Partagez
 

 sorry i've been down (jillsyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jillian Samuels
Date d'inscription : 27/02/2018
Messages : 295
Pseudo : bermudes.
Avatar : hani.
multi : nephtys (n. scott) -- ishiro (a. hyoseop) -- nikita (d. henney) -- joshua (dohwan) -- lava (momo) -- nimh (a. seyfried) -- ana (k. scodelario) -- baby blue (bbh)
Réputation : 4
Bloc-note : selene
Voir le profil de l'utilisateur

sorry i've been down (jillsyn) Empty
Elle a été assez raisonnable pour aller à l’hosto. Après la nuit passée chez Ari, elle a refusé de s’imposer. Et elle a oublié, depuis, si il lui a demandé de rester ou non. Elle a été à l’hôpital. Elle a été voir un médecin, un pédiatre, pour lui dire que sa soulmate était morte. C’est un mec gentil, et mignon. Il a compris le problème, et lui a proposé un lit, dans un chambre assez à l’écart du reste de l’hôpital. Pour que Jillian puisse pleurer, crier, faire ce qu’elle avait besoin de faire, pour sortir de cette absence, de cette douleur, qu’est la mort de Liebe. Elle a pas prévenu Tamsyn. Elle a oublié Tamsyn, et Sydney, et son job. Elle a oublié tout le monde. Son portable est éteint, dans sa poche. Les seuls messages qu’elle a envoyé sont à Ari. Et il n’y en avait que deux. “Je suis à l’hosto”, et “je vais bien”. C’est, en soi, contradictoire. Mais Ari a compris, elle pense. Qu’elle a besoin d’être seule, et de se recentrer. Puis, elle est pas, genre, totalement seule. Candide, et Ilya viennent lui rendre visite, de temps à autre. Surtout Ilya. Il reste à côté d’elle, debout pendant des heures entières. A probablement ne rien faire sur Sigan, juste pour veiller sur elle. Jillian lui en est reconnaissante, vraiment. Mais elle aimerait avoir quelqu’un qu’elle puisse toucher, et une femme. Elle aimerait que Selene soit là, avec elle, pour la réconforter. Mais Selene. Selene est partie. Et peut-être que la mort de Liebe n’était que la suite logique à ça. Vraiment. Elle sent que Candide fait des efforts. Mais il est préoccupé par sa vie, et Jillian le comprend. Ilya aimerait la toucher. Parfois, elle voit sa main s’approcher de ses cheveux, mais être dans l’incapacité de les toucher. Et Jelly peut rien faire d’autre que de regretter cet horrible défaut que présentent les cluster.
Joshua, le médecin qui l’a accueilli et placé dans cette chambre, passe la voir, de temps en temps. Pour prendre sa température, et lui demander comment elle va. Jillian le voit prendre des notes, et lui a demandé ce qu’il faisait, avec, plus tard. Il lui a répondu qu’il la prenait comme un sujet d’étude, pour pouvoir mieux aider, encore, les prochaines personnes qui perdraient leur soulmates, si ça venait à arriver. Jillian a pas sa fierté au mauvais endroit, et heureusement. Elle a trouvé ça bien, et lui a même laissé, ou a tenter de lui laisser, un simulacre de sourire. Rien, ceci dit, comparé à ce qu’elle avait l’habitude d’offrir à tout va. Elle le trouve bien, ce médecin. Il veut sortir des maladies physiques et mentales, et se concentrer sur les maladies du destins. Jillian pense que c’est important. Elle se demande s’il connaît des personnes sur les autres mondes. Et pense, un instant, qu’elle devrait lui faire rencontrer Ilya. Ils s’entendraient forcément bien. Ils auraient de ces discussions à demi-mots et en hochements de têtes qu’ils seraient les seuls à comprendre. Oui. Jillian imagine bien la scène. Ilya est pas d’accord. Il le trouve arrogant et péteux. Jillian trouve ça amusant. C’est les adjectifs utilisés pour le décrire lui, en général.
Liebe lui manque. Et c’est pas juste qu’elle se lève le matin sans avoir le petit-déjeuner prêt sur la table, non. Non, elle lui manque vraiment, réellement. Elle lui manque, physiquement. Une partie d’elle manque à l’appel le matin quand elle se lève, et il semble qu’elle manque encore plus le soir, quand elle se couche. Pas que Jillian sorte beaucoup du lit pendant la journée, pour être honnête. Elle en a rien à faire. Elle essaye, parfois, un peu, en essayant de s’imaginer ce que dirait son ancien manager sur Sigan si il la voyait dans cet état. Puis, Ilya la force, parfois. Reste là, pendant des heures, juste pour vérifier qu’elle se lève. Et elle finit toujours pas se lever, par sortir dans le couloir, et par croiser deux trois personnes. Par aller voir le médecin, le beau médecin, et par revenir dans sa chambre. Et dés qu’elle se rallonge, la douleur revient, en force. Et c’est pas juste des pleurs, c’est physique. C’est ses poumons qui se contractent, et un manque d’air évident pendant des minutes, parfois même pendant une heure, elle a cherché de l’air, et avait l’impression d’être dans une salle sans plus aucune oxygène. Ilya a du prendre possession de son corps pour appeler de l’aide. Joshua, enfin, Dr. Rhee a dit que s’il l’avait pas fait, Jillian serait probablement morte dans les dix minutes suivantes. Well, ça devrait la surprendre qu’Ilya lui ait sauvé la vie, mais c’est pas le cas.

Elle relève la tête lorsqu’elle voit le beau médecin entrer dans sa chambre, de nouveau, et s’approcher d’elle avec le thermomètre auriculaire et le tensiomètre. “Comment ça va, aujourd’hui ?” Jillian hausse les épaules. Incapable de sourire, aujourd’hui, ses muscles semblent plus se souvenir de comment faire. Il sort son calepin et note quelques mots dessus. “De 0 à 10 ?” Jillian réfléchit, mais pas longtemps. “3.” Il lui a expliqué, la première fois qu’il lui a posé la question, y’a six jours. 0, c’est qu’elle est sur le point de mourir, de malêtre, ou de tristesse, ou de douleur. 10, c’est qu’elle va mieux. 11, c’est qu’elle est prête à sortir. Mais il lui a dit qu’il pensait pas qu’elle serait capable d’utiliser le 11 avant quelques mois. Et que d’ici là, quelqu’un serait forcément venu pour la récupérer. “Quelqu’un vous cherchait, à l’entrée, je l’ai amenée. Je la ferais rentrer quand j’aurais fini de prendre vos constantes, ok ?” Jillian hoche la tête. Elle espère, espère tant, que ce soit Selene. Mais les espoirs sont maigres, vraiment, vraiment maigres.
Finalement, le hot docteur sort, et Jillian fixe la porte. Et le visage qu’elle y voit se détacher est pas un visage auquel elle s’attendait. Est carrément un visage qu’elle avait oublié. Et. Oups. Oui, ça fait huit jours qu’elle s’est pas présenté à son travail. Et elle a pas prévenu. “Désolée.” Qu’elle lance, avant même un bonjour. Jillian aime son job à la radio plus que tout.
Mais elle aimait Liebe encore plus.

☾ ☾ ☾

- - la maîtresse demande à Toto : "– Toto, qu’a fait le roi Arthur après être monté sur le trône ? – Il s’est assis."
Revenir en haut Aller en bas
Tamsyn Huggins
Date d'inscription : 12/06/2018
Messages : 378
Pseudo : margot.
Avatar : zoey deutch
multi : yohan pearson (ft. jung hoseok) + nina rhodes (ft. lily collins) + ashley martinozzi (ft. ariana grande)
Réputation : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

sorry i've been down (jillsyn) Empty
Tamsyn est adossée au mur du couloir, et observe ses ongles avec une certaine impatience. Elle sait qu’elle ne devrait pas être comme ça : techniquement, elle a du temps devant elle, son prochain rendez-vous de la journée n’étant que dans quelques heures. Mais elle ne peut pas s’en empêcher : même quand elle est censée être tranquille, son esprit et son corps sont trop habitués à vivre une course constante qu’ils ont du mal à s’arrêter et à se calmer. Il est vraiment temps qu’elle prenne des vacances. Elle a essayé, cet été, mais comme souvent, tout est tombé à l’eau un peu au dernier moment, et elle a dû annoncer à sa mère que finalement, elles ne pouvaient pas partir au soleil. Mais elle n’abandonne pas : un jour où l’autre, elle va aller à la mer. Un jour ou l’autre, elle va vraiment trouver un hamac dans lequel se poser pendant trois jours en sirotant des cocktails. Un jour. Un jour. Juste… Pas aujourd’hui.

Elle entend le médecin - Joshua Rhee, elle connaît son visage à cause des magazines - discuter un peu avec Jillian, mais évite de trop écouter à la porte. Ça ne se fait pas. Elle a très envie de savoir ce qui a fait que sa jeune animatrice s’est de nouveau retrouvée à l’hôpital, mais il vaut mieux qu’elle l’apprenne de sa bouche à elle, probablement. Rhee n’a en tous cas rien lâché d’intéressant, quand Tamsyn l’a questionné sur la question. Probablement parce que c’est une raison personnelle. En tous cas, Tamsyn ne sait pas trop quoi penser. Elle était quasi sûre que l’animatrice s’était bien rétablie, depuis son malaise d’il y a quelques temps. Est-ce qu’elle s’est trompée ? Est-ce qu’elle est encore passée à côté de quelque chose ? Elle n’aime pas ça. La première fois que Jillian a fait un malaise, Tamsyn s’était jurée de faire plus attention à la manière dont ils géraient les emplois du temps, la pression, et ils l’ont fait… Est-ce que, d’une manière ou d’une autre, elle a fait quelque chose de la mauvaise manière ? Elle passe une main sur son visage au moment où Rhee sort de la chambre et lui fait signe d’entrer. Elle le remercie d’un signe de tête reconnaissant.

Il y a comme une déception dans les yeux de Jillian, quand elle la voit.
Tamsyn pince les lèvres. Elle ne sait pas trop si c’est que la jeune femme souhaitait voir quelqu’un d’autre, ou si qu’elle ne voulait juste… pas la voir elle. Dans tous les cas, elle est là maintenant, et elle a besoin de réponses. Ce n’est pas le moment de faire marche arrière. Elle va tâter le terrain. Si elle se rend compte qu’il vaut mieux revenir après quelques temps, elle le fera. “Désolée.” dit Jillian avant même que la jeune Huggins ait pu ouvrir la bouche. Tamsyn esquisse un petit sourire et hausse les épaules. T’inquiètes. Elle traverse la pièce pour se rapprocher de la fenêtre. Je pense qu’on devrait songer sérieusement à choisir un autre endroit pour nos rendez-vous. dit-elle avec un petit sourire en coin, les yeux baissés sur l’extérieur, où les habitants de la ville se pressent d’un magasin à un autre, d’un bout à l’autre de la place. J’aime pas trop les hôpitaux. avoue-t-elle d’une petite voix. Elle n’aime pas l’odeur, elle est plus à l’aise avec les endroits plus… sombres, aux décos plus chargées et chaleureuses. D’ailleurs, c’est une bonne idée, ça : devenir mécène de l’hôpital et faire des changements pour que l’endroit soit plus sympa… Ça a été un sacré bazar, pour te trouver, jeune fille. J’ai bien cru que tu avais été enlevée. Elle dit ça sur le ton de la plaisanterie, mais la vérité, c’est qu’elle y a pensé pour de vrai. Elle a failli déposer un avis de recherche à la police -- c’est ce qu’elle aurait fini par faire si elle n’avait pas retrouvé la trace de Jill dans un des hôpitaux. Ça fait longtemps que tu es là ? demande-t-elle, pour éviter de poser les vraies questions trop tôt. Elle ne sait pas du tout ce qui s’est passé, alors elle commence par ça. Elle verra ensuite -- selon le feeling -- quelles question elle peut poser, et lesquelles elle doit éviter.

☾ ☾ ☾


the bold type
Revenir en haut Aller en bas
Jillian Samuels
Date d'inscription : 27/02/2018
Messages : 295
Pseudo : bermudes.
Avatar : hani.
multi : nephtys (n. scott) -- ishiro (a. hyoseop) -- nikita (d. henney) -- joshua (dohwan) -- lava (momo) -- nimh (a. seyfried) -- ana (k. scodelario) -- baby blue (bbh)
Réputation : 4
Bloc-note : selene
Voir le profil de l'utilisateur

sorry i've been down (jillsyn) Empty
Elle sait déjà qu’elle va devoir lui expliquer ce qu’il s’est passé. Et en toute sincérité, elle est pas sûre de vouloir. Pas que ce soit particulièrement privé ou quoi. Juste qu’elle a pas particulièrement envie de se replonger dans ses souvenirs de ce jour là. Elle a pas envie de ressentir de nouveau tout ce qu’elle a ressenti ce jour là et qui commence tout juste à s’estomper, doucement. Elle savait, oui, que ça lui ferait beaucoup de mal. Elle a toujours sû que perdre sa soulmate était une épreuve compliqué, dont certains se relevaient pas. Mais elle a toujours pensé qu’elle était plus forte. Qu’elle pourrait vivre sans Liebe. Puis, elle a toujours pensé, étonnement, que Liebe était éternelle. Elle pensait pas souffrir autant. Vraiment, vraiment pas. Et le fait qu’elle sache qu’elle aurait pu au moins essayer de l’empêcher. Le fait qu’elle sache que c’est à cause de l’autre folle là, que sa soulmate à elle, est morte, ça lui donne envie de casser des vases et d’envoyer valser des objets, préférablement en verre, à travers la chambre. Mais heureusement, elle a un cluster génial. Heureusement, Candide et Ilya sont là, pour la réconforter, pour essayer de lui mettre du baume au coeur. Et elle sait pas vraiment si elle aurait pu survivre ses huit jours sans eux. Elle a un peu discuté cluster avec le hot docteur, qui lui a dit que lui aussi, il avait ce genre de cluster là. Le genre sur qui on peut compter au moindre petit problème. Et Jelly se dit que, lui comme elle, ils ont une sacré chance. Mais lui, il a pas perdu sa soulmate. Et il lui a même avoué qu’en voyant l’état de personnes qu’il croise à l’hôpital après la perte d’une soulmate, il mettra tout en oeuvre pour protéger la sienne. Lorsqu’il saura qui c’est. Et Jillian a réfléchit, ce jour là. A ce qui était pire, entre connaître sa soulmate et la perdre, ou ne jamais la connaître. Elle a toujours pas trouvé de réponse.

Elle commence par s’excuser, sans préciser pourquoi. Mais ça inclut son absence, le fait qu’elle l’ait pas prévenu. Et le fait qu’aujourd’hui, elle ne réussira probablement pas à être cette joyeuse Jelly que Tamsyn connaît et a l’habitude de fréquenter. Et Jillian pense que Tamsyn pourra comprendre. Tamsyn est toujours cette fille très compréhensible, qui materne un peu tout le monde. Jillian apprécie ça. Et Jillian se rend compte qu’elle tend à appeler à ce qu’on la protège, qu’on la materne, qu’on lui mette des limites, comme une enfant. Et Tamsyn est douée pour ça. Même si elle a trois ans de moins que Jillian. Sa patronne hausse juste les épaules, et accepte ses excuses rapidement, avant de se remettre à parler, en s’approchant jamais trop du lit. Elle passe de la porte d’entrée à la fenêtre, de l’autre bout de la pièce. Et Jillian la regarde faire. Sa réflexion aurait fait rire la Jillian habituelle, mais aujourd’hui, elle ne parvient pas même à faire remonter ne serait-ce qu’un peu les lèvres sur son visage. Elle reste stoïque et non réceptive à quelconque forme d’humour. Parce que Jillian n’a pas la force, ni l’envie, de rire. Et encore moins de faire rire. Elle continue de parler, et Jillian l’observe alors que Tamsyn regarde dehors. Jillian pourrait se demander pourquoi Tamsyn n’aime pas les hôpitaux, mais la question ne traverse même pas son esprit. Elle la regarde juste, et écoute les mots qu’elle lui lance. Essaye de repérer à quoi elle doit répondre et ce qu’elle doit juste écouter.

Finalement, elle lui parle d’elle, et du fait qu’elle l’ait cherché. Jillian sait. Elle sait qu’elle aurait dû penser à appeler. Mais elle avait sérieusement d’autres choses en tête, et le boulot… Elle avait oublié qu’elle avait un boulot. Lorsque, finalement, Tamsyn lui pose une question, Jillian hoche la tête. “Huit jours.” qu’elle lance, d’une voix faible. Pas trop faible, parce qu’elle est pas à l’article de la mort, non plus. Mais assez faible pour faire comprendre à Tamsyn qu’un truc cloche. Et que c’est pas juste une grippe. La couverture qu’elle a sur le bas de son corps cache son pied, et donc le tatouage qui a arrêté de bouger lorsque le coeur de Liebe a cessé de fonctionner. Jillian est pas certaine d’avoir envie de lui en parler, à Tamsyn. Elle le devra, mais il faut qu’elle se prépare un peu, psychologiquement avant. Et qu’elle réfléchisse à la façon de lui annoncer ça qui lui fera le moins de mal. En position quasi-assise sur le lit, elle montre de la main la chaise à côté de son lit, proposant à Tamsyn de l’y rejoindre. Et la scène paraît familière, et ça pourrait la faire rire. Mais c’est pas le cas. En vérité, ça aurait presque plutôt tendance à la faire déprimer.

☾ ☾ ☾

- - la maîtresse demande à Toto : "– Toto, qu’a fait le roi Arthur après être monté sur le trône ? – Il s’est assis."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

sorry i've been down (jillsyn) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
sorry i've been down (jillsyn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTIGRAVITY :: THERE WAS EVENING AND THERE WAS MORNING :: ALTEA :: CENTRAL CITY :: ARCADIA-
Sauter vers: