boissons et le gâteau. “ And they love you that’s why they want to make you happy. ” Elle n’a pas beaucoup de gens à inviter, ne veut de toute façon que des gens que Sami aime. Il faut qu’elle envoie un message à Scar, elle ne sait pas où il a passé la nuit, s’il est encore à Sigan. Elle lui caresse doucement la joue. “ No one loves you more than me though, ” elle plaisante un peu, mais le rappel est important quand même. “ And it’s not true baby. In Neodam we were indebted because of me. ” Parce qu’il avait l’argent pour payer ses dettes et quitter la ville, il était si près du but et il a dû tout dépenser pour elle, revenir à zéro. Jaz sait qu’il ne le regrette pas du tout, c’est difficile à croire, mais ils sont âmes-sœurs donc ça doit être vrai. Il l’a sauvée, grâce à lui ils sont ensemble. Pour toujours. “ But don’t worry baby, we can pay them back, ” Elle beaucoup de Temps. Vraiment beaucoup et elle en dépense si peu au quotidien parce qu’on lui fait beaucoup de cadeau. La plupart de la fortune amassée avec ses concerts et albums et photoshoots sont dans un compte épargne auquel elle n’a jamais touché même après sa majorité. De toute façon pour rembourser cinq jeux vidéos, une console et quelques vêtements (la nourriture compte à peine) elle n’aura pas besoin d’y toucher non plus, son compte courant suffira. “ I’m happy you noted everything down because I wanted to and now I know exactly what I owe them, we’ll pay them back as soon as I go down to the bank to fill my Timer and we can also get them some gifts, because what they did for you and me it’s invaluable. ” Peu de gens peuvent se targuer d’avoir une meilleure amie comme Lupe, aussi gentille et généreuse, assez pour accueillir pendant un mois son soulmate. Mike n’avait pas besoin d’être si gentil, si présent et patient avec Sami. Et Nicky n’avait pas besoin de le prendre sous son aile. Elle leur doit bien plus que ce qu’il y’a sur la liste et elle le sait. Même quelques cadeaux de plus ne seront pas suffisants. Elle leur en sera à tous éternellement reconnaissante. “ They’re the best friends ever. ” elle sourit un peu parce qu’elle n’aime pas beaucoup partager Jaz, elle n’a jamais su s’y résoudre, surtout avec les gens, mais avec Sami, partager ses amis ça ne la dérange pas parce que ce sont de tellement bons amis et qu’il en mérite des tas des comme ça.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Sami n'aime pas être vulnérable: il essaie vraiment de s'y soustraire. Il dit qu'il s'en fiche des autres et il ne pleure jamais et même devant Scar il fait toujours comme si de rien n'était. Scar est son meilleur ami dans l'univers, bien entendu, mais leur relation est un peu compliquée parfois, quand ils n'osent pas se parler, n'osent pas être vulnérables et fragiles l'un avec l'autre: la vulnérabilité et la fragilité, dans leur monde, mènent directement à la mort. Sami n'aime pas être vulnérable, il ne sait pas très bien l'être, mais avec Jaz ça va. Ça ne le dérange pas autant qu'avec les autres, peut-être parce qu'il l'aime, l'aime comme il n'a jamais aimé personne avant, l'aime comme il n'aimera jamais personne. Il lui donne tout son coeur et toute son âme, et toutes ses émotions aussi, y compris celles qu'il aimerait ne pas ressentir. Il aime beaucoup quand elle est calme et le prend dans ses bras et le serre contre elle, il aime être réconforté par Jaz, les doigts qu'elle passe dans ses cheveux. Il n'oserait pas le lui dire pour ne pas la rendre triste, mais il pense qu'il va en avoir besoin dans les prochains jours et les prochaines semaines. Il n'a jamais aussi bien dormi depuis qu'il est arrivé sur Sigan que dans les bras de Jaz; mais il a peur que les angoisses et cauchemars nocturnes reviennent... En cet instant précis, il ne pense pas à ça, juste au somptueux cadeau qu'on vient de lui dire et au fait que c'est son anniversaire aujourd'hui, décrété par Jaz. “ It’s ok baby. ” Sami décide qu'il aime bien les cadeaux, mais il est très gêné à l'idée que trop de personnes soient informées et lui offrent des cadeaux. Comme le prouve la liste, il a beaucoup de choses à rembourser déjà, et il ne sait même pas quel boulot il va faire encore. Bien entendu, il sait que Jaz va insister pour payer pour lui (pour eux) ou au moins l'aider — il en ferait autant. Mais ça le dérange tout de même. “ I would have told Lupe and Nicky anyways you know because I’m so so happy for you and your special day. ” Sami fait la moue, mais il aime bien Lupe et Nicky donc ça va. Pour être honnête, il n'y a pas grand monde qu'il connait autrement: Mike, Lupe, Nicky, John (mais il ne lui parle pas vraiment, plus maintenant), Fay, Jesse, Daniel, Kia... des amis de Lupe, ou de Jaz, pas ses amis à lui. Il ignore si Scar est encore à Sigan, ils ne se sont pas réellement parlés depuis longtemps: il est toujours occupé ailleurs. “ And they love you that’s why they want to make you happy. ” Sami fait un peu la moue, gonfle un peu les joues jusqu'à ce que Jaz en caresse délicatement l'une d'elles. “ Maybe... ” fait-il d'un ton plein de doutes, même si il mentirait beaucoup à dire que ça ne lui plait pas. C'est beaucoup, il est un peu overwhelmed, mais il est heureux aussi. “ No one loves you more than me though. ” Ça a le mérite de le faire sourire, un vrai sourire avec un peu de dents qui apparaissent. Il tourne la tête pour embrasser la paume de Jaz, quoiqu'il arrive, il sait qu'il a son amour pour toujours.

Il n'a jamais été sûr de rien, Sami, mais il est sûr de ça. Ils vont être ensemble pour toujours. Il se demande ce que ressentent les gens qui ne trouvent jamais leurs soulmates ou qui ne savent pas qui elles sont, ou qui ne les aiment pas du tout. Il aimerait que les mondes entiers sachent ce que ça fait, d'aimer et d'être aimé en retour par quelqu'un de parfait pour soi. “ And it’s not true baby. In Neodam we were indebted because of me. ” Non, la dette n'était qu'à son nom à lui, et il sait que depuis le début il aurait dû rembourser Laszlo dès qu'il avait l'argent plutôt que d'économiser. Mais il sait aussi qu'ils n'agréeront jamais sur ça alors à la place il fait la moue pour indiquer sa désapprobation, mais ne dit rien de plus. “ But don’t worry baby, we can pay them back. ” Elle est riche, Jaz, elle gagne beaucoup d'argent — de Temps, doit-il se rappeler constamment —, c'est vrai qu'ils n'ont pas besoin de s'inquiéter. Sami ne doute pas que quand son existence sera apprise par ses fans, il sera traité de gold digger par la plupart. Comment les blâmer? “ I’m happy you noted everything down because I wanted to and now I know exactly what I owe them, we’ll pay them back as soon as I go down to the bank to fill my Timer and we can also get them some gifts, because what did for you and me it’s invaluable. ” Il hoche la tête avec un sourire, faire des cadeaux, Sami aime ça autant qu'il aime en recevoir. Et il a appris à connaître ces personnes qui l'ont tant aidé alors il saura exactement quoi leur prendre pour leur faire plaisir. “ Ok... ” fait-il, un peu timidement, toujours mal à l'aise à l'idée que Jaz paye pour tout mais aussi un peu timide de son propre enthousiasme. “ They’re the best friends ever. ” Il hoche la tête sans une ombre d'hésitation. “ They are. You're very lucky. ” Et puis il se reprend avec un sourire en l'attirant à lui. “ We're very lucky. ” Ils sont un we, un couple, un item, deux personnes inséparables quoiqu'il arrive. Deux moitiés d'une même âme. Sami aime beaucoup cette idée. “ I'm the luckiest though. ” Parce qu'il l'a elle. Il l'attire à lui de nouveau pour l'embrasser doucement, et puis avec un peu plus d'enthousiasme quand elle répond à son baiser. Ils s'embrassent longtemps dans les bras, heureux de se retrouver, Sami ne cessant pas de sourire en recouvrant le visage de Jaz de baisers jusqu'à ce qu'elle le force à se détacher en riant pour qu'ils aillent se doucher.

Ou plutôt: prendre un bain. Ils ont eu l'occasion d'en prendre quelques uns avant qu'ils ne soient séparés et Sami aime beaucoup — il n'avait pas de baignoire à Neodam —, il aime que Jaz soit dans ses bras et qu'ils puissent parler et passer du temps ensemble avec l'eau chaude qui sent bon tout autour d'eux. Elle a perdu du poids et ça se voit (il n'oserait jamais le lui dire comme ça), il n'aime pas trop ça. Il n'a pas eu le temps de tout voir la nuit précédente mais quand elle le rejoint dans l'eau, il la détaille entièrement, laisse ses mains la caresser doucement, retracer ses côtes qui se voient un peu mieux sous sa peau, ses hanches et les lignes qui mènent à son entrejambe. Ça lui fait mal au ventre, tous ces angles, tous ces os, mais il n'en montre rien, sourit un peu en effleurant ses cuisses avant de l'attirer directement à lui, ayant peu d'égards pour l'eau qui déborde un peu sur le carrelage. “ Beautifuuul, ” roucoule-t-il presque contre son cou avant de quémander ses lèvres avec une petite moue. “ You should have gotten a reward just for being the most beautiful and perfectest guest last night, you know. ” Ils s'embrassent beaucoup et se lavent (Sami toujours très serviable avec Jaz dans ces moments-là, il adore la faire frissonner en embrassant sa peau après y avoir passé du savon), quittant la baignoire seulement quand l'eau est froide. Sami lui montre ensuite les vêtements que lui et Nicky ont acheté, ainsi que les autres choses qu'on lui a offert, il lui fait faire un tour de la chambre jusqu'à ce que Tesfaye se mette à gratter à la porte et qu'il aille le faire entrer. Il faudrait aller le promener mais Sami ne veut aller nulle part sans Jaz, et cette dernière ne peut pas sortir. “ What do you wanna do today? ” lui demande-t-il quand ils sont dans le salon. Lupe n'est pas là, elle... fait quelque chose aujourd'hui (Sami est toujours un peu confus sur ce qu'est exactement son métier), alors que Mike prépare silencieusement le déjeuner, comme la plupart des jours, ainsi que la nourriture du chien. Il aimerait bien sortir faire quelque chose mais ce n'est pas possible alors il fronce un peu les sourcils. “ We could go to Matrix? Do you know? They have pretty cool games, and you can visit places that were real, and some that were not real. It's like the dreamworld! I really like it, it's nice. Lupe got me a full set... ” Il a passé des heures à jouer (et à écraser plein de joueurs) pour se détendre et passer sa frustration d'être loin de Jaz. “ Don't forget your reading, ” indique Mike depuis la cuisine ouverte et Sami fait la moue. Il aime lire mais c'est frustrant, alors il n'aime pas apprendre.

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Sa hoche la tête bien vite la tête, il semble approuver d’au moins ça. “ They are. You're very lucky. ” Elle fronce les sourcils, il lui semble clair désormais qu’ils sont les amis de Sami aussi. Ils l’ont tant aidé, Jaz ne peut imaginer qu’ils ne l’aient fait que pour elle, ni même qu’en autant de temps passé avec lui ils n’aient pas appris à l’aimer. Elle ne peut retenir un petit sourire toutefois quand il a lui même une risette sur les lèvres et l’attire à lui. “ We're very lucky. ” Elle hoche vivement la tête, très heureuse et satisfaite qu’elle n’ait pas eu besoin de le lui dire, qu’il le sache déjà. “ I'm the luckiest though. ” Elle ne comprend pas ce qu’il veut dire et elle n’est de toute façon pas d’accord. La plus chanceuse c’est elle, parce qu’elle a ces merveilleux amis et elle l’a lui. Mais elle n’a pas l’occasion de le corriger qu’il l’embrasse déjà avec une douceur qui la fait fondre, puis une passion qui lui fait tout oublier. Le retrouver et savoir au plus profond d’elle-même qu’ils ne seront plus jamais séparés est la meilleure sensation du monde. Elle croit qu’il ressent la même chose vu comme il n’a de cesse de sourire en recouvrant son visage de baisers jusqu'à la faire rire en le repoussant un peu. En l’honneur de son anniversaire ils échangent la douche commune dont ils avaient pris l’habitude pour un bain avec des bulles et ils profitent des bras et de la présence l’un de l’autre, rattrape le temps perdu, se raconte des détails inutiles et sourient contre la peau de l’autre. Il caresse beaucoup son corps et il ne dit rien, mais Jaz pense savoir qu’il remarque. La balance ne ment jamais. Elle n’a jamais menti. La différence avec avant c’est que Jaz cette fois-ci était en mesure de réaliser que les quelques derniers résultats qu’elle a vu étaient mauvais.

Elle a tout gâché, en un mois. Mais elle ne dit rien et lui non plus, il la complimente même et elle fait la moue mais lui offre tout baiser qu’il demande. “ You should have gotten a reward just for being the most beautiful and perfectest guest last night, you know. ” La moue s’approfondit, elle est peu convaincue et puis, l’idée même de la remise des prix de la veille, des prix eux-mêmes et des discours donnés, lui nouent le ventre. Elle ne veut pas y penser. Mais c’est facile de ne penser à rien, rien d’autre qu’à son âme-sœur quand il l’embrasse et l’aide à se laver avec beaucoup de diligence. Ils finissent par laisser l’eau froide de la baignoire se vider et ils s’habillent rapidement. Jaz voudrait mettre quelque chose digne de la grande occasion qu’est l’anniversaire de Sami, mais elle n’a pas grand chose sous la main, demandera sûrement à Lupe de lui prêter quelque chose. Sami est très enthousiaste en lui montrant ce qu’on lui a acheté et elle sourit beaucoup, ravie et un peu jalouse que le monde (enfin ses amis) voient à quel point Sami est amazing et méritant d’autant d’attention. Tesfaye gratte à la porte et il le fait rentrer, Jaz ravie de pouvoir le caresser aussitôt qu’il vient se lover contre ses jambes nues.

What do you wanna do today? ” lui demande-t-il une fois qu’ils ont rejoint le salon. Lupe n’est pas rentrée, Jaz se demande un peu où elle est, travaille-t-elle aujourd’hui ? Elle ne sait même pas si Mike l’a déjà prévenue de l’anniversaire. Elle aimerait bien faire une petite fête pour Sami et elle pense que ça ressortait assez clairement de la liste de courses donnée à Mike. Mais elle laisse ça à plus tard, le début de soirée — pour la fin de soirée et la nuit elle a une petite idée de ce qu’ils pourraient faire pour célébrer jusqu’à l’aube. En attendant, elle veut faire ce que Sami voudra, tout ce qui pourrait lui faire plaisir. “ We could go to Matrix? Do you know? They have pretty cool games, and you can visit places that were real, and some that were not real. It's like the dreamworld! I really like it, it's nice. Lupe got me a full set... ” Elle lui offre un regard et un sourire très attendri. Son excitation est adorable. Elle est très contente qu’il ait trouvé des choses qu’il aime bien à Sigan, elle avait peur que rien ne lui plaise et qu’il déteste ce monde. Il lui a dit qu’il ne le regretterait jamais d’être venu ici pour elle, et elle espère que c’est vrai, mais elle voudrait aussi qu’il se plaise, qu’il aime sa vie. Elle s’en voudrait de la lui avoir gâchée par la faiblesse de ses poumons. Elle n’a pas le temps de lui répondre que Mike, qui prépare le déjeuner dans la cuisine ouverte, intervient comme pour freiner ses ardeurs : “ Don't forget your reading, ” Sami fait la moue. Ça aussi, Jaz trouve que c’est adorable. Elle est si fière de lui pour ses cours de lecture, son envie d’apprendre, son enthousiasme quand il arrive à lire ou écrire tout seul. Ses efforts la rendent si fière. Elle lève un doigt pour effleurer sa moue, détendre ses lèvres de son toucher délicat. “ Come on ghalbami, ” souffle-t-elle. Elle s’en est tellement voulue de ne pas être là, de manière générale bien sûr la séparation était horrible pour elle et savoir que lui aussi en souffrait était une torture supplémentaire, mais ne pas être là pour ses cours de lecture spécifiquement l’a beaucoup attristée, énervée aussi. En tant que soulmate, elle aurait dû être là pour l’aider dans cette étape importante de sa vie, elle aurait dû en être responsable aussi, elle pense. Elle y a songé à Néodam mais elle ne voulait pas donner l’impression à Sami que son analphabétisme était une honte pour elle, un gros problème à régler. Elle aurait respecté son choix de ne jamais apprendre, s’il avait voulu. Et elle l’aime avec ou sans dictée vocale. Elle l’aime avec son anglais cassé et ses fautes et ses Jazz et sight gain. Elle ne le trouve pas stupide. Il est parfait. Mais s’il veut apprendre, elle sera là, pour l’aider s’il le souhaite, mais surtout le soutenir et l’encourager. “ I know Matrix and it’s really fun, we can play together for a while before lunch. Then we’ll do some reading, together, ok? Then something fun again, we’ll figure out what later. ” Elle s’en veut de les coincer tous les deux à la maison. Elle aimerait lui acheter une voiture et visiter un parc d’attraction avec lui, lui payer le meilleur restaurant de New Brasilia et prendre un avion pour une des côtes et voir la mer. Mais elle n’est pas prête à sortir et il a eu l’air de le comprendre et de l’accepter. Il semble aussi apprécier son plan, alors ils enfilent tous les deux casques et combinaisons pour rejoindre l’univers virtuel.

Ils déjeunent avec Mike après s’être beaucoup amusés, l’androïde de Mike a fait promener Tesfaye pendant qu’ils étaient dans la Matrix et Lupe revient à temps pour le dessert, un paquet sous le bras. Elle n’en parle même pas, le dépose juste derrière le canapé et vient prendre Jaz dans ses bras pendant une longue minute. Lupe lui a beaucoup manqué et elle a l’impression que c’est réciproque. “ Thank you so much. ” Lui répète-t-elle une dizaine de fois, même si ça ne sera jamais jamais suffisant. Après ça, ils s’éclipsent dans la chambre pour la séance de lecture, Sami lui explique ce qu’il fait d’habitude, et les phrases sur lesquelles il doit s’entraîner aujourd’hui et elle est très patiente avec lui, attendrie par le moindre de ses efforts, la moindre de ses erreurs, aussi fière qu’une mère dont l’enfant vient d’apprendre à marcher dès qu’il déchiffre une syllabe. Elle décide de clore les révisions sur un dernier succès de sa part et puis elle l’attire à elle pour l’embrasser très tendrement avec de s’allonger sur le lit et de l’inciter à en faire autant. Ses mains se perdent aussitôt dans ses cheveux, ils s’embrassent un peu et puis il s’installe tout contre elle, la tête sur son ventre, alors qu’elle joue avec ses boucles, chantonne tout doucement. Une vieille chanson à elle, et puis une plus récente, et puis une mélodie quelconque qui se transforme finalement en quelque chose au goût de ses souvenirs du dreamworld. Sûrement des restes de quelque chose chanté ensemble au piano. Il n’y avait rien qu’elle aimait plus que ça : chanter avec lui. Elle fait durer la mélodie autant qu’elle le peu et puis, un sourire tendre sur les lèvres, elle lui demande s’il se rappelle. Elle cite des détails, décrit les infrastructures qu’il était si doué pour construire. Elle lui dessine des ciels, certains qu’elle avait pu réaliser dans le dreamworld, d’autres qu’elle invente désormais avec ses mots. Elle ferme les yeux comme lui, essaye de s’y imaginer, mais elle, tout ce qu’elle voit derrière ses paupières c’est Sami. Son rêve, c’est lui.

Il finit par s’endormir comme ça et elle aussi, jusqu’à ce que l’on frappe doucement à la porte de la chambre. Lupe passe une tête, sourit en croisant le regard endormi de Jaz lui fait un petit signe de la main, pour lui signifier que tout est bon, tout est prêt. Ça a le mérite de réveiller un peu mieux Jaz qui se redresse doucement alors que Lupe referme la porte. Elle reprend ses caresses dans les cheveux de Sami, se remet à chanter : dusk till dawn chanson écrite pour lui. Il se réveille lentement et elle pense qu’il n’est pas trop mécontent de la méthode vu comme il sourit et l’embrasse. Elle a un sourire malicieux quand elle lui dit de l’attendre dans la chambre une minute alors qu’elle s’empresse de rejoindre le salon. Lupe se lève tout de suite sans même lui laisser le temps de voir la banderole et la machine à karaoké, et l’emmène dans sa propre chambre pour lui montrer une robe et la lui faire enfiler. Quand elle revient dans le salon, Nicky, John, Mike, et Scar sont là. Elle tombe rapidement dans les bras de Nicky, ignore John qui en a l’air très blessé et ils éteignent la lumière avant qu’elle aille chercher Sami. “ Come out baby! ” Elle lui prend la main et l’emmène au salon où ils allument brusquement la lumière et lui hurlent des vœux d’anniversaire.

Tout se passe merveilleusement bien, ils offrent des cadeaux à Sami qui rendent Jaz très jalouse parce qu’ils savent très bien lui plaire et John n’arrête pas d’essayer de lui parler, de s’excuser, et Scar parle trop et Lupe chante faux quand c’est son tour au karaoké, mais ça se passe bien. C’est elle-même qui va, toute excitée, chercher le gâteau dans la cuisine et allumer les bougies pour surprendre un Sami qui a l’air tout confus et touché, fasciné par la voiture de course en sucre glace. On la lui propose en entier quand on coupe le gâteau mais finalement il n’ose même pas la manger. Il est un peu timide elle trouve mais c’est très mignon et elle ne croit pas qu’il déteste trop sa soirée. Quand Nicky et John vont bientôt partir, le premier vient lui parler, il ne veut pas la brusquer, mais il veut qu’elle l’appelle quand elle sera reposée, prête à affronter le public. Ou pas. Dès qu’elle aura besoin de lui, ajoute-t-il bien vite, peu importe ce dont il s’agit. Elle hoche vivement la tête, le remercie chaleureusement. Pour ce soir, elle veut encore être Jaz. La Jaz qui n’appartient qu’à Sami et un peu à ses meilleurs amis, mais c’est tout. Bientôt elle devra redevenir Jaz Vane, pour accéder à son compte en banque, rembourser et offrir des cadeaux à ses amis, trouver où loger avec Sami. Peut-être même qu’elle songera à travailler. Mais pas maintenant. Ce soir, rien ne compte d’autre que Sami qu’elle embrasse langoureusement quand ils retrouvent leur chambre et leur lit et qu’elle s’emploie à le déshabiller pour révéler son fameux birthday suit — et ils sourient si grand tous les deux de cette expression qui leur rappelle ce premier jour à Néodam, leur premier baiser dans le monde réel, quand il lui avait dit qu’elle lui volait littéralement son souffle. Des mois plus tard, ils en sont là, et elle ne croyait pas ça possible, mais tout ce qu’elle ressentait à l’époque pour lui n’en est aujourd’hui que plus fort encore.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Sami aime bien apprendre à lire, mais c'est dur, vraiment dur. Ça le frustre énormément, que ce soit Lupe, Nicky ou Mike qui s'en occupent: surtout le dernier, à vrai dire, qui a le plus de patience et le plus de programmes l'incitant à être parfaitement pédagogue. Et il n'a pas envie d'apprendre avec Jaz, il veut plutôt qu'ils s'amusent, compensent pour le temps perdu. Elle pose ses doigts sur sa bouche et il fait encore un peu plus la moue juste pour la faire sourire un peu. “ Come on ghalbami. ” Ce sera plus simple si ses leçons peuvent être ponctuées de petits surnoms et doux baisers à foison... Sami sourit contre le doigt de Jaz avant qu'elle ne retire sa main. Ils s'asseyent sur le canapé, l'un en face de l'autre, leurs jambes se touchant, comme si la distance physique était impensable entre eux. “ I know Matrix and it’s really fun, we can play together for a while before lunch. Then we’ll do some reading, together, ok? Then something fun again, we’ll figure out what later. ” Sami semble réfléchir à sa proposition avant de lentement hocher la tête, ça ne lui semble pas trop mal comme idée. Il sourit un peu et se penche pour l'embrasser doucement quand il voit sa moue un peu pensive, finalement ils vont dans le bureau de Lupe où se trouvent son équipement de réalité augmentée pour enfiler casque et combinaisons. Sami aime les salles privées de la Matrix, c'est un peu comme le dreamworld au fond: à la place de la pensée, ceci dit, le monde obéit à la commande vocale. Ils jouent à des jeux vidéos où Jaz est meilleure que lui et ils se baladent dans des petites ruelles d'une ville romantique du monde d'avant en “Europe”. Il aimerait pouvoir voler comme dans leur monde onirique mais c'est impossible. Ils finissent par décrocher et rejoindre Mike qui a préparé le déjeuner, après avoir promené leur chien. Sami est un peu embarrassé de s'être tant relâché en la présence de l'androïde et de le laisser faire tant de choses mais Jaz ne s'en plaint pas. Il dévore littéralement la nourriture qu'on lui serre — il agit toujours comme quelqu'un qui n'est pas certain de quand viendra le prochain repas — et sourit à Lupe quand elle revient alors qu'il était en train de se baffrer de mousse au chocolat. Il regarde avec un plus grand sourire encore les deux amis se prendre dans les bras. Lupe aussi noue rapidement un bras autour des épaules de Sami. Ils sont devenus plutôt proches ces dernières semaines, après une première rencontre mouvementée à Juno Beach. Elle lui met ses cheveux dans tous les sens avant de le laisser finir son dessert pour discuter avec Jaz, ça fait grogner Sami comme toujours.

Il insiste pour faire la vaisselle alors que Mike lève les yeux au ciel et puis lui et Jaz vont dans la chambre pour qu'il étudie. C'est avec une tablette, celle de Lupe qu'elle n'utilise plus, sur lequel il n'y a que des applications pour lui. Enfin; pour enfants. Des jeux, des aides à la compréhension, à l'apprentissage de l'écriture et de la lecture. Il se sent un peu bête quand la voix lui parle comme si il était un gamin de six ans. Mais c'est vrai que ça l'aide à apprendre et Jaz l'aide aussi, beaucoup, même si il ne fait pas le score le plus parfait de tous les temps à la fin. Il est content de finir sur une bonne note, mais son cerveau est en feu et il est déçu de ne pas avoir eu matière à impressionner Jaz quand elle l'embrasse doucement avant de le guider jusqu'au lit. Sa douceur et l'attention de ses lèvres et de ses mains le calment un peu et il se laisse faire. Ils s'embrassent et il aime beaucoup les doigts qu'elle enfonce dans ses cheveux en le gardant contre elle. Leurs bouches restent accrochées à s'amuser jusqu'à ce que la fatigue se fasse sentir et il s'allonge à côté d'elle, puis sur elle, sa tête trouvant son ventre et sa respiration se calant sur la sienne. Il aime beaucoup le fait qu'elle ne détache pas ses doigts de ses cheveux, jouent avec, massent son crâne lentement et avec douceur. Il aime sa voix qui vibre, il aime l'entendre résonner dans son corps. Ça l'apaise et lui donne encore plus l'envie de dormir, mais il enfonce ses ongles dans sa paume pour s'en empêcher, pour profiter d'elle et de sa présence et de sa chaleur et de son odeur et de sa voix, aussi, alors qu'elle hume plus qu'elle ne chante un morceau qui lui fait penser au monde onirique. Quand elle lui demande si il se rappelle, il dit que bien entendu. Comment pourrait-il oublier. Elle parle et avec ses mots peints des tableaux impossibles qu'ils ont été les seuls à ne jamais voir. Elle parle beaucoup et Sami adore, en fermant les yeux, il pourrait presque y être. Il s'endort sans s'en rendre compte.

Il est un peu confus quand il se réveille un temps indéfini plus tard, une paire d'heures peut-être. Il cligne des yeux en se redressant et se détend seulement en comprenant que Jaz chante, et elle chante pour lui. Ça le rend très heureux et il l'embrasse, doucement d'abord puis un peu plus langoureusement, ses mains glissant le long de son corps jusqu'à sa taille. “ I love you, ” semble-t-il incapable de ne pas lui répéter toutes les deux secondes. “ I love you so much. ” Il adore qu'elle réponde à son intensité avec de l'intensité en mesures égales. Mais elle finit par lui dire d'attendre et Sami est un peu perdu, un peu déçu aussi, faisant la moue en faisant mine de la suivre; mais elle insiste et il finit par retomber contre les oreillers en la regardant partir. Il se relève pour attraper son téléphone et demander à l'IA ses nouveaux messages, avant de relever des yeux boudeurs vers Jaz quand elle revient dans la pièce, la tête passée à travers la porte. “ Come out baby! ” Elle a l'air toute excitée et après un moment de surprise, il s'approche pour remarquer qu'elle a changé de vêtements. Il n'a pas le temps de réagir qu'elle attrape sa main et le tire jusqu'au salon, où l'attendent ses amis, des cadeaux, des chansons et une soirée d'anniversaire rien que pour lui.

Il est très timide pendant la soirée. Et un peu gêné. Mais il aime bien ça aussi, défaire les cadeaux, s'en émerveiller, en parler avec Jaz et l'avalancher d'informations inutiles sur ce qu'on lui a offert. Il y a une machine à karaoké et il ne connait pas la plupart des chansons mais il adore voir tout le monde rire et s'amuser et puis il y a le cadeau et il est délicieux et il y a même une petite voiture de course en sucre que Jaz a fait faire rien que pour lui. Pour. Lui. C'est beaucoup et à la fin sa batterie sociale est complètement déchargée mais la nuit, il ne compte que la partager avec Jaz qui l'embrasse doucement une fois que tout le monde s'est préparé pour aller dormir — Scar passe la nuit à l'appartement —, puis plus passionnément quand elle le pousse vers la porte de la chambre, leur chambre. Elle le fait aller à reculons jusqu'au lit puis tomber sur le matelas et il rigole alors qu'elle le déshabille, se glissant sur lui sans quitter ses lèvres une fois qu'il est tout nu. “ Birthday suit, ” commente-t-il, ravi. Bientôt ils devront recommencer à s'occuper de Tesfaye et le laisser dormir à leurs pieds, et Jaz devra remettre le nez dehors et affronter la tempête médiatique mais... en attendant, ils n'existent qu'eux deux dans ce lit. Le reste du monde est flou, lointain. Pas du tout important. Ils s'embrassent voluptueusement et passent une longue soirée à rigoler et se caresser et se rendre fous, elle finit par s'avérer satisfaite quand il est à bout de forces et qu'elle peut s'allonger sur lui pour dormir, comme il aime bien. Il passe ses bras autour d'elle, il en grogne de plaisir, rien que de cette sensation: son poids sur lui et son souffle contre son cou. “ Thanks for the best birthday ever, baby, ” marmonne-t-il dans ses cheveux dans le noir, d'une voix ensommeillée qui finit par s'interrompre d'elle-même quand il se met à bailler franchement. “ I'm sorry your last birthday was not the best but I'll make up for it... Every year, every year until the end of our days. ” Il sourit en caressant son dos nu, embrassant son crâne dans le noir. “ I love you, my beautiful Jaz. I love you so much.

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm not giving up i'm just giving in (sin #6) (explicit)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STATE OF DISORDER :: THERE WAS EVENING AND THERE WAS MORNING :: SIGAN :: NEW BRASILIA :: HABITATIONS-
Sauter vers: