année jouée : 4035 (les jours et mois suivent l'irl)

multivers futuriste, dimensions parallèles liens physiques et cosmiques avatars réels 200*320 diversité à favoriser 3 jrs pour poster la fiche, 7 jrs pour la remplir, délais autorisés parrainage et entraide 300 mots minimum en rp 2 rp par mois nos playlists.

Partagez | 
 

 i'm not giving up i'm just giving in (sin #6) (explicit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Ils passent une nuit parfaite sous leurs draps, une nuit comme ils en ont passé d’autres, mais très spéciale malgré tout parce que Jaz s’emploie plus que jamais à faire tout ce qu’elle a découvert que Sami aimait qu’elle fasse pour accroître son plaisir. Ils ont eu le temps d’apprendre à se connaître dans les rêves, et ils ont eu le temps de laisser leurs corps se comprendre parfaitement à Néodam et maintenant il lui semble que tout chez eux va ensemble. Ils s’aiment jusqu’à l’épuisement, Jaz seulement satisfaite alors d’avoir absolument donné tout ce qu’elle avait à donner à Sami, acceptant de s’allonger finalement sur lui pour dormir, comme ils en ont pris l’habitude. Il aime bien lui a-t-il dit, mais elle aussi elle adore ça, adore qu’il passe ses bras autour d’elle et la tienne et caresse doucement son corps nu. Elle adore être étrangement si à l’aise sur lui comme s’il était le meilleur matelas du monde et elle aime et s’émerveille à chaque fois qu’il ne finisse pas par la repousser parce qu’elle est trop lourde et l’écrase et l’étouffe. “ Thanks for the best birthday ever, baby, ” le sourire de Jaz rayonne malgré l’obscurité de la pièce. Elle espère vraiment que ça lui a plû, c’est tout ce qu’elle veut dans la vie, le rendre heureux. Ça lui fait étrangement encore plus plaisir de l’entendre bâiller, c’est attendrissant mais ça veut aussi dire qu’il a eu une journée bien remplie, comme elle le voulait. Une très bonne journée, espère-t-elle.

I'm sorry your last birthday was not the best but I'll make up for it… Every year, every year until the end of our days. ” Jaz fronce un peu les sourcils, elle adore cette idée, elle adore l’idée de passer le restant de ses jours avec lui, ça semble couler de source, être une pure évidence et pourtant elle s’en émerveille encore d’être capable de réaliser ce rêve. Elle est ravie, ronronnerait presque de bonheur. Mais elle a aussi les sourcils froncés, parce qu’elle ne comprend pas comme il peut penser que son dernier anniversaire n’a pas été le meilleur de sa vie. Pour une fois, le vœu formulé secrètement en soufflant ses bougies s’est réalisé. Et c’est vrai que c’était horrible de se perdre dans un autre monde et d’être vendue puis achetée encore. De passer la nuit dans un bordel. Mais sans ça, qui sait si elle aurait trouvé Sami. Son dernier anniversaire est le meilleur de sa vie, parce qu’il a lancé les évènements qui lui ont permi de retrouver son âme-sœur, et rien que pour ça, si tout était à ré-écrire, elle ne changerait rien, pas le moindre détail, pour ne pas risquer de perdre ce qu’ils ont su trouver, le bonheur. Elle frissonne des caresses sur son dos nus et du baiser contre son crâne, elle pourrait fondre de toute la tendresse qu’il lui montre. “ I love you, my beautiful Jaz. I love you so much. ” Rien ne pourra jamais plus lui faire plaisir, il lui semble, que ces mots, simples mais parfaits parce qu’ils sont vrais, elle sent qu’ils sont vrais et elle les croit, elle qui n’a jamais su croire que quiconque était capable de l’aimer vraiment. Elle ne sait toujours pas si elle le mérite — elle pense plutôt que non —, mais en cet instant au moins elle l’accepte. Elle sourit doucement dans le noir et se redresse pour déposer à l’aveugle un baiser sur son visage, ses lèvres trouvant le coin de sa bouche à lui. “ My last birthday was the best Sami. Because it’s when I found the other half of me.” C’est ça qu’être âme-sœur veut dire, même si pour Jaz cette signification-là semble impossible. Oui, Sami est l’élément essentiel à son bonheur, il lui est comme vital. Mais il est plus qu’une partie d’elle-même, qu’une moitié d’elle ; il est tellement mieux qu’elle. Et c’est tellement incroyable, miraculeux à ses yeux que le Destin ait lié leurs âmes quand la sienne à lui est si belle, brille tellement plus fort que la sienne ne le fera jamais. “ That’s when I found you,” murmure-t-elle tout doucement, infiniment tendre, ses lèvres trouvant enfin celles de Sami. “ I love you so much yene fikir. ” Et elle a hâte, de passer le reste de ses jours avec lui. Elle a l’impression qu’au moins pour la soirée il a réussi, autant qu’elle, à laisser le monde de côté, à oublier le mois horrible qu’ils ont passé. Elle espère vraiment qu’il a passé un bon anniversaire avec elle. Elle l’embrasse une dernière fois avant de caler de nouveau sa joue contre son épaule et de se recroqueviller un peu sur lui pour trouver, très rapidement, comme toujours, le sommeil dans les bras de son soulmate.

Ils se réveillent en plein milieu de l’après-midi le lendemain, du moins c’est le cas de Jaz, Sami ayant déjà les paupières ouvertes, ses lèvres plaquées sur son front. Elle adore ce genre de réveil, elle espère qu’elle y aura droit tous les jours de sa vie. Sa présence est la seule chose à pouvoir lui donner véritablement envie de se lever sans qu’on la force ou qu’un réveil ne sonne au moins cinq ou six fois. Elle se réveille et bouge simplement pour mieux le prendre dans ses bras et l’embrasser en guide de good morning. Ils restent paresseusement au lit un long moment avant de se motiver à aller prendre une douche ensemble. Jaz sait que la trêve a déjà bien durée, qu’elle s’est achetée du répit la veille mais qu’elle ne va pas pouvoir ignorer son téléphone et le monde dehors indéfiniment. Ni même bien plus longtemps qu’elle ne l’a déjà fait. Elle peut oublier un peu ça avec les lèvres de Sami contre les siennes et son corps nus contre le sien sous l’eau chaude de la douche, mais elle sait aussi que ces mêmes lèvres peuvent, et vont devoir lui donner la force de faire ce qu’elle a à faire. Ils déjeunent avec Lupe et Mike et Scar avant qu’elle ne se décide à appeler Nicky. Première fois qu’elle utilise son téléphone depuis qu’elle est arrivée ici. Il se décharge aussitôt qu’elle le déverrouille, emportant avec lui les centaines de notifications encore non lues. Ils jouent un peu aux jeux vidéos avant qu’il ne soit suffisamment chargé pour que Mike, toujours trop serviable, ne le lui apporte, parce qu’il n’arrête pas de vibrer depuis qu’il s’est rallumé. Elle a reçu près de cinquante nouveaux messages depuis, d’amis, de sa mère, de gens avec qui elle travaille, de sa mère. Elle hésite un long moment avant d’ouvrir ceux de Darya, sans vraiment les lire. I’m fine prend-elle simplement le temps de lui répondre juste pour ne pas qu’elle s’inquiète. Et puis elle appelle Nicky. Normalement c’est John qui s’occupe de tout ou presque pour elle, et elle a comme l’impression que ça va de nouveau être le cas même si c’est à Nicky qu’elle donne les instructions. Il faut que Sami et elle déménagent, ils sont déjà trop longtemps restés chez Lupe, il faut qu’elle retire un peu de Temps sur son compte en banque et il faut calmer la tempête médiatique. En plus des messages, elle a reçu des milliers de notifications instagram. Nicky leur prend une chambre dans l’hôtel le plus privé qu’il connaisse — il ne lui en donne même pas le nom — et leur envoie une voiture non marquée qui les récupèrera directement dans le garage sous la tour où habite Lupe. “ Paps are already camping by the front and back door. Here and at the villa, and the studio and even Kia’s compound.” Il n’avait pas voulu le lui dire avant, de crainte que ça n’aggrave son anxiété. C’est effectivement le cas. Mais avec la main de Sami dans la sienne elle n’a peur de rien et après avoir dit au revoir à leurs amis ils descendent vers le garage, Jaz déjà masquée sous une casquette et d’immenses lunettes de soleil, au cas où. Elle n’a pas vraiment de bagage, mais Sami lui en a, y compris tous les cadeaux qu’il a reçu la veille, c’en est presque drôle tant c’est le monde à l’envers. C’est elle qui tient la laisse de Tesfaye, toutefois. Ils montent tous les trois à l’arrière de la voiture qui n’attend pas longtemps pour démarrer, et malgré les vitres teintées Jaz voit les flashs des paparazzi crépiter dès que la voiture sort dans la rue.

L’hôtel est luxueux, mais pas ostentatoire, surtout, la chambre est confortable et personne ne les a observés de trop près. Jaz espère que ça durera tout le temps qu’ils resteront ici. Dix minutes après leur arrivée, Nicky frappe à leur porte. La chambre est déjà payée pour une semaine annonce-t-il, même s’il n’explique pas comment ni par qui. “ I talked to your bank, turns out your account was never deactivated but you did need a new card for withdrawals. ” Il la sort justement de son portefeuille. “ The hotel bill is on it. Here are the infos for you to access it online, assuming you lost your passwords and all. ” Il la connaît bien. “ They’ve been changed anyways. ” Quoiqu’elle en soit très reconnaissante, elle se demande comme il a réussi à obtenir tout ça alors qu’il n’a pas de lien de parenté avec elle et que les banques siganaises sont très, très strictes. Normal, quand c’est à du Temps, de la vie, que l’on a affaire. Pas un instant elle ne s’inquiète réellement du fait que Nicky ait eu accès à tout ça cependant. Elle lui fait confiance. De toute façon, c’est un androïde et il n’a pas besoin de ça pour vivre… “ I also brought you this. ” Un Holder pourvu d’un siècle, il le transfère déjà en entier sur son avant-bras. “ Didn’t want to take out more, so that’s all I got but it should be enough until you make withdrawals yourself. And of course, you always have online payments. ” Elle hoche la tête. Un siècle c’est beaucoup, mais ça peut aussi être peu, dans les endroits les plus huppés de New Brasilia. Mais elle sait qu’elle a beaucoup plus que ça sur son compte. Sans compter son épargne à laquelle elle n’a encore jamais touché. “ Thank you so much Nicky.You’re welcome. ” Il lui adresse un sourire, à elle comme à Sami assis sur le canapé de leur petite suite, la tête de Tesfaye sur ses genoux. “ As for the rest… John and everyone is handling it as best as they can. So far the general rule is to hand out “no comment” 's but we might have to feed the press something soon. And maybe your fans.” Elle hoche la tête avec un peu moins d’enthousiasme, l’estomac noué. Elle sait qu’il a raison ceci dit. Il ne parle pas de travail toutefois et de ça elle est très reconnaissante, le prenant dans ses bras une dernière fois avant de le laisser filer. Dès qu’il est parti, Jaz tombe dans les bras de Sami et niche son visage dans son cou. Elle est déjà épuisée.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

My last birthday was the best Sami. Because it’s when I found the other half of me. ” Il fait un peu la moue, il ne la croit pas. Après tout, c'était horrible... elle avait peur, venait de débarquer dans un nouveau monde grotesque et cruel. Et il n'y avait que lui pour la sauver. Mais il l'a sauvée. Et ils se sont trouvés, elle a raison, envers et contre tout. Malgré la douleur et les quelques larmes qu'elle a versé et la peur, pendant ces terribles semaines sur Neodam, la peur qu'ils soient séparés pour toujours. Mais maintenant, Sami sait qu'ils vont rester ensemble. Qu'ils s'aiment plus que tout, plus que tous les obstacles qui pourront être mis sur leurs chemins. “ That’s when I found you,” Il sourit doucement contre les lèvres de Jaz, répondant lentement à son baiser. “ I love you so much yene fikir. I love you too, ” répond-t-il, inlassable, répondant à son second baiser avant de sourire en la sentant se caler contre lui, trouver la place naturelle de son corps sur le sien. Sami gigote un peu — sans la déloger — et puis il hume de satisfaction, dépose un dernier baiser dans ses cheveux avant de fermer les yeux en immobilisant un peu ses mains dans son dos. Jaz s'endort rapidement, comme d'habitude, avec son souffle allant et venant contre son cou et Sami réfléchit, pense, imagine, content de l'avoir retrouvée. Il repense à tous ses cadeaux, à la jolie veste que Lupe lui a acheté avec le nom de la marque qu'il aime bien dans le dos, à la collection de casquettes de la part de Mike qu'il ne peut pas porter à cause de ses cheveux mais il les adore, alors que Scar lui a offert un replica parfait de la voiture qu'il conduisait à Neodam, radio-commandée et que Tesfaye a poursuivi toute la journée. Il pense à tout ça et à ses amis, leurs amis, à leur futur qui est encore incertain mais à leur amour qui ne l'est pas. Il s'endort sans s'en rendre compte alors que Jaz se met à ronfler doucement contre lui.

Il se réveille avant elle — comme souvent. Elle a roulé sur le côté dans son sommeil et Sami aussi, il sourit parce que leurs bras sont tout de même l'un autour de l'autre. Elle est adorable quand elle dort et qu'il y a un peu de lumière et qu'il peut voir les tâches de rousseur sur son nez et ses pommettes. Il doit résister à l'envie de l'embrasser et finalement ses lèvres se pressent contre son front alors qu'elle dort encore. Elle remue un peu mas elle ne se réveille pas, se presse même inconsciemment un peu plus contre lui. Une dizaine de minutes plus tard ceci dit, elle s'agite un peu plus et se détache avant de revenir contre lui, dans son cou, en ouvrant les yeux. Elle gigote jusqu'à se presser contre lui un peu plus, Sami souriant contre les lèvres qu'elle presse contre sa bouche. “ Good morning, azizam, ” murmure-t-il, ce à quoi elle répond par un léger grognement. Ils restent longtemps au lit à s'embrasser et écouter la respiration de l'autre, avant de se motiver à se lever. Ils prennent une douche et se préparent ensemble, comme d'habitude, Sami embrassant longuement Jaz sous l'eau chaude, caresse son corps avec lenteur et appréciation, l'aide à se laver les cheveux et glousse contre sa bouche quand il lui fait une coiffure ridicule avec de la mousse. Il voit bien que quelque chose l'inquiète alors il essaie de la faire rire et de l'embrasser plus que d'habitude — ce qui est déjà beaucoup — et de s'assurer qu'elle sourit un peu et qu'elle est détendue. Ils déjeunent et Jaz essaie d'allumer son téléphone: en vain, il est complètement déchargé. Ils finissent par jouer aux jeux vidéos, Lupe et Scar contre Sami et Jaz (ils sont en train de gagner), quand elle récupère son téléphone. Sami la laisse regarder ses notifications et essaie de ne pas se plaindre que sans son aide, il est en train de perdre au jeu vidéo; à la place, il lui embrasse la joue longuement quand il voit un pli encombrer son front. Sami finit par abandonner le jeu à Lupe et Scar qui ont l'air de bien s'amuser seuls, il se concentre sur Jaz, caresse doucement son genou parce qu'elle est assise à côté de lui avant de lui faire mettre ses jambes sur ses genoux à lui, pour qu'elle s'allonge contre le canapé. Elle est au téléphone avec Nicky et lui dit qu'ils doivent déménager, ils en ont parlé en se préparant et Sami la laisse décider de tout, il n'y connait rien, il sait juste que c'est vrai qu'ils ont abusé de la générosité et de l'hospitalité de Mike et de Lupe.

Finalement ils vont dans la chambre rassembler leurs affaires, surtout celles de Sami bien entendu, qui met longtemps à tout mettre en ordre dans les différents sacs. Ça semble plutôt faire rire Jaz qui a l'habitude d'être plus chargée que lui, mais elle s'occupe de Tesfaye alors qu'ils descendent au garage monter dans une voiture-taxi conduite par un androïde. Sami met toutes ses affaires dans le coffre avant de monter à l'arrière avec Jaz et Tesfaye, caressant la jambe de l'une et la tête de l'autre, tendant le cou pour embrasser la mâchoire de Jaz quand elle a l'air nerveuse après qu'ils aient passé la horde de paparazzis attendant l'arrivée de quelqu'un à la sortie du parking de l'immeuble. Il lui faut quelques instants pour comprendre qu'ils l'attendent elle. Que c'est sa vie, la scrutinité incessante et le reste. Et qu'il en fait partie, va être envoyé dans l'oeil du public à toute vitesse si leur relation devient elle aussi publique... Ils arrivent dans un hôtel après avoir conduit pendant quelques minutes, Sami commence à se repérer dans New Brasilia et il se rend compte qu'ils ne sont pas exactement dans le centre-ville. L'hôtel n'a rien de la décadence qu'il a pu voir dans la ville, la chambre est un peu spacieuse — légèrement plus que celle qu'ils partageaient chez Lupe — mais pas trop, Sami préfère. Ils ont une vue imprenable de la ville qui est en train de se coucher lentement, que Sami observe d'un air pensif avant de mettre ses valises un peu partout, sans les ouvrir. Il revient vers Jaz pour l'embrasser, elle a l'air très inquiète mais il peut comprendre qu'elle soit angoissée à l'idée de montrer sa tête à la face du monde. Au moins, ici, ils seront tranquille. Peu après qu'ils soient arrivés, Nicky les rejoint. Sami est surpris de ne pas voir John — normalement l'agent et life saver de Jaz — mais il pense qu'il va falloir du temps avant qu'ils pardonnent tous les deux au compagnon de Nicky. Sami préfère ce dernier de toutes façons. Ils discutent de détails techniques avec Jaz, pendant que Sami s'occupe de Tesfaye qui après avoir découvert son nouvel environnement, saute sur ses genoux pour quémander des caresses.

Il fait un signe de main à Nicky qui lui sourit avant de partir, et Jaz revient vers lui en soupirant, s'affalant sur le canapé et à moitié sur lui alors que Tesfaye saute sur le sol puis de nouveau sur eux pour se joindre au câlin. Sami referme ses bras autour d'elle avec force, souriant quand elle soupire lourdement. “ It's all going to be fine, baby. ” Il ne le sait pas, ça, pourtant. Il ne peut pas prévoir le futur. Mais... “ We got each other and I'm never, ever letting you go. Nothing can hurt you when I'm with you, okay? ” Il prend son visage entre ses mains pour l'obliger à le regarder. IL tend les lèvres et lui embrasse l'aile du nez, près de la pommette, là où elle aime beaucoup et ça la fait toujours sourire, comme maintenant. “ Okay? Okay. I love you. ” Il l'embrasse rapidement et la laisse retomber contre lui. Ils se câlinent sur le canapé avec Tesfaye et puis finalement elle aide Sami à défaire un peu de ses affaires. Elle n'a pas beaucoup de vêtements pour elle même si Lupe lui en a prêté, mais ça ne semble pas la déranger parce qu'elle n'hésite pas à lui voler un hoodie, ce que Sami trouve adorable. Ils commandent avec l'interface de l'hôtel et mangent rapidement, Sami se dit que Jaz doit être stressée parce qu'elle ne mange pas beaucoup et ça l'attriste beaucoup mais il n'insiste pas, s'assure juste qu'elle mange quelques bouchées au moins. Ils regardent des films et jouent à des jeux et s'amusent beaucoup de Tesfaye qui a l'air tout excité qu'ils ne soient plus que tous les trois. Ils passent quelques jours sans sortir de l'hôtel — non pas que ce soit un problème, parce que l'immeuble est spacieux et il y a beaucoup d'activités à faire. Il y a même un parc privé — quoiqu'un peu petit — où ils peuvent promener Tesfaye, une piscine sur le toit que Sami ne touche pas du bout de l'orteil mais autour de laquelle ils bronzent, et une salle de gym où Sami insiste pour accompagner Jaz, pour vérifier qu'elle n'en fait pas trop. Il est misérable à chaque fois qu'ils en sortent mais il aime beaucoup les douches qu'ils prennent ensemble pour se débarrasser de la sueur. Ils continuent les leçons de lecture et Jaz mange un peu plus, même si toujours pas assez, et ça rend Sami triste mais il ne dit rien, ne fait rien de trop évident même si il fait attention à tout ce qu'elle mange. Tôt ou tard, ils devront partir. Faire quelque chose. Il faudra que Jaz se remette à travailler. Pas au rythme imposé par sa mère, mais il lui faudra retourner au studio ou devant une caméra un jour. Sami aimerait que leurs vies soient des vacances pour toujours mais il sait que c'est impossible, que ça la rendrait folle. Alors ils profitent, en sachant parfaitement que cette petite bulle qu'est leur vie a une date de péremption encore imprécise.

Cette date semble approcher à grands pas quand jour, on frappe à la porte de leurs chambres. Jaz est dans la salle de bains et Sami est en train de regarder la télévision avec Tesfaye, ils doivent aller le promener bientôt. Il va ouvrir la porte sans s'inquiéter, pensant que c'est un membre du staff de l'hôtel. Il ne sait pas à quoi il s'attend précisément, mais pas à ça.

Même si il ne l'a jamais rencontrée, il reconnaît la femme de l'autre côté du battant en un clin d'oeil. Il l'a vue, sur l'écran plasma de Lupe. IL l'a vue, des dizaines de fois, et la simple pensée que cette femme existe l'énerve. Qu'elle respire et qu'elle rit et qu'elle a du Temps sur son bras et qu'elle rend Jaz heureuse autant qu'elle la rend malheureuse. Cette femme est sa mère, celle qui l'a élevée du moins, celle qui l'a forcée à faire des choses qu'elle ne voulait pas faire, celle qui, sans le vouloir (du moins Sami l'espère), a complètement détraqué l'esprit de sa soulmate, l'a rendue malade, littéralement malade, pendant des années. Sans s'en rendre compte, ou en prétendant ne pas s'en rendre compte. Cette femme représente tout ce que Sami déteste. Elle a dû grasser bien des pattes pour se retrouver là sans que l'hôtel ne les ai prévenus. Ils ne sont en sécurité nulle part. À cause d'elle. Sami sait que Jaz aime son travail, d'une certaine manière. Et il sait aussi qu'à deux, ils sont assez forts pour vaincre tout, même les fans envahissants et le reste. Sauf que le problème ce n'est pas ça. Ce n'est pas son métier, ni son entourage, ni ses fans. C'est sa mère.

Le visage de Sami passe d'un petit sourire charmant et timide à un blême malsain alors que ses sourcils se froncent au-dessus de ses yeux qui la fusillent du regard. Il la connait mais Darya ne fait que le découvrir, l'observe d'un air surpris et le dévisage attentivement, ses yeux s'arrêtant sur ses cheveux et sa barbe inégale et le reste. Sami peut bien comprendre que Jaz se soit sentie si mal pendant des années sous le regard scrutateur et plein de jugement de cette femme qui l'observe avec quelque chose qui ressemble à du mépris. “ Where's my daughter? What do you want with her? ” Elle était déjà en train de faire un mouvement pour entrer, s'attendant à ce que Sami s'efface. Elle doit être trop habituée à ce que son entourage s'écrase pour elle, à ce que Jaz lui obéisse désespérément en attendant sa fierté ou un de ses sourires. Sami ne veut qu'une seule chose de la part de Darya: son départ. Alors il ne bouge pas et la regarde en haussant un sourcil quand elle relève un regard interrogateur vers lui, genre you're on my way. Elle a un regard déstabilisant qui lui donne envie de lui obéir, de faire tout ce qu'elle voudra. “ You must be Ashkar. She's not-- what?? ” Sami fronce les sourcils. “ Yes, I know your name. I know everything. ” Si elle a trouvé leur hôtel, elle a dû faire des recherches intenses sur qui il était... elle n'a pas de chance d'être tombée sur la bonne personne, mais ça a le mérite de donner un peu de confiance à Sami que Darya n'est pas l'être quasi-divin imbattable qu'elle semblait être quand Jaz parlait d'elle. “ Obviously not. You're going to wait here. And if Jaz wants to see you, then you will see her. Otherwise, you're going to take this closed door as a door closed forever. And you're never going to come back in my life or hers. ” Darya semble si surprise qu'elle ne répond pas. Il pense que peu de gens lui parlent comme ça. Sami la laisse à sa surprise en lui claquant la porte au visage. Jaz est en train de sortir de la salle de bains et le regarde d'un air interrogateur.

Elle est si belle et parfaite et Sami sait déjà qu'elle va pleurer. Il déteste Darya. Il s'approche d'elle avec un petit sourire réconfortant mais tout son visage est faux et elle doit voir qu'il y a un problème parce que durant le temps qu'il met à s'approcher, il peut voir le propre visage de Jaz se froncer d'inquiétude. “ Your mom's at the door, ” dit-il avant qu'elle ait pu demander quoique ce soit. Il prend son visage entre ses mains avec douceur, l'amène à lui pour l'embrasser avec douceur. “ I don't know what she wants. I don't know what she's doing here. She wants to see you. She probably wants to take you away. But I'm not going to let her. I'm never going to let anyone or anything take you away from me, ” lui répète-t-il avec ferveur. “ Do you want to see her? Or I'll make her go away.

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Jaz est nerveuse et fatiguée, et le futur lui fait un peu peur, mais rien ne semble trop insurmontable quand Sami la prend dans ses bras et serre fort tandis que leur chien se mêle joyeusement au câlin. “ It's all going to be fine, baby. ” Elle enfouit son visage dans son cou, y frottant un peu son nez. Elle a très envie de le croire, mais elle sait aussi que ce n’est pas quelque chose qu’il est en mesure de promettre. “ We got each other and I'm never, ever letting you go. Nothing can hurt you when I'm with you, okay? ” Sami prend son visage entre ses mains, l’oblige à le regarder, venant embrasser ce coin entre son nez et sa pommette qui sait toujours si bien la faire sourire. Ce genre de geste l’attendrit tellement. Et elle sait qu’il a raison. Elle ne sait pas trop ce qu’elle va faire, ni quand elle va le faire, elle est perdue et anxieuse, mais elle n’est pas seule, elle ne sera plus jamais seule. Elle l’aura toujours lui à ses côtés, son âme-sœur qu’elle a trouvé à travers les mondes et qui lui promet qu’il ne la laissera jamais partir. Elle aussi, elle lui a promis qu’elle ne laissera jamais plus personne la voler à lui. Et ils vont tenir leurs promesses et même s’ils ne peuvent pas tout contrôler et encore moins l’avenir, Jaz sait qu’elle pourra compter sur lui et que rien de trop grave ne peut lui arriver tant qu’il est à ses côtés. “ Okay? ” Elle hoche la tête doucement, les joues un peu roses. “ Okay. I love you.Me too, ” répond-elle dans un murmure avant qu’il ne l’embrasse rapidement et qu’ils ne se câlinent tranquillement sur le canapé.

Ils défont les valises après ça, s’installent un peu dans cette suite qu’ils vont habiter pendant un temps indéterminé. Jaz veut réfléchir et en même temps elle ne s’en sent pas capable. Pas tout suite. Elle a encore besoin de se reposer après ce mois difficile. Elle veut encore profiter du calme (certes, factice) dont elle dispose avec Sami et Tesfaye. Alors ils profitent un peu de l’hôtel, du petit parc, de la salle de gym, de la terrasse avec piscine sur le toit. Ils profitent l’un de l’autre et elle mange aussi, un peu plus tous les jours en quantité qui se remarquent à peine, sauf pour elle qui ne peut s’empêcher de faire tant attention. Tous ces efforts à Neodam, puis en revenant à Sigan, ont été anéantis par le mois passé avec sa mère, mais Jaz persévère, pour Sami, dont elle sent le regard sur elle à chaque fois qu’ils s’asseyent pour un repas. Ils n’en parlent jamais ceci dit. Jaz pense que c’est mieux comme ça. Elle fait beaucoup de sport de toute façon et une part d’elle sait qu’elle devrait reprendre rendez-vous avec son psy et son médecin traitant, mais elle se sert de leur situation encore incertaine comme excuse. Il lui faut une semaine, pour re-contacter Nicky, au sujet du travail cette fois. Il n’insiste pas trop sur la situation médiatique, sur laquelle Jaz évite du mieux qu’elle le peut de se renseigner, plongée dans un profond déni quant à ce qu’elle a fait aux Grammy’s. Elle n’a répondu qu’à de rares messages à ce sujet, seulement ceux de Navid. Elle n’est pas prête à parler à Noora dont elle a deux jours après leur installation à l’hôtel, découvert la note électronique dans le petit sac qu’elle avait emporté aux Grammy’s. Elle a aussi vu les appels manqués de sa tante Sharzad. Mais ceux-là son esprit nie leur existence aussi sûrement que ses doigts ont bloqué son numéro pour ne plus les voir. Elle n’a rien à lui dire. Nicky lui dit que, si elle ne veut pas s’exprimer sur le sujet, il serait bien qu’elle se fasse voir un peu quand même, reprenne le travail si elle s’en sent prête. Ce soir-là, Jaz poste très simplement une (vieille) photo de Tesfaye sur son compte instagram et ignore les millions de commentaires qui ne mentionnent que les Grammy’s et le nouvellement adoubé Vane Scandal.

Quelques jours plus tard elle poste une photo de Sami, ou plus exactement de leurs mains liées, alors qu’ils vont discrètement dans un cinéma proche de l’hôtel, pour une séance privée. Sami semble apprécier la 4D siganaise. On lui propose plusieurs photoshoots, Jaz a prévenu qu’elle ne sentait pas encore prête à retourner en studio. Ses sentiments au sujet de son dernier album sorti pendant sa prétendue disparition sont plus qu’ambivalents. Elle n’a ni envie de tournée, ni envie de s’enfermer de nouveau pour écrire des choses qui soient lui tiennent trop à cœur pour que ça ne lui fasse pas mal de les voir se faire recouvrir par la surproduction qu’on lui impose, soit des hits sans saveur et signification. Quant aux photoshoots, elle en refuse certains, finit par accepter celui de Harper Brazilia, simplement parce qu’elle s’entend bien avec le photographe en charge de l’éditorial. Cette décision calme son équipe suffisamment pour qu’on la laisse tranquille. Cette tranquillité est justement étrange, nouvelle, Jaz a du mal au début, à ne pas bouger, à n’avoir rien de prévu, un emploi du temps libre. C’est un peu comme quand elle était chez Lupe avant sa séparation d’avec Sami, mais alors elle était surtout en convalescence, elle n’a pas eu le luxe de découvrir et d’apprécier le fait de n’avoir véritablement rien à faire. Surtout: rien d’imposé. Le photoshoot se passe bien et on en planifie d’autres, dans des secret locations, personne ne semble savoir où elle réside et si elle ne peut pas trop se balader dans New Brasilia elle et Sami peuvent finalement faire quelques sorties. Elle est seule responsable de son Temps avec lequel elle achète une nouvelle console de jeu à Sami et un nouveau collier pour Tesfaye et plein de chaussures pour Sami et de vêtements pour elle dont la garde-robe est vide. Son équipe ne la presse pas, ses fans semblent se faire à l’idée d’un retour lent, à son rythme à elle et c’est nouveau mais agréable aussi, de pouvoir choisir ses propres termes. Sur le set d’un autre photoshoot elle se fait couper les cheveux, bien plus courts qu’elle ne les a jamais porté et ça fait peur, mais ça fait du bien aussi, de le faire parce qu’elle en a envie et rien d’autre. De ne pas non plus avoir à craindre, la boule au ventre la réaction de sa mère.

Ce n’est pas qu’elle ne pense pas à Darya. Elle y pense, quand les flash crépitent ou qu’on la maquille. Comment ne pas faire autrement, quand elle n’aurait jamais été dans cette position si sa mère ne l’avait pas poussée au mannequinat, à la célébrité à tous prix ? Elle y pense et forcément, la question se pose quand elle se regarde dans le miroir avec ses nouveaux cheveux de ce qu’en pensera Darya. Mais dans le miroir elle voit aussi le regard brillant de Sami qui l’a accompagnée sur la secret location et il a l’air d’apprécier lui et elle réalise qu’il n’y a que ça qui compte. Elle ne veut plaire qu’à lui. Et puis, elle aussi, elle aime bien le résultat qu’elle finit par poster lui aussi sur instagram. Les fans ont pour la plupart l’air d’apprécier, l’une qualifie le geste d’acte d’émancipation, et elle trouve ça plutôt rigolo.

Malgré la bulle de calme qui lui permet de se voiler la face un moment, Jaz sait que ce n’est qu’une bulle et que ça va éclater d’un moment à l’autre. Les fans savent qu’elle est partie des Grammy’s avec quelqu’un et l’on s’échange déjà le handle instagram de Scar qui pour autant n’a pas l’air de s’en plaindre. Sami préfère aussi, elle croit, il n’a pas envie de voir sa vie trop bouleversé par la surveillance constante du public. Jaz non plus, n’a pas vraiment hâte de ça, des paparazzi en pleine rue, des questions insistantes, des remarques sur tout ce qu’elle fait. C’est peut-être pour ça qu’elle s’accroche à leur petite suite, dans laquelle ils sont tranquilles et où on ne les a pas encore débusqué. De temps en temps ils regardent les appartements sur internet, discutent, remettent à plus tard.

C’est comme ça qu’un peu plus d’un mois après leur arrivée à l’hôtel, ils y sont encore. Ils regardent plus sérieusement les appartements désormais, en ont même choisi un qui leur plaît, il faut juste qu’ils en organisent la visite. Et puis, ils vont l’acheter. Enfin, Jaz va l’acheter, mais ça n’a aucune espèce d’importance pour elle de payer pour eux. Tout ce qui est à elle, elle l’offre volontiers à Sami. Un après-midi, elle sort de la salle de bain après avoir rincé un masque offert par une des maquilleuses sur un shooting pour trouver Sami debout qui fait une tête bien étrange. Elle l’a laissé devant la télévision, et fronce un peu les sourcils, même alors qu’il lui offre un petit sourire. Quelque chose se noue dans son estomac ; something’s wrong. “ Your mom's at the door, ” Jaz s’arrête tout net, le visage soudainement très pâle. Sami le prend justement entre ses mains, l’embrasse doucement, Jaz ne répond même pas, les traits paralysés par le choc. Le nœud dans son estomac le retourne totalement, lourd et douloureux comme si on venait de lui donner un coup. Sa mère, sa mère, sa m- “ I don't know what she wants. I don't know what she's doing here. She wants to see you. She probably wants to take you away. But I'm not going to let her. I'm never going to let anyone or anything take you away from me, ” Oui sa mère elle va vouloir la ramener à la maison des Vane. Chez elle. Sauf que ce n’est pas chez elle, Jaz ne sait pas si elle a un chez elle, mais elle a les bras de Sami et c’est mieux que n’importe quelle villa au monde. “ Do you want to see her? Or I'll make her go away. ” Sans prévenir et toujours sans un mot, outre le couinement incompréhensible qui lui échappe des lèvres elle se jette pratiquement dans les bras de Sami, le serrant contre elle avec force. “ Never. ” répète-t-elle avec la même ferveur qu’il lui a montré en faisant ses promesses. Jamais, plus jamais elle ne veut être séparée de lui. Elle a promis qu’elle ne laisserait personne l’arracher à lui, mais elle a besoin aussi qu’il lui promette de ne pas laisser sa mère faire. Parce que Jaz a peur, elle n’a aucune envie de partir, de suivre sa mère, et elle sait que ça sera le cas quoi que celle-ci soit venue pour lui dire. Mais elle a peur. Elle a peur parce que sa mère est si douée pour s’insinuer dans son esprit. Elle la fait se sentir toute petite et incapable. L’inverse exact de Sami. “ I’ll see her. ” Parce que c’est sa mère et qu’il le faut, mais aussi parce que Sami est là et qu’elle lui fait confiance. Il ne laissera pas sa mère gagner. Elle glisse ses doigts dans les siens et les serre à leur faire mal à tous les deux avant qu’ils ne se dirigent lentement vers la porte de la suite. Elle a besoin d’un moment, d’une grande inspiration avant d’enfin ouvrir la porte à celle qu’elle n’a pas vu depuis les Grammy’s, celle qui l’a élevée mais ne l’a pas mise au monde. “ How dare you slam the door in my face like that- Yasmeen!! ” Elle s’interrompt dans ce qui s’annonçait déjà être une diatribe forte en sel quand ses yeux tombent sur sa fille et son visage trop pâle. Darya rentre dans leur suite avant que Yasmeen n’ait trouvé la force d’ouvrir la bouche.

What is this place it’s ridiculous! You’ve been hiding out here for a month?! Nevermind that, it’s over, you’re coming home with me. ” Elle a un ton très factuel Darya, elle a trop l’habitude qu’on lui obéisse. Jaz ne veut plus lui obéir.  “ No. ” fait Jaz, trop doucement à son goût, mais la résistance est nouvelle, vient difficilement. “ I’m not. ” parvient-elle à ajouter un peu plus fort. Peu importe sa voix et son manque de ténacité, Jaz est sûre d’elle, elle ne bougera pas, ne déliera pas ses doigts de ceux de Sami, n’ira nul part sans lui, mais surtout pas à la villa Vane. Après un mois enfermée là-bas, il serait déjà miraculeux qu’elle accepte d’y remettre les pieds même pour une visite de courtoisie. “ Pardon me? ” Le ton est curieux, Darya découvre, s’amuse même pourrait-on presque penser, mais Jaz sait lire ses yeux, et ses yeux sont noirs, déjà plein de colère. “ You are. This little rebellion of yours has lasted long enough, you belong home with your family. ” Sans hausser le ton Darya sait s’imposer, Jaz a l’impression d’être une petite fille de nouveau, trop craintive, mais elle serre les doigts de Sami et lève un peu le menton. Ce n’est pas un épisode, une crise d’adolescence un peu en retard. “ He is my family. ” répond-elle très simplement, sincèrement, sans savoir l’enfer qu’elle déchaîne ainsi.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Jaz lui saute dans les bras et Sami referme aussitôt ses bras autour d'elle avec force. Il la serre fort comme elle aime bien, il a toujours l'impression de la briser et de la reconstituer en même temps: elle est littéralement en train de fondre dans son étreinte, il pense qu'elle serait à terre si il ne la tenait pas ainsi. “ Never. Never, ” approuve-t-il sans hésiter, il n'a pas honte de se répéter avec Jaz, de lui dire inlassablement qu'il l'aime et qu'il ne l'abandonnera jamais et qu'il se battra pour elle si il le faut. Surtout contre cette mère qu'il hait, cette femme qui rend Jaz malheureuse, plus que jamais. Lui, il la rend heureuse. Il la rend forte, elle le lui dit tout le temps. “ I’ll see her. ” Sami aurait honnêtement préféré qu'elle dise non. Mais il respecte sa décision et il hoche la tête, prenant son visage entre ses mains pour embrasser son front longuement. Finalement, ils lient leurs doigts et se dirigent vers la porte, les yeux de Sami rivés sur le profil de Jaz alors qu'il vérifie qu'elle va bien, qu'elle n'a pas trop peur. Il lui embrasse la joue alors qu'elle inspire profondément, juste avant qu'elle n'ouvre la porte; on dirait qu'une tornade a été libérée tant Darya est rapide et violente dans son entrée dans leur suite. “ How dare you slam the door in my face like that- Yasmeen!! ” Sami serre la main de Jaz à la briser, énervé rien que par la présence de Darya qu'il n'a pourtant jamais rencontré avant. “ What is this place it’s ridiculous! You’ve been hiding out here for a month?! Nevermind that, it’s over, you’re coming home with me. ” Sami ne parle pas. C'est entre Jaz et sa mère, rien d'autre, ce n'est pas son choix. Mais il n'aime pas son ton, qui n'en est même pas autoritaire: elle pense juste qu'on va lui obéir sans problème parce que sa parole est reine.

No. ” Mais plus maintenant. Sami jette à Jaz un regard prudent. Il est fier d'elle mais il a peur pour elle, aussi, peur qu'elle ruine à jamais sa relation avec sa mère. Il la déteste, bien entendu. Il la trouve horrible et cruelle. Mais il sait aussi que de sa propre manière, elle a aimé Jaz et Jaz l'a aimée en retour alors il ne peut pas souhaiter qu'elles ne se revoient jamais. Sa propre mère lui manque trop depuis son décès pour qu'il ne fasse pas cette distinction. “ I'm not. ” Il serre ses doigts en la tirant un peu vers lui, lui montrant son soutien silencieux mais indéfectible. Darya, qui était en train de froncer du nez en regardant Tesfaye (qui l'observe avec méfiance) et inspecter leur suite, se tourne vers elle d'un air choqué. “ Pardon me? ” À son ton, Sami devine que Jaz a une dernière chance pour se rattraper et se plier à ses ordres, que c'est sa porte de sortie. Mais elle ne la prend pas. “ You are. This little rebellion of yours has lasted long enough, you belong home with your family. He is my family. ” Sami est touché d'entendre ça. C'est stupide; il le savait déjà avant. Mais elle sa famille à lui aussi, lui qui n'en a plus, lui qui n'a personne. Elle elle a Navid et Tamina et Noora et sa tante et son oncle et son père quelque part et sa mère bien entendu. Mais elle l'a lui, aussi, pour toujours. Il la regarde, touché et attristé en même temps, serrant sa main en réponse alors que déjà Darya vire à son tour ses yeux vers lui. Lui. Elle a des petits yeux sombres pernicieux, qui le transpercent violemment. “ You... ” Sami se redresse malgré lui, déglutit difficilement; à sa grande surprise, quand Darya fait un pas dans sa direction, Jaz s'interpose et il la met gentiment de côté en posant sa main sur sa taille, pour ne pas qu'elle prenne sa défense ainsi, physiquement. “ As I told you, ” fait-il d'un ton patient, quoique pincé. “ If you want to make amends, you can and you're more than welcome to. But if you're here because you think you can take her away from me, you are wrong and it will not happen. Now if you want to have a relationship with your daughter in the near future, then I would say you take that opportunity to apolo-- You hear how he talks to me? ” lance Darya, pointant un doigt accusateur dans sa direction en regardant Jaz avec outrage. “ Family! You throw that word around, as if it meant anything to you, after what you pulled at the Grammy's...! Silly child, have I not taught you? ” Sa colère est heurtée, triste aussi. Pleine de douleur. “ I have loved you and cared for you, you're my one and only daughter and this is how you repay me?

Les traits de Sami sont froncés et tout d'un coup, c'en est trop et c'est lui qui tire Jaz dans son dos. “ You've bad-treated her and abused her for years. ” Sa voix est ferme, pour la première fois de sa vie il est sûr de lui, même en anglais, quand il parle à quelqu'un de plus âgé et de terrifiant. “ You made her feel not worthy and you made her cry every night for months on end. I was there every night to hear her cry. You were not. You're not her mother. ” Darya a la tête de quelqu'un qui vient d'être frappée en plein visage. “ Neither is your sister. You should have appreciated for what she was if you wanted to be. ” Il se tient fièrement, se redresse, lève le menton. “ I do. I'm her family. And if you don't like it, then you can leave and you'll never hear from us again.

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Jaz se doute qu’entendre ça ne va pas faire plaisir à sa mère, du tout, mais elle ne s’attend pas à la voir s’en prendre à Sami, se tourner vers lui comme s’il était responsable de quoi que ce soit si ce n’est son bonheur. “ You... ” Jaz, si faible et fragile face à sa mère, n’hésite même pas; elle vient s’interposer dès que sa mère fait un pas vers son âme-sœur, quoique Sami ne la laisse pas faire, la repousse gentiment sur le côté. Il est sa force et son courage, son bouclier aussi et elle, elle veut juste le protéger de son démon de toujours. Il n’a pas à subir Darya. “ As I told you, ” elle est assez surprise de le voir si patient et calme. Surprise aussi qu’il lui ait dit quoi que ce soit avant de venir la chercher et lui annoncer qui était à la porte. “ If you want to make amends, you can and you're more than welcome to. But if you're here because you think you can take her away from me, you are wrong and it will not happen. Now if you want to have a relationship with your daughter in the near future, then I would say you take that opportunity to apolo--You hear how he talks to me? ” l’interrompt Darya, alors que Jaz le regarde avec presque fascination de savoir qu’il a pris sa défense comme ça. Elle tourne le visage vers sa mère quand celle-ci essaye de la prendre à parti. Elle ne doit pas saisir qui est Sami pour elle, ce qu’il représente à ses yeux, le fait qu’elle sera toujours de son côté. “ Family! You throw that word around, as if it meant anything to you, after what you pulled at the Grammy's...! Silly child, have I not taught you? ” Jaz a du mal à déglutir, elle n’arrive pas à s’en vouloir tout à fait pour les Grammy’s, pas autant qu’elle pense qu’elle devrait et ça la ronge un peu, elle se demande si elle est une mauvaise personne. Elle se doute que Darya a été blessée ce soir-là, mais elle était si en colère Jaz, frustrée et furieuse et effrayée aussi. Elle se sentait seule et désespérée. “ I have loved you and cared for you, you're my one and only daughter and this is how you repay me? ” Jaz sent ses yeux s’emplir de larmes bien rapidement. Elle a tant voulu entendre sa mère lui dire ça, qu’elle l’aimait, et ça lui fait tellement mal de l’entendre sous cette forme-là, au passé, de manière accusatrice. Jaz lui a tout donné à sa mère, depuis le début, toute son énergie, tout son “talent”, toute sa passion pour ses métiers qui s’est si vite envolée à force, elle lui a donné tout son temps et sa vie entière qui tournait autour de l’obsession de sa mère à faire d’elle une célébrité. Elle a tout fait pour lui faire plaisir, la “repayer” comme elle le dit si bien et ça lui fait mal de s’entendre dire que tout ça n’était pas assez. Elle n’avait pas besoin de l’entendre pour le savoir, ça semblait plutôt évident vu les circonstances, mais c’est pire encore. Elle a tout fait et rien n’a jamais été assez pour Darya, et peut-être que Jaz pourrait lui pardonner si elle s’excusait comme Sami lui demande de le faire, mais ce qu’elle a fait avant les Grammy’s, l’enfermer dans la villa, l’éloigner de lui, ça pour elle, c’est impardonnable. Ça l’a rendue folle. Quelque part, Darya ne peut s’en prendre qu’à elle-même pour ce que Jaz a fait ce soir-là.

Elle n’a pas le temps de cligner des paupière et de laisser une larme s’échapper du coin de son œil, que Sami déjà la tire en arrière, pour se mettre devant elle. Son bouclier. Son héros. “ You've bad-treated her and abused her for years. ” Elle étouffe un sanglot de sa main libre qui n’est pas pressée à celle de Sami. C’est la vérité, elle le sait, mais c’est si difficile à admettre, pendant des années elle a donné des excuses à sa mère. Elle se disait qu’elle devait avoir raison, qu’elle-même n’était pas assez bien, ne faisait pas assez d’efforts, qu’elle méritait d’être traitée comme ça. Aujourd’hui encore, c’est douloureux d’admettre ce que Sami arrive pourtant à énoncer si clairement et fermement. “ You made her feel not worthy and you made her cry every night for months on end. I was there every night to hear her cry. You were not. You're not her mother. ” Jaz renifle, et cesse de respirer quand elle voit l’expression sur le visage de Darya. Blessée. Pour une fois. “ Neither is your sister. You should have appreciated for what she was if you wanted to be. ” Ces cils humides sont lourds et lui tombent avec ses paupières sur les joues alors qu’elle regarde le sol un moment. Elle ne sait pas si Sami a raison, mais elle sait qu’il pense ça d’elle. Elle sait qu’il l’a aimée à travers les larmes et les crises. Il a toujours été là pour elle, son rêve. Bien sûr Darya ne doit pas comprendre ce qu’il dit, elle doit s’en moquer aussi, tout ce qui compte à ses yeux, d’une façon que Jaz ne peut tout simplement pas comprendre c’est cette étiquette de mère. Jaz a surtout l’impression qu’elle ne veut pas qu’il revienne un jour à Sharzad. Mais c’est tout. Sur ça, Darya n’a aucun souci à se faire, Sharzad ne sera jamais sa mère.

I do. I'm her family. And if you don't like it, then you can leave and you'll never hear from us again. ” Elle relève les yeux vers Sami dont elle ne peut voir que la nuque et le dos bien droit, alors qu’il se tient, grand et fort pour la protéger. “ How dare you talk to me like that? ” Darya après un instant de pâleur considérable, reprend des couleurs, de la voix et de la verve. “ You little slumdog, dirty kidnapper, you STOLE my daughter from me!! ” Elle a l’air presque prête à se jeter sur lui et Jaz tire fort sur sa main pour le faire se reculer, qu’ils soient au moins au même niveau, fassent front tous les deux. “  Mom, stop- ” Mais Darya ne l’écoute pas : “ She’s my daughter, she’s mine, mine, you can’t take her away from me. Yasmeen listen to me, have you lost your mind? ” Jaz pleure encore, c’est douloureux de voir sa mère ainsi, presque folle, mais elle ne faiblit pas. “ No. He’s right. He’s been there for me, he’s loved me, unconditionally. ” Et il l’a rendue heureuse quand sa mère n’a jamais su que la rendre triste. C’est si difficile, de se l’avouer. “ You’re my mother. That’s not going to change. ” Même si elle ne l’est pas biologiquement, c’est elle qui l’a élevée et c’est elle que Jaz a aimé. Aime. Et malgré ce que Sami a dit, malgré ce que Darya lui a fait subir toute sa vie, ça ne peut pas changer. “ But I’m not going anywhere without Sami, I’m in love with him, he’s the love of my life, he’s my soulmate. ” Darya roule des yeux. “ He just burst in to your life and now he’s your soulmate. ” Elle ne sait pas pour les rêves, elle ne peut pas comprendre, mais Jaz n’a pas le temps de lui expliquer. “ You’re just infatuated Yasmeen, you don’t have a soulmark and I know it. He’s brainwashed you, took you away from your home! You’ve developed Stockholm-Syndrome, you don’t know what you’re saying--I do!” Elle déglutit difficilement, ravale un sanglot, mais relève un peu le menton, serrant plus fort les doigts de Sami dans les siens. “ I know what I’m saying, I’ve known him for years, I’ve loved him for years--So you’re just going to abandon your family?I’ve never--Come home with me.No.Yasmeen… ” Le ton est menaçant, puis quand elle ne répond pas il devient supplique. “ You can’t live here forever.We are not, we’re going to buy a place.And with what time? I bet that hoodrat doesn’t have a sec--Don’t speak of him like that and don’t talk about him as if he isn’t here. He has a name and he is an amazing, sweet, kind, talented--Broke man. ” Jaz déteste que sa mère l’ait deviné. L’a-t-elle deviné ? Comment ? Peut-être simplement parce qu’ils habitent dans un hôtel plutôt que chez cet inconnu du public. Mais elle a peur que Sami ne réfléchisse pas à ça, croit que son passé, est écrit sur lui, qu’il appartient au Downtown de Néodam, aux Sharks, à jamais. C’est faux et cette simple idée la remplit de rage. “ So what? ” rétorque-t-elle donc immédiatement. “ I have a lot. ” Assez pour une longue vie à deux et plus encore. Elle sait ça parce que sa mère a géré ses finances d’une main de fer pendant des années et son épargne est plus que conséquente. “ Really? Foolish girl, you think you can just squander years of thoughtful savings on an infatuation? I won’t let you. ” Elle ne veut décidément rien entendre quant au fait que Sami est bien plus qu’un coup de cœur, qu’un crush intense et de passage. “ It’s not- It’s not for you to decide. ” Insiste Jaz, parce que c’est son Temps, qu’elle a gagné à la sueur de son front, au détriment de sa santé qu’elle essaye de reconstruire au côté de Sami. Elle est majeure, sa mère ne peut plus rien y faire maintenant qu’elle s’est enfin libérée de sa cage. “ Actually it is. And I already have. Those savings are for your future and you can’t access them until you’ve reached maturity. ” Jaz cligne des yeux, elle ne comprend pas pourquoi sa mère il y a quelques instants désespérée, semble presque victorieuse l’espace d’un instant. Jaz ne sait pas si elle est mature, probablement pas, elle est toujours trop fragile et stupide, craintive — la preuve, elle n’a pas beaucoup quitté le cocon de cet hôtel si ce n’est pour des locations privilégiées. Mais il n’empêche qu’elle est sûre de ne jamais regretter de piocher dans ses économies pour acheter un appartement pour elle et Sami, pour sa vie avec Sami, avec Tesfaye et tous leurs rêves. Elle n’a jamais été sûre de rien dans sa vie sauf de son amour pour lui.

Well then I guess I have? ” Sa voix n’est pas aussi mal assurée et petite qu’elle devrait l’être, le serait normalement à de voir comme se faire un auto-compliment. Darya roule des yeux. “ Silly child. No you haven’t. I specifically negotiated our contract with the bank, you have to have reached maturity and independence to unlock your trust and well, that hasn’t happened yet. ” Jaz est sur le moins d’intervenir essayer d’insister malgré ce qu’elle prend pour une insulte (véridique), mais sa mère ne lui en laisse pas le temps. “ In order for the condition to be fulfilled, you need to be… ” Elle savoure son effet comme une grande actrice, Jaz pendue à ses lèvres, incompréhensive, “… married. ” Jaz ouvre la bouche et la referme, fronce les sourcils et les défronce. Elle ne comprend pas. C’est…trop facile. Ou trop compliqué ? Combien de Temps lui reste-t-il sur son compte courant ? Pas assez pour acheter ou louer quoi que ce soit trop longtemps, elle n’a jamais eu qu’un pourcentage infime de sa fortune dessus et son compte n’est encore rempli que parce qu’elle a un peu travaillé ces dernières semaines. Il faut qu’elle se marie pour acheter une maison et faire sa vie avec Sami. Mais Sami veut-il se marier ? “ Oh. And with a prenup, of course. ” Sourire carnassier de Darya alors que Jaz sent sa gorge et son estomac se nouer douloureusement. Elle déteste cette idée. Se marier en prévoyant déjà le divorce. Traiter Sami comme s’il risquait de lui voler son Temps. Comme s’il n’était là que pour ça. Comme si…voudrait-il même l’épouser ? Il veut faire sa vie avec elle, il a changé de monde pour elle, mais il ne lui a jamais parlé de mariage. Juste de vie à deux. D’enfants aussi, une fois. “ So I’ll let you think about if this little thing is so worth it to you ” Elle lance un regard méprisant à Sami. “ And if he sticks around now. Ça, ça blesse Jaz plus tout. Que sa propre mère insinue que Sami ne l’aime que pour son Temps. Comme si elle ne pouvait pas être aimée, précisément ce que Jaz a toujours cru, croit encore, à cause d’elle. Elle est sur le point de se remettre à pleurer. “ And I’ll tell the androids to get your room ready for you. ” Elle a l’air si sûre d’elle Darya, elle n’a rien compris.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

How dare you talk to me like that? ” Sami sent une sensation désagréable lui remonter le long de l'échine. L'impression de ne pas avoir sa place. Impression qui reste engravée en lui quoiqu'il fasse. Il n'était pas à sa place à Neodam et il n'est pas à sa place à Sigan. Il n'a pas sa place nulle part, si ce n'est que dans la gouttière, dans la rue. Il ne mérite rien de mieux et il le sait, au plus profond de lui. Il appartenait à la campagne et aux champs de maïs que cultivait son père. Il n'appartient pas à la rue dans laquelle il a dû faire sa maison. Il n'appartient pas à un monde où il y a des lettres latines partout. Il n'appartient qu'à une seule chose: à Jaz. Et face au Démon, au Diable qui a failli tuer son âme-soeur, la lui voler à de trop nombreuses reprises, pendant un instant, il faiblit. Il ne sait pas quoi dire. Ses beaux mots — qui sont sortis naturellement de sa bouche, quoiqu'avec quelques fautes que personne ne relève — se retrouvent étranglés dans sa gorge. “ You little slumdog, dirty kidnapper, you STOLE my daughter from me!! Slumdog. Dirty. Ça doit se lire sur lui. Dans ses cheveux trop longs et ses yeux trop nerveux et ses ongles un peu longs et son corps et sa tête et son expression et- La main de Jaz appuie sur la sienne et il recule malgré lui, choqué et abasourdi, ainsi qu'embarrassé. Elle a raison. Darya a raison. Est-ce ainsi que Jaz pensait, pendant des années? Écrasée par cette mère terrible, ce tyran titanesque capable de réduire en poussières en quelques mots bien placés tout potentiel de rébellion. “ Mom, stop- She’s my daughter, she’s mine, mine, you can’t take her away from me. Yasmeen listen to me, have you lost your mind? ” Mais Sami sait qu'elle a faux, archi-faux. Jaz est à lui et il est à Jaz. Il n'y a rien de plus simple au monde. Jaz pleure et il la regarde, sans rien dire, serre sa main, avec une complicité dont Darya ne peut que rêver. “ No. He’s right. He’s been there for me, he’s loved me, unconditionally. You’re my mother. That’s not going to change. ” Il ne dit rien. Il ne dit pas à Jaz qu'une mère doit apprendre la vie à ses enfants avec douceur et exigence, mais sans cruauté. Qu'une mère est gentille et douce et guide son enfant jusqu'à la fin, sans se projeter, sans espérer qu'il soit meilleur qu'elle. Il ne dit pas à Jaz que sa mère a lui ne lui a jamais donné autre chose que de l'amour et de l'attention, qu'elle sentait le beurre de karité et le bärbäre et qu'elle lui manque tous les jours. Et que Darya pâlit en comparaison.

Mais il sait qu'elle l'aime, cette mère terrible. Il peut le comprendre, il imagine. Elle l'aime comme Sami aime Laszlo, à un certain degré. Elle l'aime parce qu'elle est la seule mère qu'elle a jamais eu. “ But I’m not going anywhere without Sami, I’m in love with him, he’s the love of my life, he’s my soulmate. — He just burst in to your life and now he’s your soulmate. ” Mais elle n'y sait rien, de toutes façons. Sami ne doute pas. Il ne doute pas, depuis qu'il l'a rencontrée, que Jaz était son âme-soeur. Elle peut douter, elle, autant qu'elle veut. Lui, il le sait. “ You’re just infatuated Yasmeen, you don’t have a soulmark and I know it. He’s brainwashed you, took you away from your home! You’ve developed Stockholm-Syndrome, you don’t know what you’re saying-- I do! ” Sami ignore ce qu'est un Stockholm Syndrome, mais il pense que ce n'est pas très gentil vu le ton qu'elle a employé. “ I know what I’m saying, I’ve known him for years, I’ve loved him for years-- So you’re just going to abandon your family? I’ve never-- Come home with me. No. Yasmeen… You can’t live here forever. We are not, we’re going to buy a place. And with what time? I bet that hoodrat doesn’t have a sec--Don’t speak of him like that-, ” dit Jaz en même temps que Sami se tend de manière tangible, “ -and don’t talk about him as if he isn’t here. He has a name and he is an amazing, sweet, kind, talented-- Broke man. ” Ça se lit partout sur lui. Il le sait. C'est les creux sous les yeux et l'air anxieux en permanence, les épaules jamais redressées et la barbe mal taillée. Ça s'est amélioré depuis le dernier mois, bien entendu. Il a un repas tous les jours devant lui et Nicky et Mike lui ont donné environ trois millions de produits cosmétiques et capillaires, que Sami a à peine touché, pour s'occuper de lui. S'occuper de soi — quel étrange concept. À Neodam, Sami portait les mêmes vêtements tous les jours et les mêmes pompes pendant des années. Il économisait, dépensait parfois trop pour de l'alcool et des drogues et des voitures, mais ça c'est parce qu'il était pauvre justement. Vie de pauvre, loisirs de riche, retour à la vie de pauvre. Cycle infernal. C'est pas nouveau, c'est vieux comme le monde.

Et même si il a passé plus de deux mois à vivre dans l'opulence et l'excès, c'est écrit partout sur lui. Il sent son coeur avoir un raté dans sa poitrine. C'est peut-être ça sa plus grande peur. Qu'on pense qu'il soit avec Jaz juste pour son argent ou sa renommée. L'idée-même l'angoisse et lui tord l'estomac dans tous les sens. La main de Sami ramollit autour de celle de Jaz. “ So what? ” Jaz répond aussitôt, mais ce qu'elle dit lui fait du mal. Bien entendu qu'il est pauvre. Surtout à Sigan où il ne possède pas la moindre minute. Mais il déteste l'être et il ne peut s'empêcher d'être blessé — non pas qu'elle le dise, mais qu'il le soit, par état de fait, tout simplement. “ I have a lot. ” Ça le rend misérable ça aussi. Qu'elle paie pour tout. Tout le temps. Et qu'il soit incapable de la rembourser. Le Temps qu'elle dépense pour eux est comme une ombre sur leur petit vie parfaite d'amour et d'eau fraîche. “ Really? Foolish girl, you think you can just squander years of thoughtful savings on an infatuation? I won’t let you. It’s not- It’s not for you to decide. ” Elle y comprend rien, Darya. Jaz lui a dit qu'elle n'avait pas d'âme-soeur. L'avait perdu. Ou jamais trouvé. Il est difficile pour Sami de se dire qu'elle mériterait d'avoir quelqu'un pour l'aimer comme il aime Jaz (le concept lui semble impossible, pourtant, que quiconque ait aimé quiconque autant qu'il aime Jaz). Le serpent qu'il a en face de lui ne mérite que la haine et la tristesse qu'elle ressent et partage avec le monde continuellement. “ Actually it is. And I already have. Those savings are for your future and you can’t access them until you’ve reached maturity. ” L'expression sur le visage de Darya change. Sami la reconnaît: c'est la tête de quelqu'un sur le point de révéler sa main de cartes avec une Full House. Quelqu'un qui vient de gagner et qui veut partager sa victoire avec les autres. Mais Darya ne peut pas gagner. Malgré le fait qu'il soit stupide et pauvre et malpropre et misérable, Jaz l'a choisi lui. Pas elle. Mature. Jaz est mature. Elle est majeure. Sami se dit qu'il ne doit pas connaître tous les sens du mot. “ Well then I guess I have? ” Elle a vingt ans, ce doit bien être la majorité sur Sigan, non? Son Compteur continue de s'écouler depuis des années. “ Silly child. No you haven’t. I specifically negotiated our contract with the bank, you have to have reached maturity and independence to unlock your trust and well, that hasn’t happened yet. ” Sami fronce les sourcils sans comprendre. Jaz a l'air aussi perdue que lui, remarque-t-il quand il lui jette un coup d'oeil en coin. “ In order for the condition to be fulfilled, you need to be… ” Jaz et Sami la regardent avec des grands yeux, se pencheraient presque en avant: enfin, la solution à tous leurs problèmes! La liberté, la possibilité d'un futur, ensemble, loin de ce monstre qu'est Darya et du reste...! “ … married.

Sami pâlit et la mâchoire de Jaz claque. Mariée.

Mariée.

Son père était avec quelqu'un d'autre quand il a rencontré sa mère. Et puis ils se sont mariés quand elle était enceinte de Sami. Il se souvient des photos. Ses parents avec leurs tuniques et leurs couronnes, son père avec sa belle kaba, la cape traditionnelle. Sami l'a encore, la kaba de son père, dans une boîte qu'il a laissé à Neodam. il espère que Scar en prend soin... “ Oh. ” La voix de Darya le ramène au moment présent et il cligne des yeux pour se reconcentrer. “ And with a prenup, of course. ” Sami ne sait pas ce que c'est mais ce ne doit pas être très pratique ou gentil vu le sourire sur les lèvres de la mère de Jaz. “ So I’ll let you think about if this little thing is so worth it to you. ” Il ne comprend pas le regard qu'elle lui jette. “ And if he sticks around now. ” Il ne comprend pas trop ce qu'elle est en train de dire. Comme si il allait s'en aller alors que tous leurs problèmes pouvaient être résolus par un simple mariage. Sami a envie d'épouser Jaz. Il a envie d'avoir des enfants avec Jaz. Une famille avec Jaz. Une maison avec Jaz, une vie avec Jaz, un futur avec Jaz. Idéalement, il aurait aimé avoir son propre revenu, sa propre vie, avant de la demander en mariage; mais il sait que ça n'arrivera pas de sitôt, si jamais. “ And I’ll tell the androids to get your room ready for you. ” Sami serre un peu les doigts de Jaz, ignorant complètement Darya qui n'a rien compris. Il tourne la tête vers son âme-soeur et la regarde jusqu'à ce qu'elle relève les yeux vers lui. Il l'attire à lui et lui embrasse le front. “ I love you, ” dit-il simplement, ignorant complètement Darya qui, voyant que son effet est ruiné, semble sur le point d'exploser. Mais Sami l'ignore. Il s'en fiche d'elle. “ Do you want to marry me? ” lui demande-t-il simplement. “ I want to marry you, ” reprend-t-il quand il voit l'expression pleine de doute et de surprise sur le visage de Jaz. “ I want to marry you, I've always wanted to marry you. You're my soulmate, I've already told you that I want to dedicate all of the love I'm capable of to you, I want to dedicate my heart and my soul and every bone in my body to you, Yasmeen, my soulmate and best friend and only love. There is no doubt in my mind. I want to marry you, ” reprend-t-il, plutôt simplement. Il aimerait lui dire tant d'autres choses mais le regard choqué de Darya sur son profil le met mal à l'aise. Alors il gardera ces mots-là pour plus tard, mais n'oubliera pas de les lui dire. “ All of this is white noise. ” Il lui a déjà dit ça, quand elle mentionnait leurs dettes, leurs factures, leur vie difficile à Neodam. “ Everything else is white noise. Would you marry and we start our life together, azizam?

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Jaz a très envie de pleurer en réalisant ce que sa mère pense d'elle, et de sa capacité à être aimée pour qui elle est, mais Sami serre ses doigts plutôt que de les lâcher comme Darya semblait l'attendre. Lentement elle relève des yeux presque timides vers lui, se haïssant encore du pouvoir que sa mère a sur elle de lui faire croire des choses terribles qu'avec Sami elle commence à parvenir à oublier. Le baiser que ce dernier dépose sur son front la rassérène plus que tout au monde, c'est tellement empli d'affection, de soutien, de promesses aussi. “ I love you, ” et ça aussi, ces mots si simples pour certains et si merveilleux pour elle, répété tous les jours par Sami comme s'il savait vraiment tous les doutes qu'elle peut avoir. C'est tout ce dont elle a besoin. Tant qu'il est avec elle, tant qu'il l'aime, rien de trop mauvais peut lui arriver. C'est aussi précisément ce que Darya ne pensait pas du tout voir après sa révélation. Elle n'est pas encore partie malgré le fait qu'elle semblait sur le point de claquer la porte en les laissant se dépatouiller dans le problème qu'elle leur a posé, la réaction de Sami l'ayant prise suffisamment de court pour qu'elle s'arrête, sur le point d'exploser de rage. “ Do you want to marry me? ” lui demande Sami ignorant sciemment leur public indésiré, les yeux de Jaz s'agrandissant aussitôt. Est-ce que ..? Veut-il dire que..  “ I want to marry you, ” Il veut l'épouser, elle, Jaz, avec tous ses doutes, tous ses problèmes, et tout l'inconfort et les promesses d'être observés qu'une vie à Sigan leur réserve. Jaz se demande - et se hait aussitôt de se poser la question - s'il sait ce qu'est un prenup et si c'est pour ça qu'il l'air si sûr de lui. Il n'est pas comme ça son soulmate, pas du tout, elle n'en a aucun doute. Mais elle pense qu'il doit, ou devra s'il ne sait pas encore ce que c'est, détester ça autant qu'elle, ce contrat idiot qui semble confesser qu'ils ne sont pas sûrs de finir leur vie ensemble. “ I want to marry you, I've always wanted to marry you. You're my soulmate, I've already told you that I want to dedicate all of the love I'm capable of to you, I want to dedicate my heart and my soul and every bone in my body to you, Yasmeen, my soulmate and best friend and only love. There is no doubt in my mind. I want to marry you, ” Si Jaz a très envie de pleurer de nouveau, c'est pour des raisons et un surplus d'émotions totalement différentes. Elle bat des cils très vite pour s'en empêcher mais ça ne fait que tomber les larmes plus rapidement sur ses joues roses.

All of this is white noise. ” Elle se souvient de la première fois qu'il lui a dit ça : tout le reste ne compte pas, tout le reste on peut l'ignorer. Tout ce qui compte c'est qu'ils soient ensemble peu importe les circonstances et les regards et avis des autres. Jaz elle y croit dur comme fer à ça. Elle n'a besoin que de lui pour être heureuse. Elle ne peut s'empêcher de sourire légèrement, complètement émerveillée par Sami tout simplement, tout ce qu'il dit et tout ce qu'il est. “ Everything else is white noise. Would you marry and we start our life together, azizam? ” Elle pleure et elle sourit en même temps, lève une main qu'elle pose tout doucement sur sa joue, geste tendre et plein d'amour. La réponse est si simple, si évidente pour elle. Elle n'a jamais nécessairement pensé mariage, Yasmeen, peut-être faute d'avoir un exemple qui pourrait faire envie, entre la désertion de son père et la relation chaotique entre Sharzad et son mari. Mais avec Sami ça prend tout son sens, avec lui elle le veut de tout son cœur. Elle n'a pas le temps de lui répondre toutefois que sa mère finit véritablement par exploser. “ Don't you DARE say yes Yasmeen, don't you DARE. I won't allow it! I won't. ” Et voilà qu'elle s'avance vers eux, rouge de colère, comme prête à les séparer physiquement. Jaz n'hésite même pas à s'interposer, se plaçant devant Sami pour faire barrage, sans toutefois lâcher sa main. “ You are coming home with me, enough with this nonsense, I'm not letting you ruin your life like this, enough is enough ” et quand Yasmeen refuse d'attraper sa main ni de laisser Darya prendre la sienne : “ Don't be a child Yasmeen, listen to me, I know best- ” Mais Jaz avec ses larmes aux yeux et son cœur qui bat fort, et ses doigts qui serrent ceux de son âme-sœur à leur en faire mal à tous les deux, ne faiblit pas, ne répond pas mais ne cède pas à sa mère non plus. “ You can't marry him. ” Il y'a beaucoup de mépris dans la voix de Darya, mais, cette fois, Jaz est à peu près sûre que dans ce him il y a une touche de anyone. Sa mère n'est juste pas prête à lui conférer l'indépendance que le mariage - elle l'a dit elle-même - est censé lui donner. “ I will. ” Répond-elle tout simplement. Et ça la rend triste de répondre comme ça à la demande de Sami, en regardant sa mère et pour la faire taire, plutôt que dans un soupir extasié contre ses lèvres. Elle n'en reste pas moins sûre d'elle. “ Believe me, you won't. It won't happen, you'll talk and realize it's all nonsense, you'll fight drafting the prenup, you'll understand how ridiculous you sound, and in any case, I won't let you. ” Et elle n'a pas besoin d'en dire plus, pas avec le ton qui laisse entendre tout le pouvoir que Darya Vane peut avoir. Une armée d'avocats pour attaquer la validité du prenup, des espions dans tous les hôtels de ville et tribunaux du coin pour l'alerter de la moindre tentative de mariage qu'elle puisse venir s'interposer et, pourquoi pas même avec l'appui d'un ancien médecin ou psychiatre de Jaz pour prouver son incapacité, son côté si influençable. Tout ce que l'on peut imaginer pour leur mettre des bâtons dans les roues, Darya l'essaiera.

Please leave. ” Jaz trouve-t-elle quand même le courage de répondre. “ Leave our suite now. ” Et elle s'avance, pour une fois le menton levé et les yeux durs et la voix assurée et Darya semble suffisamment surprise pour reculer. " You'll see. ” ¨Prévient-elle très simplement, avant de pointer un doigt vers Sami. " You will never marry my daughter. ” Et de claquer la porte sans laisser ni à l'un ni à l'autre la moindre opportunité de lui répondre, ou de la chasser. Jaz renifle, mais se retourne aussitôt vers Sami, encadrant son visage de ses mains. “ I love you so much. Did you- did you meant it? ” La demande en mariage et puis tout le reste. “ Do you..a prenup is a contract before a wedding, where the people about to be married.. they protect their property in case, the marriage, it doesn't last..I want to marry you Sami, with all my heart, I know you are my only love and I know I will love you forever, you are my sun, my miracle, my dream, my angel, and my whole entire heart and soul. I don't want to marry you with a prenup. I don't like it. ” Une moue fend ses lèvres aussi sûrement que l'idée lui fend le cœur. Et si les gens entendaient parler de leur prenup ? Si les gens se mettaient à croire qu'elle n'a pas confiance en Sami, et si lui-même finissait par se laisser persuader de la chose ? Elle déteste ça. “ I want to marry you knowing it's forever. Everything that I have and will ever have is yours. ” Contrairement à ce que Darya croit, ça ne dérange pas Jaz le moins du monde et Sami est loin d'avoir à lui demander quoi que ce soit - au contraire, Jaz sait qu'il n'aime pas ça. Il n'est pas là pour ça, sa mère dit n'importe quoi. Mais ça en dit long tout de même sur combien elle estime sa propre fille et ça ne peut que briser le cœur de cette dernière de le savoir. Quoiqu'en dise Darya toutefois Sami l'aime, il l'aime vraiment et il l'aime pour elle. Et pour Jaz, c'est la chose la plus naturelle au monde que de tout partager avec son soulmate. Il en a fait autant avec elle à Neodam après tout, et il a tant donné pour elle en la suivant à Sigan (en la forçant à retourner à Sigan pour sa santé). Elle n'a même pas à y penser, dépensant pour lui parfois plus qu'elle ne dépenserait pour elle sans même un battement de cils. Son Temps lui appartient aussi sûrement que si Sami l'avait gagné lui-même. Son cœur et sa vie lui appartiennent. “ I want to spend my life with you.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Jaz pleure. Évidemment qu'elle pleure, elle pleure tout le temps. Mais ça a le mérite de faire sourire Sami, cette fois, parce qu'il sait que c'est des larmes de bonheur pour une fois. Il l'aime tant, sa Jaz qui pleure pour un oui ou un non, qui est si émotive et généreuse et gentille. Il n'a jamais douté du fait qu'il voulait l'épouser — évidemment qu'il allait le faire. Peut-être pas tout de suite... mais après tout, à quoi bon attendre? Elle pose très délicatement sa main sur sa joue, en épouse parfaitement la forme et Sami sourit un peu plus, se penchant déjà un peu pour lui embrasser les pommettes et se débarrasser de ces petites perles salées qui y coulent. “ Don't you DARE say yes Yasmeen, don't you DARE. I won't allow it! I won't. ” Sami se tourne d'un mouvement brusque vers Darya, une expression surprise puis agacée passant sur son visage, c'est comme si il avait oublié sa présence, son existence même. La moue sur ses lèvres en est presque dégoûtée, et il serre les doigts de Jaz quand elle se met aussitôt entre eux deux. " You are coming home with me, enough with this nonsense, I'm not letting you ruin your life like this, enough is enough- Don't be a child Yasmeen, listen to me, I know best- " Sami la tire un peu en arrière, pour l'aider à échapper à son tyran, à son démon. Elle vient de briser leur moment, sa demande peut-être un peu maladroite. Mais elle n'importe pas. Jaz n'a même pas besoin de lui répondre: Sami sait qu'ils vont se marier et être ensemble, parce qu'elle va dire oui. Et ils n'auront plus jamais à s'inquiéter de sa cruelle mère. " You can't marry him. " Sami serre les dents et ressent, pour la première fois depuis longtemps, de la colère. Il n'aime pas cette femme. Il la déteste. Ce n'est pas juste qu'elle est envahissante mais qu'elle a été abusive avec son âme-soeur, la femme qu'il aime. C'est impardonnable.

" I will. " Elle est devant lui et il ne peut pas la voir et elle ne peut pas le voir. Sami est un peu déçu qu'elle ne pisse pas voir le sourire irrépressible qui vient éclairer son visage et ses yeux brillants de bonheur. Non pas qu'il ait réellement douté qu'elle allait dire oui, mais plus qu'il est content que ça arrive. Pour de vrai. Ils s'aiment. Et ils vont se marier. À la place, ils partagent ce moment précieux avec quelqu'un qui ne veut rien d'autre que le ruiner. Les ruiner. " Believe me, you won't. It won't happen, you'll talk and realize it's all nonsense, you'll fight drafting the prenup, you'll understand how ridiculous you sound, and in any case, I won't let you. " Sami renifle de mépris. Elle peut continuer d'essayer de contrôler la vie de Jaz. Mais Sami ne la laissera pas faire. Il sait qu'il peut la rendre heureuse. Il la rend déjà heureuse. Et rien ne pourra jamais l'arrêter, parce qu'il aime tant son bonheur et son sourire. " Please leave. Leave our suite now. " Sami ne lâche pas sa main quand elle s'avance, la serre un peu pour lui donner du courage. Certains démons elle doit affronter seule. " You'll see. " Sami s'assombrit en l'entendant — s'entend-t-elle elle même? C'est horrible de dire ça ainsi à sa fille — et se tend quand elle pointe un doigt menaçant vers lui: " You will never marry my daughter. " Au moins elle s'en va et si un regard pouvait tuer, les yeux de Sami l'aurait déjà foudroyée sur place. Au moins son départ veut dire qu'il peut de nouveau faire face à Jaz et immédiatement se détendre quand elle prend son visage dans ses mains. Ses mains sont si douces et il aime beaucoup ça, souriant légèrement en voyant son expression pleine de doute. " I love you so much. Did you- did you meant it? I love you too and yes, ” dit-il doucement, avec patience parce qu'il sait que parfois, Jaz doit être rassurée une, deux, trois, mille fois avant d'accepter un fait aussi simple que son amour pour elle. “ Do you..a prenup is a contract before a wedding, where the people about to be married.. they protect their property in case, the marriage, it doesn't last..I want to marry you Sami, with all my heart, I know you are my only love and I know I will love you forever, you are my sun, my miracle, my dream, my angel, and my whole entire heart and soul. I don't want to marry you with a prenup. I don't like it. " Il fait la moue parce qu'elle a deviné qu'il ne savait pas ce que c'était. Il comprend que c'est un truc de riches pour, qu'au divorce, quelqu'un ne s'en aille pas avec la moitié de l'argent de l'autre. Effectivement, ce n'est pas génial et il sait d'ores et déjà qu'ils n'en auront pas besoin. Mais si c'est la condition pour qu'ils soient ensemble, Sami s'en fiche. Il veut juste qu'ils soient ensemble.

" I want to marry you knowing it's forever. Everything that I have and will ever have is yours. " Il sait que c'est paradoxal parce qu'il n'aime pas qu'elle dise ça, mais il lui disait la même chose quand ils étaient à Neodam. Pour lui, c'est différent. Il avait peu et elle a beaucoup et parfois elle dépense trop de Temps pour lui. Et puis... Oui, c'est complètement paradoxal et hypocrite. Il n'y a pas une seule chose qu'il a, sait ou possède qu'il n'a pas envie de partager avec elle. Elle ressent la même chose: la différence c'est qu'elle a, sait et possède beaucoup. " I want to spend my life with you.Me too, baby, ” dit-il avec un sourire, tournant la tête pour embrasser une de ses paumes, puis la tournant dans l'autre sens pour embrasser l'autre. “ It's forever, Jaz. It's forever, there is no doubt in my mind. Let's write that prenup and I'll sign it and let's never think of it again because we won't need it. We'll never need it because we're going to be together until we're old and grey and then after that. It'll just be a piece of paper or, uh, you know, uhhhhh, ” il a du mal avec le concept Siganais que le papier, eh bien, n'existe pas, “ a piece of screen somewhere with our names on it and that's it. And then we get married and we find an amazing flat and I make waffles everyday and we're together and we're happy. ” Il sourit un peu, tendant les lèvres pour demander un baiser qu'elle lui donne généreusement. “ We're happy, ” répète-t-il avec conviction. “ And I'm so proud of you for standing up to your mother. So do you want to marry me? For real for real? ” Il sourit un peu plus avec ses yeux qui se plissent et ses dents qui en brilleraient presque. “ I'm going to make you so happy, Yasmeen.

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/11/2017
Messages : 1009
Pseudo : jiji
Avatar : bella hadid
multi : ameera kolisnychenko & zazala simões & alex kaligaris
Réputation : 217
Bloc-note : DANGEROUS WOMAN LP: dangerous woman (ariana grande), belong to the world (the weeknd), hauting (halsey), circus (britney spears), lucky (britney spears), eyes closed (halsey deep house remix), out from under (britney spears) [secret track: echoes of silence (the weeknd)], crazy (britney spears), side to side (ariana grande), love in the sky (the weeknd), into you (ariana grande), if U seek Amy (britney spears), shameless (the weeknd), just a little bit of your heart (ariana grande), dusk till dawn (sia ft. zayn)

JAZ VANE LP: break free (ariana grande), I'm a slave 4 u (britney spears), hurricane (halsey), oops! I did it Again (britney spears), sit still, look pretty (daya), sometimes (britney spears), blue jeans (lana del rey), oath (cher lloyd), one last time (ariana grande), baby one more time (britney spears), problem (ariana grande), pacify her (melanie martinez), overprotected (britney spears), dark paradise (lana del rey).
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

Jaz est très heureuse et un peu triste à la fois. Ils vont se marier, elle a pu en douter au moment où Darya a lâché sa bombe, mais elle ne peut plus vraiment en cet instant précis quand Sami lui a confirmé avoir été sérieux avec sa demande et quand elle veut ça de tout son cœur. C'est étrange et encore très difficile pour elle d'admettre tout à fait que ses sentiments puissent être partagés dans toute leur ampleur, mais elle y parvient parfois, quand il la regarde comme ça, l'aime comme ça. Ils vont se marier et si elle n'en rêvait pas il y a encore un an, ça lui semble la chose la plus évidente au monde désormais. Ils s'appartiennent pour la vie, en un sens le mariage est peu nécessaire quand ils sont soulmates, mais c'est quelque chose qu'elle veut malgré tout. Elle veut qu'il soit son mari, elle veut qu'il soit à elle et elle à lui, aux yeux de tous. C'est l'étape suivante naturelle pour eux vu où ils en sont. Ce n'est pas idéal pourtant. Ils habitent ensemble, mais sont encore dans une chambre d'hôtel censé n'être pour eux à la base qu'un refuge "en attendant", sauf qu'ils attendent et attendent, mais ils n'ont pas encore de vrai chez eux. Et ils ne savent pas ce que Sami va faire de sa vie. Pire maintenant, ils sont pressés et oppressés par Darya qui promet de projeter son ombre sur leur mariage quoi qu'il arrive. Et il y a ce prenup qui la rebute. “Me too, baby, ”  lui répond pourtant Sami, en souriant encore, lui embrassant chacune des paumes qui lui encadrent le visage avec délicatesse, lui arrachant à elle aussi une risette timide; Malgré tout, il veut passer sa vie avec elle, malgré tous les ennuis qu'elle n'a cessé de leur apporter depuis leur rencontre à Néoam. “ It's forever, Jaz. It's forever, there is no doubt in my mind. Let's write that prenup and I'll sign it and let's never think of it again because we won't need it. We'll never need it because we're going to be together until we're old and grey and then after that. It'll just be a piece of paper or, uh, you know, uhhhhh, a piece of screen somewhere with our names on it and that's it. And then we get married and we find an amazing flat and I make waffles everyday and we're together and we're happy. ” Il trouve encore à sourire alors que Jaz a encore envie de pleurer sous le coup de toute la reconnaissance et l'amour et la tendresse qu'elle ressent pour lui en cet instant précis. Sa mère a porté un jugement tellement hâtif sur Sami. Tellement faux, tellement stupide. Si seulement avait pris le temps de le connaître. Il est si parfait son Sami et Jaz est la première à leur dire et pourtant il trouve encore et toujours à la surprendre par des mots aussi simples qu'adorables, parfaits tout simplement. ils auront un prenup et ça la rend triste parce qu'elle n'en veut pas, parce qu'elle n'a pas envie que quiconque croie qu'elle a voulu ça, cru ça nécessaire le moins du monde, remette son amour pour Sami en question. C'est peut-être stupide de se préoccuper du reste du monde comme ça, mais sa relation avec Sami, leurs sentiments, la façon dont ils se sont trouvés comme celle qu'ils ont d'agir l'un avec l'autre, ce sont les choses les plus importantes et tangibles qui soient pour elle. Et elle ne peut souffrir que quiconque en doute. Elle va devoir faire avec pourtant — déjà avec le peu d'informations qu'elle donne à ses fans, ils se permettent beaucoup de commentaires (même s'ils croient encore que c'est avec Scar qu'elle est). Et si Sami lui dit que ça n'est pas grave, peut-être que ça l'est. Seul son avis compte pour elle, au fond. Ils vont avoir un prenup parce qu'il le faut, pour qu'elle accède à ce Temps qui lui revient de droit et puisse l'utiliser pour deux, pour s'acheter un appartement, mais, pour vivre aussi tout simplement pour elle qui a un vrai Timer dont les secondes qui s'écoulent, contrairement à celles sur celui de Sami, la rapprochent de la mort. Ils vont avoir un prenup pour être tranquilles et commencer vraiment leur vie ensemble et ils n'en auront jamais besoin de toute façon. Ils finiront par l'oublier ce document électronique qui n'aura jamais aucune autre incidence sur leur vie. Parce qu'ils se marient en sachant sans le moindre doute qu'ils sont faits l'un pour l'autre, âme-sœur jusqu'à la fin de leurs jours. Il tend les lèvres pour quémander un baiser que Jaz lui offre bien volontiers, souriant elle aussi tout à fait émerveillée.

We're happy, ” fait-il encore avec conviction et elle hoche la tête, parce qu'ils le seront mais qu'ils le sont aussi. Elle l'est malgré la situation peu idéale dans laquelle elle est depuis un mois, quasi-enfermée dans un hôtel, craignant le monde dehors, mise sous pression par fan et managers et labels et agents. Elle est heureuse parce que dans tout ça il y a Sami avec lequel elle passe le plus clair de son temps, et Tesfaye aussi et qu'ils sont une famille bien plus fonctionnelle que toutes celles dont elle a pu avoir l'exemple au cours de sa courte vie. “ And I'm so proud of you for standing up to your mother. So do you want to marry me? For real for real? ” Il est si parfait et si beau son Sami aussi, avec ses yeux noirs qui pétillent et se plissent un peu quand il sourit plus grand et ses sa fossette sous l'œil.  “ I'm going to make you so happy, Yasmeen. ” Elle ne peut que sourire à ça. Il ne l'appelle pas souvent par son prénom, il l'a fait pendant sa demande et encore maintenant et elle aime beaucoup ça, elle aime beaucoup l'entendre dans sa bouche, avec une affection qu'elle n'a jamais connu de personne d'autre. “ You already are” confesse-t-elle sans attendre avant d'attirer son visage au sien pour l'embrasser de nouveau, passionnément et longuement. Il la rend plus heureuse qu'elle ne l'a jamais été, peu importantes les circonstances dans lesquelles ils sont. À Néodam ville qu'elle déteste en soi, elle a découvert le bonheur. Juste parce qu'il était là pour l'aimer. Elle n'a aucun doute quant au fait qu'elle sera heureuse avec lui, pour le reste de sa vie, quoi qu'il arrive pourvu qu'il ne cesse jamais de l'aimer. “ I love you,” murmure-t-elle contre ses lèvres, rompant le baiser sans trop vouloir s'éloigner. “ I do. I do want to marry you yene fikir, for real.” Elle veut sa vie avec lui et leur chien et leur maison et leurs rêves et leurs rires et leurs baisers et leurs voix ensemble autour d'un piano et Sami qui fait la cuisine et l'embrasse et ne la quitte jamais. Elle veut tout ça, elle le veut lui, pour toujours, pour de vrai. Et, les miracles ne s'arrêtant jamais avec Sami, elle va avoir ce qu'elle désire cette fois parce qu'il semble tout disposé à le lui offrir sans hésitation. Et c'est au tour de Jaz de sourire grand, très grand, avec les coins des yeux qui se plissent et le bout du nez avec. Il la rend tout le temps heureuse, mais en lui promettant une vie avec lui pour toujours encore plus. “ I've never been this happy before,” Jamais. Le bonheur elle l'associe à lui, presque exclusivement. Il le lui a appris et il le lui offre tous les jours. Elle ne pourra jamais le remercier suffisamment pour avoir changé sa vie comme il l'a fait. Ses mains sur ses joues glissent dans la nuque de Sami pour l'attirer à elle de nouveau et l'embrasser un peu plus sérieusement se pressant contre lui, le cœur rempli. Elle ne sait pas comment ils vont faire, ni quand. Mais pour l'instant elle veut juste profiter du fait qu'ils vont se marier, qu'ils sont sur la même longueur d'onde, elle ne veut pas penser à Darya et à son ultimatum puis ses menaces, le fait que le mieux sera pour eux de faire au plus vite, en impliquant le moins de personnes possibles. Elle ne veut penser qu'à Sami et à Tesfaye, apparemment las d'être mis à l'écart de toutes ces effusions et qui vient réclamer un peu d'attention en frottant sa gueule au jambes de ses maîtres.

☾ ☾ ☾

Far across the distance and spaces between us you have come to show you, go on. Love can touch us one time and last for a lifetime and never let go till we're gone. You're here, there's nothing I fear and I know that my heart will go on we'll stay forever this way you are safe in my heart and my heart will go on and on
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 661
Pseudo : poupoune.
Avatar : abel tesfaye.
Réputation : 196
INTERSPATIAL CINNAMON ROLL
Voir le profil de l'utilisateur

You already are. ” Sami sourit très grand en répondant à son long baiser, ses bras l'encerclant avec force pour presser son corps contre le sien. Lui aussi il est heureux, il n'a jamais été heureux avant elle. Il était content, Sami, satisfait (à peine) de sa vie sans ambition ni problèmes trop majeurs. Sa vie si triste et un peu mélancolique, seulement égayée par Scar et les courses de voitures. Il était confronté tous les jours à la misère et à la faim et à l'horreur de la vie de la rue, tous les jours se privait un peu plus de nourriture dans l'espoir de rassembler des économies et de partir, loin, très loin, à l'autre bout de son monde... et puis Jaz est arrivée et a tout chamboulé. Tesfaye, aussi. Il est dans un autre monde, maintenant, Sigan, où tout le monde s'inquiète du Temps qui passe et qui ne revient pas. Elle a chamboulé sa vie, et seulement pour le mieux. “ I love you. ” Il sourit contre ses lèvres sans répondre, la serrant un peu plus contre lui. “ I do. I do want to marry you yene fikir, for real. ” Il a envie de lui demander: for real for real mais il se sent un peu ridicule alors il ne dit rien, recule son visage pour la regarder avec un sourire fier de lui. “ I love you too, Jaz, ” fait-il avec douceur. “ I've never been this happy before. ” Il n'y a pas de plus beaux mots que ça, Jaz le serrant ensuite contre lui pour l'embrasser de nouveau avec passion, les mains de Sami commençant déjà à glisser sur le bas de son dos et le début de ses fesses quand, après avoir été ignoré par ses maîtres malgré ses frottements intrépides sur leurs jambes, Tesfaye se met à aboyer légèrement pour accaparer leur attention. Sami rit contre les lèvres de Jaz. “ Right, I think we need to take that walk... ” commente-t-il, l'embrassant rapidement et se séparant à peine d'elle, comme si l'idée d'une séparation physique lui était insupportable. Il attrape sa main au dernier moment et embrasse ses doigts. Il va devoir lui trouver une bague et une alliance... l'idée le rend nerveux. Il n'a pas de Temps à proprement parler... “ Thanks for making me the happiest man alive by agreeing to marry me, Jaz.

Ils vont promener Tesfaye après avoir utilisé la porte de derrière de l'hôtel — apparemment plutôt bien sécurisée et utilisée de manière récurrente par les clients, vu leur pedigree —, main dans la main, Sami refusant de la lâcher une seule seconde sauf pour nettoyer derrière Tesfaye. Quand ils rentrent à l'hôtel, il parvient à sécuriser quelques minutes seul pour appeler Scar et lui partager la nouvelle. Il roule des yeux aux remarques de son meilleur ami mais parvient à le convaincre de faire quelque chose pour lui; même si il rouspète, Sami sait qu'il est heureux pour lui et le fera sans hésiter. Ils vont à la gym de l'hôtel après ça, retrouvant leurs marques routinières comme si rien ne s'était passé. Leurs sourires trahissent leur bonheur, ceci dit, mais Sami peut aussi voir que Jaz est anxieuse par rapport à sa mère, elle se donne à fond dans la salle de gym et il a du mal à garder le rythme. Il s'écroule presque sur le tatami à la fin du dixième enchaînement de Jaz, il a les bras en compote et il n'a même pas donné le moindre coup de poing, recevant ceux de Jaz sur ses protections rembourrées pourvues à cet effet. Bien entendu, elle a son coach qui va bientôt revenir l'entraîner et il est bien meilleur que lui — il se fait plus l'effet d'un punching-ball pour le moment — mais il sait que ça la rend heureuse qu'ils le fassent ensemble, et il adore le fait qu'elle vienne l'embrasser rapidement en grimpant sur lui quand il ne veut pas se relever du tatami. Et le fait qu'elle se glisse sous la douche pour "l'aider" sous l'eau chaude aussi est plutôt agréable.

Ils passent une longue nuit, Sami murmurant contre la peau de Jaz combien il l'aime et l'adore, la rassurant à chaque caresse et chaque baiser, ils prennent leur temps ce soir, soupirent et rigolent et s'embrassent beaucoup, et Sami s'endort avec un énorme sourire sur les lèvres. Il est le premier levé, comme souvent, laisse une note à Jaz pour lui dire qu'il est allé acheter à manger pour le chien, en réalité il rencontre Scar. Son vieil ami le félicite, se moque de lui, le félicite encore, et puis se moque un peu plus, en lui donnant la boîte que Sami lui a demandé d'aller lui chercher dans son ancien appartement à Neodam. Il lui dit aussi qu'il n'a pas pu trouver l'autre boîte, qu'il est désolé, et Sami est très déçu mais il n'en montre rien. Scar doit repartir — il n'aurait même pas dû utiliser ces portails de manière si impulsive, de peur de se faire coincer sur Sigan — alors ils n'ont pas le temps de trop parler, Sami lui promet de l'informer du déroulé du mariage et du reste au plus vite... il achète de la nourriture pour chien et retourne à l'hôtel. Il est peut-être le seul client qui ne se fait pas mitrailler par les paparazzi qui campent à l'entrée. Jaz est à peine réveillée quand il retourne dans leur suite et elle lui ouvre aussitôt ses bras, même si il est habillé et qu'elle est nue, et Sami rigole en s'allongeant sur elle après avoir posé la nourriture pour Tesfaye et glissé la boîte que lui a donné Scar dans la poche de sa veste. Il la câline doucement et lui embrasse le visage en lui disant qu'il est un peu tard, peut-être qu'elle veut aller déjeuner, il a réservé une table déjà à la réception de l'hôtel? Il y a deux restaurants, un à l'intérieur et un sur le toit, Sami préfère celui sur le toit même si c'est trop loin du sol. Il y a des faux arbres et de la fausse herbe et on dirait un petit jardin; ce qu'il préfère, c'est que les tables sont divisées dans des petites pièces privées, si bien que tout le monde peut profiter de son repas sans souffrir du regard des autres. Il a réservé la table préférée de Jaz avec une vue imprenable sur New Brasilia et la petite fontaine calme à côté que Sami aime bien. Ils promènent Tesfaye avant toute chose, Sami rigolant des grosses lunettes de soleil de Jaz, et puis retournent manger. Sami va passer la journée avec le chien au parc et elle a quelque chose de prévu pendant l'après-midi et la fin d'après-midi, elle travaille si dur et ils n'ont même pas de chez eux...

Sami commande un brunch (comme souvent, peu lui important l'heure de la journée) avec plein de gaufres, Jaz se contente d'un café et d'une petite salade, Sami lui fait manger quelques bouchées de ses gaufres toutefois (comme toujours). Elle commande une deuxième tasse de café et elle est en train de regarder son téléphone, certainement un message de John ou de Nicky, et puis Sami compte jusqu'à cinq et se lève pour mettre un genou à terre près de sa chaise à elle en sortant la petite boîte que lui a donné Scar le matin-même.

Il n'a pas pu faire sa demande correctement, à cause de Darya, et même si ça n'a pas une très grande importance pour lui, il sait que c'est le cas pour Jaz. Et il veut qu'elle soit heureuse, et ne regrette rien de leur mariage, pas même sa demande. Elle l'a vu se lever et l'a regardé un air curieux; ses yeux sont ronds comme des soucoupes quand il pose un genou près d'elle. Au coeur du petit écrin au velours bordeaux, usé par le temps, se trouve la bague qui a appartenu à sa grand-mère et que sa mère a porté toute sa vie. De son père Sami a quelques souvenirs, quelques photos et une tunique et des dizaines et des dizaines de lettres qu'il n'a jamais su lire; de sa mère, il n'a que son alliance et sa chaîne. La seconde il porte toujours autour de son cou; la première, il veut l'offrir à Jaz. “ This used to belong to my grandmother, and then to my mother. I want you... azizam, I want you to have this ring. I love you. I love you so much. There has not a day that has passed ever since I met you that I have not thanked the universe for your existence and the happiness you bring me. ” Il a répété, encore et encore, ces mots et maintenant, face au regard de Jaz qui se remplit de larmes, il perd ses mots. “ And I- I-- ” Il lui fait ce regard humide et perdu qu'il a lorsqu'il est confronté à une situation à laquelle il n'est pas habitué. “ Uh...” Il ne sait pas quoi dire et il se met à paniquer, sa lèvre à trembler. “ I love you and I want you to be my wife and I wanted to make a proper proposition, ” dit-il, confondant les mots, “ because you deserve it, you deserve the best wedding and we're going to have such a good one. And then we're going to have our little home and our little life and I love you, Jaz, I love you so much. ” Plutôt que son petit discours, il lui dit juste ce qu'il ressent, l'amour pour elle qui l'étreint presque douloureusement. “ So please make me the happiest man on Earth and agree to marry me again.

☾ ☾ ☾

YOU DECIDE IF I LIVE OR DIE
WHEN YOU'RE CLOSE I'M ALIVE
I CAN FEEL THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm not giving up i'm just giving in (sin #6) (explicit)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STATE OF DISORDER :: THERE WAS EVENING AND THERE WAS MORNING :: SIGAN :: NEW BRASILIA :: HABITATIONS-
Sauter vers: