Partagez
 

 memory is a futile device (nephtys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Astrid Gallén
Date d'inscription : 11/01/2019
Messages : 39
Pseudo : queen ♔
Avatar : josefine pettersen
multi : vesta swiętowit ( christina nadin )
Réputation : 0
Bloc-note : the truth untold ( fiche ) ✧ best of me ( dashboard ) ✧ astrallén ( instagram ) ✧ when we were young ( evan abberline ) ✧ memory is a futile device ( nephtys carmichael )
Voir le profil de l'utilisateur

memory is a futile device (nephtys) Empty
memory is a futile device@astrid gallén + @nephtys carmichael


« I turned silences and nights into words.
What was unutterable, I wrote down.
I made the whirling world stand still. »


Attendre. Ça n’avait jamais vraiment dérangé Astrid, jusqu’à présent. La lenteur du temps qui passe, l’incertitude et le doute qui planent en brouillard épais au dessus des têtes. Le futur qui se rapproche inévitablement du présent, sans que jamais personne ne sache ce qu’il va apporter. Ce questionnement, savoir si on a fait le bon choix en attendant des conséquences impardonnables. L’incompétence, car dans ces situations, tout ce qu’on peut faire est prier. Espérer. Que tout n’est pas perdu, que l’espoir qu’elle nourrit n’est pas vain, qu’elle n’est pas arrivée trop tard, trop tôt, mais juste au bon moment.

Elle l’avait trouvé, étalée sur le sol comme après une soirée trop arrosée. Mais rien ne criait passed out, bourrée à n’en plus s’en relever. La peur avait prise Astrid par surprise, l’affolement était survenu peu après. L’adrénaline formée par la panique l’avait laissé sans voix alors qu’on s’empressait d’amener la brune à l’hôpital. Elle les avait regardé partir, et elle avait suivi, le regard épuisé, fragile. Elle ne savait même plus comment elle l’avait trouvé, pourquoi elles s’étaient retrouvées là. Astrid s’en fichait, les évènements passés étaient bien insignifiants à présent. Le dos droit sur le fauteuil et la respiration calme d’Astrid donnait l’impression qu’elle gérait la situation. Balivernes. Ce n’était que façades et apparences. Astrid ne pouvait pas se laisser aller aux pleurs et au désespoir, au soulagement de la savoir en vie et à la douleur face à son sommeil sans fin. Elle se réveillera, peut-être aujourd’hui, peut-être demain, peut-être dans plusieurs semaines, qu’on lui avait dit. Astrid avait attendu, un jour, puis un autre. Son armure commençait à se fissurer, ses émotions remontaient à la surface. Son monde était bouleversé et elle ne réagissait pas, elle en était incapable.

Assise dans le fauteuil de la chambre d’hôpital dans laquelle Nephtys était depuis plusieurs jours maintenant, elle la regardait. Ses traits si paisibles dans son sommeil, ses cheveux noirs qui contrastaient tant avec les siens d’un blond pâle. Hésitante, elle lui pris la main et la chaleur du contact l’étonna, avant de la remplir de bien-être rassurant. Astrid posa sa tête sur la couverture, à côté de leurs mains liées. Elle était épuisée, physiquement mais surtout émotionnellement. Ses yeux se fermèrent, et ses pensées divaguèrent vers un instant meilleur. Vers un monde où Nephtys serrait sa main en retour, et où sa voix sortait à nouveau de sa bouche. Astrid sourit inconsciemment, parce que tout semblait si réel, la pression de ses doigts sur sa main, la voix rauque qui caressait ses oreilles. Mais quand la couverture sur laquelle elle reposait sa tête bougea, elle se redressa brusquement, pour découvrir les yeux ouverts de Nephtys qui la regardait.

Et ce fut comme si Astrid respirait enfin, comme si elle avait retenu sa respiration depuis qu’elle l’avait vu, inerte sur le sol. Un large sourire de soulagement transforma son visage fatigué. « Nephtys », murmura-t-elle, car elle ne savait que dire d’autre. « Nephtys, enfin. » Car elle avait attendu ce qui semblait être une éternité. « Nephtys, qu’est-ce que tu as ? » lui demanda-t-elle dans un chuchotement inquiet, car quelque chose semblait avoir changé dans le regard de Nephtys, elle en était sûre.

☾ ☾ ☾


autumn leaves ☩

Human beings are made of water– we were not designed to hold ourselves together rather run freely, like oceans, like rivers.
Revenir en haut Aller en bas
Nephtys Carmichael
Date d'inscription : 29/11/2017
Messages : 514
Pseudo : bermudes.
Avatar : naomi scott
multi : lynn (l. hollestelle) -- nikita (d. henney) -- jelly (hani) -- joshua (dohwan) -- lava (momo) -- nimh (a. seyfried) -- ana (k. scodelario) -- baby blue (bbh)
Réputation : 50
Voir le profil de l'utilisateur

memory is a futile device (nephtys) Empty
Nephtys voit du rouge. Y’a du rouge partout. Enfin, c’est pas rouge rouge, c’est orange plutôt. Et ça a des boucles. De belles boucles. De beaux yeux marrons. Noisettes, peut-être, plutôt. Nephtys sait pas trop. Nephtys trouve ça joli, mais effrayant, alors elle essaye de se débattre, et de s’en aller. Puis, elle voit du blond. Du blond, des yeux bleus. Et de beaucoup, mais alors vraiment beaucoup de rouge. Elle voit ses mains, rouges, elle entend un bruit “Pan”, puis le blond est devenu rouge. A baigné dans le rouge. Puis un autre blond, et d’autres yeux bleus. Mais encore plus bleus. Bleus comme si le ciel était blanc. Elle voit deux chiens, quatre. Deux imposants. Elle les voit. Elle entend des aboiement. Elle voit tout ça. Elle voit une resting bitch face parfaite, et voit un homme à côté. Elle voit des flingues, et elle entend parler de prostituées. Elle sent un barile sur son dos. Elle sent du soulagement. Elle sent la chaleur de son haut qui colle à son corps, et la force qu’elle doit user pour pousser. Elle sent la peur, le froid. Elle sent l’odeur putride de la mort. Et elle entend dire qu’elle doit trouver quelqu’un pour passer un message. Elle sent, elle sent la mort, autour, tout autour d’elle.
Elle sent une pression sur sa main, et un poids qui la fait pencher, doucement sur le côté. Et Nephtys ouvre les yeux. Elle essaye de se rappeler de ce dont elle vient de rêver, de ce qu’elle vient de voir derrière ses yeux fermés, mais rien lui revient. Elle est paumée. Elle sait pas où elle est, quand elle est, et elle est pas vraiment sûre de savoir qui elle est. Elle tourne la tête vers la gauche, et elle voit du blond. Des cheveux longs, blonds. Elle voit quelqu’un assis, la tête allongée sur le lit. C’est le poids, qu’elle a senti. Et Nephtys fronce les sourcils, parce que, qui est-elle ? Pourquoi est-ce qu’elle voit pas son visage ? Pourquoi est-ce que ses cheveux la mettent si mal à l’aise ? Nephtys bouge un peu, essaye de bouger ses mains, ses doigts. Ses pieds, ses jambes. Elle arrête pas de regarder la tête blonde, pendant tout ce temps. Et lorsqu’elle tourne la tête, finalement, la blonde, et qu’elle parle, ça lui revient, à Nephtys, tout d’un coup. C’est Astrid. Son amie Astrid. La fille des gens pour qui travaillent ses parents.
Et elle, c’est Nephtys. Oui. Elle doit avoir 16 ans, probablement. Elle est en froid avec ses parents. Oh, elle habite chez Sydney depuis quelques temps. Sydney. Nephtys se sent rougir, alors qu’elle pense à lui. Elle comprend pas pourquoi c’est pas lui qui est là, à ses côtés. Ou Yohan, ce serait logique que ce soit Yohan. Astrid continue de parler, et Nephtys la regarde, lui sourit. Comme elle lui a toujours sourit. Un sourire un peu gêné de n’être qu’une norm, un sourire un peu gêné d’être pas forcément autre chose qu’une connaissance, pas vraiment une amie, même si elles disent ça, qu’elles sont amies.
“Rien, tout va bien” qu’elle répond d’abord. “Il est où Sydney ?” qu’elle demande ensuite. “Tu sais qu’on sort ensemble, pas vrai ?” qu’elle dit, sous le ton de la confidence. Avant de s’arrêter, de réfléchir quelques secondes, et de regarder Astrid avec plus de sérieux. “Astrid, t’es vieille.” Elle réfléchit à toute allure. Il se passe quoi ? Pourquoi Astrid a tant changé ? Elle soulève ses mains, à elle, et elle voit, ses phalanges, égratignées. Elle touche ses cheveux, et ils sont courts. Pas longs comme elle les a, normalement, courts. “Astrid, il se passe quoi ? Pourquoi on m’a coupé les cheveux ?” Elle laisse tomber ses mains à ses côtés, et laisse ses yeux virevolter autour d’elle. Elle est dans une chambre d’hôpital. Et Astrid est vieille, et elle a les cheveux courts.
Et Nephtys est prise de panique, soudainement. Parce que, qu’est-ce qu’il se passe, vraiment ?

☾ ☾ ☾

ride on the fire.
If this is to end in fire, then we should all burn together.
Revenir en haut Aller en bas
 
memory is a futile device (nephtys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» importation de carte dans memory MAP
» Echec gravure
» DIVISION DES CARTES IGN DEPARTEMENTALES FR
» comment récupérer le total de dénivelé positif ou négatif
» Memory Map European edition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTIGRAVITY :: THERE WAS EVENING AND THERE WAS MORNING :: ALTEA :: CENTRAL CITY :: COSMOPOLIS :: MASLOW-
Sauter vers: